Commentaires en ligne 


15 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Le meilleur de Nathalie Rheims
Ce livre est certainement le meilleur de Nathalie Rheims qui développe une oeuvre originale qui fait le tour de tous les rapports familiaux. Celui-ci, consacre aux relations entre mère et fille est particulièrement émouvant derrière une froideur apparente. Comment se reconstruire quand on a été plaqué par sa...
Publié il y a 21 mois par Chris

versus
6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 faire la paix avec soi-même
Premières phrases :
« J'ai perdu ma mère. Elle a disparu il y a plus de dix ans. Ma mère est morte, je le sais. Mais, lorsque j'y pense, je ne ressens aucun chagrin, pas la moindre émotion. Tout reste plat comme une mer gelée, pas un seul petit frémissement à la surface de l'eau. Quand je pense à elle, il ne se...
Publié il y a 23 mois par Laure


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 PLUS QU'UN ROMAN C'EST UN JOURNAL INTIME QUI SEDUIRA LES FANS DE NATHALIE RHEIMS, 31 août 2012
Par 
Kerbrat "le blog aubouquinmalin.eklablog.fr" (france) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laisser les cendres s'envoler (Broché)
L'auteur nous raconte les relations de l'auteur avec ses parents et surtout avec sa mère.Pour moi ce n'est pas un roman c'est plus du domaine du journal intime. C'est le témoignage d'une sincérité totale avec sa famille, au global puisqu'elle appartient à une famille de banquiers, avec son père absent et avec sa mère. Celle-ci l'a abandonné en quittant son mari pour vivre avec un peintre qui ne s'entendra pas avec Nathalie. Celle-ci ne supportera pas l'absence de son père et surtout l'indifférence de sa mère avec elle, puisque sa mère a choisi son peintre, coupant définitivement les ponts avec sa fille.

Ce livre n'est pas un roman mais un journal intime d'une rare sincérité. La performance de l'auteur est ne nous faire partager ses émois par rapport à une relation inexistante. C'est aussi le point qui pourra ne pas intéresser un certain nombre de lecteurs. Mais ceux qui suivent Nathalie Rheims ne pourront qu'être attirés par ce livre qui explique le passé de l'auteur, et sa sincérité puisqu'elle se dévoile sincèrement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Souvenir d'une mère au gout amer. Poignant!, 22 août 2012
Par 
Koryfée/Karine Fléjo (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laisser les cendres s'envoler (Broché)
Dix ans plus tôt, la mère de la narratrice a rendu son dernier souffle. Mais est-ce à sa mort qu'elle a perdu celle qu'elle a tant aimée ou le deuil a t-il commencé de son vivant? Car celle qui disait l'aimer plus que tout, l'entourait jusqu'alors d'un amour indéfectible, absolu, inconditionnel, a abandonné sa fille à l'orée de son adolescence. Sans une explication. Sans un geste. Sans un mot.

Les flammes qui crépitaient dans l'âtre de son coeur se sont en effet détournées de sa fille vers un artiste somptueusement inconnu. Un bel Hidalgo aussi prétentieux que possessif. Pas de droit de séjour sur le territoire du coeur maternel désormais entièrement occupé par ce génie de pacotille. Pas même un visa provisoire.

Restée à la frontière de la vie de sa mère, sans passeport, la narratrice tente comprendre, de mettre des mots sur les maux. Pas simple du tout. A fortiori dans cette famille bourgeoise où le silence est de rigueur, les questions condamnées à rester murées dans l'esprit, les mots cadenassés au silence.

Ne rien montrer.

Ne pas se plaindre.

Accepter l'inacceptable.

Sourire toujours.

Souffrir dedans.

Avancer. Sans elle, sans la colonne vertébrale qu'est l'amour maternel.

« Parler n'était qu'un signe de faiblesse, la pratique d'un monde qui n'était pas le nôtre ». Les années passent, mais la blessure reste à vif. La narratrice décide alors de transgresser les pratiques familiales, de rompre le silence. Et de pratiquer l'autopsie de sa famille, dont sa mère n'est qu'un maillon, de disséquer au scalpel de sa plume cette intolérable blessure. Afin de parvenir à laisser les cendres s'envoler...

Un magnifique roman, où Nathalie Rheims, en magistrale chirurgienne des âmes, nous montre que l'amour maternel, contrairement aux idées reçues, n'est pas toujours irrévocable...

P. 108 : Je découvrais que l'amour inconditionnel n'existe pas. Il y a toujours des conditions, des négociations, des affrontements, des ruptures. Une mère, comme les autres, peut partir à tout instant et vous abandonner.

P.140 : La solvabilité affective d'une mère, c'est l'assurance que son amour est et sera toujours indéfectible.
Karine FLEJO pour Les chroniques de Koryfée
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Rien à redire, 18 septembre 2012
Par 
Kreen - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laisser les cendres s'envoler (Broché)
Je me suis remise à lire à l’âge de 25 ans, il y a de cela 9 ans. J’ai, à ce moment-là, découvert un tas d’auteurs. J’avais bien entendu parler de Nathalie Rheims, j’avais très envie de lire ses romans, mais je ne l’ai jamais fait. Ce partenariat me permet d’y remédier, et j’en remercie chaleureusement Les Editions Léo Scheer et Le Club de Lecture.
Je ne sais pas si c’est la meilleure entrée en matière que de découvrir Nathalie Rheims par sa vie si personnelle (d’ailleurs je me demande pourquoi ce livre est qualifié comme « roman » car il s’agit là de faits réels, enfin c’est ce que j’en ai lu), mais je peux en tout cas assurer que j’ai passé un excellent moment en sa compagnie. Enfin, excellent… Ce serait plutôt « poignant »et « triste » qui seraient plus appropriés.

Je fais aujourd’hui partie des lecteurs qui ont eu le privilège d’entrer dans sa vie, d’en connaître une partie, et pas des moindres : elle nous fait part, d’une façon intense, de sa relation avec sa mère : conflits, exigences, refus, et des coutumes qu’exerçaient les membres de sa famille. Toute femme devait se montrer forte et dure, ne rien laisser paraître. Nathalie Rheims en aura souffert très tôt, et ne sera jamais guérie de cette mère absente, blessante, ignorant son enfant qui avait tant besoin d’elle. Ce mal-être fera prendre conscience à l’auteure qu’elle ne sera pas en mesure d’enfanter un jour, qu’elle se doit de stopper cette affliction qui suit les générations de sa famille.

Je n’ai vraiment rien à redire sur ce que j’ai lu. Nathalie Rheims a une plume qui me ravit, et qui me dit une fois encore que je dois lire ses autres romans. J’aime sa façon de nous faire partager sa peine, elle a réussi à m’impliquer totalement dans son enfance, sa douleur au fil des ans. Je comprends toutes ses questions, que peut-être elle n’a envisagé les choses que de son point de vue… Mais après, les ressentis qu’elle a eu depuis si jeune n’auraient pas dû exister, sa mère aurait dû comprendre et toujours être là pour elle… Je n’ai pu que compatir à sa douleur, qui malheureusement ne la quittera jamais. Une mère est ce qu’il y a de plus précieux au monde, elle est le pilier de son enfant, encore plus que le père, et l’enfant doit pouvoir se reposer sur sa mère.

Nathalie Rheims a toute ma considération. Et elle m’a encore plongée dans mes songes… Depuis quelques années, je me rends compte qu’il n’y a pas tant d’enfants (devenus adultes aujourd’hui) qui ont eu une jeunesse heureuse. Et vraiment ça me désole… Et me fait espérer que tous ces enfants, adultes d’aujourd’hui, réussiront à inverser la donne…
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un air de famille, 20 août 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laisser les cendres s'envoler (Broché)
Après avoir lu les articles élogieux sur le nouveau roman de nathalie rheims et ayant déjà aimé le chemin des sortilèges je me suis plongé dans "laissé les cendres s'envoler" j'ai été transporté de la première page à la dernière,ce roman d'une relation mère fille,thème très récurent en littérature,m'a procuré une émotion intense,l'écriture à la serpe,la justesse de ton,la finesse avec laquelle nathalie rheims décrit la lente décomposition du rapport entre la narratrice et sa mère qui un jour l'abandonne à l'orée de l'adolescence pour un homme qui n'aura de cesse que d'accaparer le cœur de cette femme qui semble perdre la tête,délaissant tout,laissant la narratrice face à une famille de glace,ce sont les mots de ce roman qui opèrent comme un enchantement,j'ai compris beaucoup de choses sur mes propres relations avec ma mère
Et cela m'a fait du bien.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 4 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Récit très décevant., 9 octobre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Laisser les cendres s'envoler (Broché)
Le sujet du livre m'a tout de suite attirée car j'aime beaucoup les récits intimistes, l'exploration de l'âme humaine, les dessous des apparences.Déception, je ne suis pas rentrée dans sa vie et je ne la connais pas mieux qu'à la première ligne du livre. Je pense qu'elle ne se livre pas vraiment et que ce livre manque de vie et de sentiments.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Laisser les cendres s'envoler
Laisser les cendres s'envoler de Nathalie Rheims (Poche - 7 septembre 2013)
EUR 7,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit