Commentaires en ligne 


39 évaluations
5 étoiles:
 (24)
4 étoiles:
 (7)
3 étoiles:
 (6)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman touchant et sensible...
Les Hommes ont disparu. Les Chiens, désormais seuls avec leurs robots, se demandent même s’il a jamais existé ; les aventures qu’on lui prête au travers des nombreuses légendes qu’on raconte aux jeunes chiots le soir au coin du feu sont tellement incroyables… Pourtant, certains esprits canins éclairés y voient la...
Publié le 7 janvier 2004 par Redji

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un récit agréable mais nécessitant d'être pris d'un point de vue philosophique plutôt que scientifique pour être apprécié
Les chiens racontent. Ils racontent les légendes contés en boucles de générations en générations de chiens, des légendes sur l'homme, considérés comme des figures mythiques par la majorité des sommités canines. Les chiens n'ont pas de passé, ils ont toujours été là...
Publié le 31 décembre 2011 par Guinea Pig


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un roman touchant et sensible..., 7 janvier 2004
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Les Hommes ont disparu. Les Chiens, désormais seuls avec leurs robots, se demandent même s’il a jamais existé ; les aventures qu’on lui prête au travers des nombreuses légendes qu’on raconte aux jeunes chiots le soir au coin du feu sont tellement incroyables… Pourtant, certains esprits canins éclairés y voient la preuve de leur existence.
Construit sous la forme d’un recueil de contes avec notes à l’appui et même prologue de l’éditeur « canin », Demain les Chiens raconte les pages les plus importantes de l’histoire de l’Humanité : ses grandes découvertes, ses premières expériences sur le vivant et l’inorganique, mais aussi son voyage et sa désertion pour Saturne… plus encore, il dresse le portrait fidèle – même si peu de Chiens s’accordent pour y croire – de l’Homme. Attendrissante, magique, la lecture du texte nous entraîne vers un futur bien lointain où, pourtant, l’Histoire semble vouloir se répéter. Un très beau texte que l’on dévore d’une seule traite !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Incontournable, 9 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Humanisme. Quand les chiens se réunissent autour du feu, c'est souvent pour débattre sur la figure emblématique de l'Homme. Mythe ou légende, l'Homme a-t-il réellement existé ? Qui était ce Webster qui, voyant que les hommes, fuyants les cités, s'extradant sur d'autres planètes courraient à leur perte, tenta de créer une nouvelle civilisation, où les chiens seraient les détenteurs d'une sagesse constructrive ? Une fois dotés de la parole, d'une instruction élémentaire, d'une aide mécanique grâce aux robots, les chiens pouvaient désormais recréer un monde nouveau, sans violence ni profit. Au fil des siècles, les derniers hommes disparurent pour ne devenir qu'une légende, celle-là même que les chiens aiment à se transmettre. Une oeuvre touchante, extrêmement humaniste pour un auteur d'une très grande sensibilité. Tout public.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Excellentissime..., 21 décembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Voici un livre constitué de plusieurs contes plein de lyrisme et de réflexions sur l'humanité... est-ce qu'un monde parfait peut-il exister ? Sans violence et sans haine ? Les humains vont s'écarter petit à petit inconsciemment ou sciamment de ce monde pour laisser leur chance aux chiens.
Petit à petit, on entre ainsi dans un monde platonique dirigé par les chiens, avec des animaux en parfaite harmonie (ou presque) au milieu des robots effectuant les tâches que les chiens ne peuvent pas faire de leurs pattes.
Un style d'écriture qui rappelle fortement 'Chroniques Martiennes'. Une histoire agréable malgré un 1er tiers moyen mais essentiel à la suite.
A lire... pour ceux qui aime à rêver d'un monde plus beau.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un des joyaux de la SF !, 11 avril 2002
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
N'hesitez pas foncez ! Ce livre devrai être donné en lecture à l'école.
Un sujet original traité en courtes nouvelles : le déclin et la disparition de l'humanité... tout cela narré d'une façon très douce, sans violences (ou presque), avec cette finesse et ce calme qui transparait de la plupart des oeuvres de Simak (cet auteur était capable de vous tuer un héros d'une façon ignoble tout en vous donnant l'impréssion que tout cela était naturel et en harmonie avec le monde...).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Monde de chiens !, 28 septembre 2006
Par 
Damien Coullon (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Les hommes. Créature mythique ? Divinité fondatrice ? Aucun spécialiste n'est trop sûr. Toujours est-il que ceux-ci sont au coeur d'une légende oubliée, filée le long de 8 contes que certains des Chiens aiment se raconter au coin du feu. C'est pourquoi le Chien qui a décidé de rassembler ces contes et publier la légende marque prudemment de la distance par rapport aux faits rapportés.

L'histoire commence dans un futur bien proche (si on lit attentivement, on se rend compte que le premier conte commence en 2000), dans lequel les humains ont entamé une sorte "d'exode citadin", abandonnant leurs villes surpeuplées grâce à l'essor des moyens de transport et de communication. Les contes, chacun constituant une partie du mythe, s'enchaînent pour expliquer les conséquences de cette décision initiale, qui va finalement conduire à la naissance de la civilisation canine, dans un monde partagé entre des animaux doués de parole, des robots parfois autonomes, et des mutants isolés.

Simak réalise ici quelque chose de très fort : il nous entraîne dans un défilement presque continu prenant sa source dans ce choix apparamment anodin de déserter les villes pour rejoindre les campagnes. Tout s'enchaîne de façon fluide pour aboutir à un monde surprenant mais toujours cohérent. Après avoir lu ce roman - devrait-on dire essai ? -, on est comme encore roulé doucement dans le lit d'un torrent, ou plutôt d'un fleuve long et régulier, même si la source est à présent tarie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une oeuvre superbe, 10 janvier 2001
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
en commençant son livre, j'avais un peu peur qu'il ne soit trop simple, centré sur les chiens et leur acquisition de la parole. C'est tout le contraire, car le véritable héro de ce livre est l'Homme, et ce qu'il devient. Par ces huit contes, Simak nous brosse une histoire de l'humanité ahurissante, captivante, innatendue. l'imagination n'a d'égal que la fluidité du style. Ne vous laissez pas tromper par le coté classique des deux ou trois premiers contes, ils ne sont là que pour préparer la venue des suivant, vertigineux. En résumé, un livre captivant qui vous reste en mémoire longtemps après l'avoir fermé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Mon avis sur "Demain les chiens", 3 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Je viens de lire ce livre et il m'a bien plus finalement. J'ai eu peur d'être déçu par le 1er conte poussif et désuet, mais heureusement l'histoire a fini par m'accrocher par la suite et même si on ne peut pas louer le livre pour son réalisme, il y a une dimension humaniste qui vous touche, un côté sensible et visionnaire qui offre une grande ampleur nostalgique et mêle en une seule histoire plusieurs thèmes classiques de la SF, les robots, les animaux qui parlent, les fourmis qui fondent une civilisation, l'évolution technologique de l'homme qui colonisent d'autres planètes, les mondes parallèles, etc.
La critique qui a été faite sur la morale de l'histoire est néanmoins juste et tiré de l'idée que l'homme est toujours mauvais et corrompt tout, quoiqu'il fasse, philsophie que je ne partage pas et critique que je partage.
Mais le but profond de l'auteur est de nous faire réfléchir sur nos propres mythes, religieux ou non, sur les origines de notre Humanité. Quoi qu'on croit, ne rien prendre pour argent comptant, car l'Histoire est remplie de vérités cachés, déformés ou oubliés...
Bien que le tout soit un peu hâché, on prend à coeur de le lire jusqu'au bout ! Un livre que je recommande donc chaudement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A posséder absolument!, 22 décembre 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
alors Demain les chiens de Simak, est un ensemble de 8contes que ce racontent les chiens autour du feu.. les chiens sont des etres intelligents, qui ne connaissent absolument rien de l'homme.. or ces 8contes parlent des hommes.. le point de vue est ... canin.. c'est un livre destiné aux chiens, et ca ressemble presqu'à un commentaire de texte, avec une preface a chaque conte, relatant les idées emises par des penseurs canins sur l'existence ou non de l'homme..
c'est franchement bien tourné, et meme si j'avais eu un peu peur du ridicule futur emis par simak dans le premier conte, (le livre a ete ecrit en 1952.. alors forcement sa vision du futur proche fait un peu sourire au debut), tout s'enchaine magnifiquement et fait un beau bouquin de science-philoso-fiction ;o)
bref à lire absolument ;o)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un récit agréable mais nécessitant d'être pris d'un point de vue philosophique plutôt que scientifique pour être apprécié, 31 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Les chiens racontent. Ils racontent les légendes contés en boucles de générations en générations de chiens, des légendes sur l'homme, considérés comme des figures mythiques par la majorité des sommités canines. Les chiens n'ont pas de passé, ils ont toujours été là bien sûr, ayant un jour inventé les robots qui leur servent de mains.
Chaque conte (l'histoire des humains à travers une seule famille, les Webster, sur des milliers d'années) est annoncé par un texte en italique, du crû de l'éditeur canin - ce qui n'est pas absolument pas ridicule, seulement assez raté à mes yeux (voir plus loin).

Ce livre est sorti dans les années 30 et le style est très agréable, offrant une lecture fluide et finalement très peu démodée dans les détails (l'avion familial fonctionnant au nucléaire, par exemple, sensé être le summum du modernisme au début du livre, soit l'époque actuelle).

Le récit est riche en thèmes de réflexion et certains m'ont plu (comme la possibilité d'un paradis pour l'homme sur Jupiter) mais d'autres pas du tout. J'en ai gardé une impression de non-humanisme, de moralisation et de paternalisme - alors que l'auteur se juge de toute évidence d'une sagesse éclairée. Ce n'est pas désagréable, c'est intelligent et réfléchi, mais tout ces subtilités sont bâties sur du sable à mes yeux et perdent ainsi toute crédibilité, toute profondeur...

Toute la base du livre repose sur l'accession du chien, grâce à quelques manipulations chirurgicales par l'homme, à la parole. L'auteur semble en effet convaincu qu'il ne manque que la parole aux chiens (et par extension à toute espèce animale) pour s'exprimer, ceux-ci étant naturellement dotés d'une conscience de son être propre et de capacités de réflexion à peu près équivalentes à celles l'homme et qui ne demandent qu'un coup de pouce pour s'exprimer.
Ce principe de départ est si aberrant à mes yeux que tout le livre en a été discrédité. L'intelligence canine est fortement sociale et liée aux associations d'idées de faits s'enchaînant dans le temps. Prétendre à la possibilité d'un éveil à une intelligence si similaire à celle de l'homme dès l'acquisition de la parole me parait presque insultant pour l'espèce canine, qui apparait dans le livre comme un humain bon, innocent, dénué d'instincts meurtriers et... poilu !
Dans un registre pourtant humoristique, je trouve que la performance monumentale d'Alain Chabat dans le film Didier exprime de manière tout à fait exemplaire la différence fondamentale entre les psychismes humain et canin.

L'auteur fait de grands efforts pour mettre en avant les différences morales entre chien et homme, tout en insistant sur le caractère adorable et pouilleux des chiens (puceux, pardon ! et les poux, les tiques, les agents de la gale, ils comptent pour du beurre ?) mais ça fait flop, on n'y croit vraiment pas (enfin pas moi en tout cas).
L'homme est considéré comme foncièrement mauvais : il est décrit comme capable de réinventer une arme (un arc et une flèche) sans réfléchir, tuant dans la foulée sans même y penser - alors qu'il me parait évident que les armes ont été inventées initialement tout simplement pour se nourrir et survivre mieux (Les Enfants de la terre, tome 1 : Le Clan de l'ours des Cavernes et ses suites).

Une autre faiblesse m'a gênée tout au long de l'histoire : la place des robots. Le personnage central du livre est Jenkins, un robot valet de chambre qui passe les millénaires du récit au sein de la famille Webster (par praticité toutes les découvertes humaines fondamentales sont effectuées par un membre - masculin bien entendu ! - de cette famille illustre). Celui-ci a le comportement exact d'un valet so british, très stylé. Bien sûr il a été conformé ainsi par l'homme, puisque tel était son rôle primordial, tout comme les robots aidant les chiens apparaissent comme des nounous affectueuses et sévères des enfants-chiens dotés de parole.
Mais au fil du récit les robots sont traités (sans aucune vergogne et sans aucune réflexion de fond sur le sujet) avec un anthropomorphisme grossier ! Ils agissent et parlent comme des humains, montrent des émotions et réfléchissent comme de très vieux et très sages humains. Et l'auteur ne semble avoir aucun complexe à ce sujet ! Bon, celui-ci n'était pas un scientifique, mais un enseignant et journaliste et si on gagne sans doute à la qualité d'écriture on y perd énormément en agrément de réflexion. Les idées sont là, mais la base de la trame générale est si agaçante que je n'en ai appréciées que très peu.

Ainsi les axes de réflexion me paraissent-ils plus philosophiques qu'autre chose : où va l'humain ? est-il vraiment plus important que les autres espèces ? doit-il à tout prix sauver son espèce ? l'homme peut-il demeurer s'il n'a plus rien à faire - juste à profiter ? des mondes parallèles peuvent-ils exister sans que nous les percevions ? le meurtre peut-il être accepté pour le bien collectif ? (clairement non dans la conclusion du récit, même le meurtre d'insectes).

"Demain les chiens" est ainsi un récit très riche, profond, mais qui ne m'a pas beaucoup plu, sans doute parce que je ne partage pas beaucoup des convictions de l'auteur, qui m'a paru, à travers ce livre, un monsieur vaguement pontifiant, plutôt supérieur et pas très bien informé, préférant bâtir sur des convictions propres et erronées, sans se remettre en question.
(Et puis il faut bien dire que la philosophie et moi, ça fait le plus souvent trois !)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Profondément intelligent, 8 mai 2008
Par 
Spiderman (Dans ma bibliothèque) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Demain les chiens (Poche)
Un excellent roman de SF plus tourné vers une réflexion sur notre société et son évolution que sur un enchaînement d'actions.

La réflexion de Simak est très intéressante à suivre et elle se fait progressivement à travers plusieurs petits récits tous liés entre eux. L'écriture est fluide, sans accroches et se lit avec une très grande facilité.

C'est un roman indispensable ! Des chiens qui parlent, des robots évolués et des hommes qui disparaissent de la surface de la Terre ... Incroyable ? Pas tant que ça finalement. Lisez, vous comprendrez ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xac36c1a4)

Ce produit

Demain les chiens
Demain les chiens de Clifford D. Simak (Poche - 18 février 2002)
EUR 4,75
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit