undrgrnd Cliquez ici Baby ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles20
3,3 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:2,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 23 avril 2013
je me suis lancée par curiosité dans ce livre, n'ayant jamais lu de livre de "Colette" auparavant. Et je pense que je renouvellerai l'expérience.
Certes, l'histoire ne m'a pas tenue en haleine, mais j'ai beaucoup apprécié le style d'écriture. Elle manie le langage à merveille et rien que pour ça, il faut la découvrir. Elle a une forme d'écriture très accessible mais très recherchée, et parfaitement imagée. J'adore l'ambiance qui se dégage à travers ses mots. Ceux-ci sont si bien choisis. La lenteur du récit donne du corps à des vacances évanescentes.
Je ne sais pas pourquoi cette histoire m'a refait pensé à "Bonjour tristesse" de Françoise Sagan. Peut-être cette ambiance de vacances, ces amours de jeunesse. La découverte des sentiments. Un amour subtil qu'il faut prendre le temps de goûter.
On en ressort les narines salées et du sable dans les cheveux.
0Commentaire6 sur 6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2012
Ce bref roman évoque les amours un peu mièvres de deux adolescents Philippe et Vinca, qui ont eu l'habitude de se retrouver pendant leur enfance lors de chaque vacance. Leur amour d'enfance connu de leurs famille, devient problématique au moment de leur adolescence, car Philippe ressent une pulsion physique alors que Vinca, véritable garçon manqué, aurait voulu continuer leur relation platonique.

Le style s'attarde beaucoup sur les vêtements, connait quelques longueurs dans les descriptions de paysage, mais il est travaillé lorsqu'il s'agit d'évoquer sentiments et impressions sans les nommer directement. C'est peut-être cette finesse qui fait tout l'intérêt de l'œuvre.

A été moyennement apprécié en classe de première, à mon avis pas assez riche pour ce niveau d'étude.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Colette est un grand auteur, elle sait manier les mots, décrire des paysages, des états d'âmes et fouiller subtilement les êtres qu'elle anime dans ses romans, mais .
Mais j'ai été déçu par ce livre.
Jen'ai jamais accroché au rythme, il faut reprendre son souffle pour conserver la cadence de la lecture, ça ne coule pas de source.
Les puristes apprécieront cette prose au millimètre, cette éternelle histoire d'amours adolescents mâtinés de coquineries bien sages.
Mis à part le grand talent de Colette , je n'ai pas cru à cete histoire de jeunes gens qui se prennent pour des grands, même si le roman fait la part belle à ce moment où tout bascule dans la vie des êtres, en l'occurence ici la découverte de l'amour.
Petit plus, comment ne pas voir planer le fantôme de Colette derrière le visage de l'initiatrice ?
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 avril 2011
Le Blé en herbe.... premier roman que je lis enfin de MADAME Colette !
depuis le temps que je voulais découvrir cet auteur. Je ne suis pas déçue !

Alors certes l histoire donne une impression de déjà vu, admettons que n importe quel lecteur homme femme s'est forcement retrouvé dans les personnages et on aime ça ! Se remémorer nos amours de jeunesse, la gêne que l'on ressentait, la maladresse dont on faisait preuve etc nous avons tous connu ces premiers émois, et je trouve que la façon de décrire les sentiments naissants, le changement d'attitude sont décris avec une belle justesse et une habile précision. Je ne me suis pas ennuyée un seul instant.. le risque à courir quand on choisit d'être autant dans la description..
Beaucoup disent de Colette que son style est assez naif, oui apparemment car elle nous raconte les choses de façon concrète comme une adolescente l aurait fait ce qui permet à l'oeuvre de gagner en réalisme. Pourtant nous savons que nous sommes dans un livre car Colette use habilement de métaphore et autres figures de style.
c'est d ailleurs la ou réside la richesse de son écriture...

Ce n'est peut etre pas le livre du siècle mais en tout cas il fait du bien !!!
J'ai pris beaucoup de plaisir à le lire.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'aurais bien aimé rencontrer Colette. Ce que je connais de sa vie me l'a toujours rendue éminemment sympathique. Talentueuse, éprise de liberté, hostile aux tabous, elle est un peu à la littérature ce que Coco Chanel est à la mode: celle qui osa. Mais osa quoi? me direz-vous. Eh bien, être elle-même, tout simplement! Et cela au mépris des conventions, de la bienséance, du qu'en-dira-t-on.

De son oeuvre, la postérité a surtout retenu les Claudine et ce fameux "blé en herbe" paru en 1923. Cela ne veut pas dire, bien sûr, que ses autres livres soient insignifiants, mais "Claudine" et le "Blé" représentent à n'en pas douter la quintessence de son art. C'est là que sa prose est la meilleure, que sa sensibilité s'exprime avec le plus de finesse. Elle y témoigne d'un sens inné de la psychologie, d'une remarquable aptitude à capter les mouvements les plus imperceptibles de l'âme et du coeur, non pas en les décrivant, mais en les suggérant, ce qui est beaucoup plus difficile et tellement plus élégant.

Bref, dense, lumineux, ce "blé en herbe" est à la fois un adieu à l'adolescence et un éveil à la sensualité. C'est une fin et un commencement, un crépuscule et une aurore. Il aurait été facile pour Colette d'en faire un roman à scandale puisqu'elle y évoque la relation charnelle d'un jeune garçon et d'une femme mûre, mais ce qui l'intéresse, c'est moins la fusion des corps que la confusion des esprits qui en résulte.

Nulle crudité, ici. Nul érotisme au sens commun du terme. Rien que des êtres en proie au vertige du désir, perdus sans boussole sur l'océan des sentiments. Curieusement, j'entends parfois qualifier ce livre de tiède, de mièvre, de convenu. Eh bien moi, je le trouve intense, beau et subtil! Il dit sur l'amour des choses très justes et les dit avec beaucoup de justesse.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 26 août 2013
Beaucoup de longueurs et de descriptifs dans ce roman de Colette qui décrit la fin des amours adolescentes. Les couleurs prennent une grande importance dans les écrits de l'auteure, le style souligne bien le ton nostalgique qu'impose la situation. Même si je reconnais le talent de Colette, j'ai trouvé la lecture fastidieuse.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 mars 2012
Colette, de sa plume féminine, nous offre une description de la naissance du sentiment amoureux. Les adolescents Philippe et Vinca s'éveillent à l'amour. Toutes les émotions y sont décrites avec finesse. Et nous repensons à nos propres émois à ce même âge!!!
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 3 octobre 2006
Par cet écrit, je viens de découvrir le style de Colette. Il est doux, attachant, très bien construit et très réfléchi. Elle nous permet de connaître la psychologie des personnages, et tout auteur n'est pas forcément en mesure de le faire.

Elle a une subtilité dans sa plume qui m'émerveille, et même si l'histoire est simple au final, elle en est toute aussi touchante dans la description vraie des sentiments de Phil et Vinca.
0Commentaire6 sur 7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
"Le blé en herbe" (publié 1923) est longue nouvelle de Colette (son vrai nom est Sidonie-Gabrielle Colette, elle est née en 1873 et décédée en 1954). Ce livre est devenu un classique concernant l'initiation amoureuse et sexuelle durant le passage à l'âge adulte. Comment un adolescent de 15-16 ans est initié par une femme plus mure...

Les descriptions sont réussites, on sent presque l'odeur du sel de mer. La jeune Vinça est d'une pureté rafraîchissante dans son immense naïveté par rapport à la femme d’expérience.

Cependant, lire Colette c'est fastidieux ! Au bout de 30-40 pages on commence à s'ennuyer de ce rythme trop lent, et on finit l'ouvrage pour connaitre en connaitre la fin (on se force un peu par honnêteté intellectuel.)

Un Roman de 120 pages (150 selon les éditions), qui aurait gagné à prendre la forme d'une nouvelle de 40 pages, ce qui aurait donné du souffle et de l'énergie à ce roman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 janvier 2014
de l'écriture magnifique de cette femme...Le blé en herbe renforce mon attachement à la plume colorée et chaleureuse de cette écrivain. Parfumée et multicolore, je vis avec elle les amours adolescentes et m'émeut de ces tourments.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,50 €
4,90 €
5,10 €