undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

20
3,9 sur 5 étoiles
Les Highlanders, Tome 3 : La tentation de l'immortel
Format: BrochéModifier
Prix:7,40 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Karen Marie Morning n'est pas surnommée la diablesse pour rien! Sur les 8 tomes de cette saga, la trame est la même et pourtant le plaisir diffère à chaque fois. j'ai adoré le tome 1Les Highlanders, Tome 1 : La malédiction de l'elfe noir, moins le tome 2 Les Highlanders, Tome 2 : La rédemption du Berserker, et ce 3° tome m'a transportée!

Le laird et Thane Circenn Brodie a pour charge de veiller sur les talismans des Tuatha De danan, mais une fiole précieuse pour les faes a été perdue par un de ses amis. L'immortel a eu le temps d'y jeter un "geis" afin que celui qui la touchera se présentera devant lui avec l'objet. Il a promis à Adam Black (le plus noir des elfes, rencontré dans le tome 1...)de tuer cet humain afin qu'il ne raconte à personne que le laird abrite des Templiers au service du roi d'Ecosse Thomas Brude.

Jamais Circenn n'aurait pu imaginer que l'humain serait une femme du 21° siècle, ni que son sort engendrerait des problèmes dans l'espace temps, ni dans sa vie personnelle.

La rencontre entre les deux personnages est chaude, intense, comme le devient vite leur relation. Pauvre Circenn engoncé dans les règles de vie qu'il s'est fixées, homme d'honneur, il ne peut se résoudre à tuer une femme et se décide à l'épier afin de savoir si elle est innocente ou ennemie, il a du mal à résister à l'attirance qu'il éprouve pour Lisa qui bien malgré elle le met au supplice ! Et personne en sa demeure ne fait rien pour l'aider. Les frères Douglas sont ses amis de longue date et je dois dire que le beau Duncan m'a bien fait rire avec son espièglerie et son franc-parler.
Rire est le maitre mot des 2 premiers tiers du roman, avec ce choc des cultures, les réparties pleines de verve de Lisa qui cherche coûte que coûte à regagner son époque et sa mère souffrante pour qui elle a sacrifié sa vie de jeune femme...Lisa perd pied face à Circenn qui, pour un barbare est très ouvert d'esprit et semble aussi curieux que la jeune femme...Leurs face à face sont succulents, truculents, surprenants, bourrés de réparties burlesques, de finesse, de tension sexuelle également, de charme, de magie...

Certains pourraient penser que Lisa perd de son caractère enflammé lorsqu'elle se résigne à son sort, qu'elle se rend compte qu'elle ne peut plus rejoindre son époque, alors qu'en fait, elle accepte de vivre pleinement sa vie avec les clés qu'elle détient.

D'autres se demanderont quel est le lien entre les tomes précédents et la suite, je leur dirai, lisez, vous le trouverez, là est la surprise de cette saga, toujours basée sur la même trame: un highlander tombe amoureux d'une femme du 20° siècle, ils doivent d'adapter l'un à l'autre, et pour avoir lu les suivants (sauf 2), je peux dire que KMM est diabolique car jamais on ne se lasse, il y a toujours le petit plus qui vous alpague, vous rend addicte à nos highlanders...

Circenn est très sensuel, viril, barbare, il est immortel et a souffert de perdre les femmes auxquelles il s'est attaché, et pourtant il a la sagesse de reconnaitre ce qui le pousse vers Lisa, acceptant la différence de culture et l'amenant en douceur et fermeté à accepter la vie qu'elle doit mener. Beaucoup de sensualité, des scènes torrides très bien décrites au point d'en demander encore plus, pas beaucoup d'action, juste un jeu de séduction qui nous entraine aussi alertement que s'il se passait des tonnes de choses palpitantes, on ne s'ennuie pas une seconde...

Pour celles qui ont aimé le 1° tome, Circenn est bien plus sensuel, viril, sauvage tendre et passionné que Hawke, Adam Blake est la constante et l'on se demande si on aime toujours à le détester ou si l'on lui trouve des circonstances aténuantes, nous parait-il plus humain??? moins détestable??? plus sexy??? le mystère est toujours là!

Bref, un 3° tome avec peu d'action mais une analyse des sentiments poussée, de l'humour puisque je me suis surprise à rire franchement à plusieurs reprises, des surprises, une envie de découvrir ce que nous réserve la suite...
44 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 mai 2012
Après un début très drôle, l'histoire n'a malheureusement pas manqué de retomber dans ses pantoufles et ses clichés de romance traditionnelle, sans être réellement affriolante. Circenn a jeté un sort sur sa fiole d'immortalité (qu'il a égarée) sitôt que celle-ci sera en contact avec une main humaine, nous sommes au XIVe siècle et c'est ainsi que Lisa, depuis notre époque contemporaine, se retrouve propulsée dans le temps. Elle est femme de ménage dans un musée, porte des jeans et des sous-vêtements comme toute jeune femme moderne, sa vie ressemble à un feuilleton délavé, sa maman se meurt d'un cancer, bref un changement d'air n'est pas de refus !

Toutefois, contrairement au personnage d'Adrienne, Lisa ne s'accommode pas aussi facilement à ce bond dans le temps. Elle veut à tout prix rentrer chez elle. Problème : Circenn ne connaît pas la formule inverse, et puis il se méfie d'elle en pensant qu'elle est une espionne. Comble de tout, il a pactisé avec Adam Black et a juré de tuer la personne qui lui retournerait sa fiole. Notre valeureux Highlander est aux prises d'un terrible dilemme, parce qu'il est tout émoustillé par cette jeune femme débarquée de nulle part, au caractère de cochon, qui se refuse à lui, tout en le regardant avec gourmandise et en rougissant.

La relation entre Lisa et Circenn est donc essentiellement sensuelle avant d'être érotique, le couple se séduit durant de longs chapitres avant de succomber à la tentation. C'est charmant, pas vulgaire non plus, Circenn a une personnalité complexe, parfois dure aussi. Je trouvais d'ailleurs que l'alchimie du couple était plus forte au début, surtout lorsque l'auteur s'appuyait sur le choc des cultures (comme la découverte du soutien-gorge ou du tampon, et aussi le simple fait de porter un jean !).

Cette lecture m'a donc semblé inégale, parfois croustillante, décalée, attachante et drôle, et puis à d'autres moments plus convenue et routinière, ça perd en saveur et c'est inutilement long. Il s'agit du troisième tome de la série des Highlanders, seul Adam Black reste une valeur sûre et intrigante, qui me motive à en découvrir plus !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Certes, c'est un tome divertissant, avec des scènes amusantes, et d'autres très chaudes sans être trop explicites.
Mais hélas, le virage est mal négocié aux 2/3 du livre pour en faire un gloubiboulga d'idées avortées ou de scènes absurdes voire risibles.

Dommage, gros potentiel de départ pour les personnages, qui ne parvient pas à se maintenir sur la durée ; Lisa avait un caractère casse-bonbon réjouissant et Circenn la torride attitude pile poil qui convenait.
Pourquoi me suis-je désintéressée de leur sort au bout d'un nombre conséquent de pages ?
Je ne saurais trop l'expliquer. Peut être est-ce parce que les héros perdent de leur caractère pour devenir plus consensuels et conformes à un bon petit couple amoureux de paranormal romance.
Peut être parce que ne l'ayant pas lu d'une traite, lorsque j'ai repris la lecture le lendemain, je n'étais plus dans le bon état d'esprit. C'est d'ailleurs le danger de ce genre de romans qu'il m'est arrivé régulièrement de rencontrer.
Suivant les dispositions dans lesquelles on se trouve, on peut adhérer sans réserve ou rejeter avec autant de ferveur un même manuscrit, rendant alors la critique plus ardue ; il faut réussir à se défaire de l'affect pour ne proposer au lectorat potentiel que les arguments les plus solides, à défaut d'être objectifs afin de livrer un commentaire complet.

Vu le gros risque de dévoiler des pans entiers de l'intrigue, j'avertis que ce qui va suivre contient arguments, questions bêtes et gros [SPOILERS]...
Déception après l'amorce d'aventure sentimentale secondaire impliquant soit Duncan ou le rigide (et d'autant plus intriguant) Galan avec la flamboyante Elizabeth MacBreide, qui se solde non seulement par une défaite cuisante, mais en plus ne propose pas de morale constructive à cette humiliation gratuite, qui se termine de manière abrupte et m'a laissé sur ma faim.
Déconcertante alternative pour "améliorer" à la va-vite la situation familiale de l'héroïne. Je suis contre le happy-end à tout prix, surtout quand cela implique de gommer toute épreuve dans le parcours moral d'un héros.
Scepticisme face à l'absence de conséquences (enfin, autre qu'expéditives) lors de la découverte de la trahison et de l'absence d'effets kiss cool sur le conflit écossais.
Surprise due à la chronologie des évènements. La présente histoire se déroule au XIV ème siècle, or il est suggéré que la rencontre Hawk/Adam Black a déjà eu lieu (alors que leur histoire se passe au XVI ème siècle), et la rencontre avec les Berserkers du Roi part du postulat que nous maitrisons leur nature (alors que le tome concernant Grimm est contemporain de celui de Hawk).
Alors oui, les reliques que nous retrouverons au premier plan dans les FIEVRE, ouvrent la voie vers le récit le plus abouti de Karen Marie Moning, mais là je m'interroge sérieusement ; si Lisa et Circenn sont immortels, comment les reliques ont-elles pu se retrouver dans la nature, et où étaient-ils lors de l'effondrement des murs heing heing ? Allez, je sonne la fin des [SPOILERS].

Sinon bonne idée quant à la filiation révélée dans ce volume, il va falloir que je relise le tome concernant le "papa" pour tout remettre dans l'ordre...

Bref, un tome tout à fait correct, au récit et enjeux légèrement plus complexes que le précédent volet, mais qui ne fait toutefois pas partie de mes favoris.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Circenn, laird de Brodie, a malencontreusement perdu la trace du coffret contenant une fiole qui pourrait conduire tout le peuple faë à sa perte. Autant dire qu'Adam Black n'est pas très content... Mais Circenn a tout juste eu le temps de jeté un sort, et quiconque tentera de prendre cette fiole sera matérialisé immédiatement devant lui et mourra de sa main! Il n'avait pas prévu que la fiole serait retrouvée bien des siècles plus tard et va être surpris de découvrir qui l'accompagne...

C'est toujours un régal de retrouver les Highlanders de KMM. Ce tome est meilleur que le précédent, avec des héros charismatiques.
Lisa est une héroïne comme je les aime: forte, fière, sensible et courageuse. Rien ne lui fait peur sauf peut être de ne plus être auprès de sa mère mourante.
Sa vie va littéralement basculée et de retrouver face à un dilemme inimaginable.
Circenn est un homme dont la nature d'immortel le rend rude, insensible et fermé. Mais sa rencontre avec Lisa va lui faire revoir toutes ces règles qu'il s'était fixées depuis des siècles!

Les voyages dans le temps de KMM sont toujours un moment de détente absolue et une évasion extraordinaire!
Ses intrigues sont toujours si bien ficelées et l'évolution des personnages si bien étudiée que l'arrivée de Lisa en plein XIVème siècle nous paraît presque possible!!

Nous découvrons également encore une nouvelle facette d'Adam Black, et ma foi, qui le rend de plus en plus sympathique.

Bref, malgré un schéma toujours, ou presque, identique, c'est toujours avec un grand plaisir que je me plonge dans cette série et j'en ressors toujours avec l'envie de passer vite au suivant!

Pari gagné encore une fois KMM!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 27 avril 2012
Après les deux deux premiers tomes, j'ai commencé ce troisième volet avec une certaine idée préconçue que l'on allait se retrouver dans le même schéma que les tomes précédents, une belle ingénue déplacée dans des siècles précédents, une scène torride d'amour, tout ça brodé avec un intriguant jaloux et on se retrouve dans le profil des histoires précédentes. Bon c'est vrai que la trame est déjà un peu déjà vu quelque part, mais les personnages sont attachants, le fil conducteur se déroule normalement comme on s'attend à se qu'il se passe, donc sans surprise mais bien écrit, on se laisse guider vers une fin que l'on croit connaître d'avance, et tout d'un coup, rupture brusque et inattendue, le roman prend un virage à 90°, les personnages sont révélés sous un autre angle pour une happy end, certes un peu à l'eau de rose, mais bien sympathique. Bon roman pour passer un bon moment sans se prendre la tête !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 août 2014
Franchement....
Karen nous a habitué à des héros aux dimensions péniennes épiques, qui font léééégèèèèrement flipper (rappelons que dans le premier tome, l'héroïne confond le pénis du laird avec celui de son cheval, qui frise les 1 mètre en érection, heing), mais alors, déception, quand on réalise que finalement ce n'est que 8 CENTIMÈTRES, soit la taille d'un stabilo.
8 centimètres qui font frôler le paradis à l'héroïne.
8 centimètres de kiki qui sent très fort la bouclette transpirante.
Hmkay (du coup, elle n'a pas des orgasmes à la Supercopter comme dans le premier tome!).
Tout de suite, ça fait moins rêver, mais ça rassure un peu, je commençais à m'inquiéter des tendances de Karen à toujours imaginer des héros avec des sabres lasers en guise de queues (une p'tite fixette madame?).
Soulignons quand même le gros fou rire quand la donzelle, aussi bête que ses pieds menus, tartine d'excréments les murailles de son cher et tendre, parce qu'elle n'a pas trouvé les toilettes.
Sympa, tu l'invites et elle chie sur tes murs.
Aaaaah, les bonnes manières se perdent....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Même si l'histoire est courue d'avance, on nous a déjà fait le coups, on pourrait la trouvait agréable si l'auteure ne répétait pas tout dix fois! Je ne reconnais toujours pas l'auteure de Fièvre, que j'avais dévoré... Seuls les faes gardent encore un peu de charme dans cette guimauve. Bah oui ce qui excite les hommes, ce sont des filles intelligentes, vierges, et incapables de prendre y des décisions sans réfléchir pendant plusieurs jours! Ils ne rêvent que de fonder un famille et de se marier...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 10 mars 2012
Après avoir été déçue par le tome 2, ça y est j'ai terminé ce 3ème tome et je ne suis pas déçue de ce nouvel opus !
Retour du voyage dans le temps (et même de la manipulation du temps), un highlander craquant à souhait et amoureux transi, wow, que du bonheur !!
Moi qui les avais lus dans le désordre (4, 5 et 6), j'en sais un peu plus sur certains faits ennoncés dans le Punition d'Adam Black (tome 6), et ce dernier apparaît sous un jour nettement plus sympathique ... Il était temps :-))
Maintenant place aux McKeltar, mais le temps va être long jusqu'aux tomes 7 et 8 qui me manquent !
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Circenn Brodie et Lisa Stone ne sont pas fait pour se rencontrer mais fait l'un pour l'autre oui et fais pour s'aimer également. Dans ce 3ème tome nous en apprenons beaucoup également sur Adam Black le fou de la cour des faës. Comme toujours j'ai adoré!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 16 décembre 2012
Ce genre d'histoire n'est pas ma préférence.. J'ai lu les3 premiers tomes et, finalement, c'est toujours la même chose. Deux êtres qui s'aiment et qui ne veulent pas l'admettre. Je trouve ça un peu lassant
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les Highlanders, Tome 1 : La malédiction de l'elfe noir
Les Highlanders, Tome 1 : La malédiction de l'elfe noir de Karen Marie Moning (Poche - 2 novembre 2011)
EUR 7,40

Les Highlanders, Tome 5 : Le pacte de McKeltar
Les Highlanders, Tome 5 : Le pacte de McKeltar de Karen Marie Moning (Broché - 2 juin 2012)
EUR 6,50

Les Highlanders, Tome 2 : La rédemption du Berserker
Les Highlanders, Tome 2 : La rédemption du Berserker de Karen Marie Moning (Poche - 31 décembre 2011)
EUR 7,40