undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles8
3,4 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:6,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 22 mars 2009
Le commissaire récurrent de Konrad Sejer, le héros tranquille de Karin Fossum croise la route de trois exclus : une histoire à plusieurs voix avec le monologue intérieur du malade mental proprement stupéfiant, loin des clichés du "fou" ... un bon polar scandinave dans un contexte qui n'est pas celui de la grande ville ou de la Scannie chère à Mankell ... à déguster, les livres de Karin Fossum sont trop rares en poche ...
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2010
pour rentrer dans ce polar! J'avoue qu'au début j'ai trouvé tout ceci un peu bizarre, et long.
Je voulais abandonner lorsque j'ai compris que la trame n'était pas vraiment le meurtre en lui même mais une analyse assez approfondie d'un cerveau malade, et je me suis souvenue du métier de Karin Fossum.

Alors finalement pas vraiment un polar, mais finalement une excellente analyse de l'expérience d'une plongée dans un monde de la psychiatrie!
Pas mal du tout!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 août 2007
Il faut un peu de patience pour entrer dans l'univers de la norvégienne Karin Fossum et de son faux polar nordique : Celui qui a peur du loup.
La trame policière (un crime doublé d'une invraisemblable tentative de braquage) n'est qu'un prétexte à la mise en scène de trois «personnages».
Trois éclopés de la vie. Trois exclus de la société.
Un échappé de l'asile, un échappé de prison et un échappé de l'orphelinat (on aura reconnu là trois institutions bien commodes).
Ces trois-là se retrouvent bon gré mal gré errant dans la forêt aux confins de la Norvège, de la Finlande et de la Suède.
Certains chapitres avec de longues digressions en compagnie des «voix intérieures» de ces trois cerveaux malades dérangent un peu et il faut du temps pour se laisser imprégner par l'atmosphère insolite de ce roman.
Mais la patience est récompensée et il finit pas se dégager de ce bouquin un charme étrange.
On se laisse peu à peu prendre au jeu, tout comme nos trois éclopés qui finissent par lier connaissance au fil de l'intrigue.
À un point tel que le commissaire Konrad Sejer (le héros récurrent de Karin Fossum), qui se fait ici porteur de notre regard, semble traverser cette enquête sur la pointe des pieds et sortir de cette forêt comme à regret.
À regret de n'avoir pas vraiment pu pénétrer tous les secrets de ces trois personnalités-là.
Au final, il semble que nous ne sommes pas tombés du premier coup sur le meilleur épisode des enquêtes du commissaire Sejer.
À défaut d'avoir été vraiment convaincus par ce premier numéro, il va nous falloir réïtérer l'expérience avec un autre volume : à suivre donc !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 février 2016
J'aime beaucoup Karin Fossum et j'ai lu quasiment tous ses livres (pas forcément dans l'ordre), mais celui-ci est très différent, très original mais en l'occurrence cet adjectif n'est pas ici un compliment. Il ne m'arrive quasiment jamais de ne pas finir un livre, mais là vraiment, je n'ai pas accroché. Les délires psychiatriques, la focalisation interne sans queue ni tête, c'est difficile à écrire de façon prenante et donc très ennuyeux à lire. Pourtant, Sejer et son jeune collègue font partie de l'affaire, mais l'enquête est noyée dans un méli-mélo stérile... Bref, j'ai abandonné. Je continue pourtant d'apprécier énormément Karin Fossum, tant pis pour ce "raté" de ma part, ou de la sienne !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2013
C'est le troisième livre de cette auteure que je lis (après L'oeil d'Eve et Ne te retourne pas!), et il faut croire que j'aime de moins en moins... Cette fois-ci, suspens haletant, fin à rebondissement, surprises, mais j'ai vraiment eu énormément de mal à rentrer dedans, et si la fin s'accélère, les deux tiers sont trop lents à mon goût. On verra ce que donnera la lecture des deux derniers livres de Karin Fossum qui se trouvent dans la bibliothèque !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 août 2014
Très bon auteur, Karin Fossum ne m'a jamais déçue. Personnages attachants, très bonne progression de l'intrigue. On ne s'ennuie pas.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 juin 2013
J'adore l'auteur donc je sais à quoi m'attendre sur le livre et résultat, je suis satisfaite et j'attends le prochain.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 novembre 2009
Un jeune braqueur de banque a la malchance de prendre comme otage un évadé d'asile psychiatrique accusé de meurtre. Le témoin de ce dernier n'est autre qu'un jeune enfant interné dans un centre pour inadaptés. Karin Fossum nous fait partager les deux jours où ces trois personnages hors norme se rencontrent.
Mis à part le style psychédélique, que de longueurs ! 300 pages pour raconter seulement deux jours. On a l'impression que le livre ne finira jamais !
Quelle déception ! Après avoir découvert Karin Fossum avec Ne te retourne pas et La mort indienne, je suis très déçue de ce roman. Le style en est totalement différent et pourtant le traducteur est le même.
Je vous le déconseille.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

6,60 €
7,30 €