Commentaires en ligne


35 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (14)
3 étoiles:
 (7)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (6)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


40 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Merci Madame !!!
Un livre jubilatoire, politiquement incorrect, un peu bazooka qui tire sur tout ce qui bouge...Corrine MAIER, celle par qui le scandale était déjà arrivé (Bonjour Paresse...) récidive, et s'attaque à un sujet Saaacré, l'Enfant, but ultime de l'existence de tout adulte normalement constitué, divinité suprême...
Publié le 12 juillet 2008 par Jean Marc Ferrarini

versus
5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympathique
Je ne veux pas d'enfants.
Et rien ne m'est plus insupportable que le fameux "oh mais tu dis ça parce que tu es jeune, ça viendra".
Non, ça ne viendra pas car j'ai autant d'instinct maternel qu'une huitre et que j'assume totalement le fait d'être égoïste et de vouloir avant tout vivre pour moi, me faire plaisir et faire ce dont j'ai envie quand j'en ai...
Publié il y a 16 mois par Audrey B


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

40 internautes sur 43 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Merci Madame !!!, 12 juillet 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Poche)
Un livre jubilatoire, politiquement incorrect, un peu bazooka qui tire sur tout ce qui bouge...Corrine MAIER, celle par qui le scandale était déjà arrivé (Bonjour Paresse...) récidive, et s'attaque à un sujet Saaacré, l'Enfant, but ultime de l'existence de tout adulte normalement constitué, divinité suprême pour laquelle il ne saurait y avoir de sacrifice trop grand et ainsi de suite ; et elle remet non sans quelque brutalité les pendules à l'heure ; oui la grossesse est pénible, l'accouchement est une épreuve physique majeure, le petit enfant est un tyran à côté duquel le regretté Joseph STALINE passerait pour une nouvelle Mère Thérésa, élever un enfant relève de la mission impossible ( Freud l'avait déjà dit, mais il n'est pas inutile de le redire...) tout comme en faire à tout prix un être idéal, heureux, épanoui, intégré et j'en passe,et surtout ce soi disant altruisme reproductif relève soit de l'inconscience, soit de l'égoïsme décalé : enfin, tout cela aura été dit, et qui plus est par quelqu'un qui sait de quoi elle parle . Merci Madame, mais je gage que vous n'allez pas vous faire que des amis...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


17 internautes sur 18 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Drôle, 15 janvier 2008
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Broché)
C'est drôle et en effet cela a l'immense mérite de poser enfin la question qui tue : est-il justifié de vouloir des enfants ? Sur ce thème on arrive vite à chercher le sens de la vie : rude impasse. Cela reste un livre léger, qui n'ose pas vraiment aller au fond des choses. Finalement, l'auteur aime les enfants, c'est clair aussi. Mais une bonne note car certains lieux communs tabous sont bien écornés (du genre, dans la vie rien n'est plus important que les enfants, angélisme etc ...)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Sympathique, 23 novembre 2013
Par 
Audrey B - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Poche)
Je ne veux pas d'enfants.
Et rien ne m'est plus insupportable que le fameux "oh mais tu dis ça parce que tu es jeune, ça viendra".
Non, ça ne viendra pas car j'ai autant d'instinct maternel qu'une huitre et que j'assume totalement le fait d'être égoïste et de vouloir avant tout vivre pour moi, me faire plaisir et faire ce dont j'ai envie quand j'en ai envie... et à aucun moment ce programme n'inclut d'être mère, même si-ne vous méprenez pas- je ne déteste pas les enfants, je travaille même avec eux!

Bref j'étais contente de tomber sur ce livre qui ose enfin le politiquement incorrect sur ce sacro-saint sujet: avoir des enfants.
En effet de nos jours on peut tout critiquer, tout sauf les enfants! Les médias nous bombardent d'images niaises sur la famille: publicité, films, rayonnages entiers de livres visant à nous ouvrir les yeux sur la plénitude apportée par la maternité... Et le lavage de cerveau marche: sur facebook je ne compte pas le nombre de mes contacts polluant mon mur avec les faits et gestes (et photos!) de leurs marmots!
Impossible d'émettre la moindre critique, vous seriez aussitôt taxé de monstre sans coeur par des parents gagatisants qui s'extasient dès que leur petite merveille fait le moindre geste (même s'il s'agit de hurler comme une sirène pendant une heure ou de faire caca sur le tapis du salon)

Le livre de Corinne Maier est très amusant dans ce sens. En effet l'auteur s'évertue à nous montrer que non, avoir des enfants n'est pas une aventure meeeeerveilleuse où tout est rose et agréable; l'accouchement est horrible, les enfants casse-bonbons à souhait...
Cependant, je trouve que le livre tourne en rond au bout d'un moment, Maier se répète beaucoup et on perd un peu le fil à la fin. J'ai lu les derniers chapitres en diagonale, je l'avoue. Un livre plus court mais plus percutant aurait été tout aussi bien.
De plus, Maier perd parfois le fil de ses arguments et perd donc en crédibilité: critiquer le téléthon??? Quel est le rapport? Le téléthon est utile à tout le monde et pas seulement aux enfants! Et quand bien même??
Ou alors le passage sur l'école où l'on apprend que les profs sont sûrement tous des imbéciles aigris envoyant au moindre prétexte les enfants chez l'orthophoniste ou le psy et qu'en gros l'école ne sert pas à grand chose - quand on sait que Maier elle-même n'aimait pas l'école. Un peu biaisé et réducteur non?

Un avis mitigé donc. J'ai aimé le côté politiquement incorrect et l'humour noir de ce livre mais l'ensemble est trop confus et parfois de mauvaise foi pour pouvoir réellement convaincre et accrocher le lecteur.
Dommage, l'idée de base était vraiment intéressante.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Pas de langue de bois, 31 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Poche)
Un livre enrichissant qui dit tout haut ce que de nombreux parents pensent tout bas.
Il s'attaque à l'une des 3 valeurs "vitales" de notre société : la "nécessité" d'avoir un enfant.
Si vous n'en avez pas encore, après l'avoir lu, vous vous direz peut-être : "ça n'a pas l'air si merveilleux que ça, j'ai peut-être des choses plus passionnantes à vivre ... on va réfléchir à la question avant de faire une bêtise."
L'auteure a eu des enfants et sait de quoi elle parle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellent, 2 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Poche)
J'ai beaucoup aimé ce livre.. Ce n'est que le deuxième que je lis de cette auteur après "Bonjour, Paresse" et si elle se révèle encore plus acerbe dans "40 raisons de ne pas avoir d'enfants" le style est toujours aussi réaliste et percutant. J'ai bien ri au cours de la lecture de ce livre (qui a du me prendre 1h30 tout au plus tant il se lit vite) car beaucoup d'exemples décrits par Mme Maier nous sont très familiers. Comme l'exemple des invités qui trépignent d'impatience dans le salon alors que leurs hôtes s'occupent de coucher leurs chérubins, ou encore le célibataire qui déménage car vivant au dessous d'une famille avec enfant (cas vécu), sans oublier le déballage de tous les clichés et stéréotypes qu'on véhicule sur ceux qui ont fait le choix, volontaire ou non, de ne pas avoir d'enfants.. Ce choix est très lourd à porter dans notre société actuelle.. Quelques exemples bien réels de ce que peut entendre une non-mère dans sa vie quotidienne:

1) "Quand tu auras des enfants..." phrase jamais mise au conditionnel car il est bien évident que vous VOULEZ en avoir, comment pourrait'il en être autrement??? ..

2) "Tu ne peux pas comprendre, tu n'as pas d'enfants" cliché de base de tous les parents formatés de la planète..

3) " Tu ne sais pas la joie que c'est d'avoir des enfants". Une joie? Vraiment? Bof, moi la plupart du temps quand je côtoie des parents avec enfants, c'est 90% du temps des engueulades du genre "tu ne touches pas à ça! tu laisses ta soeur tranquille! tu manges tes légumes! tu arrêtes de crier s'il te plait, j'ai mal à la tête! tu fais tes devoirs! tu arrêtes de pleurnicher!.. " avec des parents stressés et fatigués qui courent à droite et à gauche et qui n'ont plus une minute (ni un sou en poche) à consacrer à eux-mêmes ou à leur couple. Alors c'est sûr quand bébé sourit, c'est un rayon de soleil qui réchauffe le coeur, on se sent aimé on est content et c'est normal mais c'est bien peu de choses comparé à toute la fatigue et l'angoisse associées à la parentalité. Toute sa jeunesse envolée à élever des petits êtres qui ne vous passeront plus un coup de fil une fois adultes ou qui vous planteront simplement dans un asile pour vieillards. Et Corine Maier a raison quand elle déclare qu'un bébé c'est la mort de la vie sociale. Combien de fois n'ai pas entendu "Je ne peux pas sortir ce week-end, j'ai le ménage, les courses, le repassage.. " "Non ce soir la nounou garde ma fille jusqu'à 18 heures, je ne peux pas aller au théâtre".. ou "Non on ne peut pas partir en voyage cette année, tu comprends on est 4 et les voyages coutent cher".. La vie sentimentale n'en parlons pas.. Après un bébé, les couples ont toujours l'air d'avoir pris 10 ans d'âge. Et les séparations post-bébé sont légion.. pourtant un enfant est censé rapprocher non? souder le couple? renforcer l'amour? On nous aurait menti! ou la réponse ne serait pas plutôt qu'on vit dans une société qui nous fait croire à des choses qui n'existent pas uniquement dans le but d'imposer un modèle dominant, à des fins non altruistes comme le souligne si bien Corinne Maier.

Pour relativiser, je pense que Corine Maier noircit délibérément le tableau mais pas de beaucoup et ce qu'elle dit de la parentalité même en la dramatisant permet de contrebalancer l'image d'Epinal qu'on en fait et qui est loin, très loin de la réalité.. Car si le seul fait d'être parent rendait heureux, ça se saurait. Il suffit cependant de regarder un peu autour de soi, dans sa famille, parmi ses amis ou ses collègues de travail pour se rendre compte que la réalité est bien plus complexe que cela.. En tant que célibataire, je croise énormément de parents envieux de mon mode de vie, voire jaloux, aigris, mal dans leurs peau, sans perspectives, dépressifs...Je ne dis pas que le célibat est le mode de vie idéal, pas du tout.. je pense que chacun doit définir son idéal en se rendant imperméable à tout ce qui relève de la pression sociale (c'est très difficile mais pas impossible) et en se questionnant régulièrement: pourquoi est-ce que je désire un enfant? C'est une question très complexe à aborder mais si on sait y répondre de la manière la plus impartiale possible, on a fait un pas gigantesque dans la maturité. Je suis contente de ne pas avoir encore d'enfants, car j'ai la possibilité de vivre ma vie, de faire ce qui me plaît, et d'avoir ce temps de réflexion et de maturité.. Tant de femmes se sont jetées et se jettent encore dans la maternité sans se poser cette question simple: Pourquoi? Merci à Corinne Maier pour ce livre et j'incite à lire aussi "Epanouies, avec ou sans enfants" d'Isabelle Tilman.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 28 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 EXCEPTIONNEL !!!, 7 décembre 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Broché)
Enfin un livre qui me ressemble! Là où tout le monde s'extasie devant les enfants, moi je reste indifférente et envisage bien la vie sans...
On retrouve dans ce livre tant d'arguments vrais mais que personne n'ose avouer... Pourtant, si c'était à refaire, auriez-vous des enfants ? Cela mérite une petite réflexion et ce livre vous y aidera !
Merci Merci Mme Maier !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


50 internautes sur 57 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Dire tout haut...., 11 juin 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Broché)
...Ce que plein de personnes n'osent même pas penser, et encore moins verbaliser. Corinne Maier nous provoque avec ses 40 raisons de ne pas avoir d'enfants mais elle exprime aussi beaucoup de choses réelles et inavouables ou tout au moins inavouées.

C'est agréable à lire, même si c'est souvent un peu facile et convenu, mais cela a quand même un bon côté défouloir et déculpabilisant. Donc si vous aussi vous souhaitez lutter contre l'enfant roi et "obligatoire" dans notre société, lisez ce livre : vous passerez un bon moment et vous sentirez moins seul(e).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une si juste thèse méritait un meilleur auteur, 5 septembre 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Broché)
La thèse est en effet intéressante, et elle méritait d'être défendue dans une époque qui idôlatre l'enfant, au point d'en faire une divinité moderne dans laquelle l'adulte semble projeter tous ses désirs régressifs d'un bonheur insouciant et perdu. Qui n'a été un jour consterné aussi bien par l'attitude régressive de bien des parents en compagnie de leur progéniture, que par le comportement insupportable des enfants dans les espaces publics, qui se plaignent, gémissent, réclament et manifestent de toutes les façons possibles le fait qu'ils n'ont pas leur place dans des espaces publics, qui devraient être réservés aux seuls adultes, mais où leurs géniteurs s'entêtent à vouloir imposer leur présence, sans doute faute de pouvoir payer du personnel pour s'occuper d'eux.
Néanmoins cette si juste thèse exigerait un meilleur avocat que Corinne Maier, auteur très faible, qui nous avait déjà gratifiés d'un livre contre le travail du même niveau. La dialectique est sommaire (n'est pas Elizabeth Badinter qui peut !) et le langage reste au niveau d'un argumentaire rédigé par un rédacteur publicitaire, qui s'adresse à l'intelligence moyenne du consommateur pour lui vendre un produit en suscitant un désir d''achat, notamment par la recherche d'une connivence factice et l'emploi de formules et slogans tape-à-l'oeil.
L'anti-natalisme attend encore le pamphlétaire brillant qui saura illustrer la vérité de sa thèse !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Top!, 18 septembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Poche)
Pour tous ceux qui s'interrogent sur le fait d'avoir ou non un enfant, ce livre propose une autre perspective de l'habituel discours élogieux de l'enfantement. Corinne Maier qui a elle même eu 2 enfants parle franchement et souhaite nous dépeindre une autre réalité moins glorieuse et taboue : le renoncement à son temps libre, à son énergie, à son argent, l'impact écologique en créant un nouvel humain, futur pollueur et consommateur dans une société qui fonce droit le mur..
Drôle, sarcastique et tellement juste, ce livre se lit presque d'une traite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfin un livre qui dit la vérité sur la maternité, 5 mars 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant (Broché)
Oui, ça y est, ce n'est plus un tabou de dire qu'on regrette d'avoir des enfants, quelqu'un la fait, merci à l'auteur de cet excellent livre. Non, on n'est pas obligé de faire des enfants pour être accomplit et heureux dans sa vie. Ce désir de non maternité reste souvent incompris, ou alors jugé comme versatil "tu verras un jour tu en voudras des enfants". Mais l'auteur pointe enfin du doigt le regret d'avoir enfanté. Ce livre est une véritable bouffée d'air frais. A mettre entre toute les mains pour faire réfléchir, amener des débats constructifs sur la maternité et le respect du choix de non maternité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant
No Kid : Quarante raisons de ne pas avoir d'enfant de Corinne Maier (Poche - 14 mai 2008)
EUR 5,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit