undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_ss16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles15
4,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 juin 2002
Un style si leger, une histoire epoustoufflante...
Ce livre nous emmene dans des contrées ou un jeune noble, impetueux, se retrouve au coeur d'une sombre histoire, et nous suivons ses tribulations, dans un monde ou la magie est omnipresente, et tout a fait originale. A noter l'attachante petite fée noire qui suit Agone, petit personnage haut en caractere.
Les chroniques du crepusculaire est un livre passionnant, que l'on lit d'une traite, d'un souffle, qui fait de Matthieu Gaborit l'un des leaders de la nouvelle generation "fantasy" francais (abyme, confession d'un automate mangeur d'opium, coeur de phenix...)
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 février 2003
Enfin quelque chose d'original dans le petit monde de la fantasy et ça vient de la France en plus ! Non que j'ai quoi que ce soit contre les grosses machines de la fantasy anglo saxonne (dont je suis un fan invétéré), mais il faut bien reconnaitre que chez eux l'innovation se fait au compte goutte et que l'on est jamais très loin des "standards" imposés par Tolkien.
Matthieu Gaborit sort ici du lot en nous gratifiant, comme à son habitude, d'une histoire se déroulant dans un monde original et cohérent avec des personnages attachants. On sent d'ailleurs clairement l'influence "jeu de rôle" de l'auteur dans le détail et l'importance donné à l'environnement du personnages (provinces, pays, villes, végétation, races ... le tout forme un ensemble détaillé et original). Un petit bémol cependant sur l'histoire elle même qui manque parfois de "punch" et qui, dans sa progression, fais un peu trop penser parfois ... au jeu de role justement. Mais on s'attache quand même très vite au personnage principal, que sont passé trouble met en décalage avec les héros "tout beaux tout gentils" de la fantasy anglosaxonne.
En conclusion, un excellent livre qui montre qu'il est encore possible d'innover dans le monde de la fantasy aujourd'hui.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 juin 2002
Dans un monde créé par des muses, les hommes cotoient les gnomes, lutins, farfadets, trolls, satyres, dragons, et la liste n'est pas finie.
Le tout étant extrèmement bien ficelé et cohérent.
Mathieu Gaborit nous présente ici un monde plein de magie et d'onirisme qui n'a pas fini de vous surprendre et de vous émerveiller !
Amateurs de Fantasy, et cherchant quelquechose de neuf, n'hésitez pas à plonger dans les terres oscures des Crépusculaires...
0Commentaire|18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Voici une belle histoire de fantasy, sombre à souhait mais jamais trop manichéenne. Agone, fils de baron qui a choisi la voie d'érudit, accepte suite à la mort de son père, de passer quelques jours au collège de Souffre-jour. Le récit qui confronte des personnages originaux, un monde tellement poétique bien que très sombre. Enfin, on sort des sentiers battus de la fantasy qui a souvent trop tendance à se contenter de clichés. Si la trame de l'histoire tend parfois à s'emmeler (quelques changements de rythmes déroutants), on rentre sans conteste dans un très bel univers.

Enfin un récit à la fois onirique et déroutant, tout en demi-teinte qui nous réconcilie avec la fantasy.
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2006
après avoir lus les chroniques des féals , je me suis plongée dans l'univers si particulier des crépusculaires. L'approche de la magie est intéressante, le héros attachant et les personnages haut en couleurs.
Toutefois, un léger bémol, le même que celui des féals. Après un début d'intrigue prenant, le rythme s'essoufle pour reprendre par soubresauts. Par contre la fin est tout en accélaration, mais la toute toute fin un peu rapide tout de même.
C'est le seul reproche à ce livre un peu sombre, très original et qui vaut le coup d'être lu
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 novembre 2004
Voici un beau gros récit, très bien écrit, hyper original et vraiment poétique. L'auteur, français, sort des sentiers-battus et nous fait découvrir un monde cohérent ou se débat un héros intéressant. Bravo pour le système de magie franchement différent de ce qu'on nous ressert éternelement en fantasy. Mais voilà, tout semblait si bon qu'on finit par se lasser un peu et qu'on a finalement du mal à tenir jusqu'au bout car l'intrigue reste assez sommaire! Bref, un univers fabuleux, nouveau et immersif mais un scénario qui lui, par contre, ne nous implique guère.
A lire toutefois pour découvrir quelque chose de différent dans une fantasy souvent peu innovante... A noter que le court roman intitulé Abyme, situé dans le même monde est plus amusant et tout aussi stylé que Les chroniques...
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 décembre 2003
Déboulant dans l'univers assez vierge de la fantasy française à l'âge de 23 ans avec Souffre-Jour (tome 1 des Chroniques des Crépusculaires), Mathieu Gaborit s'est très vite taillé une part de lion.
Un univers baroque et une toile Renaissance, une écriture d'esthète et un émerveillement sincère pour le merveilleux et la magie sont ce qui caractérise le mieux cet auteur en général et cette œuvre en particulier, qui font souffler le vent du renouveau et de la fraîcheur sur le genre. Petits regrets : une schéma narratif assez linéaire, et des événements et descriptions un peu bâclés sur la fin.
Roman d'apprentissage s'il en est, les Chroniques des Crépusculaires restent à ce jour l'œuvre principale de Mathieu Gaborit. Elles resteront sans doute un symbole pour les jeunes écrivains en herbe car désormais : écrire de la bonne et grande fantasy en France, sans expérience ou qualification préalable : c'est possible.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Tout est à propos de changements dans cette histoire, du personnage principal au royaume qu'il défend. Des sacrifices, des adaptations suivant les situations et les dangers, et un combat pour modifier la façon dont les Danseurs sont utilisés, ces petites et merveilleuses créature qui engendrent, en dansant, la magie qu'utilisent les Mages.

Tout du long, on s'accroche aux pas d'Agone, on souffre et évolue avec lui. Pour le pire ou le meilleur ? à vous de lire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 février 2012
un très bon livre fantastique avec tous les éléments,en lien avec le jeu de rôle Agone, qui d'ailleurs est un petit personnage très mimi et fort en caractère, on s'y attache vite, un livre à lire avant de faire le jdr, on se met tout de suite dans l'histoire du jeune homme.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 décembre 2003
Déboulant dans l'univers assez vierge de la fantasy française à l'âge de 23 ans avec Souffre-Jour (tome 1 des Chroniques des Crépusculaires), Mathieu Gaborit s'est très vite taillé une part de lion.
Un univers baroque et une toile Renaissance, une écriture d'esthète et un émerveillement sincère pour le merveilleux et la magie sont ce qui caractérise le mieux cet auteur en général et cette œuvre en particulier, qui font souffler le vent du renouveau et de la fraîcheur sur le genre. Petits regrets : une schéma narratif assez linéaire, et des événements et descriptions un peu bâclés sur la fin.
Roman d'apprentissage s'il en est, les Chroniques des Crépusculaires restent à ce jour l'œuvre principale de Mathieu Gaborit. Elles resteront sans doute un symbole pour les jeunes écrivains en herbe car désormais : écrire de la bonne et grande fantasy en France, sans expérience ou qualification préalable : c'est possible.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

10,90 €
8,90 €