undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,0 sur 5 étoiles
12
3,0 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 15 juillet 2007
Ce n'est bien sûr pas aussi profond ni torturé que "Les Particules Elémentaires", pas aussi désespérement optimiste que "La Possibilité d'une Ile", mais cela se dévore en vitesse et avec un plaisir certain. "La Fête" est un petit bijou de trois pages qui justifie à lui seul l'achat du livre. On peut ne pas aimer le personnage Houellebecq, rejeter ses idées parfois "scandaleuses", détester le marketing médiatique qui l'entoure (en est-il seulement l'instigateur ?), mais on ne peut nier sa justesse d'analyse ni son talent d'écrivain. Il est certes difficile d'admettre que la vie est aujourd'hui devenue comme "La Fête" ["rester seul jusqu'au bout, dans un état d'ennui évoluant vers le désespoir, avec l'impression erronée que les autres s'amusent." ; "En réalité, il suffit d'avoir prévu de s'amuser pour être certain de s'emmerder."], c'est pourtant la seule option qu'il nous reste si nous voulons voir un jour notre société abandonner son culte de la testostérone au profit de celui du Coeur. Quant à la vulgarité (toute relative) de l'auteur, on y décèle d'avantage une forme de paresse qu'un goût réel pour le vulgaire : il est souvent plus facile de traîter quelqu'un de con, que de lui expliquer poliment la raison de sa défaillance intellectuelle.
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 août 2008
Ce recueil de textes "pré-emballement médiatique" vaut la peine d'être lu presque uniquement pour le premier d'entre eux, "Rester vivant". Il s'agit d'une sorte de manifeste de tout ce que sera l'oeuvre de l'auteur, texte incroyablement dur, incisif, sans concession, honnète à en pleurer. On y lit la souffrance, la solitude, la faiblesse, la naïveté d'un être perdu qui n'a trouvé comme méthode de survie que l'écriture. Un texte qui m'a vraiment secoué quand je l'ai lu il y a de celà plusieurs années et qui laisse comme un dépôt, une marque indélébile.
Suit ensuite une nouvelle, "Prise de contrôle sue Numéris", qui préfigurait déjà des thèmes de l'auteur, solitude et misère sexuelle, ici abordés par le truchement de feu le minitel.
Le reste de l'ouvrage est une compilation de critiques ou articles pleins d'une haine et d'une mauvaise foi distrayantes mais pas indispensables.
0Commentaire| 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2013
Ce livre ebook ne comporte que 18 pages contre 92 en version brochée.

Je ne juge pas ici la qualité du texte, mais 18 pages pour 9,99€, c'est vraiment du vol.

Si amazon pouvait me répondre à ce sujet..
0Commentaire| 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 avril 2015
4" de couverture
En traversant le Pont-au-Change, je m'arrête devant l'éventaire d'un bouquiniste en train d'allumer sa pipe à l'abri du vent. " Tu cherches quoi ? me lance-t-il. - L'évasion.
Il fouille dans une pile de livres et en extrait un ouvrage.
Couverture rouge délavée, illustrations à l'encre de Chine. Le Tour du monde en 80 jours, de Jules Verne. Mon pouls s'accélère. Je viens d'imaginer une délicieuse utopie: partir sur les traces du flegmatique Phileas Fogg et de son valet Passepartout. A... bicyclette !
Croquer les méridiens à coups de pédales. Explorer les routes de leur périple légendaire... Une formidable aventure de 13 500 km aux quatre coins du globe, écrite sur le vif, chaque soir, après 7 heures de course.
Le bandeau de l’éditeur (fond rouge)
Sur les traces de Phileas Fogg

Bien que cet aventurier possède une belle écriture et un sens développé de la parabole, ce n'est pas le meilleur livre sur une expédition en petite reine, de plus il est dommage qu'il n'y ai pas de carte du chemin parcouru.
Mon livre préféré sera toujours (pour le moment, mais déjà depuis plus de 25 ans) "La terre sur deux roues - 44000 km à vélo par Alain Guigny". Je pense que je vais le mettre sur ma liste de mes prochaines lectures.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 26 avril 2008
C'était l'époque où Houellebecq n'était pas encore une star ayant trouvé la formule magique du roman postmoderne (et commercial). Le paria écrivait entre autres de rapides chroniques, rassemblées dans ce petit recueil. Neurasthéniques, certes, ces texticules n'en sont pas moins autant de coups d'oeil froids, détachés, parfois comiques, toujours perçants, sur l'un des aspects de la modernité. Il n'y pas de fil conducteur ; on ne s'étonnera donc pas de passer de la migration des allemands retraités au déclin du cinéma muet en passant par un taillage de costard à Jacques Prévert.

A retenir : "Prise de contrôle sur Numéris" qui raconte les prémices de la réduction de l'individu à une série de données numériques dans le cadre de l'échange sexuel via... Minitel. Quand on sait que ce texte a été écrit en 1991, on ne peut qu'être troublé par ses accents prophétiques !
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2010
Rester Vivant, morceau inoubliable, mérite a lui seul 5 étoiles. Ce texte noir et hilarant nous décortique la vie d'artiste, évoquant la frustration, la solitude et le désespoir du créateur avec un calme de glace. Ici, Houellebecq s''efface : il pose simplement sa pensée sur la page avec des paroles mesurées et neutres, précises comme une lame de chirurgien exposant les replis d'un un cœur malade, donnant ainsi une force singulière à ces lignes.
Attention : la lecture de ce texte peut provoquer une transformation de votre point de vue.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2007
Ce livre regroupe différentes nouvelles et articles de M. Houellebecq, qui sont en fait un ensemble de réflexions sur tout et rien et de "billets d'humeur", d'un intérêt très variable. Si par exemple "J. Prévert est un con", "la fête" ou encore "l'Allemand", sont plutôt agréables à lire et vraiment drôles, je n'ai par contre pas pu aller au bout des "approches du désarroi" (enfin, disons que j'ai survolé les dernières pages...)

Finalement, ce livre ne serait à conseiller qu'en raison de son prix modique.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 novembre 2015
Ne pas nier le caractère abject du réel pour en faire une force de vie. La poésie est le réceptacle de ces émotions les plus noires.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 mars 2015
encore un très bon essai de michel houellebecq qui fait réfléchir personnellement j'ai adoré vraiment à avoir de toute urgence
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2010
je suis satisfaite de cet achat au niveau transaction commerciale mais ne sais qu'en dire car cet achat est pour un cadeau
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)