Commentaires en ligne


3 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un classique sympathique
Hermann, d'origine allemande, n'est pas homme à gaspiller son argent malgré son attirance pour le jeu. Comme il l'explique lors d'une soirée chez Naroumof, lieutenant aux gardes à cheval : " Le jeu m'intéresse mais je ne suis pas d'humeur à risquer le nécessaire pour gagner le superflu". Et pourtant l'appât de ce superflu...
Publié le 3 novembre 2010 par majanissa

versus
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Correct
Fondateur de la littérature russe, Alexandre Pouchkine est connu pour sa Dame de pique. Pourtant, cette nouvelle ne paie pas de mine ' tout du moins, de prime abord. Si on lit cette histoire d'un officier désireux d'obtenir d'une vieille comtesse le secret de la réussite au cartes, on ne verra rien qui puisse mettre Pouchkine en parallèle avec...
Publié le 1 octobre 2010 par Nicolas


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un classique sympathique, 3 novembre 2010
Par 
majanissa (bretagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dame de pique suivi de Doubrovsky (Poche)
Hermann, d'origine allemande, n'est pas homme à gaspiller son argent malgré son attirance pour le jeu. Comme il l'explique lors d'une soirée chez Naroumof, lieutenant aux gardes à cheval : " Le jeu m'intéresse mais je ne suis pas d'humeur à risquer le nécessaire pour gagner le superflu". Et pourtant l'appât de ce superflu comme le narrateur le répète en nous présentant Hermann, va entrainer ce dernier vers sa perte.

En effet lors de cette première soirée, Hermann a connaissance de l'histoire de la grand mère de Tomski, la comtesse Anna Fedotovna. Il y a une soixantaine d'année, la comtesse était une joueuse invétérée qui semble avoir eu connaissance d'un secret pour gagner aux cartes qui lui permet d'éponger sa dette.

Hermann, intéressé par ce secret séduit sa demoiselle de compagnie Lisabeta Ivanovna qui l'invite à s'introduire dans la maison une nuit. Ce dernier en profite pour réclamer à la comtesse son secret. Effrayée, Anna Fedotovna meurt d'une crise cardiaque. D'entre les morts, elle réapparait à Hermann pour lui livrer son secret en échange d'épousailles avec Lisa.

Cette oeuvre est une petite nouvelle d'une quarantaine de pages très rapide à lire, très prenante et assez comique. Hermann apparait tout d'abord comme un gentleman et en fin de compte il se révèle manipulateur, avide d'argent. Il répète lui même qu'il a un coeur de pierre et pourtant parfois on pense qu'il ressent de la compassion pour la vieille comtesse, de l'amour pour Lisa, de la crainte mais malgré tout il veut nous convaincre qu'il est sans pitié et y réussit puisqu'en fin de compte il est sans scrupule.

La comtesse est un personnage que j'ai également du mal à cerner. Autoritaire, gâtée, capricieuse, elle donne pourtant l'impression de vouloir du bien pour sa demoiselle de compagnie en demandant à Hermann de l'épouser. Là encore, je ne suis pas sure que ce soit une bonne affaire d'avoir un mari "acheté". Mais au vu du tour qu'elle joue à Hermann, était ce pour se moquer et se venger ou pour protéger sa demoiselle? Je suis mitigée sur cette vieille donc je pencherai pour le mauvais tour et la mauvaise blague.

Celle qui s'en sort le mieux est la petite Lisa, naïve mais gentille qui trouve le bonheur.
En bref, un classique qui reste très sympathique à lire et nous fait avoir un sourire lorsqu'apparait la dame de pique :)
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Correct, 1 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dame de pique suivi de Doubrovsky (Poche)
Fondateur de la littérature russe, Alexandre Pouchkine est connu pour sa Dame de pique. Pourtant, cette nouvelle ne paie pas de mine ' tout du moins, de prime abord. Si on lit cette histoire d'un officier désireux d'obtenir d'une vieille comtesse le secret de la réussite au cartes, on ne verra rien qui puisse mettre Pouchkine en parallèle avec la délirante logorrhée d'un Balzac ou la peinture psychologique d'un Maupassant. En fait, c'est dans sa chute que le talent de Pouchkine se révèle, le grand romancier montrant son savoir faire... néanmoins, on conseillera plutôt Eugène Onéguine, roman en vers, inachevé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un bon livre, simple et qui se lit vite., 12 avril 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : La dame de pique (Poche)
Je ne dirai pas que c'est une référence en la matière mais ce livre qui contient si peu de pages arrive tout de même à nous amener à être intéréssé par l'histoire : Celle d'une dame de compagnie qui est abusée par un homme sans foi ni loi qui ne pense qu'à l'argent qu'il peut gagner grâce à sa patronne. Il nous transporte un court instant dans l'univers impitoyable du jeu, en plein coeur de la Russie.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La dame de pique suivi de Doubrovsky
La dame de pique suivi de Doubrovsky de Alexandre Pouchkine (Poche - 17 novembre 2003)
EUR 2,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit