undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles8
4,4 sur 5 étoiles
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 juin 2013
On s'attache très vite à l'univers de ces deux adolescentes.
Les personnages sont attachants, et la dureté de ce milieu d'ouvriers sidérurgiques et de leurs familles faisant face au "paradis" balnéaire de l'île d'Elbe donne un cadre envoutant à cette histoire.
Impossible désormais de passer dans cette région sans penser à Anna et Francesca.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 novembre 2013
D’acier de Silvia Avallone
Avec D’acier, Silvia Avallone nous offre une radiographie de l’Italie des années Berlusconi où chômage, sexe et argent semblent tout dominer et où une jeunesse désabusée tente d’exister, de s’en sortir malgré des horizons plutôt bouchés. Un roman fort, intense, dérangeant aussi !

Anna et Francesca ont 13 ans. Elles sont belles, audacieuses et inséparables, des amies à la vie à la mort. Loin de l’île d’Elbe, de la Toscane rêvée des touristes, elles sont coincées à Piombino, cité industrielle gangrénée par le chômage, la drogue et les trafics en tous genres. Pour seul horizon et pour oublier un quotidien morose, il y a la plage où se déversent les égouts de la ville. Elles jouent de leurs charmes, attisent la convoitise des hommes et la jalousie des femmes, elles échafaudent des rêves qui parlent de fuite, de célébrité et d’argent facile. Si semblables et pourtant si différentes… Anna est douée à l’école et c’est par l’éducation qu’elle aspire à s’en sortir, à se libérer de Piombino alors que Francesca, battue et méprisée par un père odieux, ne rêve que de jouer les starlettes en tenues provocantes sur des plateaux télé. Peu à peu, c’est la jalousie qui s’immisce dans cette belle amitié faisant voler en éclats les certitudes et les promesses des deux amies…

Dès le début du roman, on comprend que Silvia Avallone va nous titiller, nous provoquer, jouer avec nos propres valeurs, nos propres limites pour nous offrir un roman hors-normes, criant de vérité et qui nous laisse par moments plutôt mal à l’aise. En effet, nous voilà, dès les premières lignes, complices d’un père voyeur, troublé par les formes et la sensualité de sa fille adolescente et cette hypersexualité habitera tout le récit. Nous sommes tout de suite prévenus, nous ne sommes pas dans un roman léger, dans un vaudeville à l’italienne mais bien dans un drame moderne qui nous frappe en plein cœur, nous remue profondément. Anna et Francesca ont des rêves, des envies, des désirs et peu de chances de les réaliser. Elles sont nées bien loin du paradis, dans une Italie qui porte aux nues l’anti-culture et les bimbos, qui affiche sans complexe son argent sale et facile. A Piombino, pour survivre, il n’y a que l’aciérie, les petits trafics et la drogue. Les hommes passent leur temps avachis dans un fauteuil, une télécommande à la main et les femmes, vieilles avant l’âge, tentent de nourrir leurs familles, de conserver un semblant de dignité. D’acier est une œuvre que l‘on a comparé à Germinal de Zola et cela se comprend. C’est un roman social sur la misère contemporaine d’un réalisme troublant. Mais c’est aussi une chronique douce-amère sur l’adolescence, sur les bouleversements qu’elle entraine et sur le délicat passage à l’âge adulte.

D’acier est un roman comme on en rencontre peu. Il nous touche et nous bouleverse et l’on en ressort pas indemnes. Il sort le 5 juin au cinéma et j’avoue, j’irai le voir, curieuse de mettre des images sur un tel ressenti.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 novembre 2014
Vraiment une très bonne surprise que ce premier roman d'une jeune italienne ; La description de la transition vers l'age adulte chez quelques jeunes gens n'est pas un sujet original dans la littérature, mais ici son traitement s'accompagne d'une description remarquable du contexte sociologique et économique , servant de toile de fond aux évolutions des personnages, ce qui en fait un roman captivant et singulier ; une très belle réussite
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2014
Sous le soleil de Gênes, dans la chaleur de la fusion de l'acier, il y a aussi les brûlures des sentiments. D'acier est une plongée vertigineuse dans le quotidien des petites gens d'une ville industrielle. Tout le monde "il est pas forcément beau", tout le monde "il est pas forcément gentil" mais l'amitié incandescente entre deux filles transcende tout tandis que le drâme se prépare.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2013
Le style, la narration sont intéressants, le sujet également. Cette plongée dans une petite ville de L'Italie industrielle (en 2001) révèle les soucis, les conflits les angoisses,les joies et les espoirs qui hantent les habitants , travailleurs de la grande usine d'acier.
Les événements du 11 septembre apparaissent en toile de fond.
0Commentaire3 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2015
Ce roman est tout simplement de la lave en fusion, à l'image de la fonderie à Gènes qui sert de fonds de décors. Entre néo-réalisme italien et histoire d'amitié et d'amour entre deux jeunes filles qui passe le cap de l'enfance. Magnifique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 octobre 2013
:
trop vulgaire ou suggestif, mais sur la liste des élèves de 2nde !
pas très recommandable à des ados
0Commentaire0 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2013
Rien à re dire à propos de ce produit qui correspond tout à fait à ce à quoi je m'attendais
0Commentaire0 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

13,00 €
12,50 €
4,00 €