undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles6
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
4
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 17 octobre 2010
Ce témoignage d'une terrible tragédie mérite d'être plus diffusé. Il est écrit sans haine ni esprit de revanche. C'est un livre indispensable à tout ceux qui aiment l'histoire. Je le déconseille néanmoins aux personnes trop sensibles. L'holodamor est l'un des grands crimes du 20eme siècle trop souvent méconnu en France.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 15 décembre 2010
Dans son émouvant mais terrifiant témoignage, fondamental pour notre Mémoire Universelle, Anastassia Lyssyvets retrace en 1976 sa véritable histoire.
En effet, lorsqu'elle avait entre 9 et 12 ans elle a vu son enfance se transformer en un gigantesque cauchemar, entre 1931 et 1934 en Ukraine, pendant la Grande Famine (Holodomor) de 1932-1933, conduisant à la mort de 6 MILLIONS de paysans innocents.

L'auteur raconte donc, l'inéluctable descente vers une mort certaine par la faim : lente, "à petit feu" et affreusement douloureuse, de nombreux membres de sa famille. A tel point qu'avant de mourir ces pauvres gens n'avaient plus peur de la mort elle-même, car ils avaient : "juste extrêmement faim".
Anastassia Lyssyvets, par chance et surtout grâce aux sacrifices de ses parents, survécut à cette hécatombe par la Famine, mais elle vit mourir sous ses yeux :
- D'abord son père ;
- Ensuite son frère Vassylko ;
- Puis sa mère ;
- Puis encore sa petite soeur Halka ;
- Et bien d'autres membres de sa famille, de ses voisins, de ses amis...

Ce Génocide Stalinien a été provoqué par la politique de Collectivisation, engendrant des réquisitions forcées : jusqu'au moindre grain de millet et au plus petit morceau de nourriture chez les paysans.
Cette tragédie provoqua de nombreuses et horribles scènes de cannibalisme.
Ce programme d'extermination a eu pour objectif, l'anéantissement total par la politique de "Dékoulakisation" de la paysannerie, notamment Ukrainienne, par l'Arme de destruction massive : la FAMINE !
Le Génocide par cette Grande Famine de 1932-1933 porte aujourd'hui le nom de : HOLODOMOR.

Confer également :
- le C.D. audio sur ce même thème, de Nicolas Werth La grande famine en Ukraine 1932-1933, ainsi que l'important ouvrage de Robert Conquest La grande terreur, précédé des "Sanglantes moissons : Les purges staliniennes des années 30".

Puis, les précieux témoignages sur le thème du Totalitarisme, de :
- Alexandre Soljénitsyne (L'archipel du Goulag) ;
- Alexandre Soljénitsyne (Une journée d'Ivan Denissovitch) ;
- Jacques Rossi (Qu'elle était belle cette utopie !) ;
- Jacques Rossi (Le manuel du Goulag) ;
- Evguénia S. Guinzbourg (Le vertige Tome 1 et Le ciel de la Kolyma Tome 2) ;
- Margarete Buber-Neumann (Déportée en Sibérie Tome 1 et Déportée à Ravensbrück Tome 2) ;
- Iouri Tchirkov (C'était ainsi... Un adolescent au Goulag) ;
- Boris Chiriaev (La veilleuse des Solovki) ;
- Malay Phcar (Une enfance en enfer : Cambodge, 17 avril 1975 - 8 mars 1980) ;
- Sergueï Melgounov (La Terreur rouge en Russie : 1918 - 1924) ;
- Zinaïda Hippius (Journal sous la Terreur) ;
- Jean Pasqualini (Prisonnier de Mao) ;
- Kang Chol-Hwan (Les aquariums de Pyongyang : dix ans au Goulag Nord-Coréen) ;
- Aron Gabor (Le cri de la Taïga) ;
- Varlam Chalamov (Récits de la Kolyma) ;
- Lev Razgon (La vie sans lendemains) ;
- Pin Yathay (Tu vivras, mon fils) ;
- Ante Ciliga (Dix ans au pays du mensonge déconcertant) ;
- Gustaw Herling (Un monde à part) ;
- David Rousset (L'Univers concentrationnaire) ;
- Joseph Czapski (Souvenirs de Starobielsk) ;
- Barbara Skarga (Une absurde cruauté) ;
- Claire Ly (Revenue de l'enfer) ;
- Primo Levi (Si c'est un homme) ;
- Primo Levi (Les naufragés et les rescapés : quarante ans après Auschwitz) ;
- Harry Wu (LAOGAI, le goulag chinois) ;
- Shlomo Venezia (Sonderkommando : Dans l'enfer des chambres à gaz) ;
- François Ponchaud (Cambodge année zéro) ;
- Sozerko Malsagov et Nikolaï Kisselev-Gromov (Aux origines du Goulag, récits des îles solovki : L'île de l'enfer, suivi de : Les camps de la mort en URSS) ;
- François Bizot (Le Portail) ;
- Marine Buissonnière et Sophie Delaunay (Je regrette d'être né là-bas : Corée du Nord : l'enfer et l'exil) ;
- Juliette Morillot et Dorian Malovic (Evadés de Corée du Nord : Témoignages) ;
- Barbara Demick (Vies ordinaires en Corée du Nord) ;
- Vladimir Zazoubrine (Le Tchékiste. Récit sur Elle et toujours sur Elle).
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2012
ce récit simple dans sa forme, insoutenable pour le fond, est une preuve supplémentaire de la duplicité de cette idéologie qui sévit encore sous d'autres formes. Génocide dont on ne parle presque pas, pauvres morts !
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2014
Un petit livre, mais au combien douloureux à lire, sur cette terrible tragédie de l'holodomor.
Lecture à recommander pour ceux qui pensent qu'un régime totalitaire peut être la solution des problèmes de ce monde.
Ici, nous avons un super aperçu des solutions utilisées par Staline et ses sbires.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mars 2014
Je connaissais déjà ce témoignage du grand génocide ukrainien de 1932 provoqué délibérément par Staline. Je l'ai commandé en plusieurs exemplaires pour l'offrir et ainsi le faire connaître car ce génocide est volontairement nié par le gouvernement français.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2014
Impressionnant et bouleversant témoignage sur le génocide perpétré en Ukraine dans les années 30- 33 par la politique communiste de Staline . Ces faits ont été longtemps cachés et niés... Ce livre est hommage poignant a tous ceux qui sont morts au cours de ces années là.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles