undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles28
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:7,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 16 mai 2005
Enfin le départ vers les Iles d'Outre-mer ! mais tout le monde sera-t-il du voyage ?
Après des préparatifs soignés, et une traversée difficile, les élus pour cette aventure débarquent enfin sur les terres Outriliennes, où ils vont découvrir les us, les coutumes et les meurs de cet étrange peuple clanique, régi par d'ancestrales traditions matriarcales auxquelles tout le monde semble se plier.
Pendant ce long périple maritime, Fitz va renforcer son lien d'Art avec Ortie, et va découvrir que cette dernière pratique sa magie d'une manière bien particulière, dont elle n'a pas conscience elle-même, et qui pourrait s'avérer fort utile pour le Clan d'Art du Prince.
Lourd lui, dont l'Art est de plus en plus puissant, devient difficile à contrôler en raison de son caractère irritable et impulsif ; ce puissant Artiseur pourrait-il devenir un danger si ses colères infantiles se retournaient contre le Prince ?
Quels sont les véritable desseins poursuivis par la Narcheska et son oncle qui, sous le couvert des traditions outriliennes, manipulent les factions en présence pour contraindre le prince Devoir à ramener la tête du dragon d'Aslevjal ? Le mystère s'épaissi.
Et que devient le fou, plus énigmatique que jamais, absent pendant presque tout l'épisode et pourtant omniprésent ?
L'énigme grandie, des voies d'éclaircie se précisent, mais il nous faudra attendre les prochains opus pour que la lumière surgisse.
Une nouvelle fois on regrettera la longue attente qu'il y a entre deux tomes, et j'avoue qu'à présent cela devient très pesant, et retire beaucoup à mon plaisir. Tout cela pour les intérêts bassement mercantiles de l'éditeur. Il serait bon que ce dernier prenne en compte l'agacement des lecteurs - dans mon entourage il y en a certains qui ont renoncés à la lecture de la suite de l'Assassin Royal et des Aventuriers de la Mer pour cette raison. Ce n'est pas moi qui les en blâmerai. Quand au Peuple des Rennes, je le lirais peut-être un jour, quand l'intégralité des volumes sera sortie.
En attendant la suite, je vous souhaite une bonne lecture.
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 décembre 2006
Fan de S.F. et de Fantasy depuis 45 ans... j'ai une certaine culture du genre et je ne me lasse absolument pas de cette Saga. Elle est unique par l'écriture, l'inspiration de Robin Hobb pour tous ces personnages merveilleux, complexes, énigmatiques. Le suspense est toujours au RV. même si le tomme 11 a été un peu moins palpitant que les autres. Seul regret : l'écart important de date pour la parution en livre de poche. A défaut de résumé en début de tome pour me remettre dans l'histoire... je relis systématiquement le tome précédent avant de commencer le dernier reçu. Je m'octroie donc un double plaisir à chaque fois ! Sur les conseils des Internautes j'ai lu les 3 premiers tomes des "Aventuriers de la Mer" mais hélas, à mon grand étonnement, je n'ai pas du tout accroché ! Je ne sais pourquoi... et si les 2 sagas doivent se recouper pour la compréhension finale j'aurai peut-être quelques soucis ! Tant pis pour moi mais je préfère FitzChevalerie et les Loinvoyants...
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 février 2009
Ouverture du dernier tiers de la trilogie. Notre compagnie se rend chez les Outriliens pour aller tuer du dragon. Mais le voyage est encore long et RH nous le fait ressentir en y mettant le nombre de pages nécessaire (4 chapitres à nous répéter que Lourd est malade en bateau et que Fitz s'ennuit c'est un peu trop long).
Il me semble qu'il aurait pu y avoir quelques pages de moins sans rien enlever a l'histoire. Surtout que le titre est faussement alléchant car le dragon ne montre toujours pas le bout d'une oreille (Alors pourquoi ce titre ?)
11 commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2005
Effectivement dans ce tome certains protagonistes bougent. Si le 10 ainsi que le 9ème tomes étaient un peu lents, avec des intrigues ça et là mais sans avancement particulier quant à l'histoire de Fitz Chevalerie, on retrouve dans celui-ci l'esprit des premiers tomes de l'Assassin Royal. Des noeuds se défont et ce tome-ci laisse présager du suivant, que j'ai hate de lire. L'intrigue concernant la nacheska est toujours aussi difficile à entrevoir ; par contre des personnages comme Burrich et sa famille sortent de l'ombre et promettent un retour sur le devant de la scène. A lire comme un tome clé dans l'histoire de Fitz Chevalier, alias l'Assassin du Roi.
0Commentaire|19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 mars 2008
Il est difficile d'écrire quelque chose d'original et de différent pour un cycle si long.

Que ce soit l'intrigue, la cohérence de la trame générale des deux trilogie ou les relations entre les personnages, Robin Hobb est toujours aussi douée.
Le rythme a retrouvé la même qualité que les ouvrages précédents, mais il faut dire que le découpage français n'aide pas à la continuité....

Dans la première le pivot de l'histoire était Fitz, dans cette seconde trilogie, je pencherais pour la relation Fitz/fou.

Fitz est en proie au doute, à l'inquiétude et d'une manière plus compléte car s'est lui qui se l'inflige.
Je suis captivé alors vite la suite!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
100 PREMIERS RÉVISEURSle 28 novembre 2014
On lit toujours avec autant d'intérêt les aventures de Fitz, de ses amis et de sa famille (royale ou non). D'autant plus que la fin de la série se rapproche à grands pas et ça me rend très triste. Quelle bonheur quand j'ai vu il y a quelques jours dans une gare, des affiches placardées annonçant la suite des aventures de l'assassin royal ("l'assassin et le fou" je crois).

Il n'empêche que ce tome 11 présente quelques longueurs, quelques répétitions qui apportent peu d'intérêt pour l'intrigue (Lourd est méchant, Lourd est malade en bateau, Lourd embête Fitz.... Fitz rumine ses soucis et se plaint etc.... comme dans les tomes 6 et 9). Et aussi des descriptions de paysages un peu ennuyeuses.

Le titre est trompeur et mal choisi car le dragon reste invisible dans ce tome! Espérons que ce n'est qu'une mise en bouche pour la suite! J'ai hâte. La relation entre Devoir et sa Narcheska commence à s'étoffer et devient très intéressante, de même que le mystère qui entoure les personnages du Fou et du vifier Trame. Et bien sur, Ortie, la fille adolescente de Fitz, brillante et au caractère bien trempé, qui prend de plus en plus de place dans l'histoire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 octobre 2011
En route pour la quête que le prince Devoir doit accomplir pour épouser la Narcheska.Le clan d'art formé avec le personnage de Lourd est à la fois inquiétant et comique dans cette traversée sur les mers.
On découvre avec curiosités les iles d'outre mer où les pirates rouges jadis étaient les ennemis du royaume des six duches.
Un roman toujours aussi passionnant à lire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 octobre 2011
Lisez bien tous les commentaires, y compris les positifs : ils résument bien ce livre : aucune avancée, aucun mouvement. J'ai autant apprécié le tome 12 et le tome 13 qui sont ENFIN un renouement avec à la fois de bonnes descriptions, les pensées de Fitz ET un peu de réflexion, que j'ai détesté ce livre. J'en arrivais presque à lire les pages en diagonale, pour revenir de temps en temps sur quelques phrases qui marquaient qu'il s'était passé quelque chose. C'est bien simple : si on enlève toutes les suppositions, les "et si machin", et "si truc", et "il se pourrait mais nous n'en étions pas sûrs", le livre pourrait tenir presque sur quelques pages. Un vrai calvaire pour moi, et heureusement que l'auteur s'est bien rattrapé sur les deux derniers tomes. Nul n'est parfait, et si vous l'achetez, alors ce sera pour faire comme moi : avoir la série complète. Mais bon sang, quelle affreuse lenteur, et que de suppositions inutiles tout au long de ce tome ! !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 octobre 2015
Je suis en pleine lecture de ce tome. Impossible de me défaire de cette saga riche en évènements. Les rebondissements sont moins fréquents dans ce tome, mais on en apprend bien plus sur les différents personnages arrivés récemment. Par ailleurs, c'est l'occasion qu'à trouvé l'auteur pour développer les relations entre les différents protagonistes. Ce tome marque définitivement un tournant dans l'aventure de Fitz/Tom.

Pour les accros, je donnerai simplement ce conseil : pensez à commander les tomes 2 à 2 ainsi vous avez toujours la suite de l'un sous la main...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2005
Ce 11ème tome des aventures de FitzChevalerie marque un tournant dans le déroulement du récit. L'intrigue s'accélère et les personnages sont plus actifs. Si les deux précédents opus marquaient le placement du décor, dans ce livre nous vivons l'action. Le fou toujours aussi égnimatique semble se préparer à terminer sa tâche de catalyseur lors du voyage dans les Iles de la Narcheska.
Robin Hobb maitrise son oeuvre à la perfection nous laissant dans la longue attente du prochain tome.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus