Commentaires en ligne


58 évaluations
5 étoiles:
 (19)
4 étoiles:
 (16)
3 étoiles:
 (12)
2 étoiles:
 (7)
1 étoiles:
 (4)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


63 internautes sur 67 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE grand livre de la dépression contemporaine
Lorsque "Extension du domaine de la lutte" est paru, il y a dix ans, une majorité de commentateurs avaient présenté le livre comme une critique féroce de notre société libérale, vécue comme la combinaison intime de la lutte matérielle et de la compétition sexuelle. Bien entendu, ces points de vue...
Publié le 17 août 2004 par Leibniz le Chat

versus
13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Houellebecq
Un livre cru, mordant, cynique dans sa trame principale, avec quelques excursions philosophiques. L'histoire ne peut pas laisser indifférent car on y retrouve cette détresse que l'on connait quelque part, sinon en soi, au moins chez des proches ou des personnes rencontrées au hasard du quotidien. La condition humaine, non pas celle des nantis mais...
Publié le 9 février 2007 par Stéphane


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

63 internautes sur 67 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 LE grand livre de la dépression contemporaine, 17 août 2004
Par 
Leibniz le Chat - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Poche)
Lorsque "Extension du domaine de la lutte" est paru, il y a dix ans, une majorité de commentateurs avaient présenté le livre comme une critique féroce de notre société libérale, vécue comme la combinaison intime de la lutte matérielle et de la compétition sexuelle. Bien entendu, ces points de vue restent aujourd'hui parfaitement valables. Pourtant, à relire le roman dix ans après, force est de constater qu' "Extension du domaine de la lutte" est, d'abord et avant tout, un des plus grands romans jamais écrits sur les formes contemporaines de la dépression. Le narrateur, absolument dénué de tout espoir sur quoi que ce soit, continue malgré tout d'évoluer dans notre monde ; et cela forme la matière, tour à tour poignante et hilarante, mais toujours extrêmement juste, de ces deux cents pages dont on aurait du mal à en trouver une seule de ratée, tant il est manifeste que ce gouffre dépressif a été parcouru de l'intérieur par l'auteur. Stylistiquement, Houellebecq est ici à son zénith : justesse des mots, des effets, jusque dans la ponctuation -- une réussite formelle qu'il ne retrouvera malheureusement dans aucun de ses romans suivants. Une lecture absolument indispensable.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 « J'ai l'impression d'être une cuisse de poulet sous cellophane dans un rayon de supermarché. », 2 mars 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Broché)
Michel Houellebecq n'a certes pas besoin d'un second souffle proprement dit, de nombreux prix et récompenses jalonnent déjà sa brève carrière. Toutefois, si l'on se fie aux dires du capitaine des "pompiers" dans Fahrenheit 451, selon lequel il existerait plus de 1200 prix littéraires distribués annuellement, il est peu probable que l'écho ainsi généré conserve durablement son intensité. Nous travaillons donc ici pour la postérité. Avis aux masses futures.

Partiellement autobiographique - non Houellebecq n'a pas fait les beaux-arts - nous assistons à une glissade effrénée, collé aux parois d'un gouffre sans fond. Missionné dans certaines des plus belles cités du patrimoine français (Dijon, Rouen, etc.), notre informaticien doit y mener diverses formations à l'usage d'un progiciel. Pour le compte du ministère de l'agriculture. Mais il ne basculera pas seul, poussant à grands coups de pieds gardiens de la paix omniscients et pratiquants psychanalystes, ces derniers guérissant les maux par l'ablation de nos résidus d'humanité.

Dépossédé de ses illusions, il est désormais spectateur ' comme nous ' de ses maigres velléités. Ce périple sera alors pour lui l'ultime relecture de son étude comportementale du genre humain, nous évitant toute démonstration. Et non sans un humour forcément cynique.

Par-dessus tout, le narrateur fait la peau à la liberté individuelle. Thème récurrent dans les discours des meilleurs sophistes, devise accrocheuse des plus grands organismes, des pays les plus "développés". Ses trois syllabes résonnent encore alors qu'on mord l'oreiller. L'animal doit être libre, pour laisser au mieux ses instincts s'exprimer ; l'homme non. Comment développer son être alors que le libéralisme, tant économique que sexuel, nous entraîne dans une lutte de tous les instants, qui ne cesse qu'à notre mort ?

Extension du domaine de la lutte peut très bien passer pour une réécriture contemporaine de La Nausée. Mais Houellebecq en change la fin. Trop génératrice d'espoir à son goût. Le "héros", en proie à une solitude absolue, les sens flétris par les motifs derrière toute action humaine, s'isole progressivement du monde extérieur. Des murs épais sont ainsi élevés, une toiture imperméable posée, portes et volets sont clos, puis cadenassés. La lumière, elle, s'éteint.

Houellebecq est beau, Houellebecq est grand, Houellebecq est pur. Camus ou Sartre, les auteurs réalistes du XIXe, soyez rassurés, il est là pour nous. Vous-même n'êtes pas de cet avis ? Retournez donc fourrer votre petite saeur sur la banquette mauve et matelassée de votre Golf GTI.

-----> Retrouvez toutes les chroniques de Second Souffle sur : [...]
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un livre déroutant et brillant, 13 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Broché)
Oui, c'est du Houellebecq ! Et souvent, on aime ou on aime pas du tout. Alors, pour se faire une idée sur la prose et l'esprit de l'auteur sans y consacrer trop de temps, Extension du domaine de la lutte est parfait : un vrai concentré de tout ce qui constitue Houellebecq. J'avoue que le court passage sur sa procréation est ahurissante et en dit long sur l'homme contemporain. A ne pas mettre entre toutes les mains. Mais jubilatoire pour les blasés de la vie et les cyniques dépressifs !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Cynique mais tellement vrai !, 4 avril 2007
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Poche)
Ce roman de Houellebecq, c'est un peu la regurgitation des multiples idées et pensées qui peuvent traverser l'esprit humain. Ca fait mal quand ça sort, ça hérisse les poils mais c'est une lecture de soulagement pour notre propre condition.

Cette introspection honnête du personnage principal tire parfois en longueur mais chaque digression philosophique ou métaphysique est ponctuée au final par un réaccroche subtile dont Houellebecq a le secret, permettant ainsi de garder la saveur du bouquin. La noirceur du récit s'oublie rapidement sous l'inimitable style direct de l'auteur.

Un bon livre court à recommander même si, pour ma part, je pense qu'il est préférable de commencer par "Plateforme" avant celui-ci pour s'habituer aux méandres de Houellebecq.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Cynique, nihiliste et bourré de talent., 14 novembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Poche)
Ce roman, premier succès de Michel Houellebecq est cruellement captivant. Dans sa plume acéré et son style presque impeccable, on retrouve les prémices de ses romans suivant.
A travers son personnage principal, un informatique dépressif de la classe moyenne française et à tendance fortement autobiographique, Houellebecq nous offre une analyse sans concession de la société moderne. Entre lutte professionnelle et lutte sexuelle, son antihéros nihiliste à souhait tombe dans une puissante dépression, tout en continuant de disserter sur la société qui nous entoure. En allant tellement loin dans son propos, il fait pousse le lecteur à justement continuer la lutte.
Nulle doute que Houellebecq est l'un des plus grands auteurs français contemporain. A lire absolument.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 15 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Houellebecq, 9 février 2007
Par 
Stéphane (Clermont Ferrand, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Poche)
Un livre cru, mordant, cynique dans sa trame principale, avec quelques excursions philosophiques. L'histoire ne peut pas laisser indifférent car on y retrouve cette détresse que l'on connait quelque part, sinon en soi, au moins chez des proches ou des personnes rencontrées au hasard du quotidien. La condition humaine, non pas celle des nantis mais celle des parias ou des français moyens est croquée avec talent. Mais quelle noirceur !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 Un peu déçue, 12 juin 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Poche)
Je considère M. Houellebecq comme l'un des écrivains les plus marquants de notre époque et ses livres parmi les meilleurs. A chaque fois, il nous donne une vision de la société et des rapports humains avec un talent incontestable, même si sa vision peut déplaire ou choquer.
Extension du domaine de la lutte est son premier roman publié. On y trouve déjà tous les thèmes qui composeront son oeuvre plus tard. Même si l'ensemble est prometteur, j'ai relevé plusieurs maladresses. Digressions aux objectifs flous et trainant en longueur (le récit adolescent), juxtapositions de langage parlé et de charabia psy ou scientifique, invraisemblance des situations (l'incitation au meurtre), quelques clichés (le prêtre succombant à la tentation), quelques facilités (la mort d'un personnage dont on ne sait plus que faire)...
Par ailleurs, Houellebecq, et c'est tout à fait évident dans ce premier livre, aspire à être comparé aux géants Camus et Céline. Le choix de tels maîtres est tout à son honneur, mais est trop apparent dans ce premier opus.
L'auteur toutefois saura par la suite peaufiner son personnage et ses histoires et éviter les écueils.
Ce livre est à lire comme une curiosité, mais ne laissera pas une trace indélébile à mon avis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une révélation, 16 octobre 2013
Par 
Bruno Vernay (Grenoble, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Broché)
Une révélation. Vraiment incontournable. Sur le fond comme sur la forme. Première fois où j'ai l'impression d'être concerné.
Aller au fond de la dépression, pour mieux en sortir ... ou mieux la vivre
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un livre soigné, 7 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Broché)
Franchement quand on commence ce genre de livre on s'attend à un drame à la fin ou alors une fête avec des filles de joie qui nous ferait sortir de la grotte de Platon. J'ai bien aimé du coup relever le défi car l'auteur manie la plume comme un funambule manie son bâton : on est un peu en équilibre à savoir si Michel Houellebecq est sincère. Du coup on arrive mal à cerner le personnage et je pense que c'est pour ça qu'on peut le trouver impersonnel. En effet le style peut paraître assez banal mais le pince sans rire semble guetter dans chaque œil de lettre (et notamment e, R, a, A, o, O, p, P, d, D, q, Q, b, B, g qui en disposent, et surtout dans le e, c'est la lettre la plus mesquine je trouve). Au final je me suis reconnu légèrement dans le final, mais c'est je pense une stratégie commerciale de l'auteur.

Ce livre est un cadeau idéal pour les personnes qui aiment le sujet.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


20 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 une critique du liberalisme sexuel, 19 février 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Extension du domaine de la lutte (Poche)
Avec ce roman, Houellebecq nous dévoile une critique de notre société sur un plan social. Cette critique sera reprise dans Plateforme. Avec le soucis du détail pour un meilleur réalisme,ce roman nous plonge dans les contradictions de la liberté. Puisque l' ascension sociale est permise, on se bat pour sa carrière. Et de même, on lutte pour trouver un partenaire, les séduisants s'amusent alors que les indésirables sont exclus de la course, en chômage d' amour. Voilà cette extension plus ou moins perverse de la lutte économique qui devient affective. Le narrateur est un ingénieur blasé par ces luttes qui capitule en se laissant porter par les contraintes professionnelles pour finalement pousser un collègue à se rebeller contre cet état de faits. Cet anti-héros est posé en victime, notre société malgré ses progrès ne crée pas que des gagnants.
Sans idéologiser son discours, Houellebecq se confirme en fin observateur social contemporain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 26 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Extension du domaine de la lutte
Extension du domaine de la lutte de Michel Houellebecq (Poche - 31 août 2005)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,01
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit