Commentaires en ligne


15 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La science ou la conscience
On ne présente plus "Frankenstein", le chef d'œuvre de Mary W. Shelley, que la jeune femme, alors future épouse du poète Shelley, écrit en 1818.
Le livre raconte l'histoire du marin Robert Walton, qui tente une périlleuse exploration polaire à bord de son navire. La majeure partie de ce récit est constituée...
Publié il y a 18 mois par Tornado

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Fade et suranné
Une petit livre écrit par désœuvrement et par défi qui finit comme un classique ( et non un chef d’œuvre), détonnant avec ce qui se faisait à l'époque de son écriture.

Tout le monde connaît le "monstre" de Frankenstein, immortalisé à l'écran par Boris Karloff (encore que les...
Publié il y a 20 mois par Fnitter "Addict à la sf"


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La science ou la conscience, 15 octobre 2013
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
On ne présente plus "Frankenstein", le chef d'œuvre de Mary W. Shelley, que la jeune femme, alors future épouse du poète Shelley, écrit en 1818.
Le livre raconte l'histoire du marin Robert Walton, qui tente une périlleuse exploration polaire à bord de son navire. La majeure partie de ce récit est constituée par l'histoire de la vie de Victor Frankenstein que Walton trouve isolé sur la banquise. Cet homme raconte à l'équipage qu'il a donné vie à un monstre, qui lui voue désormais une haine sans limites et qui le poursuit à travers le monde...

Il est toujours aussi fascinant de saisir la richesse thématique de cette œuvre sortie de nulle part, la seule véritablement connue de son auteur, écrite alors qu'elle n'avait que 19 ans ! Mary Shelley y aborde un nombre impressionnant de thèmes majeurs, comme ceux de l'ombre et de la lumière, de la solitude, de l'amour, de l'amitié, de l'éducation, de l'injustice, de l'innocence, de la monstruosité, de l'apparence, des préjugés et des risques du progrès.
Mais le thème principal du roman demeure celui de la science et son rapport avec l'éthique. En créant la vie, Victor Frankenstein crée un être doté d'une conscience, comme pourvu du "feu sacré". Et c'est cette conscience, censée être un cadeau, qui retournera le monstre contre son créateur. Car ce dernier, voyant en la science un moyen de surpasser la nature, tente alors de rivaliser avec Dieu. Il subira ainsi le châtiment du monstre, qui devient alors sa "nemesis", puisqu'il met en cause les limites du Divin...
Les dangers de la science exercée sans conscience : Le thème est connu et ressassé. Mais c'est justement à Mary Shelley que nous le devons. En effet, en inversant le mythe de "Prométhée" (ici c'est l'homme qui crée le titan !), la jeune femme inventait la science-fiction, ou en tout cas l'un de ses thèmes principaux !

"Frankenstein ou le Prométhée Moderne" (tel est le titre complet) allait demeurer une œuvre de référence éternelle, condamnée à rester d'actualité dans toutes les époques de par sa dimension métaphorique universelle, telle une inépuisable source d'inspiration pour le genre fantastique dans toutes ses déclinaisons.
L'atmosphère fortement gothique du récit l'orienta d'ailleurs dans le domaine de l'Horreur, faisant également du roman de Mary Shelley l'un des récits fondateurs de ce nouveau genre littéraire. Le livre devint ainsi l'une des principales matrices du cinéma horrifique, où l'image du "monstre de Frankenstein" fut immortalisée sous les traits de l'acteur Boris Karloff, et connut sa plus belle déclinaison avec La Fiancée de Frankenstein. Il fut, par la suite, adapté sur le grand écran à maintes reprises, toujours de manière très libre (le studio Hammer en proposa une série incontournable, à commencer par Frankenstein s'est échappé !), jusqu'à la version de Kenneth Branagh en 1994 (Frankenstein, avec Robert De Niro), voulue définitive, mais en réalité encore assez différente du roman originel...

Notons quelques autres déclinaisons cinématographiques intéressantes, avec Chair pour Frankenstein en 1973, Frankenstein Junior en 1974, "La promise" (The Bride) en 1985, "La Résurrection de Frankenstein" (Frankenstein Unbound) et Re-Animator 2 : La Fiancée de Re-Animator en 1990 et Frankenweenie en 2012.
Dans le délire, on peut également citer The Rocky Horror Picture Show...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Fade et suranné, 31 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
Une petit livre écrit par désœuvrement et par défi qui finit comme un classique ( et non un chef d’œuvre), détonnant avec ce qui se faisait à l'époque de son écriture.

Tout le monde connaît le "monstre" de Frankenstein, immortalisé à l'écran par Boris Karloff (encore que les boulons et les électrodes ne soient pas dans le livre), un beau bébé à la peau de momie de près de 2 mètres 50 (8 pieds, pour plus de facilité lors de sa fabrication). Tout le monde sait, que le monstre n'a pas de nom et que Frankenstein est celui du savant qui lui a donné la vie. Mais qui a lu l’œuvre originale ? Ben pas moi, voilà une erreur réparée...

L'histoire d'un savant maudit (dépassé par son œuvre) et non d'un savant fou et machiavélique, ayant percé le secret de la vie et qui crée une créature pensante de toute pièce. Une créature qu'il rejettera immédiatement. Cette créature autodidacte, sensible et parlant très bien (contrairement à l'image qu'on se fait d'elle) sera également rejetée par ceux qu'elle tentera d'approcher, recherchant leur compagnie. Ne pouvant s'intégrer, rejetée par son créateur qui lui refusera même une compagne, il choisira, la mort dans l'âme, la haine, persécutant son créateur qui trouvera la mort en le pourchassant.

Le roman est un mix de roman épistolaire et d'une narration à la première personne que j'ai trouvé extrêmement fade, sans relief et, pour le coup ce n'est pas la faute de l'écrivaine, dans un style terriblement vieilli. C'est long à démarrer (alors que le livre ne fait que 250 pages), il y a des longueurs, des répétitions, des descriptions qui n'apportent rien au récit. Bref à mon sens, il ne faut pas lire ce livre pour sa capacité à tenir le lecteur en haleine (qui suis-je pour critique sa qualité littéraire ?). Je me suis ennuyé.
Au delà du style, reste ce que représente l'histoire. Un intérêt historique indéniable pour la science-fiction, point de départ du mythe de Frankenstein qui obligera des générations d'auteurs de sf à se faire retourner contre leur créateur, les êtres ou intelligences artificiels. Heureusement qu'Isaac Asimov passera par là et mettra fin à cette terrible série en créant les trois lois de la robotique (dont la première interdit au robot de porter atteinte à un être humain).
Restent la mise en lumière des peurs humaines de l'inconnu et de l'étranger, les dangers de la recherche non contrôlée ou la création non assumée.

Trois étoiles, pour son caractère "historique" et culture générale, mais deux étoiles si on lui retire sa célébrité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Terriblement ennuyant, 29 décembre 2014
Par 
Isara (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Broché)
Oui, c'est un classique. Une histoire culte. Une histoire émouvante.

Mais qu'est-ce que c'est chiant à lire!!

Je comprends même pas qu'on puisse donner 5 étoiles et dire que c'est super bien écrit... Ca a terriblement vieilli! Bon peut-être que la traduction aide pas, mais même... La construction et tout simplement ce qui s'y raconte. Non non non. Ca commence avec un homme qui écrit à sa soeur pour lui raconter comment il part à l'aventure pour le grand nord... Plusieurs lettres. C'est long et chiant. Puis il rencontre Frankenstein, le savant. Et là il se développe une espèce de bromance. L'aventurier le trouve doux et intelligent et extraordinaire et avec de beaux yeux... Et Frankenstein finit par lui raconter son histoire et devient le narrateur pour l'essentiel du livre. Alors il commence par moult détails répétitifs et ennuyeux sur sa jeunesse. L'exposition la plus traînante que j'ai pu lire. Il se passe un truc vers la page 60. Et après quasiment rien pendant 40 pages. Donc en gros il se passe un truc dans les 100 premières pages.
Ensuite le "monstre" prend la parole pendant quelques chapitres, et c'est ce qui sauve le livre. Enfin des paroles émouvantes et intéressantes! Donc oui, Shelley sait écrire et ses mots sont capables d'émouvoir encore aujourd'hui... Mais alors pourquoi perd elle son temps avec des personnages aussi plats et exaspérants que les 2 autres?? Malheureusement après quelques chapitres la créature cède la parole à Frankenstein et là l'aspect répétitif devient intolérable. "Booouuh je suis triste, je suis l'homme le plus malheureux du monde. Maudit soit l'infâme monstre!! Bouuuuh". Voilà comment résumer les 100 dernières pages. Je suis bien consciente que l'auteur met en lumière que Frankenstein rejette la créature qui lui dit être seule au monde et malheureuse, puis se sent en droit de se plaindre des mêmes choses. Mais il a pas besoin de se plaindre sur autant de pages. Je priais que le monstre débarque et le tue pour qu'enfin il se taise.

Non vraiment cette lecture m'a exaspérée. 2 étoiles pour la beauté et la profondeur des paroles de la créature.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un précurseur un peu suranné, 29 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Broché)
Il y a quelques temps déjà, je lisais Dracula de Bram Stoker, autre fleuron de la littérature fantastique anglaise. Il y a des similitudes avec l'oeuvre de Mary Shelley, même si après réflexion son roman est plutôt de la science-fiction, car en somme il n'y a pas d'intervention du surnaturelle dans la création de la Créature.
Comme pour Dracula, le personnage le plus intriguant est un monstre, peu présent mais dont on parle beaucoup. L'oeuvre nous livre ses meilleurs passages lorsque la Créature est présente.
L'écriture est très victorienne, le protagoniste Victor Frankenstein s'exprime énormément sur les sentiments, alternants plaisir et malheur dans un hyperbolisme assez suranné si on n'y mets pas corps et âme. Mary Shelley nous narre l'histoire d'un savant dépassé par sa création, obsédé et torturée par elle, car cette dernière lors de discours émouvants le culpabilise de son insouciance de l'avoir mis au monde sans moyen de subsistance émotionnelle, ce qui l'entraîne automatiquement à semer terreur et destruction faute de pouvoir ressentir la joie.
Pas de manichéisme comme dans Dracula, Frankenstein est gris (mais son entourage est tout blanc et il s'en réjouit) et sa Créature également (les humains lui paraissent blancs entre eux et noir avec lui), même si il s'abhorre mutuellement, chacun est soumis au mal de l'existence. En créant un tel monstre de la main de l'homme, Mary Shelley est une des premières a exploité l'idée de l'homme se prenant pour Dieu qui se retrouve dépassée par sa création, une visionnaire sachant toutes les suites que cela aura (l'ordinateur HAL-9000 dans 2001 : l'odyssée de l'espace pour ne citer que lui).
Une pierre angulaire de la science-fiction, qui ne pêche que par son langage très évasif qui ne peut nous faire ressentir les émotions comme il a du le faire à ceux qui l'ont lu à l'époque, mais on ne peut reprocher au livre d'être un produit de son temps, en particulier quand celui-ci aborde un sujet si visionnaire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Visionnaire et d'une étonnante richesse, 6 janvier 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
Parfois éclipsé par l'imagerie qui a proliféré autour du "mythe de Frankenstein" et de son monstre incarné au cinéma par Boris Karloff, le roman de Mary Shelley gagne beaucoup à être relu. L'oeuvre originale, dans son anglais classique ciselé, est-elle aussi efficace en version française ? Pas sûr. En tout cas, quel livre! Romantique dans l'esprit, mais d'une modernité et d'une profondeur que tous les ouvrages de cette époque sont loin d'avoir.

Le romantisme, c'est d'abord l'environnement dans lequel se déroule l'action. Les bords du lac Léman, où Mary Shelley jeta les premières lignes sur le papier; les vallées alpines aux glaciers vertigineux; les côtes de l'Ecosse et de l'Irlande battues par les vagues; les glaces de l'Arctique où commence et se termine le roman. Nature majestueuse, déchaînée, souveraine - à l'image des passions qui hantent les personnages: Walton et son ambition d'exploration polaire, Frankenstein et sa folie de création puis sa soif de vengeance; le monstre et sa soif d'acceptation, puis sa folie destructrice. Le romantisme, c'est aussi le style, recherché et précis, au vocabulaire désuet mais capable d'envolées saisissantes. C'est le pathétique de la figure du monstre, nimbée de mystère (on ne sait quasiment rien sur la façon dont il a été créé, ni sur sa véritable nature, démon ou victime).

La modernité, c'est la réflexion visionnaire sur l'éthique de la science - bien avant que celle-ci soit effectivement en mesure de bousculer les limites de la vie. C'est aussi les arrières-plans psychologiques sur l'envie de création, la responsabilité et la culpabilité - à mettre en rapport avec la disparition précoce du premier bébé de Mary Shelley. C'est enfin les jeux de miroirs psychologiques quasi-freudiens auxquels se prêtent les personnages: le monstre reflet de Frankenstein, Elizabeth réincarnation de la mère de sa mère... Expérience limite du combat d'un homme avec son double maléfique, comparable à la lutte de Jacob avec l'ange dans l'Ancien Testament ou avec le récit du Dr Jekyll et M. Hyde, "Frankenstein" n'a rien perdu de sa puissance d"évocation.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Avais-je le droit d'infliger cette malédiction sur les générations futures?, 15 mars 2011
Par 
Luc REYNAERT (Beernem, Belgium) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
Ce conte immortel est une histoire d'arrogance, d'amour et de haine, de justice, de racisme et d'irresponsabilité de la part des hommes de science.
Les `arts profanes' de Frankenstein ont produit une masse immonde qui bouge et parle comme un être humain et qui a des aspirations d'un homme normal. Partout, il voit du bonheur, mais lui est le seul d'en être irrévocablement exclus. Il est un `oiseau peint', un avorté, un rejeté par le reste de la race humaine. C'est pourquoi il veut se venger: s'il ne peut pas inspirer de l'amour, il veut inspirer de la peur.

Vision sur l'humanité
La vision de Mary Shelley sur l'humanité est loin d'être rose. Elle constate l'immense inégalité entre les nantis et les pauvres. Elle voit que l'homme en général est considéré par les quelques privilégiés sur terre comme un vagabond et un esclave.
Elle ne peut pas concevoir comment l'homme peut assassiner ses semblables. Aussi, cela lui semble étrange que l'homme s'accroche à la vie, même quand il vit dans des conditions d'extrême misère.
Son monde est un univers de ressentiment, de racisme et de jalousie. La religion et la cupidité sont à la base de la condamnation de l'homme.

Mary Shelley a écrit ce grand texte quand elle n'avait que 18 ans.
Comme l'a dit Oscar Wilde, une fois publié, un texte mène une vie tout à fait indépendante, et peut délivrer un message bien différent de celui qui a été exprimé par son auteur. Certains textes deviennent encore plus importants et plus lumineux avec le temps, comme ce chef-d'oeuvre.
Lecture obligatoire pour tous.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Très bon roman, 3 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
à tous ceux qui hésiterais à le lire mais qui apprécie les bons romans de science-fiction je vous le conseil. Pour ma part qui suis un dévoreur de livre j'ai particulièrement aimé ce roman pour la façon don't il a été écrit
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Classique, 25 novembre 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
Une oeuvre bien ficelée et très bien écrite par une auteure phare de la littérature britannique.
Un classique du genre que je recommande.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Frankenstein ou le Prométhée moderne, 2 février 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
Ce livre est très intéressant, enrichissant au niveau linguistique Je recommanderai ce livre à toutes personnes intéressées par le surnaturel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 tres bien, 6 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Frankenstein ou le Prométhée moderne (Poche)
facile a lire. histoire tres sympa..... a lire a tout prix.... different des films mais se laisse lire avec un grand plaisir...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Frankenstein ou le Prométhée moderne
Frankenstein ou le Prométhée moderne de Mary Shelley (Broché - 24 août 2005)
EUR 5,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit