undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,6 sur 5 étoiles24
4,6 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

La jeune Tiphaine Patraque (cessez de ricaner ... c'est déjà difficile de porter sereinement un patronyme pareil, pas la peine d'en rajouter ...) a toujours vécu dans la ferme familiale, dans la région de collines que l'on appelle le Causse. Elle en connaît les moindres recoins, et ne manque pas de constater les choses bizarres qui commencent à se produire. C'est que Tiphaine est doté d'une première vue et d'un second degré, deux qualités qui lui permettront peut-être de devenir sorcière. Ce n'est pas évident, car les sorcières, dans ce pays, cela fait longtemps que l'on en a pas vu, et quand on s'imagine en trouver une, son sort n'a rien d'enviable. Oui mais voilà, avec les choses bizarres qui commencent à se produire, le Causse risque fort d'avoir grand besoin d'une sorcière, et d'une sorcière de premier ordre ... car les Nac mac Feegle, les terribles ch'tits hommes libres sont arrivés, et que leur venue n'augure rien de bon pour les habitants du Causse.

Un Terry Pratchett comme on les aime, peuplé de personnages bizarres et de jeux de mots réjouissants ! A déguster de toute urgence, et le jeune âge de l'héroïne pousse à le mettre entre les mains des plus jeunes, qui pourraient apprécier cette première plongée dans le merveilleux Disque-Monde !!!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 mars 2012
Tiphaine, 9 ans, vit à la ferme de ses parents et personne ne fait mieux le fromage qu'elle. Lorsque le monde des fées commence à envahir ses collines et que la Reine des fées enlève son petit frère, elle décide d'agir. Eh oui, les fées ne sont pas toujours (souvent?) gentilles. Aidée par une tribu de Nac Mac Feegle, petits hommes bleus de 15 cm de haut (vagues cousins des Pictes), braillards et paillards, Tiphaine va mettre bon ordre à tout ça.

Si au début, j'ai été déçue de ne pas retrouver mes personnages favoris des annales du Disque-Monde, la qualité de l'histoire m'a vite emportée. Dès les premières pages, le style Pratchett s'impose. Les sourires et les éclats de rire ne sont jamais loin. "Les ch'tis hommes libres" s'appuie sur les légendes anglo-saxonnes des fées, les décortique et les retourne comme Pratchett sait si bien le faire.
Il m'a semblé que ce livre était plus court et moins complexe que ses romans habituels, mais il reste d'excellente qualité, peut-être l'un de ceux que je préfère. N'hésitez pas !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 septembre 2011
Nous ne sommes plus très nombreux au fil des années, mais il demeure tout de même parmi nous, une caste très spéciale d'hommes et de femmes qui n'ont jamais rien lu d'un écrivain nommé Terry Pratchett. Et oui. Pour ma part, ce livre est une fenêtre ouverte sur son monde burlesque. Je peux déjà dire que je n'ai jamais rien lu jusqu'à présent qui se rapproche du style de cet auteur. Honnêtement par contre, lorsque l'on voit la longue liste des tomes des "Annales du Disque-Monde" (déjà 33 tomes !), je pense que ce n'est pas une mauvaise idée de commencer par ses "Romans du Disque-Monde". Pour le moment, "Je m'habillerai de nuit" tout juste publié en France en avril est le cinquième en date.

Je remarque que ce roman contient de multiples clins d'oeil à certains métiers ou à d'autres oeuvres très connues du monde de la fantasy. Celle de J.R.R. Tolkien par exemple, lorsque l'on apprend que toutes les épées des Nac mac Feegle ont la faculté de détecter la présence d'un homme de loi dans les environs. En effet, toutes leurs lames soudain luisent d'une douce lumière bleuté, comme Frodon et son "Dard". Aussi, les Nac mac Feegle pensent qu'ils sont tous des guerriers morts et qui ont réussi à atteindre leur paradis où ils peuvent boire, manger et se bagarrer. Le Causse serait donc leur Walhala en quelques sortes.
Tiphaine porte une robe bleu clair et un tablier. Là, on a une référence au personnage d'Alice de Lewis Carrol. D'ailleurs, je pense que cette référence est confirmée et s'allie au monde d'Hans Christian Andersen avec sa "Reine des neiges", lorsque Tiphaine pénètre dans le royaume froid et étrange de la Reine des fées, afin de retrouver son frère.

Pour ce qui est des sorcières, là aussi les clichés affluent avec humour. Enfin, tout le monde sait que les sorcières portent de grosses chaussures et un chapeau pointu, qu'elles volent sur un balais et transforment les gens en grenouille quand cela leur chante.
Tiphaine Patraque, est une fillette agée de dix ans et également le personnage principal de cette histoire. Elle a les cheveux bruns et les yeux noisettes et se trouve, naturellement, bien banale. Elle a été élevée dans une ferme du Causse et elle lit beaucoup; peut- être un peu trop, aux goûts de certains membres de son entourage. Elle a même lu le dictionnaire en entier car personne ne lui a dit qu'elle n'en n'avait pas le droit ! Après avoir parcouru les livres de contes de fées, Tiphaine en déduit que puisqu'elle est brune, qu'elle n'est pas un garçon et qu'elle ne se trouve pas particulièrement "belle comme le jour", elle ne peut être ni la jolie princesse blonde, ni le vaillant et courageux prince. Elle doit forcément être une sorcière.

Parmi les Nac mac Feegle, j'aime beaucoup Hamish l'aviateur qui vole sur des oiseaux de proie. Ses atterrissages sur la tête sont tout simplement indescriptibles avec des mots selon l'auteur:
"Les mots ne peuvent pas décrire le spectacle d'un Feegle en kilt la tête en bas, ils s'en abstiendront donc."

Le dialecte pictsie des Nac mac Feegle, (mélange de pixies et d'une tribu ancienne: les Pictes qui peuplaient le nord de la Grande Bretagne) donc, ce dialecte est assez déroutant au début. D'autant plus que la rencontre de Tiphaine Patraque avec ces personnages (petits, tout bleus, avec des cheveux roux et vêtus de kilts à l'écossaise) se fait dès la première scène du livre. Lorsque l'on fini par s'y faire, on ne peut rester insensible à l'humour de leur façon de penser:
"Win, d'accord, les grandes femmes, c'est ben bio, mais si un gars veut calineu celle-ci, faudra qu'il laisse une marque de craie pour s'rappeleu où il s'est araetae la veille."

Pour ce qui est du récit en lui-même, je l'ai trouvé assez agréable à lire jusqu'à ce que j'arrive à un chapitre que j'ai trouvé assez lourd. Il m'a semblé que cela tirait un peu trop en longueur. On a l'impression désagréable qu'on ne va jamais sortir de l'emprise oppressante de la Reine !
Sans rien révéler qui gâcherait la lecture de ce livre, j'aime beaucoup la fin et la manière dont Tiphaine se conduit avec le fils du Baron.
Pour conclure, je crois qu'en fait, le problème avec ce roman, c'est qu'inévitablement, petit à petit, il va falloir réserver une étagère spéciale à cet auteur dans votre bibliothèque.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juillet 2006
Comment ne pas aimer ces ch'tits hommes bleus et roux... et Tiphaine est une vraie futur grande sorcière!! Franchement excellent, j'ai adoré, je l'ai dévoré... on ne voit plus ses rèves pareil après!!!
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2008
Si vous connaissiez Alice au pays des merveilles, maintenant vous allez connaître Tiphaine au pays des fées ... et des Nac Mac Feegle !
Pratchett trouve en effet sa nouvelle source d'inspiration dans le roman de Lewis Caroll et fait vivre à son héroïne des aventures très comparables à celles d'Alice.

Mais tout le piment de l'histoire réside dans les ch'tits hommes libres, les Nac Mac Feegle. Cette bande de petits êtres voleurs et bagarreurs sont trempés d'un caractère d'acier emprunt d'une naïveté attachante (et comique) à l'égare du monde des humains.

TP a encore réussit son coup (d'autant que le livre n'est pas trop long donc on n'a pas le temps de s'ennuyer).
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 octobre 2012
Avertissement : ce livre fait partie des ouvrages de Pratchett à lire en français. Le patois des chtits hommes bleus (manifestement inspiré des écossais) est déjà parfois dur à suivre en français, alors en VO…
Pratchett a manifestement trouvé que sa bande de sorcières manquait de membres, aussi voit-on la jeune Tiphaine Patraque gagner son titre de haute lutte face aux incursions d’un univers parallèle et d’une méchante reine des neiges (coucou Narnia) qui a enlevé son petit frère. Elle est aidée dans sa quête par les chtits hommes bleus, bagarreurs, voleurs et alcooliques mais qui lui vouent une admiration respectueuse. Tiphaine apprend sur le tas l’art d’être sorcière et découvre que la magie n'est parfois qu'un mot pour expliquer l'inexplicable.
On est bien dans l’univers de Pratchett, avec son humour british, des dialogues parfois à la limite du surréaliste, ses références multiples, ses détournements de clichés et sa façon inimitable de revisiter les contes de fées. Malgré tout, ce n’est pas mon préféré.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2012
Bonne histoire à mettre entre toutes les mains, une belle histoire, des personnages biens trempés et surtout des Nac Mac Feegle que j'hébergerai volontier... Ni dju, ni maet, ni rwa, ni rinne on s'est d'ja fait awoir !!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juin 2012
Je suis un grand fan de Pratchett et surtout de cette serie des Annales du Disque-monde.

A consommer sans moderation, monde de delire marrant educatif ....
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 mai 2014
J'adore tous les livres de ce sacré Terry Pratchett que j'avais découvert par hasard avec Les Annales du Disque-Monde. Là il a sorti 4 livres (un 5 tome svp!!) sur les aventures d'une jeune bergère, Thiphaine Patraque qui a décidé su'elle deviendrait sorcière. Il lui arrive plein d'aventures accompagnée des Nac Mac Feegle, ch'tits hommes libres à la peau bleue, voleurs, bagarreurs, ivrognes et belliqueux, tout un programme. On ris du début jusqu'à la fin, je recommandeeeeeeeeeeee!!!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2015
Quand le monde des fées croise celui de pratchett, elles ne sont plus aussi bienveillante et charmante... Et quand une petite fille devient une sorcière, même Esmé Ciredutemps peut trouver quelqu'un de sa carrure... et vive les ptits hommes bleus (non c'est pas ces "tapettes" de schtroumpfs)
P.S.: les hommes peints de bleue dans l'antiquité ont pris le nom de Brit tain... Remoi de la verte albion de notre cher Pratchett
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,80 €
7,80 €