undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles12
4,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:13,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
La narratrice a perdu son père à l'âge de 13 mois, elle n'a de souvenirs de lui que ceux que les gens qui le connaissaient lui ont raconté.
Cette absence hante sa vie... Elle est prisonnière des souvenirs d'un père mort qu'elle n'a jamais connu, qu'elle veut à la fois connaître et oublier.
De l'enfance à l'âge adulte, elle raconte de façon épisodique la vie de son père (ou du moins ce qu'elle en sait) ainsi que la sienne...

Mon avis :
C'est un récit poignant que Valérie Clo nous délivre.
On aurait pu penser que le fait que le texte soit sans chapitres et découpé en petits paragraphes sans suite logique puisse être un problème... et bien pas du tout !
Au contraire je trouve que ça correspond parfaitement au contenu du livre, qui est une suite de pensées et de souvenirs que la narratrice ne maîtrise pas... comme c'est le cas pour chacun d'entre nous. Ça en rend le récit plus naturel, comme si elle posait sur le coup ce qui lui passe par la tête.
Et pourtant, on ne se sent pas perdu, tout est clair, on sait toujours de qui elle parle et à quel moment, on arrive à reconstituer l'histoire au fur et à mesure.
C'est un récit emprunt de tristesse et de nostalgie, qui aurait pu être pesant et trop difficile à lire mais qui en réalité est juste à la limite du supportable. On se sent triste, mais pas non plus complètement dévasté, on lit parce qu'on veut savoir la suite, on veut en savoir plus sur cette petite fille, sa vie et ce père qui hante ses pensées.

C'est donc un livre que j'ai vraiment beaucoup aimé, touchant comme peut l'être un témoignage d'une petite fille à qui on a arraché un père trop tôt et surtout plein de sincérité.

La seule chose qui me turlupine, c'est que je n'arrive pas à savoir avec certitude si ce livre est autobiographique ou non !
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Il y a des destins qui sont marqués. L'auteure, Valérie Clo est marquée par l'absence de son père mais aussi par ce que lui ont imposé les adultes vis-à-vis de ce père. Le premier paragraphe de ce roman en décrit la situation : « Pendant longtemps, mon père a été une tombe laquée noire qu'on m'emmenait de temps en temps visiter. Je n'ai de souvenirs de mon père que de sa tombe, des pleurs de mes grands-parents qui coulaient dessus et de mon absence de sentiment. On me disait, c'est ton père, va embrasser sa photo ».

Ce livre est un vrai chemin de croix. En remontant le temps, elle essaie de retracer le destin de son père, son pays natal la Tunisie, son exil, son évolution de carrière, l'instant où tout a basculé. Ce livre n'est ni plus ni moins que le regard d'un enfant pose sur les comportements « incompréhensibles » des adultes.

Ceci s'imprimera dans l'esprit de l'auteure qui éprouvera donc le besoin de retranscrire son histoire sur papier à l'âge et de la diffuser au monde entier. Un peu comme une thérapie criante de vérité pour dire : je souffre !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Dès les premières pages, cette femme nous relate comment elle imagine son père qu'elle n'a pas connu, ce dernier étant décédé alors qu'elle était bébé.

Elle tente de s'imaginer les dernières heures de la vie de son père,à travers les récits de sa grand mère paternelle, ainsi que par les photos de son père qui ornent les murs de l'appartement de ses grands parents.

Le manque d'affection paternelle est présent à toutes les étapes de sa vie, même lorsqu'elle devient maman de deux petites filles.
Ce roman dégage une grande nostalgie, l'écriture agréable nous pousse à tourner les pages pour avancer avec "l'heroine" à la quête de ce pere ...qu on a envie de connaître aussi...
Une histoire qui peut etre "là" notre...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Un livre écrit comme un compte à rebours, un décompte du temps qui sépare de la mort. Ce qui et un peu dur, c'est qu'il s'agit de la mort du père de l'auteur. Une mort terrible au début d'une vie où tout s'annonce pour le mieux.
Des parents qui s'aiment, une enfant d'un an, une nouvelle vie en France... Pourtant, sur fond de judaïsme, l'histoire de cette famille se révèle marquée par la mort des proches et la vie parfois pesante pour ceux qui restent.

Les larmes aux yeux parfois, alors que l'écriture n'est pas larmoyante, ce livre se lit d'une traite.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Très belle découverte que ce roman auto-biographique absolument bouleversant sur la perte du père.

Valérie Clo révèle, au cours du livre, que l'histoire qu'elle pensait écrire au départ était tout autre, mais que ce passé a eu besoin de remonter à la surface et de se coucher sur le papier.
De manière presque désordonnée, puisque les événements ne s'enchaînent pas forcément de manière parfaitement chronologique, révélant un esprit tourmenté, mais c'est aussi ce qui fait le style de ce livre ainsi que l'une de ses forces (elle parle elle-même d'"un grand puzzle avec des morceaux manquants"), l'auteur raconte comment le décès de son père, alors qu'elle venait tout juste d'avoir 13 mois, a bouleversé complètement sa vie.

Ayant refusé pendant longtemps jusqu'à son existence-même (elle ne voulait pas vivre à travers la mémoire d'un mort, qui plus est dont elle ne se souvenait pas, du moins autrement qu'à travers ce qu'on lui avait raconté de lui), c'est à travers un lent processus de maturation qu'elle a éprouvé l'envie d'écrire. "Il me fallait écrire tout ce qu'il n'avait pas écrit lui, tout ce qu'il n'avait pas eu le temps de vivre, les pages blanches de notre histoire avortée. Ecrire, répertorier, archiver la moindre expérience, le moindre sentiment, la moindre émotion, pour que rien ne soit jamais oublié. Laisser partout des traces, des photographies de mots, des instantanés de vie".

On découvre comment son père, qui était né et avait vécu toute son enfance et adolescence à Tunis, avait fui vers la France avec ses parents, dans l'espoir de bâtir une nouvelle vie, et était enfin parvenu, à force de volonté et de sacrifices, à se créer une situation, après de dures années de labeur et d'études du soir et avait rencontré celle qui devait partager sa vie et mit au monde la narratrice... Avant que tout cela ne s'écroule en un instant, sans même prévenir, par la seule force du hasard cruel et destructeur.

Elle raconte surtout le manque, le vide que représente sa non présence à ses côtés, l'arrachement subi trop jeune et dont les effets sont durables et difficiles à comprendre pour les autres, à qui d'ailleurs elle n'en parle pas.
Et, même adulte, cette absence continue de peser : "Le dimanche, il m'arrive de me lever avec l'envie d'appeler mon père pour l'inviter à déjeuner. Je m'imagine dans une vie parallèle en train de dire à mes filles, allez aujourd'hui on invite votre grand-père. On va lui préparer un bon repas. A chaque moment important de mon existence, j'ai eu envie de décrocher mon téléphone pour lui parler, lui demander de venir voir ce qui se passait dans ma vie. Comme le jour de mon bac ou encore celui de la fin de mes études. Le jour de mon mariage aussi lorsque je suis entrée à la mairie au bras de mon grand-père, son père à lui, fatigué et âgé. J'avais l'impression qu'on ne voyait que ça, l'absence de mon père, accrochée à mon bras. Le jour où mes enfants sont nés, j'aurais aimé le voir courir jusqu'à la maternité, se pencher sur le berceau de ses petites-filles. Lorsque mon premier livre a été publié, j'aurais aimé lire de la fierté dans ses yeux. Lui, le gamin de Tunis, qui avait eu tant de difficultés avec la langue française".

Et, dès toute petite, la souffrance silencieuse : "Personne ne voit que je vis dans un brouillard épais, que j'ai du mal à avancer. Sans cesse j'essaie de m'adapter. Mon comportement passe pour de la timidité, alors que je suis à terre. J'ai quatre ans".
Il y aura, bien sûr, des épisodes heureux. Mais la blessure est profonde. Et Valérie Clo sait trouver les mots justes pour nous l'exprimer :
"Mon père, c'est une plaie béante, une frustration immense avec laquelle je vis quasiment depuis ma naissance, un manque innommable, un cri sourd. Une blessure invisible à l'oeil nu, c'est la vie qui commence de travers, c'est une lutte contre l'abandon, c'est devenir forte et mettre en place des stratégies pour que ça n'arrive jamais, c'est une blessure qui saigne sans crier gare, que je n'arrive pas à endiguer, c'est des larmes par milliers, c'est, on ne m'y reprendra plus, c'est avoir le coeur dur, faire souffrir, menacer, devenir folle de chagrin, perdre les pédales, le goût de vivre, en vouloir à la terre entière, crier pour se faire entendre, mourir d'être invisible. C'est être une mère sur le fil du rasoir".

