Commentaires en ligne


133 évaluations
5 étoiles:
 (56)
4 étoiles:
 (29)
3 étoiles:
 (18)
2 étoiles:
 (16)
1 étoiles:
 (14)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


58 internautes sur 61 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Gounelle selon moi
Ce roman, c’est d’abord une très belle histoire, une histoire étonnante, captivante et émouvante qui met en scène des personnages forts et touchants dans une atmosphère envoûtante.
C’est aussi un livre qui nous interpelle sur nous, notre modèle de société, un livre qui va sans doute faire...
Publié le 13 octobre 2012 par Alain

versus
51 internautes sur 54 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dans la lignée
Gounelle poursuit son aventure, dans la lignée des ouvrages précédents ; mix de roman, de développement personnel et de philosophie grand public.
Cette fois, il y rajoute une pointe d’exotisme. Cap sur la forêt tropicale et une peuplade reculée.
Gounelle se sert de cette histoire de manipulation d’un peuple par des...
Publié le 26 octobre 2012 par Gruz blog EmOtionS


‹ Précédent | 1 214 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

58 internautes sur 61 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le meilleur Gounelle selon moi, 13 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Ce roman, c’est d’abord une très belle histoire, une histoire étonnante, captivante et émouvante qui met en scène des personnages forts et touchants dans une atmosphère envoûtante.
C’est aussi un livre qui nous interpelle sur nous, notre modèle de société, un livre qui va sans doute faire grincer des dents ceux qui entretiennent encore l’illusion que c’est une nouvelle voiture ou un téléphone dernier cri qui donnera du sens à leur vie…
J’ai beaucoup aimé les précédents Gounelle, mais celui-ci est clairement le meilleur : plus profond, plus prenant, plus fort. Je l’ai lu d’une traite, et suis encore sous le charme…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Invitation à la réflexion sur notre société de consommation, 2 décembre 2012
Par 
Jean-Luc "Je ne commente que des livres!" (Switzerland) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Laurent Gounelle quitte la psychologie et le développement personnel pour la philosophie (au sens large).
Il nous emmène dans une aventure forestière avec une tribu d'Amazonie.

Lecture facile et agréable, scénario sans grande surprise mais efficace.
Des personnages avec une certaine épaisseur et attachants.

Ce qui fait l'intérêt, à mon sens, de l'œuvre est la réflexion sur nos valeurs occidentale: Il développe l'idée que nous "faisons nous-même notre malheur" en cultivant individualisme, consumérisme, matérialisme, culte du "winner" etc et l'oppose (d'une manière très originale dont je ne dirai rien pour laisser le lecteur découvrir) à une tribu heureuse cultivant des valeurs plus essentielle et proche de la nature.

Cette réflexion philosophique est relativement simple, certains pourront dire simpliste ou populaire, pour ma part j'y ai trouvé plusieurs idées très justes et merveilleusement intéressantes, l'invitation à la réflexion se poursuivant au-delà du livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


51 internautes sur 54 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Dans la lignée, 26 octobre 2012
Par 
Gruz blog EmOtionS (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Gounelle poursuit son aventure, dans la lignée des ouvrages précédents ; mix de roman, de développement personnel et de philosophie grand public.
Cette fois, il y rajoute une pointe d’exotisme. Cap sur la forêt tropicale et une peuplade reculée.
Gounelle se sert de cette histoire de manipulation d’un peuple par des hommes venus de la « civilisation », pour nous proposer une parabole en forme de critique de notre société actuelle.
Allégorie sur les méfaits de la société de consommation, de l’individualisme forcené et du capitalisme.
C’est à prendre au deuxième degré, l’auteur ayant décidé de prêter des mots qu’on ne devrait pas trouver dans la bouche de ces « indigènes ».
L’idée est simple et fonctionne globalement bien. Il insiste sur la différence marquée entre le mode de vie de ces gens proches de la nature et l’égoïsme de notre mode de vie, différence entre leur respect des autres et notre mépris.
C’est souvent manichéen, parfois trop, simpliste parfois dans le message, touchant à d’autres moments, et ça se lit tout seul (et c’est plutôt correctement écrit).
Certains passages sont excellent (la transposition du management autoritaire à ce peuple, par exemple).
3 étoiles ? 4 étoiles ? J’aurais aimé une fin moins sirupeuse et un peu plus de surprises pour faire pencher la balance (avis personnel). Malgré son titre, un peu trop sage.
Au final, un bon moment, des idées simples mais fortes et qu’il n’est jamais inutile de rappeler. Égoïstes de tous poils, passez votre chemin, ici on parle de respect.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Conte sur la manipulation sociale, 12 septembre 2013
Par 
D. Guy (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Il ne s'agit pas de développement personnel comme dans les autres ouvrages de l'auteur, mais d'un conte présentant une tribu vivant naturellement sainement que l'on va socialement manipuler pour faire naître la peur, l'individualisme, la compétition,... et on voit les changements de comportement qui se font alors spontanément pour devenir ce que nous sommes aujourd'hui.
A la fois ludique, charmant, facile à lire et mettant le doigt sur les objectifs de notre conditionnement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un bon moment, 1 novembre 2013
Par 
Nbek (Touvois) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Format Kindle)
L'histoire est ici prétexte à une critique de notre société de consommation. Un philosophe vivant à New York veut venger sa bien-aimée assassinée par une tribu indigène perdue au fin fond de l'Amazonie. Il commence alors un travail de sape pour couper ce peuple de ses racines et de sa connexion avec la nature en leur inculquant notre mode de vie occidental. C'est assurément une bonne idée, malheureusement trop caricaturale et pas du tout crédible. Il faut donc prendre cette histoire au second degré. Elle a néanmoins le mérite de nous faire réfléchir sur notre mode de vie.
Le livre se lit facilement, avec des passages très drôles. On regrettera juste une fin trop classique qu'on ne voit que trop venir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent !, 21 octobre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Alors il est comment le nouveau Gounelle ? FORMIDABLE, J'ADOOOORE !!!! L'histoire est machiavélique, étonnante, dépaysante, captivante et bourrée d'humour (certains passages m'ont fait mourir de rire) et comme toujours on découvre plein de choses sur nous-même. Je prévois déjà d'en orner le pied de nombreux sapins de Noël. Je regrette simplement de l'avoir terminé. A quand le prochain ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Décevant, 13 octobre 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Pour illustrer ma note et mon titre : je n'ai même pas terminé le livre. C'est mièvre, sirupeux, Laurent Gounelle a pris des idées de développement personnel chez E. Tolle (vivre le moment présent) P. Rabhi (la symbiose avec la nature et la dénonciation de la consommation) Marc Aurèle pour sa philosophie et nous balance à travers quelques idées "copiées-collées" pour dénoncer notre mode de vie occidental et de consommation à outrance à travers ce petit mix qui donne ce livre.

Pourtant les quelques premières pages, laissaient présager un bon petit roman, mais je me suis (très) vite ennuyée, j'ai eu du mal à rentrer dans cette histoire de vengeance et les personnages qui sont caricaturaux (les bons d'un côté et les méchants stéréotypés)... j'ai carrément décrochée lorsqu'un des personnages "invente" une machine pour hypnotiser le peuple qui habite cette forêt tropicale. Je rejoins quelques commentaires et je suis tout à fait d'accord sur le fait que si ce n'était Mr Gounelle qui en était l'auteur, ce livre aurait aurait passé complètement inaperçu.

J'ai mal compris le but, mis à part celui du personnage de Sandro qui cherche sa vengeance, les autres personnages du livre et leur implication. Cela m'a semblé peu étudié, survolé par L.Gounelle, presque digne d'une histoire enfantine mal écrite et avec une imagination appauvrie, qui s'est attaché au fait de dénoncer les travers de notre civilisation de manière bien simpliste.

J'ai aimé son premier livre (l'homme qui voulait être heureux), beaucoup moins le second (Dieu voyage toujours incognito) et celui-ci pas du tout. Souvent les auteurs comme Mr Gounelle surfent sur la vague du succès, j'espère qu'il va se ressaisir sur les prochains romans. Il a un potentiel d'écriture, qui peut intéresser un large public, mais cela ne doit pas l'autoriser à sortir un roman fourre tout, écrit à la va -vite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


26 internautes sur 29 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Meilleure lecture depuis longtemps, 16 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
Après avoir lu les deux précédents livres de Laurent Gounelle, je m'attendais à une belle lecture, et celui-ci a dépassé mes espérances! Il est lumineux, profond, empli de sagesse, mais pas ennuyeux pour autant car le second degré et l'humour sont toujours présents. C'est, si on n'est pas déjà sur ce chemin, une excellente introduction à la spiritualité. Le mode du roman permet de se détendre et de ne pas recevoir cet enseignement comme une leçon, plutôt comme une invitation à se questionner.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 déçu, 12 février 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Broché)
je n'ai pas aimé cette histoire qui semble cousue de fil blanc, une démonstration un peu lourdingue où les personnages n'ont aucune épaisseur et l'intrigue présente peu d'intérêt. Déception donc après le bon moment passé avec "les dieux voyagent toujours incognito".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Stupidité et méchanceté, 17 septembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le philosophe qui n'était pas sage (Format Kindle)
Le nouveau Gounelle est-il un Gounelle ? tant l’écriture est maladroite et les dialogues dignes d’une enfant de 5 ans. S’il n’avait pas signé son livre, ou avait pris un pseudonyme, celui-ci n’aurait eu aucun succès.

Son écriture a des phases. Les descriptions initiales de la forêt sont bien, mais dés qu’on passe aux dialogues c’est caricatural et il prend les autochtones pour des demeurés, en attente des occidentaux (supposés) civilisés, soit disant porteurs de la bonne parole et de la vérité, pour apprendre à vivre, alors qu’ils sont heureux et en harmonie avec leur environnement naturel et social.

Les indiens seraient sensés penser comme nous, réagir comme nous, avoir les mêmes sentiments de honte, parler de la même façon qu’un occidental bête … (voir dialogue complètement stupide et imbu de suffisance de Gody avec l’indienne autour de la page 100 et la manière de parler des indiens).

La vengeance en induisant des réactions occidentales (de scission, d’égoïsme, de comparaison aux autres, d'envie, de besoins artificiels matériel pour se valoriser, …) que l’auteur suppose universelles est instiguée comme si les indiens étaient en attente de tout cela par les occidentaux.

Très peu de philosophie et les rares moments de philosophie sont tournés vers comment introduire le malheur dans une société et non vers ce qui est la quête humaine par excellence, et celle des précédents livres de Gounelle, celle du bonheur.

Ce livre est digne de l’imagination d’un enfant de 5 ans, tel qu'il pourrait raconter une histoire … et encore …

Les éditeurs devraient obliger les auteurs dits "à succès" à prendre un pseudonyme pour tout nouveau roman. Ce serait sans doute révélateur du vrai succès du roman et non de "l'effet de marque" "ou d'auteur" qui supposerait qu'un auteur qui a écrit un succès un jour, en écrira toujours.

Extrêmement déçue. Je me suis forcée à le finir mais 330 pages pour une telle nullité, c'est consternant. Il aurait pu faire tout aussi "bien" en 20 pages. Ses mercenaires s'emm****nt tout au long de leur périple (comme se plaît à le répéter l'auteur tout au long de son roman) ... eh ben nous qu'est-ce qu'on s'emm**** à lire un tel navet.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 214 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le Philosophe qui n'était pas sage
Le Philosophe qui n'était pas sage de Laurent Gounelle (Poche - 10 avril 2014)
EUR 6,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit