undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles12
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:8,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

L'actualité nous amène à nous retourner sur l'expérience récente de l'Union Soviétique au "Pays de l'insolence": l'Afghanistan.

L'engagement soviétique a duré de 1978 à 1989. Le régime pro-soviétique tiendra encore jusqu'en 1992.

Le parallèle avec la situation actuelle mérite de se pencher de nouveau sur ces années là.

Jean-Dominique Merchet, dans son ouvrage "Mourir pour l'Afghanistan", avait attiré mon regard sur le livre qui fait l'objet de ce billet.

L'ouvrage de Svetlana Alexievitch n'est ni un ouvrage d'histoire militaire ni un ouvrage de géopolitique. Il s'agit en fait d'un recueil de témoignages de soldats, sous-officiers et officiers. Hommes ou femmes. Valides, invalides ou parents de soldats tués. Les témoignages sont directs et poignants.

Il est intéressant de découvrir les motivations, la formation, l'endoctrinement des militaires soviétiques et de leurs familles à l'époque.

La quête de sens, les opérations de contre-insurrection avec leur cortège de violence et d'horreur, les difficultés à reprendre la vie civile, la non reconnaissance de la mission effectuée ou le regard porté de nos jours sur les "Afghansky" constituent la trame de fond de l'ouvrage. La douleur des mères devant la mort de leur enfant et devant les fameux "cercueils de zinc" présente sans nul doute la dimension la plus dure de l'ouvrage.

Bref, vous l'avez compris, il est inutile de chercher dans cet ouvrage une relation historique ou une approche géopolitique.

En fin d'ouvrage, l'auteur nous rappelle également les difficultés judiciaires quelle a subies suite à la publication de ce texte.

Intéressant sur un conflit qu'on connaît finalement si peu en Occident.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2014
Le livre Les Cercueils de Zinc est un recueil de témoignages, certains émouavnts, d'autres glaçants sur la période de la Guerre en Afghanistan menée par l'Union Soviètique à partir de 1979. Malgré une certaine redondance entre certains, cela donne une idée très acerbée de ce qu'ont subi, et continuent de subir, les soldats et leurs familles.Ces témoignages peuvent certainement s'appliquer à tous les autres types de conflits modenes auxquels sont confrontées les armées.
Quelques bémols néamoins:
- la partie consacrée au procès intenté à Svetlana Alexievitch par deux témoins est un peu longue mais donne une idée parfaite de ce que l'endoctrinement politique soviètique (comme bien d'autres d'ailleurs) peut avoir comme effet sur ses "vistimes";
- il est bon de confronter ce livre avec un récit présentant l'impact de cette guerre sur les Afghans eux-mêmes.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 janvier 2015
il aura fallu que s'écroule le régime soviétique, pour que l'on puisse commence à recueillir des témoignages sur cet immense gachis que fut l'intervention soviétique en terres afghanes! le livre est très dur au niveau des témoignages et des descriptions et ne pourra vous laisser insensibles! le Vietnam soviétique, plus des températures effroyables, un terrain d'action inadapté à une opposition conventionnelle...et des moudjhaidines ultra déterminés, comme le furent les nord-vietnamiens.....longtemps passée sous silence, la pérestroïka a permis aux langues de se délier....et ce que rapporte l'excellente S.Alexievitch fait froid dans le dos.....à lire pour les curieux qui n'ont pas peur de se coltiner une bien triste réalité.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 janvier 2016
voila un livre exceptionnel, je le mets à coté des grands auteurs soviétiques: V.Chalamov, A.Soljenitsyne et bien sur F.Dostoïevski; trois tragédies qui marquent cette terrible épreuve du bolchevico/stalinisme: la Grande Guerre Patriotique, la guerre d’Afghanistan, Tchernobyl.

il faut lire S.Alexievitch, c'est tout
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2012
Il s'agit d'une série de témoignages de soldats, officiers, médecins, infirmières, sapeurs, des frères et des mères, concernant la guerre des soviétiques en Afghanistan, de leur départ à leur retour.

Des témoignages sans aucun tabou, sans aucune précaution, sur l'horreur d'une guerre: le lecteur souffre en lisant ce livre.
Je rejoins un commentaire précédent : toute personne normalement constituée sera ébranlée par la lecture de ce livre.

A la guerre les hommes subissent une transformation, brutale, rapide et durable.

Quelques thèmes :
- le choix de nombreux soldats d'aller volontairement se mesurer à la guerre, l'endoctrinement,
- qu'est-ce que l'obéissance,
- la facilité et l'envie de tuer, les bêtes sauvages,
- la volonté de survivre,
- la peur,
- les séquelles, mais aussi la nostalgie d'avoir vécu en combattant
- la vie civile et les civils
- le remord
- le déchirement des familles

Un ouvrage dur et émouvant.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2016
Un livre bouleversant sur cette guerre sans nom et ce contingent russe, perdu dans les montagnes afghanes, terrorisé et terrorisant...........des morts et des larmes..........et ces cris d'enfants d'une vingtaine d'années juste avant la mort : maman! maman!
Rendez moi mes jambes !!!!!!!!!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 avril 2016
Paru en 1990 ( juste après le départ de l'armée russe), interdit là-bas et peu connu en France , c'est un recueil de témoignages de combattants
volontaires ( ou trompés...certains avaient à peine 18 ans) , hommes ou femmes ( oui , des femmes y sont allées aussi...) , de mères -courage
devenues des mortes-vivantes après la mort de leur unique enfant pour certaines ...On peut le lire comme un réquisitoire contre la guerre( n'importe
laquelle ), comme le résultat d'un endoctrinement fanatique, comme la façon dont certains dirigeants politiques traitent la jeunesse.... sous ce rapport, rien n'a changé depuis 1914, relisez Barbusse , Erich-Maria Remarque ou Dorgelès,ce sont les mêmes horreurs...Pour ce qui est de la Russie, se rappeler que 17 ans et 2 guerres de Tchétchénie plus tard, là non plus, rien n'a changé ...chaque génération fournit son lot de martyrs..
J'ai beaucoup de respect et de reconnaissance pour Svetlana Alexievitch, le courage et la ténacité qu'il lui a fallu pour que paraisse ce brûlot ... Pour ceux que ça intéresse, sur le même thème, on peut lire aussi : " Roulette russe" de Guennadi Botcharov, à l'époque journaliste et correspondant de guerre à Kaboul.
Réservé aux cœurs bien accrochés et à ceux qui veulent savoir...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 janvier 2016
Enquête bouleversante sur l'épopée dramatique vécue par les jeunes soldats russes en Afghanistan!
Que de drames et de douleurs cachées pour cette jeunesse russe et les familles !
Témoignages bien menés et conduits qui nous laissent aussi entrevoir la violence et l'intolérable brutalité du
pouvoir et de l'armée russes non encore débarrassés des horribles pratiques soviétiques.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2016
Svetlana Aliexevitch,prix Nobel de littérature 2015,nius soumet,de livres en livres,les horreurs du siècle dernier et de celui-ci.
Son style incomparable est le fruit d'un travail à partir de témoignages recueillis auprès des soldats partis combattre en Afghanistan,auprès de leur famille et le résultat est une oeuvre de combattante contre cette guerre dépourvue de sens...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il est impossible à tout être normalement constitué de lire ce livre d'un seul trait, tant l'émotion y est "physiquement" palpable à chaque page. Ce livre interdit, dans l'ancienne URSS est un recueil de lettres échangées entre des mères et leurs fils (souvent très jeunes) soldats russes en Afghanistan. Accablant témoignage de cette guerre abjecte ! On ne peut s'empêcher de penser aux "Denières lettres de Stalingrad", ou aux soldats américains envoyés au Vietnam. Le titre fait référence aux cercueils de zinc fermés hermétiquement que l'armée déposait devant le domicile familial avec le corps du fils disparu. Difficile d'en dire plus.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)