undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

44
4,6 sur 5 étoiles
Fleur de neige
Format: BrochéModifier
Prix:7,10 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

25 sur 26 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un roman très prenant, très documenté, très bien écrit, qui évoque surtout la condition féminine en Chine au milieu du dix-neuvième siècle. Nous voilà plongés dans une atmosphère de vie soumise aux strictes règles ancestrales, où la joie n'a pas sa place, ou si peu. D'emblée le destin des filles est tracé, leur futur mari désigné dès leurs premières années, à leur insu, naturellement.
Le problème du bandage des pieds des fillettes promises à un rang honorable est omniprésent dans le livre. Bien que connaissant cette tradition, j'ignorais à quel point ce terrible précepte représentait une telle torture et un tel handicap pour toute la vie. En particulier le fait d'apprendre qu'une enfant sur dix en mourait, m'a horrifiée. Les survivantes, de toute façon, étaient pratiquement estropiées pour le reste de leurs jours. Elles se déplaçaient très peu, il est vrai, vivant enfermées et au service des hommes. Cet asservissement de la femme, en Chine, à l'époque dont il est question, ne peut qu'éveiller en nous une immense compassion et une grande indignation, un soulagement aussi peut-être de vivre dans un pays libre.

Sur ce fond de souffrance sans issue, une belle amitié s'est tissée entre Fleur de Lis et Fleur de Neige, toutes deux promises à un bon parti, qui deviennent des "laotong", des âmes soeurs. Elles peuvent se consoler mutuellement de leur manque de liberté et inscrivent en une écriture secrète réservée aux femmes, le "nu shu", leurs confidences délicates et poétiques, sur un éventail qu'elles se transmettent de temps à autre.

Hélas, la roue tourne, et le destin de Fleur de Neige bascule. L'amitié des deux jeunes filles sera entachée par le mauvais sort. Difficile ensuite de rattraper le temps perdu quand la mort s'annonce pour l'une des deux soeurs de coeur.

Ce livre écrit par une femme, est un fidèle miroir de l'âme féminine, avec ses sentiments si complexes, mais semblables quels que soit le pays où l'on vit. La lectrice femme que je suis, est entrée facilement dans la peau de l'héroïne et de celle de sa laotong. J'ai ressenti fortement l'isolement moral de ces "esclaves" de la société chinoise, qui n'ont d'autre horizon que leur foyer, puis celui de leur mari, et d'autre alternative que d'obéir à leur mère, puis à leur belle-mère.

Ce roman d'une grande valeur, mais très douloureux, continuera un certain temps à hanter mon esprit et à susciter des questionnements et des sentiments contradictoires. Je comprends mieux pourquoi les chinoises ont produit tellement de magnifiques ouvrages brodés. C'était un de leurs seuls exutoires, et l'art se marie bien à la souffrance, il la fait oublier. Créer est une évasion bienfaisante.

Mille bravos à Lisa See pour ces beaux exemples de vie résignée, d'amour des autres et d'abnégation.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
9 sur 9 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 décembre 2007
Des histoires de femmes méconnues dans notre monde occidental: le bandage des pieds, les mariages forcés, l'écriture secrète, la poésie, l'amitié plus forte que tout entre les "laotongs", les petits plaisirs de la vie quotidienne d'une jeune villageoise et son ascension social...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 février 2009
Dès les premiers chapitres, j'ai failli m'arrêter de lire... Connaître de plus près la pratique des pieds bandés me donnaient les frissons. On dit en portugais, qu'il n'y a pas de rosas sem espinhos (des roses sans épines) dans la mesure où il faut souffrir pour être belle. Mais casser des os pour l'être dépasse mon entendement... surtout que c'est une coutume qui a duré au moins mille ans, et les femmes qui avaient de beaux "lis dorés" de sept centimètres pouvaient avoir de meilleurs mariages. Ciel, rien qu'en regardant des photos de pieds bandés (pratique courante jusqu'aux années 1950s), j'ai les frissons. Lisa See (qui a un huitième de sang chinois, précise-t-on) s'est longuement renseignée/étudiée, a longtemps voyagé à travers la Chine pour être au plus près de la réalité des femmes chinoises au XIXème siècle.

Fleur de Lis et Fleur de Neige sont des laotongs, des âmes-soeurs: des filles nées le même jour dont les pieds ont été bandés le même jour et dont les huit caractères correspondent. C'est rare d'avoir des laotongs. Ce sont des filles qui s'unissent dès leur plus tendre âge et qui signent un contract qui jure fidélité jusqu'à la fin de leurs vies. Elles s'écrivaient sur des éventails (fan) ou des mouchoirs des messages à l'écriture secrète, le nu shu, calligraphie que seules les femmes connaissaient.
Ce roman, c'est Fleur de Lis qui le raconte à la première personne. C'était une petite fille de paysans dont les pieds bandés parfaits et sa relation avec Fleur de Neige (fille de très bonnes familles) lui ont assuré un très bon mariage dans la plus grande famille du district. Mais ce qu'elle ne savait pas, et que sa famille et Fleur de Neige lui ont caché pendant dix ans, c'est que la famille de Fleur de Neige a été déchue et que Fleur de Neige n'a eu qu'un mariage avec un boucher. Même s'ils mangent de la viande, les bouchers sont une profession cible de mépris. Pendant que Fleur de Lis s'élève socialement, Fleur de Neige ne fait que déchoir...

J'ai failli pleurer de douleur en entendant les os des pieds se briser, j'ai failli pleurer lorsque Fleur de Neige acceptait son sort avec résignation, j'ai failli pleurer, lorsque Fleur de Lis s'est enfermée dans sa bulle et n'a pas voulu voir au-delà de sa maison et n'a pas compris ce que Fleur de Neige disait dans sa douleur (et que moi lectrice ait compris à la phrase dès qu'elle a été écrite). Je me suis énervée contre les deux, l'une pour ne pas comprendre, l'autre pour ne pas s'expliquer.

En tournant la dernière page du livre, où l'écrivain parlait rapidement de ses voyages d'étude et de ses recherches, J'ai lu présentait Noces indiennes de Sharon Maas. Et bizarrement, ç'aurait été mon propre choix si j'avais voulu comparer cette lecture à une autre qui m'ait touchée au même point. Je compte bien relire Lisa See.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
14 sur 16 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 23 juin 2006
La chine du XIX° siècle relatée avec tant de couleurs, de parfums et de goûts que l'on a l'impression de voyager aux côtés de ces deux jeunes filles. Liées par contrat à être "Laotong", c'est à dire des âmes soeurs, se promettant fidélité et sincérité, ces jeunes chinoises vont grandir ensemble et partager les mêmes expériences, de la souffrance de leurs pieds bandés à l'apprentissage de l'écriture secrète des femmes. Seulement, à la veille de se marier, leur relation va changer suite à la révélation d'un secret, et celle des deux qui va trahir l'autre n'est pas nécessairement celle que l'on croit. Au terme de ce livre, j'ai ressenti de la pitié et de la compassion pour l'une, de la colère et de la haine pour l'autre mais en aucun cas de l'indifférence. N'hésitez pas à le lire, il est bouleversant. Très bonne lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 mai 2007
récit magnifique écrit avec une simplicité si contemporaine qu'on a parfois du mal à réaliser qu'il se passe au XIXème siècle (à part les moeurs évidement)

Nous apprenons énormément sur sur la condition et la volonté à toute épreuve des fillettes et des femmes en chine à une époque pas si lointaine que ça!

Récit effrayant, parfois insoutenable qui se dévore sans une seconde d'ennui.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre est à lire pour découvrir la vie quotidienne des femmes chinoises au 19 eme siècle le raffinement de leur art de vivre mais aussi leur enfermement ,le bandage des pieds dans des souffrances atroces mais sans lequel aucun "bon" mariage n' est possible ,leur mise à l'écart de la vie masculine et leur statut sur la brèche si elle n'enfante pas d'enfant mâle ! La possibilité de voir des concubines vous détrôner. Un seul bémol: si ce livre se lit avec beaucoup d'intérêt documentaire on se passionne peu pour le caractère des deux protagonistes .Ce livre manque un peu de passion et reste distancié mais demeure très intéressant .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 septembre 2008
Ce roman très agréable à lire nous permets de découvrir à travers les yeux d'une petite fille la vie d'une paysanne chinoise du 19ème siècle. Elle doit tout d'abord faire face au fait qu'elle soit une fille, plus une source de soucis et de frustration pour ses parents...puis affrontera tour à tour le bandage des pieds ainsi qu'un mariage "forcé" permettant son ascension sociale... Heureusement qu'il y a sa Lao Tong "âme soeur" avec qui elle partage une amitié fusionnelle. C'est une très belle histoire à la fois émouvante et instructive...J'ai beaucoup hésité entre 4 ou 5 étoiles...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 novembre 2008
Pour qui est sensible à la détresse féminine, c'est une lecteur déchirante, autant que passionnante. Le texte est de qualité. L'intrigue est relativement intéressante (quelques longueurs cependant). Que les personnages soient d'hier et d'ailleurs n'a pas d'importance, leurs émois résonnent comme ceux d'aujourd'hui et d'ici. Ce qu'on retient surtout, c'est d'abord ce voyage inattendu au pays de la torture des femmes et de leurs amours sublimes. Le récit des pieds bandés est un calvaire. La découverte de l'âme soeur est une libération.

Bouleversante rencontre des moeurs chinoises d'un autre temps, mais réflexion personnelle à poursuivre pourtant aujourd'hui. Que penser de ces corps qu'on sacrifie sur l'autel de la mode et de la séduction ? Nous crions à l'inhumain devant le sacrilège des os brisés sous couvert de petits pieds parfaits... mais que dire alors de nos mannequins dont on affame sans vergogne les ventres et donc, les âmes ? Toujours le même combat contre le statut de la femme-objet. La même lutte pour le droit au plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 mars 2007
Malgré le fait que les personnges ne soient pas attachant, ce livre mérite qu'on le lise pour le fourmillement de documentation concernant la vie quotidienne de femmes chinoises de province dans un siècle où l'occident se prépare à une première revolution industielle alors que le poids des traditions chinoises est toujours aussi présent.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 5 mars 2008
Ce livre est plus qu'une histoire d'amitié entre deux jeunes chinoises qui vont devenir Laotong, soit ame-soeur. Il s'agit aussi d'un documentaire sur la condition des femmes dans la chine du 19ème siècle. Et je doute que cela est beaucoup changé, de nos jours, dans certaines campagnes reculées de tout.
Cette histoire est à la fois dure: la description de l'épisode du bandage des pieds est insoutenable; mais il est aussi touchant: on voit le travail de reflexion des jeunes femmes chinoises, leur condition de vie. On ne s'insurge pas (il y aurait de quoi!), on comprend seulement l'état d'esprit. C'est vraiment très bien écrit.
Deux bémol cependant: les personnages sont peu attachants. Ils ne nous marquent pas, mais le livre mérite tout de même d'être lu pour son côté docu-fiction. L'autre bémol est la couverture: on est vraiment très loin d'un livre cucul comme pourrait le faire penser l'emballage!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Filles de Shanghai
Filles de Shanghai de Lisa See (Broché - 4 mai 2012)
EUR 8,00

Ombres chinoises
Ombres chinoises de Lisa See (Broché - 7 mai 2014)
EUR 8,40

Geisha
Geisha de Arthur Golden (Poche - 16 mai 2006)
EUR 7,90