undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

13
3,4 sur 5 étoiles
La Fin du Monde a du Retard
Format: BrochéModifier
Prix:20,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

13 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 12 février 2014
JM Erre est à mon sens un écrivain dont la réputation est bien en-deça de ses qualités, car oui, l'écriture du bonhomme est assez unique et mérite sacrément qu'on s'y arrête. Il a un humour bien à lui, reconnaissable entre tous, absolument délicieux et mine de rien, très travaillé, et chacun de ses romans est un vrai moment de plaisir !

Celui-ci n'est pas mon préféré, mais tout de même, vous vous régalerez de cette parodie de course poursuite et mystères grandioses à la manière des bouquins style Da Vinci Code, qu'il dynamite avec bonheur. Il s'amuse à suivre tous les clichés, tous les poncifs, tous les scenarii dignes de ces romans, et y parsème son humour unique et vivifiant.

Bref, un roman léger, agréable, drôle, et ca fait du bien !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 avril 2014
J'attendais le nouveau roman de Monsieur Erre avec beaucoup d'impatience. Je suis tombée amoureuse dingue de cet auteur dès son premier bouquin, Prenez soin du chien. De son humour décalé, de son deuxième (troisième, quatrième) degré, de ses délires, son écriture, son sens de l'absurde. Serie Z m'a comblée, le Mystère Sherlock aussi mais un peu moins, et cette Fin du monde, ma foi, je ne sais si c'est moi qui ai eu du mal à accrocher, si le roman n'était pas à la "hauteur" des précédents, ou si mes attentes étaient déraisonnables......mais je suis un peu déçue. Il n'en reste pas moins je lirai le suivant, dans tous les cas.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 avril 2014
LIvre très amusant, plein de jeux de mots intelligents, une intrigue totalement déjantée, des personnages burlesques et parfois un message qui passe... Un très grand moment de littérature burlesque.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Jean-Marcel Erre qui publie sous la signature J.M. Erre, est un écrivain français né en 1971 à Perpignan. Son premier roman Prenez soin du chien, date de 2006 et en 2012 il avait beaucoup fait parler de lui avec Le Mystère de Sherlock. Son tout nouveau roman, La Fin du monde a du retard vient de paraître en librairies.
Julius et Alice se sont évadés de la clinique psychiatrique Saint-Charles où ils étaient soignés pour amnésie. Julius est persuadé qu’un complot mondial se trame dans l’ombre et que c’est un nommé Tirésias qui en tire les ficelles. Alice est amnésique depuis que le jour de son mariage une explosion a anéanti toute la noce, sauf elle. Quand deux personnages étranges investissent la clinique, Julius comprend immédiatement que la menace est sérieuse, Tirésias l’a découvert et veux le faire taire. Désormais il faut fuir et comme il en pince pour Alice, Julius l’entraîne dans une trépidante et folle aventure. De péripéties en rebondissements inimaginables, nous ferons connaissance avec l’Ours, l’ami geek de Julius ou King Chewbacco le hacker, d’un groupe planqué dans les égouts attendant la fin du monde de décembre 2012 qui n’a pas eu lieu et côté police avec le commissaire Gaboriau à quelques jours de la retraite épaulé par son second, Matozzi, et puis il y a aussi un pigeon bizarre, et puis encore… Au pays du grand n’importe quoi, les faits s’enchaînent avec aisance et l’écrivain trouvera le moyen de mettre un terme à son roman, grâce à une mise en abyme finale très maline.
Le moins que l’on puisse dire, c’est que JM Erre ne manque pas d’imagination, elle déborde, elle cavale et je suis même certain qu’il a dû tailler et couper dans son manuscrit original pour le ramener à des proportions acceptables. Et non seulement il a de l’imagination, mais il possède un stock d’humour qui ferait le bonheur d’un escadron de jeunes comiques en devenir. Or là, je suis obligé d’émettre la même remarque que celle soulevée pour son précédent roman, chaque page, chaque phrase même vous arrache un sourire au point que parfois – c’est la seule et minime critique que je ferais à ce livre – on se fatigue de cet humour potache à répétition. Le trop peut être l’ennemi du bien.
Tout y passe, les allusions permanentes, les clins d’œil divers, les références cinématographiques en avalanche, les dialogues savoureux (« - En réalité on m’a volontairement effacé la mémoire. - C’est possible ça ? Comment on efface une mémoire ? - Je vous le dis dès que je la retrouve. »), les formules qui font mouche (« La pénurie du potin »), les gags de situation etc. Passés les premiers chapitres de franche rigolade, la mécanique humoristique s’essouffle un peu, non par la faute de l’écrivain qui lui maintient le niveau des gags et astuces, mais c’est le genre littéraire adopté qui peine à tenir la distance. On ne peut pas rire perpétuellement, le lecteur doit reprendre son souffle.
Enfin dernière critique, JM Erre force sur l’humour facile alors que j’aurais préféré qu’il creuse plus certaines voies entrouvertes et d’une drôlerie plus subtile : son analyse de la théorie du complot, ses réflexions sur la littérature, sa vision du monothéisme, ses développements sur le rôle des mythes à partir de son interprétation de la caverne de Platon. Car dans ce registre l’écrivain sait aussi y faire, laissant ses personnages prêcher le faux pour pouvoir dire le vrai.
Vous l’avez compris, je critique parce que j’aime beaucoup JM Erre et son bouquin m’a énormément amusé. Néanmoins, si à l’avenir il pouvait opter pour quelque chose de plus subtil…

« Le top départ fut donné par Germaine qui ouvrit sa porte à toute volée. Comme nul être humain n’est assez armé pour affronter la sensualité trouble d’une Bergougnoux sans préparation psychologique, Albert et Raoul se figèrent sur place. Germaine avait revêtu sa toge en papier alu qui la protégeait des ondes électromagnétiques, son bonnet péruvien à réflecteurs multidirectionnels et ses Moon Boots antivarices stellaires. Son viatique pour le voyage intersidéral tenait dans un sac publicitaire Pampers à la gloire de la dignité des seniors. Elle le jeta dans les bras de ses sauveurs en criant un voluptueux « Je suis toute à vous ».
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 novembre 2014
Après avoir entendu un éloge de ce roman dans une émission littéraire j'ai acheté le livre mais vraiment non je n'y arrive pas ; l' action est faussement rapide il ne se passe pas grand chose le style est lourd l'auteur ajoute des tonnes de mots au cas où l'on ne comprendrait pas ses effets comiques du premier coup qui sont pourtant parfois drôles et s'englue dans des clichés déjà maintes fois visités. Je ne suis pas sûre d'arriver au bout.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Avec cet ouvrage, on retrouve presque le style et l'humour complètement déjanté du Pierre Dac de "Du côté d'ailleurs". J'ai écrit "presque", car les personnages, les situations, les faits sont plus crédibles et l'humour se fait quelquefois plus satirique que loufoque. La narration traîne cependant en longueur et langueur à partir du dernier tiers et s'essoufle dans ses cent dernières pages.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 31 mars 2014
Jamais vu un truc pareil , impossible de lire une page sans un éclat de rire, un régal , à lire absolument
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 3 novembre 2014
Histoire légère au premier abord pleine de calambourg et de situations cocasses. Vous riez tout seul au risque d'être interné. Ça rappelle le bon temps de San Antonio mais avec des allusions aux nouvelles technologies et aux préoccupation de la société tres actuelle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 juillet 2014
Complètement déjanté mais très réjouissant. On peut lire au hasard n'importe lequel des livres de Jm Erre avec le même plaisir . Celui-ci fait un peu penser au livre " Le vieux qui ne voulait pas fêter son anniversaire"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 23 mars 2014
Extraordinaire . Audiar, dard et boudard réincarne . Fantasmagorique et jouissif. Vive le vrai talent.et merci à la grande bibliothèque sur France 5. Qui fais découvrir de si bon auteurs et redécouvrir les anciens
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Prenez soin du chien
Prenez soin du chien de J-M Erre (Poche - 7 juin 2007)
EUR 7,30

Le Mystère Sherlock
Le Mystère Sherlock de J.M. ERRE (Poche - 6 juin 2013)
EUR 6,80

Série Z
Série Z de J.M. ERRE (Broché - 2 janvier 2014)
EUR 6,80