undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

193
3,9 sur 5 étoiles
La Princesse des glaces
Format: BrochéModifier
Prix:9,50 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 janvier 2009
Suède, de nos jours.
Erica Falk, jeune écrivain trentenaire, réside pour quelque temps dans la demeure de ses parents décédés depuis peu, à Fjällbacka pour y trier leurs affaires.
C'est elle qu'un voisin vient chercher pour lui montrer ce qu'il vient de découvrir, alors qu'il allait simplement vérifier que tout allait bien dans la maison d'Alexandra Vijkner : le cadavre de celle-ci, gelé, dans la baignoire, les veines des deux poignets tranchés.
L'hypothèse initiale du suicide est rapidement battue en brêche et Erica se trouve entraînée dans la quête de ce que fut exactement la vie de la belle et riche A (son amie d'enfance qui s'était détournée d'elle, sans qu'elle en ait jamais compris la raison) et des raisons qui ont pu conduire à son meurtre.
A cette occasion, elle renoue avec Patrick Hedström , lui aussi ancien camarade de classe, et maintenant policier de son état, chargé de l'affaire...

Je me suis aisément embarquée dans cette histoire, même si, au départ, la platitude de l'écriture m'a surprise (et je passe sous silence quelques bizarreries de style sans doute dues à la traduction, il y aurait des progrès à faire de ce côté-là !). Mais, bon, quand le récit tient la route, je peux m' accomoder d'une écriture sans relief. La narration est rythmée. Je ne me suis pas ennuyée à suivre le déroulement de l'enquête (sur le thème classique de la vie plus mystérieuse qu'il n'y paraissait de la victime du meurtre), avec son lot de secrets qui finiront par être dévoilés, même s'il m'a semblé distinguer un petit fléchissement aux 3/4 de l'ouvrage. Arrivée à cent pages de la fin, je croyais d'ailleurs avoir tout deviné... mais ce n'était pas le cas : il m'en restait encore à apprendre ! Quant à l'évolution de la vie personnelle d'Erica en contrepoint, elle n'était pas désagréable du tout. A noter, d'ailleurs, que l'auteur s'intéresse aussi au pendant masculin d'Erica, Patrick : elle décrit ses affres au moment de choisir sa tenue pour le rendez-vous du soir, ses inquiétudes quant à son poids, ses rêveries amoureuses... et les aveux que lui extorque sa sympathique collègue au sujet de sa vie sentimentale. Comme quoi, la chick litt, ça peut aussi concerner les mâles !

On profite un peu du dépaysement lié au cadre, avec ce petit village en bord de mer très calme en hiver (et où il fait quand même moins 15 degrés !). L'aperçu de la bourgeoisie locale ne va pas jusqu'à évoquer Simenon ou Chabrol (comme le prétend la quatrième de couverture, que j'ai parcourue ensuite... je n'ai d'ailleurs pas vu non plus le rapport avec les "Desperate Housewives" utilisées comme argument de vente, puisque Erica est célibataire !), c'est moins affiné (si j'en crois, pour Simenon, les adaptations cinématographiques, car je n'ai rien lu de lui).

Bref, je dirais qu'on a affaire à un roman qui m'a rappelé Mary Higgins Clark dans ses bons jours (c'est-à-dire à l'époque où je la lisais encore, quand il me semblait que les personnages étaient autre chose que des stéréotypes), version suédoise, croisée avec de la chick litt. (version pas bête), ce qui permet d'alléger la tonalité d'ensemble. Un polar de bonne tenue, donc, mais qui reste dans sa catégorie, standard (même si la couverture évoque plutôt le registre haut de gamme).
J'ai apprécié cette lecture, agréable, et je serais curieuse de connaître la suite des aventures d'Erica Falk, dont j'ai appris que 4 tomes étaient déjà sortis en Suède.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
22 sur 27 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un mot : c'est presque nul. Seule la fin a un vague intérêt. Stig Larsson n'avait pas de souci à se faire, H. Mankell non plus, les autres grands du polar scandinave (L. Davidsen, A. Thorarinsson, G. Staalesen, J. Nesbo, H. Nasser, A. Indridason ou D. Turell) peuvent dormir tranquilles. Ce n'est pas en lisant cette déplorable bleuette que les lecteurs vont les abandonner.
Intrigue nulle, dialogues effarants de lourdeur, sous-intrigue amoureuse navrante, description sociale très convenue et sans aucun intérêt (ah le filon inépuisable du lourd secret de famille!) suspens inexistant, fausses pistes grosses comme des fjords, héroïne fade, bêtasse, QQ-la-praline, lenteur digne d'un escargot fatigué, construction minable.
Puis d'un seul coup Miss Läckberg se réveille : " bon j'ai commencé un polar, faut que je m'y mette pour de bon" a-t-elle dû se dire à peine 80 pages avant la fin et notre intérêt lui aussi soulève une paupière. Oh! rien de transcendant! Mais ça permet de ne pas arrêter le roman bien que ce 'rebondissement' ne tienne même pas la distance jusqu'à la fin !
Mais comment ce roman a-t-il pu se vendre autant ? Et être à ce point renommé ? Mystère intégral.
Je me demande encore comment j'ai pu ne pas le laisser choir au bout de 150 pages : peut-être pour pouvoir écrire une critique honnête ?
Passez votre chemin et allez lire un des auteurs ci-dessus que je me permets de conseiller, surtout les 4ème et 6ème !
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
C'est le 1er livre que je lis de cet auteur. J'ai bien aimé et c'est surtout dû au fait qu'effectivement les personnages du livre sont complexes et entiers. Nous avons accès à leur psychologie et pouvons nous mettre aisément dans la peau des uns et des autres, sans pour autant percer le mystère. Le mystère des évènements reste entier jusqu'à la toute fin et même si l'intrigue n'est pas si originale que ça, les imbrications des divers évènements les uns par rapport aux autres, nous tiennent en haleine.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 32 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Une couverture attrayante, une 4 ème de couv' où j'ai pêché "enquêtrice au foyer façon Desperate Housewife", une allusion à "Millénium" (en termes de chiffres de vente, il est vrai), et j'étais cuite : La princesse des Glaces
était pour moi.
"Princesse des glaces", Alex l'est à plus d'un titre : par sa beauté et sa froideur soudaine et parce qu'on la retrouve suicidée dans une baignoire d'eau gelée...
Son amie d'enfance , Erica,la découvre et va être chargée par la famille de rédiger un texte à la mémoire de la défunte, bon prétexte pour mener l'enquête sur le passé d'Alex.
Camilla Lackberg tresse avec habileté trois intrigues: la policière, de facture classique mais riche en rebondissements ,même si Erica fait souvent fi des règles en vigueur dans la police ; la sentimentale avec une héroïne clairement donnée comme écho de Briget Jones:la trentaine bien entamée, célibataire, des kilos en trop...et un amoureux d'enfance qui a eu la bonne idée de devenir policier; une intrigue familiale enfin car Erica vient de perdre ses parents et refuse de vendre la maison familiale, contre la volonté de sa soeur,manipulée par un mari pas si bien sous tous rapports que cela (il est même carrément ignoble). Le tout traité avec pertinence, alternant émotion et humour.
La traduction est parfois lourde, on se demande si les deux traducteurs ont travaillé en harmonie, mais l'ensemble se lit avec plaisir. Une fois encore les auteurs nordiques se montrent moins frileux (je sais c'est facile!) que leurs confrères français et ne rechignent pas à évoquer des thèmes tels que la violence conjugale dans les milieux apparemment sans histoires.
J'avais deviné rapidement quel avait été le problème d'Erica mais l'auteure a su injecter une dose de noirceur supplémentaire et traiter ce thème ,devenu hélas courant,avec sensibilité .
Nous sommes loin de la réussite de Millénium mais il ne faut pas bouder son plaisir.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 août 2012
Ce qui est le plus plaisant dans ce livre, à mon sens, c'est l'immersion assez efficace dans l''atmosphère d'un village côtier suédois avec sa météo capricieuse, ses vieilles maisons en bois et sa mentalité d'un autre temps. Les personnages sont également attachants tout comme leurs petites histoires parallèles à l'intrigue principale, et ce, malgré une certaine naïveté.

Par contre, même si la trame du livre est accrocheuse dès le départ, elle se révèle assez rapidement cousue de fil blanc et la chute est devinée peu après la moitié du tome, ce qui est franchement décevant voire même gauche de la part de l'auteur.
Dommage.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 7 juin 2013
il est rare que je ne termine pas un livre, pourtant j'en suis un gros consommateur. Cette princesse m'a trop ennuyé, J'ai abandonné au tiers du roman.....
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Tout d'abord, en ignorante que je suis, je ne connaissais pas Camilla LACKBERG et j'ai donc acheté ce livre en suivant les appréciations de certains lecteurs que j'aime bien.
Je n'ai pas été déçue. J'y ai trouvé ce que je cherchais c'est à dire une histoire bien ficelée. Même si on se doute assez vite de certaines choses, il faut vraiment arriver à la fin pour que toutes les pièces du puzzle s'enclenchent.
J'ai bien aimé l'écriture (même s'il y a quelques problèmes de traduction effectivement), les personnages qui sont assez fouillés, Erika et Patrik qui sont des gens "comme tout le monde" et ça il faut dire que ça change un peu de tous les super flics et les super pin up que l'on trouve beaucoup dans les polars américains.
Bon, après j'ai lu dans les critiques que ça ne valait pas MILLENIUM !!! Je pense tout simplement qu'il faut comparer ce qui est comparable. On ne mélange pas les pommes et les poires. Tout ça par la faute de la promo qui en fait souvent beaucoup trop. En ce qui me concerne je n'avais rien lu sur l'auteur ni sur ce livre donc aucune déception.
Je le conseille vivement comme une intrigue bien menée et un bon moment de lecture en perspective sans s'attendre à un chef d'oeuvre. Tout le monde a le droit d'exister.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 avril 2013
Très rythmé, de l'action, des personnages attachants.... Je découvre cette auteure et ne suis pas déçue du tout! On entre dans le vif du sujet tout de suite et c'est très entrainant!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 octobre 2013
Y'a des moments comme ça où je me mets à lire "que des polars" puis que des "prix littéraires, puis "que des romans historiques" puis etc, etc...
Là, c'est la période "NOIR C NOIR" !
Après x autres polars, j'ai lu "La princesse de glaces. C'était le premier livre que je lisais de cette auteure. J'ai accroché.J'ai lu les autres ( sauf 3). Mes préférés pour le moment sont "le gardien de phare" et " La sirène".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 6 août 2012
La découverte du corps sans vie de son amie d'enfance, dans la maison familiale de Fjällbacka, petit port suédois au nom alambiqué, est un point de départ, sans retour. Tous les indices laissent à penser que la belle et talentueuse Alexandra Wijkner s'est suicidée: poignets tailladés dans une baignoire d'eau gelée, femme presque trop parfaite pour être sincère' Mais voilà, Ericka n'a pas dit son dernier mot. On pénètre alors dans une ambiance lourde de silences, de secrets familiaux enfouis sous les flocons de neige. L'auteur excelle à nous tenir en haleine dans la description et l'avancée de l'intrigue; au fur et à mesure de ses entretiens avec les gens du coin, Läckberg peint avec talent les ressorts psychologiques de ses personnages, les liens parfois très secrets qui les unissent. Nous avançons peu à peu sous une épaisse couche de glace, et découvrons alors les secrets que cette communauté d'habitants s'est soigneusement appliquée à enterrer tout au long des années.
Excellent roman de Camilla LACKBERG. Je vous le recommande chaudement à tous les amoureux d'intrigue policière, et des relations complexes entre humains ("roman spychologique").
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le prédicateur
Le prédicateur de Camilla Läckberg (Broché - 27 avril 2013)
EUR 9,70

Le Tailleur de pierre
Le Tailleur de pierre de Camilla Lackberg (Poche - 28 septembre 2013)
EUR 10,00

L'oiseau de mauvais augure
L'oiseau de mauvais augure de Camilla Lackberg (Broché - 7 mai 2014)
EUR 9,70