Cliquez ici NEWNEEEW undrgrnd nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles11
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
8
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: PocheModifier
Prix:5,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 12 août 2008
"J'ai quinze ans, je m'appelle Fatemeh, mais je n'aime pas mon prénom. Dans notre quartier, tout le monde avait un surnom, le mien était "la nièce la muette". La muette était ma tante paternelle. Je vais être pendue bientôt."

Voici comment débute le manuscrit que découvre un jour une journaliste française dans sa boîte aux lettres. Le colis contient le manuscrit original en persan et sa traduction. Intriguée par cet envoi, la journaliste se met à lire le récit de cette jeune femme.
En attendant le jour de sa condamnation à mort, Fatemeh choisit d'écrire l'histoire de sa tante sur un petit cahier, faveur du gardien de prison, "pour que quelqu'un se souvienne de la muette et de moi, parce que mourir comme ça, sans rien, m'effrayait. Peut-être qu'un jour quelqu'un lira ce cahier. Peut-être qu'un jour quelqu'un me comprendra. Je ne demande pas à être approuvée, seulement comprise".

Elle explique au lecteur que sa tante n'a pas toujours été muette ; mais que suite à un traumatisme à l'âge de dix ans, elle a choisi de se taire à jamais. La petite fille déjà si déterminée est devenue une femme libre de 29 ans : elle ne porte pas de voile, tire sur sa cigarette comme un acteur américain. Bref, elle ne connaît aucun interdit. Autour d'elle, les femmes commencent à jaser, allant même jusqu'à la traiter de folle. ; car pour ces femmes, seule une folle peut se comporter de cette manière.

Fatemeh ne porte pas ce regard là sur sa tante. Fascinée par sa beauté et sa démesure, elle se sent plus proche d'elle que de sa mère. Aussi c'est tout naturellement qu'elle tentera vainement de cacher à sa mère la relation charnelle entre sa tante et un homme. Cet acte d'amour sera mal très vu dans ce pays où le mollah décide des punitions ...

Le début du roman ressemble beaucoup au livre de Victor Hugo Le Dernier jour d'un condamné. Est-ce une fiction ? Un fait divers ? Peu importe. Aujourd'hui encore, les pendaisons publiques en Iran existent.

A la fois roman, journal intime et pamphlet, ce texte court dénonce la violence physique ou verbale que peuvent subir certaines femmes iraniennes.
0Commentaire9 sur 9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 novembre 2008
C'est dans ce genre de livre que l'on apprend que dans certains pays l'amour est bani, que l'amour est sali. Belle écriture simple, poignante, histoire triste et insupportable, quand arrêteras t'on de laisser faires ces pratiques barbares qui datent d'on ne sait quel siècle et surtout qui n'aurais jamais dû exister. Même contre la violence la fin est pardonnable!!
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juin 2010
Un roman bouleversant tant il nous fait douter de son degré de fiction. Chahdortt Djavann réussit, par une présentation savamment étudiée, à nous plonger dans un récit qui semble le témoignage réel d'une jeune condamnée à mort de 15 ans. En effet, le roman nous est présenté comme une sorte de journal intime écrit par la "victime", en prison, et envoyé à l'auteur par un journaliste en mission en Iran. Cerné des notes de l'auteur, du traducteur et du journaliste en question, le récit prend valeur de dernière confession et se pose comme une dénonciation des pratiques exercées en Iran. Un roman coup de poing et particulièrement prenant !
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2015
C est à la suite d'un article sur cet auteur que j'ai lu ce livre. Le récit se passe en Iran, il est court, l'écriture est ciselée, les personnages sont prisonniers de coutumes, de morales qui les dépassent, les faits s'enchaînent avec une logique implacable. Ce roman fait penser à ceux de Kalhed Hosseini et de Yasmina khadra, à une tragédie grecque. A lire absolument;
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2008
J'ai découvert cette petite merveille chez ma libraire préférée.
C'est une très belle histoire (vraie ? je n'en suis pas sûre mais ce n'est pas important), écrite dans un style simple et fluide qui ne peut laisser personne indifférent.
Le sujet : sur fond de condition féminine en Iran, une jeun fille de 15 ans en prison nous raconte comment elle en est arrivée là. Le style est simple, fluide, sans description choc.

A lire et à faire découvrir !
0Commentaire11 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 décembre 2014
Ce livre est un de mes livres préférés, il nous raconte l'histoire d'une fille qui est sur le point d'être exécutée. Il m'avait été conseillé par la bibliothécaire qui s'occupait du rayon livres pour adolescents.
L'histoire est émouvante, triste, mais nous fait comprendre que nous avons de la chance d'être dans un pays où l'amour n'est pas banni.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 27 juin 2011
Dans un style que je qualifierais de "journalistique" (phrases courtes et factuelles), ce livre se lit en environ 1h (parfait pour un trajet en train). Il fait écho à l'abondante littérature des récits relatant des histoires réelles vécues par les femmes iraniennes. La fin laisse un goût amer d'injustice. Bien fait, vite lu = je conseille.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2013
A faire lire à ceux qui voudrait abandonner la laïcité , ça fait froid dans le dos . Battons nous pour conserver le droit en France de pratiquer sa religion (ou pas) sans déranger les autres . J'aimerais que les modérés de toutes les religions nous aident à défendre cette laïcité et que tout le monde se respecte , mais c'est pas gagné !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 décembre 2010
J'ai lu ce récit rapidement. C'est une histoire vraie. C'est effroyable. L'histoire de ces pauvres femmes vivant en Iran où on vous pend pour un oui ou un non. Qu'est-ce que l'on est bien au pays des droits de l'homme ! A lire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2011
Dur mais malheureusement réaliste et crédible
A faire lire à toutes jeunes filles qui pensent que leurs parents leur "pourrissent" la vie !!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,00 €
6,50 €
7,90 €