undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

39 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Toujours en attente de la sortie de la fin de la saga du trone de fer, j'ai hésité à acheter le livre et pourtant aucun regret il est superbe et on y retrouve les caractéristiques de mon personnage favori, le batard Jon snow mais dans un autre personnage Dunk et dans une époque antérieur au trone de fer. Le livre se lit en une soirée et je vous conseille donc de ne rien prévoir car vous serez pris par ce batard devenant chevalier errant qui influencera la destinée du royaume. J'ai adoré l'histoire et j'ai hate de lire la suite, vers le mur, vers Winterfell .... en espérant que je ne devrais pas attendre des années bien évidemment.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 mai 2012
Ce tome, qui sort alors que tout le monde attend avec une impatience certaine le dernier tome du Trône de Fer, était forcément à lire !!

Je craignais ne pas avoir le côté palpitant, et me retrouver avec les chansons héroïques qui plaisent tant à Sansa ... Mais il n'en est rien !!

Notre héros Dunk , commence l'histoire par enterrer son vieux maître chevalier errant, lui un enfant recueilli éduqué pour devenir le jeune écuyer et qui aujourd'hui se retrouve chevalier ... mais pas n'importe quel chevalier un chevalier errant, c'est un chevalier qui loue ses services à un seigneur en échange du gîte et du logis. Ce type de chevalier se doit d'avoir un sens de l'honneur irréprochable ... et ce que l'on retrouve avec Dunk , c'est un peu de John Snow et beaucoup de cet esprit chevaleresque.

Dans la deuxième nouvelle, nous retrouvons là encore Dunk et son écuyer engagés par un seigneur sans le sous, ce qui va les mener au cœur d'un conflit de valeurs et de traîtrises.

Comme je le disais au début ce tome est réellement à lire, tout d'abord pour nous aider à pouvoir patienter, sans trop nous languir. Mais aussi parce que bien que nous puissions y retrouver le nom des prestigieuses familles qui convoitent le Trône de Fer, cet opus n'est en rien une suite, un roman vite écrit pour combler un vide de l'édition de la série, non , rien de cela , je pense qu'il pourrait même être le début d'une autre série .

Je vous souhaite à tous une bonne lecture
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
44 sur 48 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ayant déjà prouvé qu'il pouvait opérer dans la forme courte avec le recueil Les Rois des sables, George R. R. Martin n'a pas résisté à l'envie d'emprunter ce format pour offrir des préquelles à sa grande saga de fantasy, le Trône de Fer. Publiées à l'origine au sein de deux anthologies intitulées Légendes, Pygmalion en a profité pour rassembler les deux novellas dans un même tome avant que J'ai Lu ne réédite le tout au format poche. Ainsi, il est temps de voir ce que valent ces deux textes.

La première novella, Le chevalier errant, retrace le parcours de ser Duncan le Grand et de sa rencontre avec un bien singulier petit garçon, l'Œuf. Alors que son maître ser Arlan vient de trépasser, Dunk se retrouve chevalier du jour au lendemain. Bien décidé à gagner du prestige comme il peut, il se résout à participer au tournoi organisé par Lord Sorbier. Lors de celui-ci, il trouve un écuyer en la personne d'un garçonnet chauve et revêche qu'on surnomme l'Œuf. Peu habitué aux jeux princiers et aux joutes royales, Dunk va vite s'embourber dans une affaire qui le dépasse. Conformément aux habitudes de Martin, le récit s'avère net et fluide. Les amoureux du Trône de Fer retrouvent ici rapidement leurs marques avec des familles aussi célèbres que les Lannister, les Barathéons ou encore les Targaryens. Cependant, l'originalité consiste présentement à revenir en arrière sur l'histoire de la saga principale puisque l'on évolue des centaines d'années avant celle-ci. On retrouve donc une flopée de noms souvent évoqués à demi-mot dans les précédents ouvrages. L'américain arrive à accoucher d'un héros aussi attachant que benêt en la personne de Dunk, tout en dépeignant quelques puissants personnages secondaires tels que Valaar ou Maekar. Le tout reste assez conventionnel et convenu, loin de ce que permet la forme longue habituelle. On retiendra pourtant que Martin ne cède pas à la facilité scénaristique. Il aurait très bien pu nous ressortir une resucée du film A Knight's Tale (connu en France sous le nom de Chevalier) mais il préfère donner une tournure plus inattendue et plus réjouissante à son histoire. En misant sur quelques coups de théâtre savamment agencés, la sauce prend à nouveau et on lit les mésaventures de Dunk avec grand plaisir. Mentionnons que cette novella a été décliné sous la forme d'un comics disponible chez Milady Graphics en France.

La seconde et plus longue novella s'intitule L'épée-lige. Nous retrouvons Dunk et L'Œuf un an plus tard au service d'un seigneur en disgrâce, ser Eustache. Tourmenté par la sécheresse accablante, les terres du Lord s'avèrent aussi menacées par une mystérieuse Dame surnommée la Veuve Rouge. Bien vite, Dunk se doit de mettre de l'ordre entre les deux partis. Cela ne sera certainement pas de tout repos car le poids des évènements passés pèsent lourdement sur la région. A nouveau, Martin mise sur le personnage de Dunk, stéréotype du grand benêt au cœur juste, pour mener à bien son récit. Contrairement à la précédente histoire, nous n'avons pas beaucoup d'action dans celle-ci et la novella table sur un des autres traits de l'œuvre de l'américain, les jeux politiques. Fidèle à ce qu'il nous a déjà livré, Martin dresse un portrait en niveaux de gris de l'affrontement des deux factions et brouille les cartes. Pour se faire, l'auteur nous emporte dans le passé de la région et au cœur d'une rébellion, passionnant fait d'armes pour les connaisseurs du cycle. Dans cet imbroglio, surnagent également deux beaux personnages avec la Veuve Rouge et le vieux ser Eustace. Une certaine nostalgie et mélancolie ayant attrait au poids de la guerre traversent ce texte qui s'avère plus réussi que le précédent sur le plan du développement du récit, même si moins palpitant et moins surprenant dans l'enchaînement de ses péripéties.

Si l'on peut logiquement fustiger la politique éditoriale putassière de Pygmalion de publier en grand format et à prix fort ce qui ne reste au final que deux novellas, on peut se consoler avec l'ouvrage en poche chez J'ai Lu qui adopte un positionnement tarifaire bien plus adéquat. Il serait bien délicat de conseiller ces deux textes aux néophytes du Trône de Fer autrement que s'ils désirent découvrir le type d'univers que Martin affectionne. Pourtant, on ne peut nier que ces courtes histoires réservent un agréable moment de lecture de par le talent de conteur consommé de George R. R. Martin et par la qualité de ses intrigues. A l'arrivée, ce seront surtout les fans du Trône de Fer qui se jetteront dessus avec le plus grand enthousiasme pour prolonger leur séjour au cœur de Westeros.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 juin 2012
Etant un grand fan de la saga du Trône de fer (et de la série également) je dois dire que j'ai grandement apprécié ces 2 aventures de Ser Duncan le grand ou simplement Dunk. A la limite la seule chose qui peut rebuter c'est encore et toujours la traduction de Jean Sola qui est un vrais calvaire pour le rythme et même la compréhension quelque fois. Mais bon si vous n'êtes pas réfractaire à cette traduction très élitiste foncez et lisez le.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 janvier 2013
Première immersion dans le monde du trône de fer. Ce regroupement de deux nouvelles aborde les concepts de chevalerie et de servitude dans ce monde médiéval. Passionnant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 mai 2014
L'histoire est géniale, ce qui explique les 3 étoiles. Pour ce qui est des traducteurs et de l'éditeur, ils n'en méritent même pas une.
D'abord, quand on traduit un bouquin qui fait suite à un autre, il conviendrait de lire la première traduction pour ne pas changer les noms n'importe comment (je ne fais référence qu'à un cheval dont le nom n'apparaît même pas 10 fois sur l'ensemble des 2 histoires, mais ça m'a gâché la deuxième).
Ensuite, je propose à l'éditeur la prochaine fois, pour gagner une dizaine de pages de plus, de supprimer carrément les paragraphes et la ponctuation. C'est la première fois que je vois un bouquin où il n'y a, à défaut de chapitres, pas de séparation claire entre les parties, que ce soit en mettant trois étoiles entre les 2, ou à la rigueur en sautant au moins une ligne. Mais ici, rien! A chaque changement de sujet, on doit relire 3 fois le passage pour comprendre ce qui se passe.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 septembre 2012
Très bon livre de George RR martin en prélude au trône de fer.
Comme d'habitude l'histoire a l'air simple, mais l'engrenage entre les différents personnages est toujours aussi fin.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 13 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 août 2009
excellent premice au trone de fer, avec un chevalier errant attachant
(ainsi que son ecuyer !)
on en redemande (hélas 2 nouvelles c'est trop court)
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
J’ai lu ce livre pour patienter (intégrale 5 en français pour très bientôt) : Quelle déception. Il ne se passe finalement pas grand-chose dans ces deux histoires. Dunk et Eagon sont plutôt attachants, mais assez loin de l’affection que l’on peut avoir envers de nombreux autres personnages de la saga (beaucoup plus complexes).

L’univers Games of Thrones est déjà suffisamment vaste comme cela sans avoir besoin de se disperser dans des préquelles qui me semblent être exclusivement commerciales (réservés, me semble-t-il, aux plus jeunes d’entre nous).

Martin Georges R.R. a déjà du mal à fournir entre le volume 6 (attendu depuis des années) et la saison 5 en tournage (ll est maintenant clair que la série va aller plus vite que les livres).

Je crois-moi aussi qu’il devrait plutôt se concentrer sur la manière de terminer cette saga gigantesque (sans tuer tout le monde) plutôt que d’ouvrir à chaque fois de nouvelles portes…
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 décembre 2013
Pour tous ceux qui aime le monde du trone de fer et en veulent encore plus je vous conseille ce livre. A la limite c'est encore mieux de le lire apres car ainsi on y retrouve les references de la saga du trone de fer.... a lire absolument
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

L'Oeuf de Dragon
L'Oeuf de Dragon de Martin George R.R. (Broché - 25 juin 2014)
EUR 15,90

Les rois des sables
Les rois des sables de George R R Martin (Broché - 9 mars 2013)
EUR 6,90