undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici B01CP0MXG6 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 5 janvier 2004
Un monde à la Tolkien, à la fois parallèle et sur le déclin, un héros embarqué bien malgré lui dans d'extraordinaires aventures, de grands méchants et de douces dames mystérieuses : tout ça semblerait faire une saga de fantasy efficace mais somme toute banale. Erreur ! Le grand intérêt de cette saga réside dans le mélange entre fantasy traditionnelle (des dragons, des sorcières, des divinités, des guerriers...) et mythologies nordiques (Asgard, Midgard, les anciens dieux), références shakespeariennes (un début qui ressemble à une tragédie familiale, le pays d'Elnör comme l'Elseneur d'Hamlet) et souffle épique qui ne rend l'âme qu'à la fin du troisième et dernier tome de la saga. Le monde de Winterheim va mourir et c'est justement l'intérêt de cette saga : les conflits et les luttes face au déclin d'un monde.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 décembre 2005
Pour ceux qui ne le connaîtraient pas encore, Fabrice Colin est un des jeunes espoirs français des littératures de l’imaginaire. Touche à tout, ses romans lorgnent vers le steampunk, l’heroic fantasy, la littérature jeunesse ou blanche. Se distinguant généralement par sa sensibilité, son travail minutieux et créatif de la forme, il se frotte dans Winterheim aux ténors de la fantasy épique où preux chevaliers au sortir de l’adolescence s’en vont accomplir leur destin et sauver le monde connu de sa perte.
Le Fils des Ténèbres est un tome d’exposition où Colin s’efforce de dépeindre un univers imaginaire mais proche de certaines images d’Epinal que le lecteur peut avoir du Moyen-Âge et de sa vision fantasmée. Janes, le personnage principal, héros dans tous les sens du terme, connaîtra son passage à la vie d’adulte après 15 années de vie forestière au sein de sa famille et accompagné de Flocon, sa chouette apprivoisée.
Exploration de ruines, premières armes et premier amour, épée enchantée : Colin suit une trame classique exploitée par mille auteurs avant lui. Pourtant l’ensemble du roman est nimbé d’une aura fantasmagorique qui rend la lecture toujours aisée. L’univers de Winterheim est fascinant : grandes forêts enneigées, châteaux isolés dans la nature, montagnes majestueuses, c’est une ode au rêve et à l’évasion. Les références sont nombreuses et s’harmonisent très bien : le roi Arthur, la présence persistante de la mythologie scandinave, avec son panthéon inspiré de dieux réels ou inventés par l’auteur, la tragédie avec des figures assez classiques du genre (Djaniss, modèle de la mère possessive et dominatrice) et la féerie de certains personnages et trouvailles du récit. Ce premier tome, à défaut d’être un des meilleurs romans de Fabrice Colin, laisse augurer de bonnes choses pour cette trilogie. On espère que le scénario convenu continuera d’être transfiguré par les qualités indéniables de la forme et de l’écriture.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 août 2003
Il est très bien écrit. L'histoire, où se mêlent mythologies et contes, est à couper le souffle. Un point de passage obligé pour tout mordu de Fantasy. Il fait partit des meilleurs livres de Colin.
Voici en quelques mots en quoi consiste l'histoire :
Il y a bien longtemps, les Faeders et les Dragons ont décidé de ne plus s'immiscer dans les affaires des mortels. Retirés loin de Midgard, ils ont cependant confié à la Dame des Songes et à ses trois demi-soeurs les Ténèbres la tâche de veiller sur les humains. Aujourd'hui, dans le royaume de Walroek, le jeune forestier Janes Oelsen, dont les parents n'ont jamais pu comprendre le caractère rêveur et la juvénile impétuosité, entre en possession d'une mystérieuse carte à la suite d'un pari. Accompagné de sa fidèle chouette Flocon, il va partir pour le château maudit de Narthreck où, à en croire les légendes, repose un fabuleux trésor...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles