undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles10
4,1 sur 5 étoiles
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 juillet 2014
Ce volume commence après la libération de Paris. Tout le monde sait donc que la guerre sera gagné. La question qui demeure est : "quel sera le rang de la France à l'issue ?". De Gaulle à Paris se heurte aux ambitions politiques des partis, qui ne peuvent ni ne veulent embrasser sa vision de la politique étrangère de la France. Un tome assurément plus politico-politique que les précédents, mais non moins profond et passionnant. La réflexion du Général sur la séparation des pouvoirs est particulièrement illustrante. Elle devrait faire partie du programme d'éducation civique de lycée.
Attention, cette lecture risque fort de vous faire glisser dans une très forte nostalgie lorsque vous écouterez les politiques du XXIè siècle.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le tome 3 des mémoires de guerre du Général de Gaulle s'impose en lecture pour tout citoyen désireux d'approfondir ses recherches actuelles sur la destinée de la France, le quoi de la France, sa mission, son originalité, la grandeur de son Peuple dans l'Histoire des Nations. Le sujet est donc bien d'autant plus sensible qu'une pléiade de demeurés ont chanté, depuis l'effondrement du mur de Berlin fin 1989, que la fin de l'Histoire s'imposait du fait de la fin des Nations. Erreur grave flanquée d'un orgueil enflé par l'incurié d'une inculture béante.

Ces mémoires du Général de Gaulle retracent le périple de l'identification du destin d'un homme à celui de notre Nation.
Seconde partie de la guerre de 30 ans - comme l'avait écrit de manière prémonitoire l'historien royaliste Jacques Bainville début 1915 La guerre démocratique et le reprit De Gaulle- cette seconde guerre mondiale avait surpris précisément les Etats-Unis sur la rapidité de l'effondrement de nos armées en mai-juin 1940, puis l'instauration d'un régime fantoche, se plaçant volontairement sous la botte de l'occupant allemand, le pillage éhonté de nos richesses nationales, la guerre à la liberté, l'interdiction de brandir les couleurs nationales, de fêter les Fêtes nationales etc. avaient fini de reléguer notre Nation au ban des pays avec lesquels l'avenir allait se créer. De Gaulle lutta contre cette vision fausse du destin de notre Nation, contre l'ennemi commun, contre la majorité des oligarques vichysites, contre aussi, trop souvent nos Alliés, qui usaient jusqu'à la corde de l'argument erroné et sentant la mauvaise foi de l'absence de légitimité populaire, démocratique, de De Gaulle. Roosevelt n'avait-il pas rien fait ni même laissé la moindre intention d'intervenir dans le conflit en juin 1940 quand les autorités françaises le lui demandaient ? n'avait-il pas tenu ambassade à Vichy ? puis reconnu le numéro 2 du régime de collaboration comme représentant légal de la France fin 1942 à Alger en la personne de l'Amiral Darlan ? etc. malgré la fédération des résistances sous la direction de Jean Moulin, la création d'une assemblée consultative à Alger ? la délivrance de la Corse en 1943 ? la brillance de nos armes en Italie (Juin) ? puis le rôle déterminant de la France dans le second débarquement du 15 août en Provence et la conquête fulgurante de notre territoire (De Lattre) ? la libération de Paris essentiellement par les troupes françaises (2ème DB de Leclerc) etc. ?

De Gaulle ne cesse de défendre la France, la légitimité de son action auprès de nos alliés, dans la lutte commune contre l'Allemand. Après la percée de Falaise, les Alliés mettront moins de temps que les Allemands en 1940 pour les repousser aux frontières de notre Nation.

N'oublions pas l'héroïque détermination de De Gaulle dans l'appel du 18 juin 1940 :

"(...) Certes, nous avons été, nous sommes, submergés par la force mécanique, terrestre et aérienne, de l'ennemi.

Infiniment plus que leur nombre, ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui nous font reculer. Ce sont les chars, les avions, la tactique des Allemands qui ont surpris nos chefs au point de les amener là où ils en sont aujourd'hui.

Mais le dernier mot est-il dit ? L'espérance doit-elle disparaître ? La défaite est-elle définitive ? Non !

Croyez-moi, moi qui vous parle en connaissance de cause et vous dis que rien n'est perdu pour la France. Les mêmes moyens qui nous ont vaincus peuvent faire venir un jour la victoire. (...)"

La France, écartée de Téhéran, de Yalta, entend montrer qu'elle renoue avec sa tradition de créer des alliances avec d'autres nations, dont en décembre 1944, avec l'URSS du maréchal Staline.
La France se fait entendre : aucune paix ne peut se traiter sans que la France ne joue un rôle majeur.
La France devra occuper, avec ses Alliés, des territoires allemands.
Il est nécessaire de protéger nos frontières envahies à trois reprises dans une vie d'homme par l'Allemand (1870, 1914, 1940).

De Gaulle parvient, avec ses proches collaborateurs, à faire entendre la voix de la France. Quel souffle ! Quelle détermination !

Cette lecture démontre que des hommes et femmes politiques déterminés peuvent redonner vie à la politique de notre Nation ce qui est aux antipodes de ce que nous subissons depuis bonne vingtaine d'années.

Ces mémoires, publiées en 1959, appellent au retour de De Gaulle au pouvoir et à la création d'une République qui ne soit plus soumise aux aléas d'alliances conjoncturelles de l'Assemblée nationale, cause première de l'effondrement de notre Nation dans l'entre-deux-guerres et de sa quasi disparition avec l'avènement de Vichy. C'est faute d'avoir pu insuffler une nouvelle direction qui sera celle qui sera acceptée en préalable à son retour au Pouvoir, par la constitution de la Vème République, que De Gaulle, en 1946, offre sa démission.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 juin 2013
concis,
à lire en urgence,
tiens, le premier commentaire est soumis à modération .... étonnant !!!
un homme dis je , droit dans ses bottes, que j'admire, ne l'ayant pas connu, hormis les émissions à l'ORTF, je suis née en 57 .....
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Pour moi de Gaulle était ce vieux monsieur qui passait à la télé noir et blanc dans mon enfance et qui représentait le conservatisme d'avant 68. Or ce "premier" de Gaulle est tout au contraire un innovateur, un visionnaire, un leader déterminé et un stratège politique inspiré. Mais dans ce troisième tome la potion est amère, malgré la victoire, les français veulent oublier. La paix retrouvée, ils ignorent les leçons de la défaite, de l'abaissement et de l'occupation pour, avec la 4ème république, revenir aux pratiques d'avant-guerre qui avaient conduit à l'aveuglement et à la catastrophe.

Le contenu de ce tome: il s'agit des mémoires au jour le jour du Général de Gaulle qui couvrent la période du débarquement à l'après-guerre. Ce tome est résolument plus politique et un peu moins guerrier quoique la bataille d'Alsace y soit bien décrite. La négociation avec Staline en Décembre 44 est un morceau d'anthologie pour qui enseigne ou pratique la négociation...

La forme: le troisième tome de cette édition est le seul qui soit clair et lisible et c'est pourquoi j'ai mis 5 étoiles pour ce livre que je recommande sans réserve. En effet, le caractère est plus gros et correctement lisible. Il n'y a que quelques fautes de frappes grossières éparses qui montrent tout de même que cet éditeur devrait s'améliorer.

Le fond de la série: il s'agit d'une œuvre magistrale que je découvre. Des expressions anciennes et l'imparfait du subjonctif apportent un parfum particulier à ce texte. La plume de de Gaulle qu'il dit ne pas avoir facile, apporte sans détour mais non sans calcul un éclairage historique essentiel sur la place de la France et ses ressorts profonds. Étonnamment, à la lecture de ces livres, je trouve que l'héritage Gaullien nous est parvenu amoindri et c'est dommage. C'est donc bien une lecture indispensable à tout dirigeant de culture française peu importe sa tendance politique.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 avril 2012
Intérêt historique: l'envers du décor, "l'escrime diplomatique", le "rituel parlementaire".
Intérêt littéraire: une écriture classique (portraits et maximes), un élan romantique (Churchill et De Gaulle à la barre "les yeux fixés sur les mêmes étoiles"), les portraits en action (Staline dans un scène de tragicomédie,l'apocalypse de Hitler)), une vision de la France et de l'Histoire, le poème en prose de la dernière page.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2015
De Gaulle est décisif pour le destin de lìndochine en 1944-46.MalheureuDsement son texte est très bref et superficiel,il n`y pas de discussion sur le problème du mouvement nationaliste.Donc l `histoire en ce phenomène ne trouve pas beaucoup de place dans ces mémoires.Le thème central est - naturellement - le développement en Europe.La tragédie de`l`` indochine va se répéter en Algérie,,sans que de gaulle ait discuté la Situation au Vietnam des années 44- 46.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2015
ce 3ème tome était enfin bien imprimé. Toujours aussi passionnant, ces événements si importants pour notre pays. la Libération vue par ceux qui l'ont vécue au poste principal. Plus triste enfin les suites politiques des années suivantes. Quel dommage d'avoir du se passer d'un tel leader.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2014
Ouvrage classique adapté à notre jeune lectorat. Ce type de volume est souvent demandé en classe de français en vue d'analyse des textes et des pensées de l'auteur. Mais c'est également adapté aux autres lecteurs.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2015
Je tiens à adresser tous mes respects à ceux qui comme moi, ont eu à lire le livre pour l'épreuve de littérature de Terminale L (2011)... Je n'ai rien contre Charly mais je ne comprends toujours pas comment ce livre a pu se retrouver au programme du bac. Pour la forme, on ne peut critiquer les talents de rédaction de De Gaulle, très académique et propos bien ordonné. Pour le fond...c'est pompeux et arrogant...un peu comme notre bon vieux général ! Mais si on aborde ce livre au second degré, on rigole beaucoup ! Je me souviens particulièrement de la scène de la rencontre avec Staline; c'est drôle tellement c'est de mauvaise foi ! Ce livre est également une très bonne alternative à quelconque aide pharmaceutique pour toute personne ayant des problèmes de sommeil..gros dodo assuré dès la troisième page.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2012
je vais être subjectif! ((((c'est du vomi historique!! peu supportable à lire,,,, bourré de discours patriotiques inutiles,,, énumération de noms que l'on ne retiendras jamais!!)))) ne doit pas être imposé comme lecture !!!
33 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

7,40 €
8,20 €
7,00 €