Je ne sais pas si ces quelques extraits, sortis du livre, vous auront touché ou non, mais ce témoignage douloureux me semble d'une telle force qu'il débouche, pour moi, sur un très grand livre.
Du choc terrible que peut constituer la perte d'un parent, du traumatisme profond et durable qu'il peut avoir sur une jeune âme, quoique l'on puisse parfois en dire (Non, un enfant ne "se fait pas tout seul" ; il a besoin d'un père et d'une mère), de la force nécessaire pour se construire ou se reconstruire.
Un témoignage absolument bouleversant. Un grand livre.
55 commentaires|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Voilà le genre de livres que l'on aimerait lire plus souvent: bien écrit, plein de sensibilité qui touche vraiment le lecteur par la profondeur de l'analyse et par sa sincérité .
On a toujours l'impression que la mort d'un parent dans le très jeune âge affecte moins un enfant .Une fois ce livre lu ,on ne pensera plus jamais cela tant la souffrance de l'auteure est palpable . Ce récit ,autobiographique, est composé comme un kaléidoscope de pensées ,de souvenirs glanés ça et là pour essayer de reconstruire un portrait de ce père ,trop tôt disparu ,jusqu'au drame final.On suit l'enfance de Valérie Clo son déni et son refus de parler de son père, jusqu'à prendre le nom de son beau-père, puis son regret et ce livre qui est un bouleversant cri d'amour.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Dans un style émouvant et parfois tendre, parfois dur, Valérie Clo égraine le décompte des dernières heures de la vie de son père et raconte son histoire en fragments épars, sautant d'un souvenir à un autre sans soucis de chronologie. Que l'on se rassure : pour autant la lecture n'en est pas hâchée ou difficile d'accès. Les mots de l'auteur émanent de sa petite enfance lorsque, à 13 mois son père meurt d'un accident. La nature même de l'accident se fera jour peu à peu au fil de la vie que Valérie Clo reconstitue par touches impressionistes. L'histoire de ce père absent c'est Tunis, l'accouchement difficile qui le privera de l'usage normal de son bras droit, puis son arrivée en France, ses études, son diplôme d'ingénieur, la rencontre avec sa femme.
Cette dernière joue un rôle important dans le livre comme dans la vie de sa fille. Veuve à 24 ans, elle ne s'effondrera jamais et empêchera sa fille de sombrer. Le livre reconstitue les étapes menant à l'acceptation de l'absence du père et le déracinement qui en résulte. Au choc de la mort succède le rejet puis les angoisses, avant que ne viennent le désir de savoir et les tentatives de découvrir ce père qui déboucheront sur le désir d'écrire. Il y a dans les 141 pages de "Plein soleil" force et vérité, tendresse et rejet. Il y a la vie d'une petite fille dont le monde s'est écroulé avant même qu'elle ne le découvre. Un très beau texte pour une très belle histoire d'amour et de découverte de l'autre... Qui, au final n'est rien de plus que la découverte de soi.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Mélange de souvenirs et d'imaginaire autour de l'expérience de la mort du père alors que l'auteur n'a qu'un an. Superbe reconstruction et analyse intéressante des dommages collatéraux.
Un ouvrage qui pourrait sans doute aider à l'accompagnement des enfants confrontés trop tôt à la mort d'un proche.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Il y a des livres qui vous marquent, qui vous transpercent le coeur, celui-ci en fait partie. Valérie Clo nous livre sans pudeur sa douleur, son ressenti, ses peurs et le manque de ce père qu'elle n'a pas connu. Parti trop tôt, il n'a laissé à sa fille que du vide et les souvenirs des autres.

L'auteure revient sur cette absence et sur ce manque qu'elle a ressenti tout au long de sa vie. Ce livre, c'est sa thérapie, sa façon d'exorciser ce mal qui la ronge et l'empêche de vivre comme tout le monde.

Un livre bouleversant !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Format: Broché|Commentaire d‘un membre du Club des Testeurs( Qu'est-ce que c'est ? )
Un roman sans trame réelle traitant de la perte d'un père en bas âge (13 mois) et de tous les questionnements qui en découlent pour un enfant au cours des années qui suivent, jusqu'à l'âge adulte et la maternité. Une histoire riche et pleine de sensibilité qui amène à s'interroger sur les sentiments qui peuvent s'inscrire dès le plus jeune âge et exprime le manque et les regrets qui en découlent.
Le style se lit très bien et on se laisse aisément entraîner par le récit, qui évite, à juste titre, d'être larmoyant, mais vous prend au tripes du début à la fin. En résumé, une lecture très agréable, même si parfois un peu triste (ce à quoi on peut s'attendre étant donné le thème), particulièrement émouvant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)