Commentaires en ligne


25 évaluations
5 étoiles:
 (14)
4 étoiles:
 (7)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un homme entre deux guerres
Albert a cinquante ans. Le temps s'écoule, apparemment sans heurts, l'usine.., la maison... Il trouve toujours à bricoler: le jardin,la vigne, les montres qu'il adore réparer. Ces montres qui ont la particularité d'être à l'heure deux fois par jour même si elles se sont arrêtées. Belle métaphore évoquant les deux...
Publié le 21 février 2012 par foxie

versus
3.0 étoiles sur 5 Pas mal
Sympathique, sans être transcendant. Je n'ai pas été saisi du même enthousiasme que celui que peuvent laisser transparaître les commentaires précédents. Histoire assez banale finalement, que l'écriture aurait pu rendre magnifique mais je ne trouve pas que ce soit le cas. Ça manque un peu de subtilité à mon avis.
Publié il y a 9 mois par Y.T.


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

23 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un homme entre deux guerres, 21 février 2012
Par 
foxie "vie en livres" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
Albert a cinquante ans. Le temps s'écoule, apparemment sans heurts, l'usine.., la maison... Il trouve toujours à bricoler: le jardin,la vigne, les montres qu'il adore réparer. Ces montres qui ont la particularité d'être à l'heure deux fois par jour même si elles se sont arrêtées. Belle métaphore évoquant les deux grands moments de la vie d'un être: la naissance et la mort.Albert arrive au gué de la sienne. Il pense à Suzanne, aux deux enfants qui leur sont venus ( Henri avant la guerre et Gilles après son "retour de prisonnier")Sur fond d'"évènements" en Algérie, le monde d'Albert est en train de basculer. Suzanne "bazarde" les vieux meubles familiaux pour une cuisine en formica ,devient coquette, jette ses vieilles blouses pour porter des robes à la mode, achète la première télévision...Cette télévision, point d'orgue de toutes les ruptures familiales à venir. Rien ne sera plus comme avant!...
A chaque paragraphe,ce livre, tout de finesse, de colère aussi, décoche des flèches d'intense émotion.Ce sont nos parents, nous-mêmes, nos amis, nos cousins, nos fantômes qui viennent tour à tour nous tirer par les pieds
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre émouvant sur l'ordinaire des années 60, 15 mars 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
J'ai découvert Jean-Luc Seigle dans une émission télévisée. J'ai pressenti la profonde simplicité de son écriture. Sa réflexion s'inscrit dans le contexte des années 60 : l'idée qu'on se faisait alors de la modernité, la guerre d'Algérie,les autres guerres encore présentes dans les coeurs, et comment un enfant peut se construire dans tout cela, ce qui est dit et surtout ce qui est tu...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 à lire, 15 mai 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
Une histoire simple et poignante .Des personnages authentiques et un trés beau style d'écriture .Une réflexion intelligente sur le temps. En bref un trés bon moment de lecture .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 La douleur et la transmission, 1 mai 2012
Par 
traversay (Orléans, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
En vieillissant les hommes pleurent se déroule sur une seule journée. En juillet 1961. En un lieu unique : la maison d'Albert, ouvrier chez Michelin, près de Clermont-Ferrand. Le héros du roman de Jean-Luc Seigle, qui a fait la guerre sur la ligne Maginot et a été fait prisonnier, n'a jamais raconté ses souvenirs. Il n'en peut plus, Albert, il survit plus qu'il ne vit. Le monde est devenu moderne, la télévision, le remembrement, la guerre d'Algérie où son fils aîné combat, tout lui rappelle qu'il n'y a plus sa place. Sa femme rajeunit, sa mère s'enfonce dans les ténèbres, son jeune fils découvre Balzac. Ils pourront faire sans lui. Avec pudeur et un amour profond de ses personnages, Seigle raconte la douleur intime d'un homme qui n'a plus la force de continuer. Dans un style limpide, avec un souci du détail matériel et psychologique qui ne sont jamais pesants. Au passage, dans une sorte de post-face à la fiction, l'auteur réhabilite la ligne Maginot, si souvent moquée, et ses combattants qui repoussèrent les allemands en 40, pour rien, parce que l'Histoire n'a retenu que la débâcle sur l'autre front, le vrai, selon les manuels. Dans ce livre, la colère est enveloppée dans une torpeur estivale, la chaleur accablant les corps et exacerbant les états d'âme. Une belle oeuvre sur la mémoire, l'oubli, les remords, le progrès et la transmission. Oui, avant tout, la transmission.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 UN SEUL LIEU UN SEUL TEMPS ET POURTANT CETTE JOURNEE VA CONCENTRER LA VIE D'UN HOMME ET DE SA FAMILLE, 18 décembre 2012
Par 
Kerbrat "le blog aubouquinmalin.eklablog.fr" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
Albert est un de ces ouvriers que Michelin appréciait beaucoup, car ouvrier et paysan, ils étaient ancrés dans la terre et éloignés des syndicats. Nous allons le suivre dans une journée très particulière, puisque sa femme Suzanne a acheté une télévision, pour pouvoir regarder le reportage de 5 colonnes à la une dans lequel apparait leur fils ainé Henri. Ils ont pour cela invité la saeur d'Albert et son mari. Sans compter tous les habitants du petit hameau qui seront là devant l'écran mystérieux. Mais la journée ne sera pas sans surprise pour l'ensemble de la famille et notamment pour le fils cadet Gilles passionné de livres.

Ce roman est presque une pièce de théâtre puisque qu'il y a unité de lieu et de temps et que le sujet est la comédie humaine, du moins pour Gilles. C'est surtout un roman d'une rare sensibilité et d'une humanité. Il est riche de tout ce qu'il apporte tant sur le plan de la vie quotidienne, que du passé et notamment de ce qu'ont vécu ces soldats français de la ligne Maginot in vaincus, et livrés malgré tout aux allemands. Les relations dans la famille et le couple sont magnifiquement décrites, comme le sont les réactions au remembrement qui a tant marqué le monde paysan à cette époque et bouleversé les paysages ruraux. La magie de la télévision y est aussi rendue, car c'était comme cela qu'elle était vécu dans les assemblées villageoises qui voyaient Paris et le monde rentrer dans leur univers. C'est un livre que l'on peut dire remarquable, il y a des moments qui peuvent être de pure anthologie et l'on y trouve de rares qualités littéraires et de style qui y sont présentes et qu'un résumé ne pourra que transcrire que partiellement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 superbe, 17 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent : Suivi de L'Imaginot (Poche)
une histoire simple , une journée dans la vie d'une famille comme tant d'autres en 1960... et pourtant on ne peut se détacher du fil de ce livre... Les vies se nouent , se dénouent, s'entrechoquent.
On veut savoir, on attend le soir avec impatience, on prend partie en soi pour les personnages, on les aime, on pleure nous aussi mais comme on respire, parce que c'est naturel, parce que c'est vrai...
Ce livre est superbement écrit, ciselé, les personnages y prennent vie au détour des mots, on voudrait leur crier "non, non, ce n'est pas ça !" mais on ne peut que vivre avec eux cette fin de journée inéluctable où tout le livre nous amène.
A lire, à déguster...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 En vieillissant les hommes nous bouleversent, 17 juillet 2012
Par 
Bibliophilette (France - Centre) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
Un roman remarquable par la sensibilité et la puissance d'évocation qu'il dégage. Un roman qui parle de mémoire, de transmission, de filiation, de don, et de littérature.
Il y a Albert, le père, ouvrier chez Michelin, déraciné, taiseux, en plein désarroi. Il voit le monde qui change, un monde nouveau qui bouleverse tous ses repères. Il ne le comprend pas.
Il y a Suzanne, sa femme, figure emblématique de la femme des années 60 qui plonge avec délice dans la modernité, synonyme de confort domestique, qui cherche, elle, à oublier le passé, le monde d'avant, qui se veut résolument "moderne".
Il y a Gilles, le cadet, l'adolescent solitaire et rêveur qui s'évade dans les livres et apprend à comprendre la vie et le monde grâce à Balzac et Eugénie Grandet.
Et puis il y a la guerre, les guerres, en toile de fond. L'Algérie, où se bat le fils aîné dont Suzanne attend chaque jour les lettres. Celle de 14-18 qui a laissé des traces indélébiles dans les mémoires. Celle de 39-45, enfin, très proche encore, mais dont on ne parle pas. Comment parler ? Comment dire sa douleur ? Que raconter quand on était sur la ligne Maginot, que l'on vante les résistants et que l'on moque les vaincus ? Comment oublier l'humiliation ?

Il y a des livres que l'on oublie jamais, celui de Jean-Luc Seigle, emprunt d'une profonde humanité et d'une grande nostalgie, est de ceux-là.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A lire avec plaisir, 31 mai 2012
Par 
M. Serge "lire et rêver" (Saintes, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent (Broché)
Une rude histoire bien racontée, des personnages vivants, des émotions fortes et authentiques que nous fait partager l'auteur: un vrai roman tel que je les aime dans la grande tradition de la littérature française. Quelques faiblesses (facilités ?) dans le style parfois...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 conforme, 10 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent : Suivi de L'Imaginot (Poche)
article conforme à la description. Demandé par le lycée. Le format est idéal pour mettre dans un sac d'ado. Rien à dire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Pas mal, 27 mars 2014
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : En vieillissant les hommes pleurent : Suivi de L'Imaginot (Poche)
Sympathique, sans être transcendant. Je n'ai pas été saisi du même enthousiasme que celui que peuvent laisser transparaître les commentaires précédents. Histoire assez banale finalement, que l'écriture aurait pu rendre magnifique mais je ne trouve pas que ce soit le cas. Ça manque un peu de subtilité à mon avis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

En vieillissant les hommes pleurent : Suivi de L'Imaginot
En vieillissant les hommes pleurent : Suivi de L'Imaginot de Jean-Luc Seigle (Poche - 11 mai 2013)
EUR 6,40
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit