undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

7
4,6 sur 5 étoiles
Paroles d'étoiles : Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)
Format: BrochéModifier
Prix:3,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce recueil de courriers écrits par des adultes, se remémorant leurs histoires d'enfance, prises au piège de la haine, de la guerre, de la méchanceté vile, laide, révoltante, est exceptionnel. Il faut le lire. L'insistance à le recommander est de l'ordre de l'injonction car les textes sont beaux, profondément humains, pétris de leurs meurtrissures, illuminés du regard des enfants que leurs parents n'ont pas pu accueillir.

Magnifiques témoignages qui m'ont aidé à comprendre pourquoi une période de plusieurs dizaines d'années fut nécessaire pour rompre le silence ; ce silence imposé duquel dépendait la vie.

J'ai mieux compris ce que mes grands-parents ne purent me conter, étant décédés alors que j'étais enfant. Catholiques, résistants, ils avaient naturellement obéi à leurs devoirs de conscience en sauvant des personnes qui leur étaient étrangères et pour lesquelles ils avaient risqué leurs vies et celles de leurs enfants. Ceci se passait à Annonay.

De la même manière, leur nom étant connu dans leur région d'Ardèche (vallée de l'Eyrieux), ce recueil m'a donné la fierté d'un pays - celui de plusieurs villages qui savaient qu'une famille juive allemande (père officier de la première guerre mondiale !) avait fui le nazisme. Avec leurs enfants ils passèrent sans jamais être inquiétés, toute la guerre, pour partir aux Etats-Unis. Mes grands-parents étaient leurs amis.

Devoir de mémoire, engagement pour la défense des droits de l'Homme. Exceptionnels récits. Merci à vous ces enfants d'avoir écrits de telles pages. Merci à l'éditeur de les avoir mises en valeur avec une rare pudeur.

(commentaire écrit en décembre 2007 - autre version de ce livre. // Depuis, j'ai entrepris des démarches auprès de la Fondation Spielberg et de Yad Vashem pour mes grands parents)
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Paroles d’étoiles (Mémoire d’enfants cachés de 1939à 1945) /Jean Pierre Guéno
Ce petit ouvrage bien conçu de 150 pages nous présente des témoignages bouleversants recueillis en 2002, d’enfants déportés ou cachés lors de la seconde guerre mondiale.
Une très belle présentation par J.P.Guéno initie ce recueil :
« Certains hommes ont brisé les quatre bras de la croix dans le sens contraire des aiguilles du temps pour montrer à quel point ils maitrisent le pouvoir d’inverser l’ordre des choses et de distribuer la mort. »
J.P.Guéno nous explique que certains idéologues français purent être plus nazis que certains nazis en traduisant leur fanatisme dans des textes de loi.
Des camps d’internement (au nombre de 44) en France furent aménagés un peu partout, de Rivesaltes à Drancy et de Beaune la Rollande à Pithiviers avec noté sur la fiche d’internement du sujet : Cause d’internement : en surnombre dans l’économie nationale !!
Dans les restaurants, on put lire à l’entrée : interdit aux chiens et aux Juifs !!
Les enfants de l’époque qui ont échappé à la mort ou qui ont pu se cacher se souviennent en 2002, et racontent ce que leurs yeux d’enfants ont vu alors. Les souffrances physiques et morales, les privations, la maladie, les coups, la peur, une peur viscérale, etc…
En 1939 il y avait 72 000 enfants d’origine juive en France.
Marqués de l’étoile jaune comme leurs parents, 12 000 d’entre eux furent éliminés méthodiquement par les nazis avec la complicité des autorités françaises.
Beaucoup furent cachés par des familles qu’on a appelés les « Justes » bravant tous les dangers.
« Pouvez-vous imaginer qu’à neuf ans, quelqu’un vous regarde dans les yeux et vous dise : à partir de maintenant tu t’appelles comme ça, tu es seul au monde, tu n’as pas de frères ni de sœurs et tes parents sont morts dans les bombardements. Quoi qu’on te dise, quoi qu’on te fasse, tu diras toujours la même chose sinon on te tuera. »
Imaginez le drame de ces enfants cachés survivants qui voient revenir un ou deux parents des années plus tard qu’ils ne reconnaissent pas, et qui vont devoir être arrachés à leurs parents « adoptifs » du temps d’une guerre !
Témoignage : « Si c’est pour ne plus reconnaître maman, il vaut mieux qu’elle ne revienne plus ! Dire papa à ce monsieur avait sans doute été traumatisant, mais l’était plus encore toute la tragédie qu’il incarnait et qu’il me rappelait : celui d’une famille si harmonieuse, si chaleureuse à jamais disloquée, fracassée… »
« Dans la tourmente, j’avais perdu mon nom et par la même occasion celui qui me l’avait donné. Enfant de personne… »
Deux témoignages entre autres dans un autre domaine :
« Ce 16 juillet 1942, il ya eu 7000 assassins en uniformes. Tous français. Tous glorieux. Tous ignobles. Intermédiaires de la Gestapo, drapés dans le respect de la légalité. »
« Dans Bordeaux, il en sortait de partout de ces brassards tricolores ! Résistants de la dernière heure et collabo de la première. Tous clandestins, tous héros de l’ombre…C’était à se demander comment les Allemands avaient pu survivre sans être étouffés par tant de héros… »
« Je crois que collectivement en France, à la Libération, il y a eu la volonté de jeter un voile, d’oublier beaucoup de choses qui s’étaient passées… »
« Les traumatismes des enfants qui étaient très petits au moment de l’Occupation n’ont pas été pris au sérieux. La société a occulté une grande partie des problèmes de l’Occupation. »
C’est un petit livre qu’il faut lire histoire par histoire, chacune de ces histoires suscitant un temps de réflexion indispensable. Une ou deux pages chaque jour. On a vraiment du mal à imaginer que cela s’est passé il y a à peine 72 ans ! Une ère de barbarie absolue.
Totalement bouleversant.
À noter les annexes très intéressantes en fin d’ouvrage sur le Mémorial de Caen, l’Association des enfants cachés, le Centre de documentation juive contemporaine et le Comité français pour Yad Vashem. Et une importante bibliographie.
« Les drapeaux et les religions, je m’en méfie comme de la peste. »
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 10 février 2015
On a beaucoup écrit sur les enfants juifs cachés... mais là ce sont eux qui parlent. Ils portent le poids de l'antisémitisme de la France et des Français. Ceux qui nous accusent maintenant de xénophobie devraient comprendre à quel point il y a beaucoup de remparts aujourd'hui. Ces enfants ont malheureusement été meurtris d'une façon horrible dont ils ont eu de grandes difficultés à se remettre.
Ils sont sortis des épreuves vivants et en bonne santé physique, mais avec cette question "pourquoi moi ." Ils se sentaient presque coupables.
Les témoignages sont brefs, incisifs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juin 2014
Document, tremblement d'âme, révolte, denouveau document, désespoir, participation presque objective, souffrance, document, larmes, douleur, désir de vengence par l'intermédiaire de l'histoire, en silence et en paix. Comment réussir?
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 juin 2014
Toutes les générations devraient lire ces témoignages. Ce livre a été recommandé en classe de troisième pour un de mes enfants.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 19 juillet 2014
tres touchant comme livre , j'ai eu les larmes au yeux en le lisant je le recommande vraiment . .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 septembre 2013
Livre très bien écrit mais cependant très triste, il y a des pages que je n'ai pas osez lire car cela me fendait le coeur mais ce n'est que mon avis car je suis un peu sensible parfois. Mais même si on ne l'ai pas, ce livre ne peut que nous toucher.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
On se retrouvera
On se retrouvera de Madeleine Goldstein (Poche - 7 janvier 2015)
EUR 6,65

Je ne lui ai pas dit au revoir: Des enfants de déportés parlent
Je ne lui ai pas dit au revoir: Des enfants de déportés parlent de Claudine Vegh (Poche - 15 novembre 1996)
EUR 6,40

La Petite Fille au manteau rouge
La Petite Fille au manteau rouge de Roma Ligocka (Poche - 10 janvier 2007)
EUR 6,60