undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_PhotoM16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
14
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 26 février 2007
Du beau, du bon, du très bon Pratchett!!

La Borogravie! Un beau pays... enfin, un pays... euh plutôt une espèce de petit territoire particulièrement belliqueux qui se trouve du coup toujours en guerre contre ses voisins. Tout va bien jusqu'au jour où les voisins en question décident que "trop c'est trop" et qu'ils s'allient pour rendre la monnaie de sa pièce à leur voisin. Quand en plus le pays en question vénère un dieu complètement fou et une souveraine morte depuis des dizaines d'années, ça promet des moments épiques! Le combat paraît déséquilibré! Mais c'est sans compter sur le régiment monstrueux composé de Margot - jeune fille travestie en garçon qui s'engage pour retrouver son frère -, un Igor -vous connaissez "Frankenstein"? -, un troll un peu lent, un vampire inscrit aux buveurs de sang anonymes et "caféinodépendant" et quelques autres recrues toutes plus fareflues les unes que les autres... AU final, une histoire très drôle où les hommes en prennent pour leur grade (de même que la religion, la guerre, le journalisme, la diplomatie, l'armée, etc. je pourrais continuer encore longtemps). La morale? Elle pourrait être: le monde se porterait bien mieux si les femmes étaient au pouvoir.... quoi que... pas si sûr!
0Commentaire| 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2007
Quand, comme moi, vous avez apprécié tous les ouvrages du disque-monde, forcément, vous attendez avec impatience, voire fébrilité à peine dissimulée, la suite des aventures de cette planète hautement improbable.

Ce 29ème opus n'est peut-être pas à placer dans le trio de tête mais il reste de bonne facture.

En effet, en plantant un décor dans la veine des délires habituels, une géopolitique spécifiquement "déconnante", une galerie de personnages sympathiques, veules, naïfs, velléitaires, roublards (et parfois tout ça en temps, en successif ou en simultané) et s'offrant en "guests stars" quelques membres du guet d'Ankh-Morpork voilà une nouvelle aventure qui mulitiplie les clins d'oeil et résonnances avec notre propre monde délirant. Et comme d'habitude c'est ce qui est le plus "jouissif".

C'est toujours aussi bien traduit/adapté.

C'est toujours aussi malicieux.

Comment voulez-vous par conséquent que je sois impartial et que je mette une note médiocre?

Pratchett est dorénavant intouchable, non criticable. (Et puis on sait pas non plus les accointances qu'il a avec Offler, le Dieu crocodile, la prudence la plus élémentaire s'impose donc).

Et je ne sais pas si vous êtes comme moi, il y a toujours un moment que je guette c'est l'arrivée du personnage qui se trouve dans tous les livres du disque-monde. Personnage qui est du genre masculin, on ne vous le répétera plus désormais.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2008
Le vingt-neuvième épisode, on ne présente plus le Disque-Monde. Celui-ci fait partie des "hors série" (ni la mort, ni les sorcières, ni Rincevent ...). Ici Terry Pratchett s'attaque a l'histoire de Mulan et de Jeanne d'Arc : une femme s'engage dans l'armée pour retrouver son frère. A partir de là s'enchaînent les péripéties mettant en jeu tout le bestiaire habituel : nains, trolls, vampires, Igor, et même parfois quelques humains.
Finalement l'histoire est assez classique, mais le génie de Pratchett à nous dépeindre des personnages tour à tour très charismatique ou parfaitement débile qui rend le tout fort savoureux.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 avril 2012
Terry Pratchett reste le monument qu'il a été et pourtant là il est à peine drôle - Il faut dire qu'il m'avait habitué à mieux (BEAUCOUP mieux) avec l'humour féroce et délirant des débuts du disque-monde, les Rincevent, Ciredutemps (disparus) et autres Vimaire (dont on ne voit qu'une brève apparition assez incolore), une Ankh-Morpork virtuelle. Même l'illustration de couverture a pâli sans le côté foisonnant des premières éditions...Le disque-monde deviendrait-il plat ? Je n'ose y croire. Attendons la suite.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2007
Quand on peut s'offrir, en personnages secondaires, le Guet et son charismatique Commissaire Vimaire, c'est dire si on dispose d'un bon fond de plaisir pour ses lecteurs.

Personnages truculents, parfois simples mais jamais simplistes, "Le régiment monstrueux" s'inscrit tranquillement dans le fantasticodélirant cycle du disque monde. Toujours aussi drôles et bien traduits. Merci M. Pratchett
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 mars 2007
.... mais ça reste très agréable à lire. J'avoue avoir été un peu déçu par cette aventure de soldats. On retrouve avec plaisir la verve et l'humour de l'auteur, mais l'action laisse à désirer et l'on se perd facilement dans la trame du récit. Au final, un opus qui, pour moi, ne restera pas parmi les meilleurs du Disque-Monde... "Rincevent, reviens ! les soeurcières, Réveillez-vous !!! "
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2012
Je les ai tous lus jusqu'à celui-ci. Dans tous les romans de Terry Pratchett, il y a du suspens, de l'action, des personnages qui ont une certaine dimension. Meme l'anti-héros Rincevent est attachant. Ici... Rien. C'est fade et insipide. On ne sait pas qui est qui, on se perd dans les noms des protagonistes, il n'y a pas de but défini, bref, on s'ennuie. A la 400ième page (sur les 500 du livre), j'ai cru que cela allait changer. Je me suis accroché... pour rien ! Meme la fin, qui d'habitude est bien ficellée dans les écrits de Pratchett, est fadasse. Alors, une question me taraude : est-ce bien Terry Pratchett qui a écrit cette histoire ? Et si oui, quelqu'un peut-il m'expliquer pourquoi je l'ai trouvée si creuse ?
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 avril 2012
J'ai dévoré ce livre. L'auteur retrouve sa verve des livres plus anciens avec bonheur. Personnellement, l'histoire des chaussettes m'a fait hurler de rire. Bref, j'attends le tome 29 avec impatience.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 juillet 2009
Une Histoire en marge pourtant des "Annales du Disque",mais épique, pittoresque, amusante avec toujours cet humour "So British" de Mr Pratchett. A lire de suite !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 juin 2012
Comme toujours chez notre bien aimé Terry Pratchett, le style et l'humour sont au service d'une peinture sociétale à la dent dure...Excellent!
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles