Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Voix, c'est moi!!!
Beaucoup mieux que "la Fureur dans le Sang", cette nouvelle enquête nous fait rencontrer une nouvelle fois Tony hill et Carol Jordan, respectivement profileur et inspecteur-chef.

mais cette fois, ils ne sont pas au mieux de leur forme. En effet Carol a subi un viol quelques mois plus tôt lors d'un guet-apens, où elle servait d'appât, et qui a mal...
Publié le 2 septembre 2007 par Virginie Defontis

versus
1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 A trop vouloir en faire...
Les romans de Val McDERMID ont le don de déranger et cette "Souffrance des autres" ne fait pas exception à la règle : une enquêtrice qui se remet à peine d'un viol dans le cadre professionnel, la traque d'un pédophile et une mystérieuse « voix » qui hante un malade mental tandis que des crimes sexuels se multiplient dans les...
Publié le 8 octobre 2007 par Patricia BS


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La Voix, c'est moi!!!, 2 septembre 2007
Par 
Virginie Defontis (Ile de France, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La souffrance des autres (Broché)
Beaucoup mieux que "la Fureur dans le Sang", cette nouvelle enquête nous fait rencontrer une nouvelle fois Tony hill et Carol Jordan, respectivement profileur et inspecteur-chef.

mais cette fois, ils ne sont pas au mieux de leur forme. En effet Carol a subi un viol quelques mois plus tôt lors d'un guet-apens, où elle servait d'appât, et qui a mal tourné.

Cette fois, on a deux affaires: la recherche d'un pédophile meurtrier et un tueur de prostituées (seul problème, c'est que le coupable est déjà en prison).

Beaucoup de rebondissements dans ce roman. Val Mc Dermid ne perd pas la main et nous livre toujours des livres très travaillés en ce qui concerne la psychologie de ses personnages.

Un petit truc quand même: ne pas lire avant de dormir.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 RETOUR AU BERCAIL : LES HEROS SONT FATIGUES, 15 mai 2008
Par 
Luc B. - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La souffrance des autres (Poche)
Voici le quatrième, et très attendu, épisode des aventures torturées de Tony Hill, psychologue clinicien, et Carol Jordan, inspecteur principale à la police de Bradfield. Nous avions laissé nos héros dans un triste état, après une longue et douloureuse enquête en Allemagne. Les revoilà dans leur fief ! Ils sont confrontés à deux enlèvements d'enfants non élucidés, et à une série de meurtres abominables sur des prostitués. Le hic, c'est que le modus operanti est strictement le même qu'une série de crimes antérieurs, et dont le coupable avait été retrouvé et condamné...

Ce qui élève cette série signée Val Mc Dermid au dessus de la moyenne, ce sont ces personnages : le docteur Hill et l'inspecteur Jordan, ici plus fragilisée que jamais. Carol Jordan doit dirigée une nouvelle cellule, montrer à tous que son autorité et sa compétence sont intactes, alors que c'est une femme traumatisée par un viol. Ses relations privées avec Tony Hill sont plus ambiguës et tendues que jamais.

Ce qui fait aussi tout l'intérêt de cette série, c'est la manière dont l'auteur fouille les âmes brisées, les psychés, les souffrances. Je dois dire que sur cet épisode, Val Mc Dermid passe sans doute à côté. Certes, la spécificité de son tueur est très originale, machiavélique, c'est une brillante idée scénaristique. Mais Mc Dermid n'explique pas réellement les motivations, les raisons profondes. Ni la manière de s'y prendre. Il y a toujours ce ballet de seconds rôles, les inspecteurs, les adjoints, que l'ont suit d'années en années. C'est une bonne chose. Sauf que l'auteur lance un certain nombres de petites histoires secondaires (chacun espionne tout le monde), sans aller jusqu'au bout, sans que l'on comprenne réellement pourquoi, et sans que cela ait une implication sur l'intrigue principale.

LA SOUFFRANCE DES AUTRES bénéficie toujours du style très efficace de Mc Dermid, pas de chapitres, des paragraphes courts, une action qui progresse sans cesse, à chaque page un élément nouveau, des questions, des doutes. Ce livre est violent, dur, attention aux lecteurs sensibles. Les 50 dernières pages sont haletantes à souhait, c'est un modèle de narration dans le crescendo final. Mais le roman est aussi plus court que les précédents, moins fouillé. Il perd de sa spécificité, ressemble plus aux autres. La série s'épuiserait-elle ? Espérons que non !

Rappelons qu'il faut lire ces livres dans l'ordre chronologique, et que, si ce quatrième épisode n'est pas le plus réussi, l'ensemble de la série reste un modèle du genre, une plongée dans les eaux troubles et poisseuses de l'âme humaine
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 très efficace!, 21 août 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : La souffrance des autres (Broché)
Polar extrêmement efficace, qui réussit la gageure de présenter simultanément les réflexions du « gentil » et du « méchant ». La chute est brillante et très bien amenée. A défaut d’être agréable à lire (l’objet ne s’y prête pas, et ça n’est, de toutes façons, pas le but de ce type de livres…), ce thriller se dévore littéralement, tant est forte, par instants, l’envie de s’évader de tant d’horreurs et de malaise. L’auteur maîtrise parfaitement son domaine d’écriture, et nous entraîne avec brio dans les dédales d’une intrigue extrêmement sombre et inquiétante. Parfaite maîtrise du genre et traduction de qualité : cet ouvrage est une réussite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 A trop vouloir en faire..., 8 octobre 2007
Par 
Patricia BS (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La souffrance des autres (Broché)
Les romans de Val McDERMID ont le don de déranger et cette "Souffrance des autres" ne fait pas exception à la règle : une enquêtrice qui se remet à peine d'un viol dans le cadre professionnel, la traque d'un pédophile et une mystérieuse « voix » qui hante un malade mental tandis que des crimes sexuels se multiplient dans les bas-fonds.
Le problème, c'est que si les personnages habituels, Tony HILL et Carol JORDAN sont toujours aussi efficaces - et ambigus dans leur relation - il y a cependant trop de choses dans ce roman : trop d'enquêtes tue l'enquête en quelque sorte, et l'on finit par se perdre dans cet imbroglio macabre et pervers.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 4) n'a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 Quelconque, 20 juin 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La souffrance des autres (Poche)
Contrairement à d'autres je déconseille ce polar.

L'idée est certes intéressante, une voix qui pousse des hommes à commettre des crimes horribles. L'environnement pouvait être lui aussi "palpitant" avec une policière douée mais déstabilisée psychologiquement qui pour remettre le pied à l'étrier se voit offrir la création d'une brigade spéciale par son ancien boss. Equipe composée d'hommes et femmes au caractère bien divergent.

Mais la façon dont sont décrits les personnages, notamment leurs traits psychologiques est faible pour ne pas dire plus. L'intrigue dès lors devient mièvre et soporiphique.

Pour ma part une histoire, un auteur aussi, sans style qui me confirme dans mon choix qu'en matière de polar psychologique William Bayer s'en tire bien mieux. Faut dire que les sujets traités ont l'air d'être biens plus fouillés chez lui.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La souffrance des autres
La souffrance des autres de Val McDermid (Poche - 14 mai 2008)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 1,94
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit