Commentaires en ligne 


6 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Il est d'ailleurs
L'ayant lu depuis 25 ans, ce Dagon m'accompagne par la beauté de ces visions. Je laisse de côté les nouvelles d'horreur "classiques" où on le cantonne parfois (notamment au cinéma).

Le reste des nouvelles est superbe : "L'alchimiste", "la bête de la caverne", "Prisonnier des pharaons" pour la partie contemporaine.

Mais les...
Publié le 26 août 2010 par Timour

versus
8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La Somme de toutes les Peurs
L'horreur, l'épouvante et l'effroi ont trouvé en Lovecraft leur script absolu. Dans la lignée des immenses Edgar Alan Poe et Guy de Maupassant, cet auteur américain a livré, dans la première moitié du XXème siècle, certains des plus textes les plus effrayants qui soient. Peut-être aussi maudit que ses propres...
Publié le 17 janvier 2005 par Esteban Miro


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Il est d'ailleurs, 26 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagon (Poche)
L'ayant lu depuis 25 ans, ce Dagon m'accompagne par la beauté de ces visions. Je laisse de côté les nouvelles d'horreur "classiques" où on le cantonne parfois (notamment au cinéma).

Le reste des nouvelles est superbe : "L'alchimiste", "la bête de la caverne", "Prisonnier des pharaons" pour la partie contemporaine.

Mais les plus marquantes de toutes, sont celles qui tiennent du monde du rêve et que l'on retrouvera dans la "Quête de Kadath". "Le bateau blanc" et son paragraphe d'ouverture est d'une indicible beauté, et "Polaris" me fait naître des regrets éternels. Ah si je m'étais réveillé à temps, pauvre rêveur que je suis !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Une référence du maître, 15 septembre 2008
Par 
PEP (France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagon (Poche)
Lovecraft a constitué, au cours de sa trop courte carrière, un monde et une mythologie propre. Au fil des récits, il a réussi à tisser la trame d'une autre réalité, à force de recoupements et de références communes et très certainement d'une organisation rigoureuse de sa documentation. Un ouvrage du maître de l'épouvante pris séparément ne peut vous révéler l'étendue de son talent et le souci du détail de son œuvre. C'est en prenant un peu de recul après quelques ouvrages que l'on peut se rendre compte du schéma qui se dessine et que l'esprit peut imaginer ce qui se tapis dans la brume ou hurle au fond de l'abîme. Ses personnages et son style sont criant de vérité et de réalisme. Tout et tellement sensé et logique que l'on a du mal à concevoir que ce n'est qu'un roman. Attention, toute son œuvre est addictive. A lire sous la couette, à la lueur de la bougie quand les goules hurlent dans le vent
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Exceptionnel, 24 septembre 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagon et autres nouvelles de terreur (Broché)
Ce livre est tout simplement exceptionnel pour un fan de lovecraft tel que je le suis. Bien sur la nouvelle "Dagon" est un grand classique et "les vertiges des profondeurs abyssales" de lovecraft vous conviendrons toujours. Mais il s'agit egalement de découvrir un recueil de quelques nouvelles horrifiante à souhait que vous trouverez difficilement ailleurs. Bref, à saisir sur le champ.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un livre que l'on n'oublie pas, 16 mai 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagon (Poche)
Ce recueil d'abord édité aux States contient les textes dits "court" - par rapport au mythe de Cthulhu - avec "Je suis d'ailleurs". Et pourtant on y trouve tout le talent de Lovecraft a conté des textes d'épouvantes. C'est l'un des premiers livres que j'ai acquis de Lovecraft (avec "L'affaire Charles Dexter Ward) et la magie opère toujours chaque fois que je le relis. L'ensemble est très varié. Il va des récits gothiques comme "Horreur à Red Hook" ou "Prisonniers des pharaons" à des textes de SF pure comme "Herbert West réanimateur" ou "De l'au delà"). Il aborde aussi certains textes qui préfigurent le mythe de Cthulhu comme "Le festival" ou "Dagon". On y retrouve également des textes écrits sous l'influence de Lord Dunsany, à savoir ce qui va préfigurer l'Héroïc- Fantasy ("Le bateau blanc" ou "La malédiction qui s'abattit sur Sarnath". Enfin, des récits de fonds de tiroir parfois, comme des romans et nouvelles inachevés ('Le livre", "Le descendant". On y trouve même des retranscriptions de cauchemar de HPL : "Le clercyman mandit" ou "La chose sous la clarté lunaire".

Certains récits peuvent sembler dépassés aujourd'hui pour les fans du mythe de Cthulhu, mais ils contiennent déjà le style et la narration qui feront de HPL un grand écrivain qui a marqué la première moitié du XX° siècle, voire le début du XXI° siècle, puisque l'on ne compte plus les dérivées (films, BD, jeux de rôles...) Ainsi, "Le temple" a été adapté en BD sous le nom de "U-29" par Rotomago, qui a aussi composé un rêve intégral de Lovecraft : "Nyarlathotep". "Le livre" a engendré une excellent suite de Martin Barnes. Car la plus grande contribution aux récits de HPL sont ses adeptes qui ont écrit sur son mode (Stephen King l'a fait deux fois dont "Crouch End" et "Celui qui gardait les vers") Mais il faudrait en citer bien d'autres encore.

L'univers de Lovecraft (et donc de Dagon) est l'insignifiance de la personne humaine face à des terreurs qui dépassent la raison humaine, un univers de folie où sévisssent des horreurs issues du cosmos, même si certains textes sont purement fantastiques. Ainsi, "La musique d'Erich Zahn" a donné son nom à un groupe de musiciens, et il existe pllusieur albums musicaux tentant de reproduire cette ambiance iréelle que nous a légué celui ci. "Herbert West" a donné lieu à un film qu'il vaut mieux oublier, c'est vrai, mais également à une bande dessinée de Calvez.

L'album englobe la vie adulte de Lovecraft (depuis son premier récit "Dagon jusqu'à "Dans les murs d'Eryx' en 1937. En prime, deux récits de jeunesse : "La bête dans la caverne" (1905) et "L'alchimiste" 1907).C'est un véritable compte-rendu de ce que HPL a pu écrire du début à la fin. On regrettera que les textes ne soient pas classés chronologiquement, mais ils ont tous une identité commune : la peur de l'inconnu, de l'outre-monde, d'un univers plongeant ses racines dans un passé archélologique voire préhistorique.

Un album indispensable pour ceux qui veulent apprécier le génie de ce grand écrivain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 La Somme de toutes les Peurs, 17 janvier 2005
Par 
Esteban Miro (Triel-sur-Seine, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagon (Poche)
L'horreur, l'épouvante et l'effroi ont trouvé en Lovecraft leur script absolu. Dans la lignée des immenses Edgar Alan Poe et Guy de Maupassant, cet auteur américain a livré, dans la première moitié du XXème siècle, certains des plus textes les plus effrayants qui soient. Peut-être aussi maudit que ses propres personnages, Lovecraft aura pourtant vécu sa courte vie entre les maladies et la misère... D'où peut-être cette véritable passion du macabre et du morbide...
Un terrible dieu croupissant dans les profondeurs maritimes refait surface et plonge l'humanité dans l'apocalypse... C'est lui, Dagon, dont la seule soif réside dans la mort. La mort, Herbert West la connaît. Et même, la maîtrise, puisque ses travaux consiste en la réanimation des cadavres. Malheureusement pour lui, ses expériences ses soldent par de répercutants échecs, l'obligeant à trouver toujours plus de corps, si possible, très frais... Dagon apprécie aussi particulièrement l'horreur. Une épouvante semblable à celle de ce voyageur qui, par un malheureux concours de circonstances, se retrouve prisonnier d'une pyramide des plus hostiles, abritant des adorateurs cruels et monstrueux... Dagon, enfin, savoure la pourriture. Cette même décomposition à laquelle sera confrontée ce cartographe sur Mars, alors qu'il trouve un diamant absolument gigantesque, mais diablement protégé... Voilà qui amuse les hommes lézards et les Autres Dieux...
La peur dans son état le plus primal, celle qui noue les tripes, celle qui plonge nos nuits dans des cauchemars sans fin... voilà l'obsession de Lovecraft. Pourtant, entre deux horreurs monstrueuses, on trouve une perle poétique, d'une étonnante mélancolie. Un peu comme si, malgré tout, l'auteur avait connu quelques minutes de bonheur qu'il savait, par avance, éphémère... Le recueil (une trentaine de nouvelles) démontre la puissance créatrice de Lovecraft, tout en soulignant certaines limites : descriptions récurrentes (la fameuse « lune gibeuse »), propos parfois très dérangeants (l'auteur était-il raciste ? misogyne ?) et désillusions de temps en temps puériles... Il n'en demeure pas moins que Lovecraft est devenu un classique à part entière à qui, des auteurs tels que Stephen King ou Dean R. Koontz doivent beaucoup.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 lovecraft nous seduit, 8 septembre 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Dagon (Poche)
comme a son habitude lovecraft et ses emules nous seduisent..
qui ne sest pas mis a faire des reves etranges apres la lecture de ses nouvelles...
un style simple et enfantin qui rend la lecture et les descriptions des nouvelles des plus horrifiantes...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Dagon
Dagon de H-P Lovecraft (Poche - 31 mars 2003)
EUR 6,80
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit