undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles113
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 novembre 2014
Ce livre très bien documenté, clair, précis, empreint d' une humanité et d' un humanisme intelligents, m' a permis de franchir définitivement le pas...de végétarienne "par moments" je suis maintenant tout à fait débarrassée de mes mes dernières hésitations. Et de plus, Aymeric Caron m' a fourni des éléments d' argumentation pour les fois où je me sens agressée et obligée de me justifier...J' aimais bien ce journaliste et ses interventions dans l' émission de Laurent Ruquier mais maintenant, je suis fan et reconnaissante de ce qu' il fait pour la cause animale.
0Commentaire|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2013
Voilà, enfin un livre qui parle vraiment à tous, aux végétariens (dont je fais partie depuis plus de trente ans) et à nos frères carnivores qui, protégés par l'immense tabou autour des abattoirs et la publicité doucereuse autour des "choses simples", une tranche de jambon, par exemple, continuent à occulter les brutalités et tortures faites aux animaux. Aucun jugement, il faut juste ouvrir les yeux, nous tous qui craquons sur un chat, un chiot, un agneau, un lapin, un petit veau...Aymeric Caron montre d'abord cette incohérence avec les animaux : choyer certains (il fait une superbe distinction entre animal domestique, animal de compagnie et animal apprivoisé) et martyriser les autres dans les usines à viande, les abattoirs (il est presque plus facile d'entrer dans une centrale nucléaire que dans un abattoir, nous dit-il, et je le crois volontiers), les hangars où les animaux sont parqués sans espace...

Aymeric Caron nous donne les bonnes raisons d'être végérarien:
- parce que la viande détruit la planète;
- parce que nous sommes incohérents dans notre amour des animaux;
- pace que nous n'assumons pas la mort de l'animal;
- parce que l'amour pour la viande est culturel, pas naturel;
- parce que les animaux que nous mangeons nous ressemblent;
- parce que la morale nous commande d'arrêter la viande.

Je vous laisse découvrir ce livre dans lequel l'auteur parle aussi de son expérience de végérarien et des clichés ou préjugés sur cette alimentation qui est réalité pleine de saveurs à tester, à partager, dans l'immense grenier des céréales, des grains, des fruits et des légumes à cuisiner joyeuseusement. Il démonte un à un les arguments des mangeurs de viande soutenus par l'industrie agroalimentaire, dont on sait, au moment où j'écris ce commentaire, ce dont elle est capable (l'affaire du "cheval roumain" et des minerais de viande dans les plats préparés)...

L'ouvrage est passionnant, cultivé, bien écrit, touchant, dur parfois (il rappelle les réalités sur la torture animale, mais juste ce qu'il faut), et il y a une belle argumentation en faveur d'une nourriture savoureuse qui respecte l'environnement.
C'est bon, l'intelligence au service d'une noble cause. Offrez ce livre autour de vous. Il ouvrira les yeux de ceux qui associent viande et virilité, viande et santé...

Au fait, vous saviez que Carl Lewis était végétarien? Vous connaissez le théorème sans viande de Pythagore? Allez...Ce livre donne toutes les clés du changement, vers moins de violence, car il n'est pas non plus idéaliste sur la nature sombre et violence de l'homme (voir "l'expérience de Stanford). Aymeric Caron n'est pas fataliste. Il est juste lucide.
11 commentaire|149 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 février 2015
Ce livre est intéressant pour la promotion du végétarisme car l'auteur explique avec soin cette manière de se nourrir.
Il évite une approche sectaire et cherche à convaincre avec de nombreux arguments, sans mettre au pilori les carnassiers que nous sommes en très grande majorité.
Je ne suis pas devenu végétarien en le lisant mais je me pose maintenant pas mal de questions sur mon alimentation.
Peut-être est-ce la première étape?
Je retiens personnellement 2 arguments: la Terre ne supportera pas une population mondiale se nourrissant de viande comme nous européens, même en se stabilisant au nombre actuel d'êtres humains (environ 7 milliards), et les mangeurs de viande ont davantage de soucis de santé.
Je n'arrive pas à me convaincre que les animaux sont nos égaux, même si je leur reconnais bien volontiers une sensibilité et une intelligence, pour la plupart d'entre eux.
J'ai vécu quelques temps en Afrique noire et j'ai dû couper la tête à des poulets avant de pouvoir les plumer puis les cuire, mais sans souci particulier. J'ai également mangé des insectes (termites grillées) avec curiosité puis plaisir.
Finalement, suivant l'approche utilitariste expliquée dans le livre, je suis assez d'accord (et je m'y emploie) pour limiter ma consommation de viande (et de poisson et de crustacés et de mollusques), mais pas plus (en tout cas dans l'immédiat).
Signé: un carnassier à moitié convaincu, peut-être un futur végétarien qui s'ignore.
22 commentaires|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 janvier 2013
Parce que la France a un bon retard de deux ou trois décennies sur certains de ses voisins européens en matière de végétarisme, nous avons besoin de livres comme celui-ci dans notre beau pays, pour faire évoluer nos mentalités culinaires et pour lutter contre les lobbys de l'agriculture industrialisée. Non l'ouvrage n'a pas forcément besoin d'être plus fouillé, comme cela a été écrit dans une autre critique, cela deviendrait vite du jargon philosophico-intellectuel indéchiffrable pour le commun des mortels.
Il s'inscrit une approche saine qui reprend le bien-fondé du végétarisme (du point de vue de la santé, de l'éthique, et de l'écologie), sans pour autant chercher à monter les différents régimes alimentaires les uns contre les autres. Ce livre donnera des arguments et mettra du baume au coeur à tous les végétariens débutants encore un peu hésitants à affirmer leur différence au quotidien. "Oui, le végétarien est chiant. Je sais de quoi je parle, j'en suis un depuis vingt ans": dès l'avant-propos, le ton est donné.
11 commentaire|71 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 mars 2013
Végétarien depuis 40 ans, j'ai retrouvé dans ce livre les motivations et les arguments qui m'ont incité à prendre cette décision. L'écrivain - journaliste a rédigé un livre agréable à lire, bien structuré, sans prosélytisme idiot et plein de bons sens.
Son agressivité chez Ruquier parfois me dérange, mais elle ne transparaît pas dans l'ouvrage. Une suggestion : le fait que l'organisme humain ne correspond pas à celui des carnassiers n'a pas été suffisamment développé. Pour un ouvrage suivant ?
Le monde pourrait vivre sans faim, si plus d'humains adoptaient un régime non carné. Le lecteur qui voudrait commencer, doit absolument se faire "coacher", sous peine de montrer des carences ou des baisses d'énergie. Au contraire, un régime végétarien bien conçu apporte un équilibre physique et mental extraordinaire, même à plus de 80 ans. La seule difficulté réside dans le regard des autres vis-à-vis de votre différence et le manque de formation de la plupart des restaurateurs belges et français.
0Commentaire|44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 février 2013
J'avais une conscience écologique depuis longtemps (arrêt de la voiture depuis 5 ans) et ce livre m'a vraiment ouvert les yeux sur le côté écologique de l'arrêt de manger de la viande.
Le livre nous montre également des évidences et des rêgles de bon sens absolu qui aident à comprendre pourquoi manger de la viande n'a plus aucun sens!

J'ai arrêté net de manger de la viande depuis que j'ai lu le livre, sans aucun regret...
11 commentaire|29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 avril 2016
Un très bon condensé de l'impact de l'exploitation animale aujourd'hui et des questions qui en découlent.
On n'y apprendra pas grand chose de neuf si l'on a déjà lu la littérature déjà existante (majoritairement anglophone) sur le sujet mais il s'agit probablement du meilleur livre francophone que j'ai pu lire couvrant ce vaste sujet dans sa globalité tout en s'adressant a un publique non averti. Idéal pour introduire la plupart des gens a cette problématique qui s'imposera prochainement a tous.
Le livre a également le mérite de s'attarder un peu sur les chiffres spécifiquement Français, assez peu couverts par les nombreuses critiques adressées principalement au modèle américain.
A recommandé pour tout ceux qui sont curieux de savoir ce qu'implique leur consommation de produits animaux
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 mars 2016
J'ai acheté ce livre par curiosité et j'avoue que j'ai accroché dès les premières pages.
Aymeric Caron interroge notre rapport à la viande et nous donne 8 raisons pour lesquels nous ne mangeront plus de viande.
Au départ, la bonne mangeuse de viande que je suis, était septique sur la position d'un végétarien sur le sujet (car Aymeric Caron est un végétarien). Mais je dois admettre que chaque argument est bien documenté et qu'au fil de ma lecture, ma consommation de viande a nettement diminué, tant le raisonnement de l'auteur est imparable.
Livre plein de bon sens, à mettre en toutes les mains !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 janvier 2013
Je suis vraiment tres contente de ce livre, tres instructif pour les omnivores , et si vous voulez le complèter, je vous conseille aussi d'acheter ( aussi sur Amazon) le livre " Vegan le choix de la vie" de Catherine HELAYEL. Aymeric Caron évoque le véganisme mais ce second livre est bien plus complet sur le sujet et je les trouve complémentaires. Donc si on doit acheter 2 livres en 2013 c'est bien ces deux là : NO STEAK ( qui parle essentiellement de Végétarisme) et Vegan le choix de la vie ( qui parle de véganisme)
11 commentaire|34 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2013
Caron explique ses motivations et parcours sans juger la planète peuplée également de végétariens et végétaliens. C'est bien expliqué et cela permet de se faire une opinion.
0Commentaire|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)