undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 Rentrée scolaire cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

9
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Triangle rose
Format: AlbumModifier
Prix:17,95 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

12 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 26 janvier 2012
Cette bande dessinée relate en flash-back les souffrances subies par un allemand homosexuel à l'époque nazie. La question posée par son arrière petit-fils le plonge dans un abîme de souvenirs. De l'atmosphère légère et frivole des années précédant la guerre jusqu'au Berlin en ruines de l'après-guerre en passant par les camps et l'infamant triangle rose.

Le scénario est prenant, fort réaliste et bien documenté. Il s'appuie sur un dessin soigné et précis. Les couleurs sont assez incroyables et, à elle seule, suffisent à dépeindre l'atmosphère des années traversées : on passe de la couleur légère des années actuelles à la noirceur des années dites « noires », précisément. C'est un livre qui vaut donc le détour d'un point de vue historique comme d'un point de vue artistique.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 février 2012
Une oeuvre bouleversante par bien des aspects...

L'intérêt de l'ouvrage réside autant dans le devoir de commémoration face à l'Histoire que dans la nécessité de rendre hommage à une minorité dont le sort est encore de nos jours nié par nombre de personnalités, y compris par certains rescapés des camps. Ce livre trace d'ailleurs quelques pages à ce sujet. L'histoire débute en crescendo : de l'insouciance à l'horreur, de la confiance à la réalité ; ce livre traite de l'impuissance des homosexuels face au nazis mais également face à certains autres prisonniers. C'est l'histoire tragique d'une minorité inoffensive et silencieuse livrée à elle-même. "Triangle Rose" va à l'essentiel : pas de personnages secondaires, pas d'histoires dans l'Histoire, pas de pot autour duquel on tourne : les auteurs dépeignent avant tout une époque, une atmosphère, un malaise, que l'on ressent au fil des pages jusqu'à en avoir la gorge serrée. Et c'est là toute la force de l'oeuvre : la violence n'est que suggérée, évoquée. Nous la connaissons déjà - ce fut la même que pour toutes les autres victimes - et elle nous est épargnée visuellement pour n'en paraître que plus importante. En finissant le livre, on se souvient que tout cela était hier encore, et qu'il reste tant à faire...

Quelques considérations "techniques" par ailleurs : le retour dans les années 30 et ultérieures est fort, grâce à un trait sûr et un travail d'ombres et de détails remarquable, tout à fait immersif. L'ouvrage dense, imprimé en très haute qualité, débute et se finit en couleurs.

"Triangle Rose" surfe avec brio sur la vague actuelle des bandes dessinées historiques exposant simplement les faits, pour une piqure de rappel aussi ludique que sérieuse. Un indispensable pour les férus d'Histoire, et pour celles et ceux qui veulent s'intéresser à un sujet trop souvent tabou à notre époque, au coeur d'un ouvrage de belle réalisation qui ne tombe pas dans le piège facile du militantisme ni du communautarisme.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 avril 2012
Une BB excellente. Derrière la grande histoire du Nazisme et de la percécution des minorités qui ne cadrait pas avec l'idéal Aryen, nous suivons un groupe de Jeunes dont le plaisir de vie est communicatif. Mais leur seul tort est d'être d'homosexuel et de l'afficher ouvertement.

Nous apprenons que l'arsenal juridique fortement répressif existait depuis longtemps à l'égard des homosexuels (code 175) et que ce code a été introduit en France sous Vichy pour n'être abrogé qu'en ..1982.

Une BD assez noire qui montre que les nouvelles générations (le récit est un grand flash-back sur l'histoire intime que raconte un arrière grand père à son petit fils) n'ont peu être pas compris cette tragédie.

A la fin de la BD le lecteur est bouleversé mais pas le groupe de jeunes étudiants qui souhaite compléter les propos du vieillard par Wikipedia, tout en ayant - peux être - pas compris la tragédie vécue par cet Homme: déni de l'histoire ou préférence non consciente pour une vision plus aseptisée (mainstream) de l'histoire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 octobre 2013
les dessins sont magnifiques et l'histoire prenante.
Un jeune demande à son grand père déporté de la seconde guerre mondiale de lui raconter la vraie histoire des camps de concentration. Le grand père n'avoue pas qu'il était un triangle rose. l'histoire est très belle, je regrette juste que le passage concernant la déportation du grand père soit à mon goût un peu courte. La fin nous rappelle une actualité pas si lointaine du paragraphe 175.
je le conseille à tous ceux qui souhaitent en savoir plus sur ce sujet, trop longtemps laissé taboo
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 mars 2014
J'aurai dû lire cette triste bande dessinée il y a longtemps, juste après l'avoir achetée. Aujourd'hui sa lecture trouve un écho douloureux dans l'actualité politique française. Triangle rose, c'est l'histoire des oubliés de la déportation, ces homosexuels qu'on a qualifié pendant longtemps de criminels et non pas de victimes, bien que souffrant comme tant d'autres minorités des exactions nazies.

Ce que je ne savais pas, en revanche, et ce fut aussi l'intérêt de cette lecture, c'est que le régime avait initialement une certaine complaisance vis à vis des homosexuels, certains étant même membre du parti d'Adolf Hitler, d'autres faisant parti de son service d'ordre. Leur haine de certains ne les a pas protégé de ceux qui haïssent les minorités, et c'est peut-être ça, qu'il faudrait faire comprendre aux minorités qui sont tentées par les extrêmes : ils vous tolèrent parce que vous leur servez à des fins électorales, et puis une fois au pouvoir...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 janvier 2014
J'avais déjà entendu parlé du sort réservé par les nazis aux homosexuels, mais je voulais compléter mes informations...
J'ai trouvé cette BD remarquable : très claire, bien explicite, la couleur "sepia" pour le récit de ce grand-père, apporte une touche qui fait particulièrement bien ressentir au lecteur, toute la dimension de ce drame humain.
A découvrir absolument...!Indispensable!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 19 mai 2014
Une part peu connue et surtout cachée des camps de concentration: la déportation et la souffrance des homosexuels.
Le plus grave et désorientant est le refus même de certains anciens des camps de reconnaitre le droit au souvenir de ces hommes qui ont autant soufferts qu'eux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
8 sur 11 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
A l' heure d' aujourd' hui des lycéens décident d' aller interroger pour un travail destiné au lycée l' arrière grand-père de l' un d' entre eux. Andreas était un jeune homosexuel qui vivait à Berlin peu avant la guerre et qui dénoncé par sa concierge s' est retrouvé dans les camps de concentration porteur du fameux triangle rose. Ce livre nous raconte de façon très réaliste et bien documentée la escente aux enfers qu' ont connu ces jeunes allemands. La difficulté de leur existence y compris dans les camps, et le fait que cet ostracisme a continué après la guerre quasiment jusqu' à aujourd'hui. L' attitude des jeunes est d' ailleurs particulièrement bien rendu.

A l' heure où le dernier porteur français du triangle rose est mort voir un album abordant ce sujet, est vraiment intéressant, car il porte mémoire. Les mots et les images ne seront que les porteurs de cette barbarie faite à l' homme puisque les voix disparaissent. Cet album est une très belle illustration du trajet dramatique qu' ont vécu les jeunes homosexuels des 2 sexes, les allemands étant les premiers à franchir les portes de cet enfer. Les dessins sont bien réalisés. Les couleurs illustrent cette descente dans le monde d' Hadès, quittant la luminosité de l' époque d' aujourd' hui pour plonger dans les tons sépias, pour basculer ensuite dans l' obscurité de la barbarie. Le scénario est bien fait nous rend attachants les héros, et nous rend vraiment insupportable la barbarie. Cetalbum est une vraie réussite qui ne peut que nous faire réfléchir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 août 2013
Cette BD est un super instrument pour faire connaître ce qui s'est passé aux jeunes qui ne sont pas au courant de cet aspect des camps. Elle est très explicite et donne à réfléchir, même après avoir fini la lecture...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Itinéraire d'un triangle rose
Itinéraire d'un triangle rose de Rudolf Brazda (Poche - 9 février 2013)
EUR 6,70

Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel : Récit
Moi, Pierre Seel, déporté homosexuel : Récit de Pierre Seel (Broché - 1 avril 1994)
EUR 15,90

Les Oubliés de la mémoire
Les Oubliés de la mémoire de Jean Le Bitoux (Broché - 24 avril 2002)
EUR 25,20