undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

160
4,3 sur 5 étoiles
Le Cercle
Format: PocheModifier
Prix:8,40 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai attendu ce deuxième roman de Bernard Minier avec énormément d'impatience, tant Glacé, le premier, m'avait enthousiasmée.
Ce deuxième volume commence plutôt bien, avec le meurtre de cette jeune prof de littérature que l'assassin a entouré d'une mise en scène sordide et Servaz, l'enquêteur, toujours aussi attachant.
Si le scénario de l'enquête et sa solution sont intelligemment imaginés et plutôt convaincants, j'ai été cependant très vite agacée et perturbée par le procédé narratif : trop de personnages secondaires, dont certains tout à fait superflus ; des chapitres découpés en toutes petites séquences nous faisant sans cesse sauter d'un personnage à l'autre ; des ficelles de littérature à suspense trop évidentes car trop répétitives ; et surtout, beaucoup de pages inutiles, qui impatientent le lecteur plus qu'elles ne le tiennent en haleine.
Dommage qu'une histoire aussi prometteuse se trouve desservie par tant de lourdeur.
Mais ça n'est pas franchement mauvais et je lirai sans doute le 3ème roman de Bernard Minier pour me faire une opinion définitive sur son talent à m'intéresser.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
37 sur 43 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 29 novembre 2012
Glacé a été pour moi le meilleur livre de l'année : un scénario solide, cohérent, difficile à anticiper pour le lecteur, ainsi qu'un rythme soutenu et une atmosphère sans pareille... angoissante. Le cadre montagnard y était certainement pour beaucoup, mais pas que. Bernard Minier avait frappé fort avec ce petit chef d'oeuvre du genre, aussi indispensable que novateur.

Maintenant que vous savez mon estime pour son ainé et son auteur, vous comprendrez certainement mieux pourquoi je note durement (et à contre-coeur) ce nouvel opus, que j'ai attendu fermement. Et qui se positionne un (voire 2) cran en-dessous de "Glacé".

Ses travers principaux, malgré une écriture aussi talentueuse que sur Glacé, sont :

. Le scénario, loin d'être aussi solide. L'idée est bonne ; il y a même une surprise majeure, que je ne peux dévoiler, qui est surtout une absence de quelque chose que tout le monde attendait (peut-être pour le tome 3, alors ?). Mais le récit n'est pas aussi dense que son prédécesseur et souffre de plusieurs baisses de régime ça et là. D'ailleurs, bien que j'ai acheté l'ouvrage au prix fort, je l'ai laissé traîner 2 semaines sur la table de nuit après 150 pages de lecture, lisant autre chose entre-temps.
. Le cadre a changé. Et indirectement l'atmosphère. On ne peut certes pas demander à l'auteur de toujours planter un décor montagnard, mais nous ayant habitués à un environnement créant une vraie oppression, perdre cet ingrédient précieux nuit indéniablement à l'ensemble. D'ailleurs, dans les rares moments du roman où les protagonistes s'échappent de l'urbain, la nervosité revient aussitôt chez le lecteur... C'est un signe. Il faut repartir en montagne (ou quelque part de froid et isolé), Monsieur Minier, c'était très bien !
. Le 3ème point est plus délicat à évoquer, mais sans spoiler le récit, voici mon reproche : un bon héros ne l'est que face à de bons ennemis. Glacé dressait face à Servaz un coté sombre vraiment fort, limite terrifiant. Le Cercle ne contient plus non plus cet ingrédient.

Ces 3 points juxtaposés font que ce qui faisait de Glacé un livre duquel il était impossible de se décoller jusqu'à la fin a en partie disparu de cette suite (qui peut être lue indépendamment, d'ailleurs), qui se révèle simplement agréable à lire, sans pour autant scotcher le lecteur.

Mais après la lecture de ce tome 2, j'ai ma petite idée sur ce que pourrait renfermer le tome 3, sur lequel je sauterai tout de suite, et cela risque d'être terrible !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
20 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Glacé nous enfermait au milieu des montagnes et du froid. Cette fois, le Cercle nous cerne d'eau de pluie et nous fait plonger dans les eaux sombres d'un lac qui cache bien des mystères. D'ailleurs, ce titre est un choix très judicieux puisqu'il évoque à la fois le passé de Servaz, le passé des victimes, des suspects et surtout, le Cercle que forme désormais Servaz et Hirtman. Avec désormais deux romans à son actif, Bernard Minier nous prouve une nouvelle fois qu'il faut compter sur lui et qu'il fait partie intégrante du cercle des auteurs incontournables du genre.
Frederic Fontes, 4decouv
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 10 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 octobre 2012
J ai trouvé aussi bien que glacé. On a plaisir a retrouver les personnages...et je pense que l on va les retrouver encore une fois dans un troisième opus!
une histoire solide, avec du suspens, des rebondissements!On veut connaitre la fin, les pages tournent toute seule!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Apres glacé,essai transformé. Le cercle est une pure merveille. Même mieux que le premier. J'ai enfin trouvé mon " cinq étoiles" de l'année. Je me plaignais de la longueur du premier, plus maintenant. On se sent tellement bien avec les personnages que l'on est heureux de les retrouver le soir venu. Une bien bonne addiction. B. Minier a atteint un sommet pour notre plus grand bonheur. Il y a des moments de suspens insoutenables, comme cette plongée dans le lac où le souffle m'a manqué. Je rejoins le groupe de fans et m'en vais de ce pas acheter la suite.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 septembre 2014
Ne jouons pas les difficiles, ce thriller (plus que polar) est prenant, habilement mené, riche en coups de théâtre, se lit donc avec plaisir, mais après le "glaçant" Glacé, il m'a déçue (un peu). En fait il m'a donné l'impression d'être écrit sur la vague du succès de Glacé, un peu à la va vite... A l'inverse de ce premier roman fascinant,l'histoire du Cercle m'a paru peu crédible, exagérée dans l'horreur, compte tenu des personnages et de leurs motivations. Pas étonnant que le commandant Servaz (toujours attachant) y perde son latin bien souvent!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 avril 2014
Bernard Minier nous livre ici un thriller qui emprunte des éléments à son précédent opus, « Glacé », comme la présence obsédante de Julian Hirtmann, le procureur psychopathe, ou encore l’intervention de Ziegler, la gendarme qui avait conduit l’enquête à ses côtés. L’histoire qui nous entraîne toujours dans le sud-ouest est cependant en rupture sur le plan de l’intrigue. Une professeure de classe prépa a été monstrueusement assassinée dans sa salle de bains. Le commandant Servaz va s’attaquer à une enquête difficile dans l’univers de Marsac, petite ville universitaire de la banlieue toulousaine. La politique va se mettre de la partie sous les traits d’un jeune loup, député-maire, qui fera partie des suspects. La vie personnelle de Servaz aussi puisque l’un des principaux suspects n’est autre que le fils de Marianne, une ancienne petite amie du policier. Un thriller où les flics se situent à la limite des règles de procédure et même quelquefois les transgressent pour chercher à atteindre une vérité qui semble les fuir à mesure qu’ils avancent dans leurs investigations, au péril de leur vie et de celle de leurs proches. Une intrigue qui se présente comme un écheveau complexe, tantôt à la limite du compliqué, tantôt mue par des ressorts simplistes, mais une histoire qui m’a quand-même tenu suffisamment en haleine pour que j’aille jusqu’au bout malgré les 785 pages. La structure du récit est quelque peu hachée. Il faut donc, pour ne pas perdre le fil, rester plongé dans sa lecture. Somme toute, un thriller intéressant mais qui ne provoque qu’un coup de cœur modéré.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Il est difficile de croire que nous avons à faire avec le même auteur que Glacé tant la transformation littéraire est profonde dans Le cercle.

Presque tous les défauts que nous avions rencontrés dans Glacé ont été miraculeusement éradiqué. Bien que l’auteur continue sur certains paragraphes à employer une phraséologie lourde,des références littéraires un poil élitiste, tout le. reste n’est que pur bonheur de littérature policière : rythme mieux maîtrisé s’approchant du turn-page, chausses-trappes, entourloupe, double piste, histoires parallèles. L’auteur prend un malin plaisir à nous mener vers de fausses pistes (il le dit même au travers de l’un de ses personnages).

L’autre bonheur dans la lecture de ce livre est de retrouver les mêmes personnages que dans Glacé. Leur personnalité s’affine, leur histoire passée se dévoile peu à peu, leur évolution de carrière nous est partagée.

Cependant, au magie des romans, il est toujours surprenant de voir avec quelle légèreté est considérée la hiérarchie, que l’irrespect des procédures légales tient de la tradition, mais et surtout que le travail conjoint de la police et de la gendarmerie semble être si facile.

La lecture du Cercle est donc un très bon moment que les amateurs de littérature policière auront plaisir de passer.
(quoilire.wordpress.com/2013/05/19/bernard-minier-le-cercle/)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Comme beaucoup d'autres commentateurs, j'avais adoré "Glacé", et j'attendais sans doute trop de cette suite.

Le personnage de Servaz ainsi que ses proches collaborateurs restent intéressants et on a plaisir à les voir évoluer, mais l'histoire est résumée sur la 4è de couverture, qui évoque, par exemple, le 2è événement sanglant du roman-- et ne comptez pas en trouver d'autres-- qui ne se produit qu'à la page 442 d'un thriller qui en compte 784 !!! Ce nombre de pages est à mes yeux le plus gros défaut de cet opus : l'intrigue aurait gagné à être plus ramassée, car elle est sombre et touchante en raison de ceux qu'elle implique.

En revanche, l'auteur nous réserve une belle surprise en jouant à cache-cache avec un certain JH : absent ? présent dans l'esprit paranoïaque de Servaz ? Et j'avoue que j'ai dévoré la fin du texte qui était soudain redevenue plus que passionnante après des longueurs à mon sens inutiles.

Dernière raison de lire tout de même ce deuxième opus... Il se termine sur un "cliffhanger" digne des plus belles saisons des meilleures séries télévisées.

Evidemment, je n'ai qu'une envie : lire le 3è roman de Bernard Minier.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Martin Servaz mène une enquête délicate à Marsac pôle universitaire où une professeur, Claire Diemar, a été assassinée. Le premier suspect se révêle être Hugo, le fils de Marianne, elle-même premier amour du flic. Revenant sur ce campus où il fut lui-même étudiant, Servaz sera confronté à son passé mais aussi aux menaces qui pèsent contre sa fille Margot et à l'évasion du tueur en série, Julian Hirtmann, qu'il a précédemment arrêté.

Un thriller sombre et réaliste, riche en digressions critiques, de l'ambition et du cynisme en politique à l'importance ridicule prise par la coupe du monde de football de 2010...

Dans « LE CERCLE », il semble normal que les enquêteurs et les lecteurs tournent en rond. Les rebondissements sont nombreux, peut-être trop. Pour donner matière à ses 600 pages, Bernard NIMIER multiplie les fausses pistes, les enquêtes parallèles, les personnages et les coups de théâtre ... Une complexité qui, au final, entraîne quelques invraisemblances (mais bon... c'est le défaut de nombreux thriller) et autres bizarreries.

En conclusion, un « page-turner » efficace (peut-être un peu long) qui se lit avec plaisir .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Glacé
Glacé de Bernard MINIER (Poche - 10 mai 2012)
EUR 8,40

N'éteins pas la lumière
N'éteins pas la lumière de Bernard Minier (Poche - 12 février 2015)
EUR 8,40

Le diable sur les épaules
Le diable sur les épaules de Christian CARAYON (Pocket Book - 13 juin 2013)
EUR 8,10