undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles73
3,5 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 avril 2016
Bon livre avec les premiers pas d'Adamsberg dans sa nouvelle brigade.
Se lit assez facilement.
Par contre la photo ne correspond pas à l'édition que j'ai reçu...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2016
On retrouve ici tous les éléments qui composent un roman de Vargas : une enquête passionnante, des personnages attachants que l'on est heureux de retrouver...je recommande vivement ce roman qui se dévore.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2016
Je ne poste jamais de commentaires sur les livres que je lis, car je ne m’en sens pas capable et surtout ce n’est jamais qu’un avis personnel. Mais là je dois dire que j’ai tellement été agacé par cette lecture. J’ai pourtant insisté, j’ai lu les deux tiers du bouquin, mais pas possible d’aller au-delà.
Le style est lourd, voire même lent, on s’endort. Les personnages ont tous un profil psychologique complètement déjanté et je n’y aie rien compris. L’intrigue du livre passe après la psychologie de comptoir des différents personnages ; il y a des gens qui s’écoutent parler l’auteure, elle s’écoute lire.
J’ai perdu de l’argent et surtout du temps alors qu’il y a tellement de bons livres écrits par de vrais écrivains. Mais comme je le disais plus haut, ce n’est jamais que mon avis.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 14 janvier 2016
Je n'aime généralement pas livres policiers. Sauf ceux de Fred Vargas. Son écriture, sa manière de décrire les histoires, les paroles des personnages sont un régal.
Et ce premier volume du commissaire, je ne le connaissais pas alors que j'ai lu bien d'autres livres de l'auteur. Et quel régal ! Une histoire complexe mais en même temps pleine de charme et qui ne plonge jamais dans le sordide, l'humour idiot ou le sanguinolent. J'adore !
Et je ne peux que vous le conseiller.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 janvier 2016
Vargas n'a pas sa pareille pour mélanger rêve et réalité prosaïque. Son style très particulier en fait un auteur de polar inimitable.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2015
Comme à chaque fois avec un ouvrage de Fred Vargas, il faut entrer dans l’univers des personnages. Et là, c’est un peu plus difficile, car c’est la première enquête à Paris du nouveau tandem Adamsberg-Danglard. Il faut avoir l’esprit bien ouvert pour comprendre qui sont ces deux personnages aux antipodes l’un de l’autre, mais avec tellement des problèmes avec leur passé que cela forge leur présent. Danglard se retrouve à élever seul ses enfants, car sa femme l’a quitté en lui laissant aussi s’occuper d’un enfant né hors mariage ; il se noie dans l’alcool pour oublier ses soucis personnels, mais n’en demeure pas moins un inspecteur hors pair. Adamsberg est poursuivi par ses fantômes, notamment celui de la seule femme qu’il a jamais aimée et réciproquement, mais qui est partie aussi pour pouvoir vivre une vie normale sans lui. Il arrive à la Capitale précédée d’une réputation de super flic, mais aussi d’une personnalité ambigüe, de rêveur, désordonné (pour les autres, mais pas pour lui) dans ses pensées et l’organisation de son travail.
Il trouve donc évidemment bizarres tous ces cercles bleus dessinés sur les trottoirs de Paris, relatés par plusieurs médias. Alors que certains pensent que ce ne sont que d’inoffensifs dessins d’un artiste ou d’une personne un peu déséquilibrée, lui subodore quelque chose de plus glauque et prédit que des morts vont venir émailler les cercles. Et il n’a pas tort, car rapidement, une femme est retrouvée égorgée dans un des cercles. Et ce ne sera pas la seule victime. La question que tout le monde se pose est de savoir si c’est l’homme aux cercles bleus qui a basculé et se serait mis à tuer ou si quelqu’un se sert de ses cercles pour déposer des cadavres.
On rencontre beaucoup d’autres personnages dans cette histoire, tous aussi abimés par la vie que les deux personnages principaux, dont une personne qui a un lien particulier avec Adamsberg.
Je suis entrée facilement dans l’histoire, car je connaissais déjà les deux protagonistes pour avoir lu d’autres livres avec eux. J’ai adoré les voir se découvrir, faire connaissance, apprendre ce qui fait la force et la faiblesse de l’autre pour l’aider et faire avancer l’enquête.
Bien entendu, j’ai été baladée du début à la fin et j’ai été surprise par qui était l’assassin et la raison de ses crimes. Et c’est cela que j’adore dans les romans policiers et chez Fred Vargas en particulier.
Je ne regrette qu’une chose : qu’elle se fasse si rare dans ses écrits.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2015
L'intrigue est intéressante mais il y a trop de longueur, des pages et des pages qui ne servent à rien et qui gâche le plaisir de l'intrigue. Heureusement les ouvrages suivants de Vargas sont de meilleure facture.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2015
Voilà un roman qui décoiffe. On entre dans l'esprit tordu de l'homme aux cercles bleus sans la lâcher,
pressé de connaître la chute.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2015
J'ai aimé l'ambiance de ce policier qui, tout en reprenant les règles du genre, apporte sa musique particulière. Il se lit avec plaisir, même si la découvertede l'assassin arrive un peu comme un deus ex maquina.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2015
dix fois trop long pour entrer dans le livre. Vargas m'avait habituellement habitué à mieux.
je vais voir les autres....
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles