undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles177
4,2 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:8,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Une ville universitaire du sud ouest où une professeure de civilisation antique est trouvée morte, un appel téléphonique qui fait ressurgir le passé, un cercle d'étudiants, un mail mystérieux. Plus vertigineux, maitrisé sombre et inquiétant, après Glacé ce CERCLE est un deuxième roman qui ne déçoit pas.Parce qu'il va plus profond dans les personnages, en particulier celui du commandant SERVAZ, qui grandit de livre en livre, parce que c'est aussi une déchirante histoire de passé et de rêves avortés, parce qu'on renoue avec les atmosphères oppressantes de Glacé mais que l'auteur s'est débarrassé des longueurs, parce qu'on se laisse manipuler et retourner, parce que les dernier chapitres vont vous scotcher.
0Commentaire61 sur 63 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 décembre 2012
Après un polar taillé dans la glace, un second roman dans l'élément Eau.
Bernard Minier est un auteur exceptionnel dans ce genre littéraire polar-thriller, on sent une très grande intelligence et une énorme culture mais il n'en fait pas l'étalage et ne l'utilise que pour enrichir habilement le récit.
L'écriture est bien affutée, on sent un travail très soigné et peaufiné à chaque page.
C'est un véritable plaisir de retrouver les personnages de son premier roman, ils gagnent en profondeur et prennent de plus en plus vie au fil des pages.
Les ambiances nous emportent au coeur d'une histoire très intelligemment construite, nous laissant suffisamment d'indices pour tenter de percer le mystère jusqu'à la fin.
Bref: Un excellent polar, riche et intelligent. BRAVO et MERCI Monsieur Minier.
0Commentaire37 sur 38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après son très réussi Glacé, Bernard Minier continue d'explorer les univers autarciques qui lui servent de décor pour décrire un excellent thriller.
Le décor m'a un peu fait penser à Les Rivières pourpres de Grangé, décrivant une petite ville universitaire où l'élite de la région toulousaine suit ses études. Toujours est-il que ce type de lieu permet à l'auteur de faire peser une atmosphère lourde et oppressante sur les secrets qui se cachent entre les habitants.

On retrouve avec plaisir les personnages du roman précédent, Servaz le flic un peu désabusé, grand amateur de Mahler et peu amateur de notre société consumériste, ses adjoints Esperandieu et Samira et même en filigrane son Moriarty, Julian Hirtmann. Bernard Minier a un talent inné pour la description des personnages et des personnages secondaires comme Margot la fille de Servaz ou d'autres protagonistes de ce roman.

Comme on s'y attend, l'intrigue est parfaitement mené avec de nombreuses fausses pistes de faux semblants et évidemment une conclusion assez inattendue quoique relativement logique. J'ai en outre apprécié un aspect secondaire du roman, peut-être un clin d'oeil de l'auteur ? : les multiples interrogations de Servaz vis à vis du monde footballistique car son enquête de déroule parallèlement à la coupe du monde de Football en Afrique du Sud et Servaz (tout comme moi par ailleurs) ne cesse de s'interroger sur l'engouement artificiel et consumériste qu'un tel évènement peut engendrer.
0Commentaire27 sur 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 janvier 2013
Nous avions rencontré le tueur en série Julian Hirtman dans le roman précédent , et son ombre plane dans ce livre . Là ou pas là ? En le refermant on est sûr que l'on reverra le bout de son nez ...
On suit , par petits interludes , le calvaire d'une femme retenue prisonnière par un sadique . Assez vite on a une petit idée de qui elle est , et de qui la retient et ensuite du pourquoi .
J'ai bien aimé les réflexions de Martin sur le football , et combien ce sport , dans notre société , a pris une place envahissante et que tout ceci est bien futile ... C'est le fil conducteur comique et léger du livre . Car encore une fois c'est bien sombre : après un cheval retrouvé la tête en moins suspendu dans les airs , là c'est un homme bouffé par ses chiens et une femme qui meurt d'une façon atroce . Bernard Minier aime les meurtres originaux et cruels ! On suit Martin revenu là où il étudié et retrouver ses anciens camarades d'université . On voit ce qu'ils sont tous devenus et il apprends finalement qu'il était bien naïf ... Martin réalise avec amertume que tout ça , c'était du pipeau . Si j'ai eu du mal à cerner les motivations du tueur , si le thème de la vengeance est présente , c'est surtout un livre sur la trahison . J'ai beaucoup aimé les réflexions de Martin sur la vie , l'enfance , l'adolescence . Et sur les politiques (ils en prennent plein la figure) et finalement on peut après tous s'identifier un peu ou beaucoup , aux sentiments qu'il ressent .
J'ai été un peu perdue , j'ai cherché à savoir ce qui relié les affaires , ça ma trotté dans la tête . J'ai , une nouvelle fois , beaucoup aimé la fin et j'ai hâte de retrouver Martin Servaz dans sa prochaine aventure !
0Commentaire17 sur 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2012
Après "Glacé" voici "Mouillé"! En effet,la pluie est omniprésente dans ce roman. Suite élaborée du premier, Bernard Minier confirme avec ce livre qu'il est bien un grand auteur de thriller.
Même style précis, même étude des caractères,même suspense distillé peu à peu, même rythme. En résumé, que du plaisir ( pour le lecteur, pas pour les personnages du roman!) J'en redemande.
11 commentaire27 sur 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 janvier 2013
Depuis le temps que l'on attendait la suite de "Glacé", et bien je n'ai pas été déçue. 1 an et demi après le drame le l'institut Warnier, ils sont toujours à la recherche du psychopathe Julian Hirtman. Mais, là c'est dans la ville de son adolescence et de ses études supérieures que va se dérouler le(s) drame(s). Retour aux sources, mais aussi à cette cité estudiantine où il a vécu des choses terribles. Des fantômes du passé ressurgissent... Sa fille est dans la même cité estudiantine que celle où il était et des choses terribles vont arriver. Pur hasard, coïncidences ?? Vous le découvrirez en lisant le livre. Comme Glacé, il se dévore, on a peur pour et avec Servaz, mais on en redemande. A lire d'urgence.
0Commentaire14 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai attendu ce deuxième roman de Bernard Minier avec énormément d'impatience, tant Glacé, le premier, m'avait enthousiasmée.
Ce deuxième volume commence plutôt bien, avec le meurtre de cette jeune prof de littérature que l'assassin a entouré d'une mise en scène sordide et Servaz, l'enquêteur, toujours aussi attachant.
Si le scénario de l'enquête et sa solution sont intelligemment imaginés et plutôt convaincants, j'ai été cependant très vite agacée et perturbée par le procédé narratif : trop de personnages secondaires, dont certains tout à fait superflus ; des chapitres découpés en toutes petites séquences nous faisant sans cesse sauter d'un personnage à l'autre ; des ficelles de littérature à suspense trop évidentes car trop répétitives ; et surtout, beaucoup de pages inutiles, qui impatientent le lecteur plus qu'elles ne le tiennent en haleine.
Dommage qu'une histoire aussi prometteuse se trouve desservie par tant de lourdeur.
Mais ça n'est pas franchement mauvais et je lirai sans doute le 3ème roman de Bernard Minier pour me faire une opinion définitive sur son talent à m'intéresser.
22 commentaires3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2013
J'ai espéré jusqu'à la page 150 (poche) je me suis traîné jusqu'à la 350; Et j'ai posé ce livre. Ras le bol, c'est vide!
Rien ! Il ne s'est toujours rien passé.
Pourtant j'ai tellement aimé "Glacé". J'avais même crié au génie… Malheureusement dans cette suite, l'auteur nous administre les pseudos divagations mystico-philosophique d'un commandant Servaz en quête de ? Je ne sais même pas.
Oui il est amoureux, oui il à prix une petite balle, et il enquête dans son ancienne école, mieux dans le cursus que lui-même a suivit (une sorte de super classe prépa pour génie only)… Suspense ! J'oubliais sa fille ("rebelle" mais pas trop) est elle aussi dans cette même prépa. Une couche supplémentaire !
Et l'ombre de son pire ennemi J. plane en fond (mais très haut).

Je suppose que plus loin ds l'histoire elle va aider son papa… (Mais je sais pas)

Ben je me suis laissé abuser par toutes ces élogieuses critiques. J'avoue ne pas les comprendre.
11 commentaire10 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 novembre 2012
Quel plaisir de retrouver Servaz, Ziegler, Esperandieu, Margot etc... Et même JH qui me fait toujours autant froid dans le dos. Je viens de le terminer et mon avis est sans appel...
J'ai autant accroché sur ce deuxième opus que sur le premier voire plus encore et j'ai évidemment hâte (heuuuu je trépigne plus exactement)de lire la suite car il y en aura une qui nous est promise. Alors Monsieur Minier, on attend impatiemment votre 3ème roman!!!
22 commentaires17 sur 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 29 novembre 2012
Glacé a été pour moi le meilleur livre de l'année : un scénario solide, cohérent, difficile à anticiper pour le lecteur, ainsi qu'un rythme soutenu et une atmosphère sans pareille... angoissante. Le cadre montagnard y était certainement pour beaucoup, mais pas que. Bernard Minier avait frappé fort avec ce petit chef d'oeuvre du genre, aussi indispensable que novateur.

Maintenant que vous savez mon estime pour son ainé et son auteur, vous comprendrez certainement mieux pourquoi je note durement (et à contre-coeur) ce nouvel opus, que j'ai attendu fermement. Et qui se positionne un (voire 2) cran en-dessous de "Glacé".

Ses travers principaux, malgré une écriture aussi talentueuse que sur Glacé, sont :

. Le scénario, loin d'être aussi solide. L'idée est bonne ; il y a même une surprise majeure, que je ne peux dévoiler, qui est surtout une absence de quelque chose que tout le monde attendait (peut-être pour le tome 3, alors ?). Mais le récit n'est pas aussi dense que son prédécesseur et souffre de plusieurs baisses de régime ça et là. D'ailleurs, bien que j'ai acheté l'ouvrage au prix fort, je l'ai laissé traîner 2 semaines sur la table de nuit après 150 pages de lecture, lisant autre chose entre-temps.
. Le cadre a changé. Et indirectement l'atmosphère. On ne peut certes pas demander à l'auteur de toujours planter un décor montagnard, mais nous ayant habitués à un environnement créant une vraie oppression, perdre cet ingrédient précieux nuit indéniablement à l'ensemble. D'ailleurs, dans les rares moments du roman où les protagonistes s'échappent de l'urbain, la nervosité revient aussitôt chez le lecteur... C'est un signe. Il faut repartir en montagne (ou quelque part de froid et isolé), Monsieur Minier, c'était très bien !
. Le 3ème point est plus délicat à évoquer, mais sans spoiler le récit, voici mon reproche : un bon héros ne l'est que face à de bons ennemis. Glacé dressait face à Servaz un coté sombre vraiment fort, limite terrifiant. Le Cercle ne contient plus non plus cet ingrédient.

Ces 3 points juxtaposés font que ce qui faisait de Glacé un livre duquel il était impossible de se décoller jusqu'à la fin a en partie disparu de cette suite (qui peut être lue indépendamment, d'ailleurs), qui se révèle simplement agréable à lire, sans pour autant scotcher le lecteur.

Mais après la lecture de ce tome 2, j'ai ma petite idée sur ce que pourrait renfermer le tome 3, sur lequel je sauterai tout de suite, et cela risque d'être terrible !
0Commentaire38 sur 44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

8,40 €
8,40 €