undrgrnd Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Litte Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles13
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 février 2009
Une violence déshumanisante, racontée sans complaisance pour personne, y compris ceux-là même qui écrivent ces lettres :
« Pas de respect humain. Chacun marche indifféremment sur ces cadavres. Beaucoup sont plongés dans la boue ne sortant que la tête ; ils appellent en vain au secours pour être aidés à sortir du gouffre : chacun passe indifférent, heureux celui qui peut sortir seul de ce passage. »
La même personne qui raconte deux lignes plus bas : « 5 heures. Le ravin est descendu. Nous faisons une pause bien méritée. Je suis assis sur une bosse qui paraît sur le terrain avec plusieurs camarades. Ce n'est qu'après 10 minutes que je m'aperçois que nous sommes assis sur un tas de cadavres. Que faire ? On y finit la pause jusqu'au bout. »

Question sur le choix des témoignages : pourquoi n'avoir choisi que des lettres de soldats français ? Cela renforce forcément le soupçon de manipulation (ou à tout le moins de partialité) que l'on doit nécessairement associer à toute anthologie.

P.S. : Notez la suggestion de J-L B, "Paroles de Poilus" de J-P Guéno, pour avoir aussi des témoignages allemands.
11 commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Verdun, un nom synonyme de boucherie humaine, une visite du site et de l'ossuaire et vous serez totalement bouleversé et convaincu.
Dans ce livre des lettres de soldats à des êtres chers, ils montent au front, ils vont certainement mourir et ils le savent. Alors pour la famille, ils décrivent ce qu'ils voient, ce qu'ils ressentent,etc.
Ces soldats décrivent avec de simples mots : l'enfer.
Un livre pour un tout petit prix qui a sa place dans toutes les bibliothèques et qui doit être lu par les plus jeunes.
44 commentaires|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comme le dira un poilu : "A Verdun, on combattait sans haine, mais avec férocité !". Cela résume assez bien l'absurdité de cette guerre industrielle qui culmina à Verdun, où l'important n'était pas tant de combattre l'ennemi avec héroïsme, que de rester vivant par tous les moyens, d'abord pour soi-même et ensuite par solidarité pour les copains. Et puis, par quel héroïsme un homme aurait-il pu y être mu, face à un obus de 380 capable de déraciner un chêne centenaire et dont le seul souffle brûlant pouvait vous vitrifier les entrailles ?

Des millions d'obus de tous calibres seront ainsi déversés sur le champ de bataille. Le bilan de ces 10 mois de combats acharnés que se livrèrent allemands et français, du 21 février jusqu'à la fin décembre 1916, est accablant : 379.000 morts, blessés ou disparus du coté français et 335.000 morts blessés ou disparus du coté allemand. Selon le médecin légiste de Verdun, 160 000 combattants des deux camps se trouveraient toujours éparpillés quelque part sur le champ de bataille, faisant de celui ci un véritable royaume de la mort.

C'est cette épopée tragique que ce Librio tente de retracer à travers une sélection de lettres de poilus ayant connu, sans toujours y survivre, "l'enfer de Verdun". Un petit livre qu'il n'est pas inutile de lire ou de relire en ces temps de commémorations nationales et de réarmement mondial....
55 commentaires|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 mai 2013
Ce sont de vrais poilus qui semblent s'adresser à vous au travers de ce receuil poignant. D'aucun pensent que ces hommes, bridés par la sencure de l'armée n'ont pas livré véritablement le fond de leur pensées. Moi j'ai lu cela avec beaucoup d'émotion. J'avais dans le même temps acheté "J'étais médecin dans les tranchées", vibrant témoignage de quelqu'un qui a vu mourrir beaucoup de ses camarades, parfois tenté de leur sauver la vie, et au final, livré à titre postume un bout de notre histoire.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Aller à Verdun, c'était aller à la mort. Ces sombres témoignages d'apocalypse frémissent d'une humanité, d'une horreur, d'un patrotisme et d'un courage insondables.

Descriptions d'arbres soulevés du sol comme de simples brins d'herbes, feu roulant d'artillerie s'apprêtant mètre après mètre à submerger la tranchée, fureur guerrière faisant abattre des allemands sous un déferlement d'obus, tirs ininterrompus de 75 et puis, le bruit, les immondes plaies, la boue, la puanteur des cadavres, les cris des blessés jamais secourus, les gaz...
Comment ont-ils fait ? Cela relève de l'incompréhensible...mais ils n'ont pas fait défaut.

Leurs carnets, leurs mots, leurs pensées consignés dans ce petit recueil sont un des plus beaux hommages rendus à ces hommes de chair et de sang dont la vie s'est trouvée détruite ou ravagée par Verdun.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 mars 2013
Les témoignages de soldats de la Grande Guerre sont nécessairement peu criticables. Toutefois, le livre est court, il peut par contre être facilement utilisé par des scolaires. Maintenant, Gallica BNF met gratuitement en ligne les journaux de l'époque, il est facile de retrouver ce qui se disait en 14-18, ainsi que des témoignages de combattants.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 décembre 2011
J'ai fait l'acquisition de ce petit volume, il y a un peu plus de 2 ans. Mon aîné abordait en histoire la 1° guerre mondiale... IL cherchait "quelque chose de plus que ce qu'il y a dans mon livre du collège" . OK !

Il était d'autant plus intéressé par ces évènements que son arrière grand-père était né le 29 décembre 1913.... et n'a vu son père pour la première fois que fin 1917 ! Cet aïeul a retrouvé son foyer et ses deux fils, après avoir "laissé" ses deux pieds dans les tranchés (comme le disait pudiquement mon grand-père)

Cet arrière grand-père, adoré par mes enfants, étant né en 1913... a dû à son tour faire la guerre.
Il fut fait prisonnier... s'échappa à la frontière Franco-Allemande lors d'un transfert. Il traversa la France à pieds , dans des conditions proches de ce qui est décrit dans ce volume.

Une fois libre et proche de sa région natale il entra dans la résistance, devint chef d'un réseau, agent de renseignement pour le maquis de Birakheim,et fut décoré pour sa conduite exemplaire... il ne fit référence à ses décorations, que très brièvement avant de nous quitter à 95 ans.

Alors ce fut avec un respect immense, une émotion vive, parfois brutale que mon aîné (à peine 14 ans à l'époque) a lu ce petit volume, puis l'aîné de mes filles (de 2 ans sa cadette) s'empara elle aussi de ce volume, ainsi que d'un autre de cette collection que je recommande et que j'avais acheté en même temps Paroles d'étoiles : Mémoire d'enfants cachés (1939-1945)

Ces petits volumes (entre autre) ont laissé une empreinte indélébile dans le coeur, la conscience, de mes 2 grands.
Ces volumes brefs mais intenses ont mis des mots sur l'horreur de la guerre, sur la pudeur de leur arrière grand-père, sur l'histoire de la famille.

POURQUOI SEULEMENT MAINTENANT CE COMMENTAIRE?

Parce que nous avons eu une discussion,très intéressante tous les 3 cette semaine relative à "l'actualité".

Ils ne comprennent pas qu'en 2011 pour, comme ils disent "alimenter bassement une campagne de politique/ politicienne certains hommes politiques font renaître la germanophobie !!!" Comme le dit mon fils 16 ans maintenant, "comme si tout ces hommes massacrés, n'avaient servis à rien" .

Ma fille, quant à elle, fondamentalement germanophile, est choquée par la "bêtise des adultes, et des hommes politiques, ils feraient bien de lire ce genre de livres pour les rendre moins C..." je censure un mot de ma seconde !

J'ajoute ce qui fut le livre de chevet de mon aîné lorsqu'il avait 14 ans, à savoir : frères d'armes, voici le lien :Frères d'armes : Compagnie E, 506e régiment d'infanterie parachutiste, 101e division aéroportée; du débarquement en Normandie au nid d'aigle de Hitler
A METTRE ENTRE TOUTES LES MAINS.

Ces deux nations qui se sont affrontées, déchirées ;qui ont sacrifié leur jeunesse pendant tant d'années ont réussit quelque chose d'unique dans l'histoire de l'humanité : L'Europe... qui s'est élargie. Espace de paix . Espace d'échange.
"Famille nombreuse" aujourd'hui... donc plus complexe à gérer... MAIS méfions-nous de tout ceux qui veulent jeter le bébé avec l'eau du bain ! En souvenir de nos aïeuls, de nos grand-parents... et pour l'avenir de nos enfants.

Excellente lecture à toutes et tous, et à vous les ados !
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 novembre 2013
Le lecteur est plongé dans la cruauté de la bataille devenue pour la France le symbole de toute la guerre, grace aux reportages des hommes qui ont eu le malheur d'etre en premiére ligne, et la force de décrire le calvaire...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 octobre 2010
Ce livre est une bonne leçon d'histoire pour nous apprendre ce que les soldats de la 1ère guerre mondiale ont vécu
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 mars 2014
ce livre correspond parfaitement à mes attentes, pour les férus de la 1ère et 2ème guerre, historique, poignant, très bien écrit
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus