undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles210
4,1 sur 5 étoiles
Format: PocheModifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dernier tome de la cultissime trilogie Millenium, j'avais commencé La reine dans le palais des courants d'air avec plusieurs appréhensions : ma première crainte était de me retrouver face à un début extrêmement long, caractéristique des deux tomes précédents, ma seconde crainte, et pas des moindres, était de rester sur ma faim. En effet, Stieg Larsson, l'auteur, avait prévu pas moins de sept tomes à sa série, mais celui-ci décéda après avoir rendu le troisième opus.

Heureusement, j'ai été vite rassurée. Il faut dire que ce volume est la suite directe de « la fille qui rêvait d'un bidon d'essence et d'une allumette » et comme le tome deux s'est fini un peu... brusquement. Le roman final a au moins le mérite de nous replonger directement dans l'histoire Salander. En effet, nous avions fini le tome deux avec une Lisbeth entre la vie et la mort (avoir une balle dans le cerveau et être enterrée vivante n'est pas de tout repos). Mais, je vous rassure, Lisbeth est vivante ! Si sa vie ne semble pas en danger, sa liberté semble compromise. La jeune femme a, en effet été interpelée par la police. Le complot autour de Zalachenko se précise et Super Blomkvist enquête pour libérer Salander. Une chose est sûre : des têtes vont tomber en Suède, et ça va faire mal !

Parmi les trois tomes, « La reine dans le palais des courants d'air » est celui auquel j'ai le plus facilement accroché. Pas de fioritures, ou du moins, très peu, Larsson nous livre un roman complet et abouti. J'avais parfois l'impression de lire un récit documentaire tant l'intrigue est bien ficelée. D'ailleurs, les termes économiques ou l'organisation politique de Suède me sont restés plutôt mystérieux. L'économie ou la politique sont déjà à la base compliquées, rajoutez à cela un vocabulaire suédois et cela devient un véritable casse-tête à comprendre. Pourtant, on se laisse volontiers entraîner par ce dernier volume. On retrouve les personnages des deux tomes précédents : Lisbeth Salander même si elle est moins présente dans le tome. Il faut dire que la jeune femme est enfermée dans une chambre d'hôpital et qu'il est difficile de lui donner un rôle prépondérant dans l'enquête. Mais même si Salander est moins présente, j'ai apprécié chacune de ses apparitions. J'y retrouve ma Lisbeth associale, à l'humour grinçant, la hacker qui m'impressionne.
Le personnage de l'histoire, c'est Blomkvist, Super Blomkvist. Après trois romans, je reste partagée. Il a tout du personnage que je pourrais apprécier : le côté journaliste curieux, il n'a aucun scrupule à fouiller, il sait ce qu'il veut et fera tout pour l'obtenir. Qu'est-ce qui cloche, alors ? La réponse est simple : ce qui m'exaspère, c'est le côté tombeur de Mickael. Pourquoi est-il obligé de mettre toutes les femmes dans son lit ? Et s'il n'y avait eu que le côté sexe, ça passerait, mais non, il faut qu'elles tombent toutes amoureuses de lui. On ne l'appelle pas Super Blomkvist pour rien, apparemment !
La bonne surprise de ce tome, au niveau personnage, c'est Annika Giannini, l'avocate de Lisbeth -et accessoirement saeur de Mickael. J'ai eu peur à l'introduction du personnage : on avait une parfaite potiche aux ordres de Blomkvist, et c'est ce qu'elle est jusqu'au procès de Lisbeth. Heureusement, le plaidoyer la révèle et je dois même dire que c'est, à mon sens, le moment le plus jouissif du roman. Je pensais même que ce passage marquerait la fin du livre, une fin forte, en apothéose, et pourtant, l'auteur a préféré rajouter un épilogue ce qui a complètement cassé la fin. Certes, avec le procès de Lisbeth, j'ai tout de suite pensé que l'affaire Niedermann passait à la trappe (et que ça aurait été l'histoire du fameux tome quatre). Mais non, un épilogue vient répondre brièvement aux interrogations laissées en suspens. La reine dans le palais des courants d'air remplit donc parfaitement son rôle de dernier volume mais la fin en est presque trop facile.
33 commentaires13 sur 13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 mars 2009
J'avais laissé de côté le 3e livre pour que la trilogie ne se finisse pas trop tôt mais ça a été une belle erreur. Autant le 2e volume est une histoire indépendante où l'on retrouve les personnages du 1er, autant là le 3 est la fin du 2, ni plus ni moins!
J'avais oublié les noms de certains personnages et dans "La reine du Palais de Courant d'Air", il y en a beaucoup (trop?) des personnages!
L'intrique, déjà, est plutôt "politique". Bomkvist enquête sur la SAPO et sur une section speciale (façon complot CIA à la sauce suédoise). J'ai trouvé ça tellement moins intéressant que l'histoire d'Harriet Vanger, disparue depuis 20ans sur un île!!
J'adore le personnage de Lisbeth que je trouve compliqué, intéressant, attachant et assez original. Dans le 3e volume, Lisbeth est au coeur de l'intrigue mais finalement le récit s'attarde plus sur ce qui gravite autour d'elle plutôt que sur elle particulièrement. Du coup, cela créé un roman qui traîne en longueur, avec je-ne-sais-combien d'enquêteurs.
Pour finir, je dirais que la traduction n'est pas de bonne qualité, il y a vraiment des phrases qui sonnent "bizarres" et peu authentiques!
Pour résumer, si vous aimez Lisbeth, que vous n'êtes guère intéréssé par les enquêtes politiques, ce livre peut vous décevoir comparé aux deux précédents.
Mais il est vrai qu'encore une fois le livre se lit quand même, on a envie de savoir la suite (même si parfois on se demande si ça va arriver!) et on arrive au bout des 700 pages.
Pour moi, le 1er volet reste incontestablement et de loin le meilleur de la trilogie (j'avais aimé le deuxième pour la proximité avec le personnage de Lisbeth cependant) et le troisième est vraiment le moins bien!
22 commentaires31 sur 33 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je viens avec ce tome 3 de terminer cette trilogie.
Ayant maintenant une vue d'ensemble de l'œuvre de Stieg Larsson, il me paraît évident que ces trois livres sont bien plus que de simples polars.
Millénium est aussi et peut être surtout une étude sociologique de la société Suédoise.
En effet l'auteur qui était un journaliste économique et un rédacteur en chef de journal a je pense au travers d'une histoire voulu nous décrire son pays, ses mœurs dont une liberté sexuelle plus développée et plus acceptée que dans les pays latins , le fonctionnement de ses institutions, de ses services secrets, la présence de groupes fascistes etc...
Grâce à Stieg Larsson, j'ai l'impression de connaître un peu mieux la Suède et les Suédois.
En conclusion, je dirai que j'ai vraiment adoré ces trois tomes et que Lisbeth m'a fait craqué. Je me rappellerai longtemps de cette trilogie et de ses personnages.
je comprends aussi beaucoup mieux les commentaires des internautes (fans de polars plus classiques) qui n'ont pas aimé.
0Commentaire2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 février 2009
ce livre repart sur les chapeaux de roue dès les premières lignes... nous voilà replongé dans la maison de gosseberga sans trop savoir ce que va se passer... un tourbillon de sentiments, de rebondissements, de difficultés surmontés grâce à toutes les forces positives... et un dénouement qui nous prend jusqu'aux dernières pages ! mais malheureusement, quand le dernier mot arrive, on sait que plus jamais on ne pourra lire les aventures de Blomvist, Erika et Lisbeth.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Légèrement en dessous des deux premiers peut-être en raison des explications un peu longues données sur le fonctionnement de la SAPO .
Malgré ce , on peut se dire que cela a au moins le mérite de faire durer le plaisir même si le rythme de l'histoire en souffre quelque peu . Cette géniale LISBETH et cet intrépide MICHAEL ne demandaient qu'à vivre . Dommage que leurs destins s'arrêtent en si bon chemin .CHAPEAU MONSIEUR LARSSON
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 31 juillet 2009
Impossible de ne pas lire le 3eme opus de cette trilogie a moins de ne pas avoir aimé le 2eme. Cependant, trop de détails dans le premier tiers rendent le livre bien long puis, dans les 50 dernières pages,une fin baclée à la "vas y que j'te pousse" et on reste un peu sur sa faim.
Ne désespérez pas, il est pas mal quand même.
0Commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
VINE VOICEle 14 mai 2008
Après deux excellent tomes, ce tome suit directement le second volet, d'ailleurs après la fin du deuxième tome, je vous conseil d'avoir le troisième sous la main car c'est difficile de tenir.
Une série que l'on engloutie en un rien de temps, l'enquête tient la route, il y a plein de péripéties. Un vrai coup de chapeau à l'auteur qui m'impressionne, j'ai dévore littéralement ces 700 pages, et à la fin, je n'ai qu'une chose à dire j'en redemande.
On apprend sur la page de garde que l'auteur est mort d'une crise cardiaque après avoir rendue les trois tomes de millénium, c'est vraiment dommage car il avait su créer des personnages très attachants, touchants et surtout différents qui aurait put encore évoluer.
Bien que le passé de Lisbeth est à peu près dévoilé, il y a encore plein de question en suspens, par exemple j'aurai voulu connaître sa soeur.
Pour moi c'est la série de l'année qui ne faut surtout pas manquer, vous allez adorer.
0Commentaire13 sur 15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Il y a des retrouvailles qui ne se fêtent pas. Celles de Lisbeth et son père Zala sur fond de secrets d'état et d'une section spéciale de la SAPO en font partie. Le combat sera très rude.

Un fait appréciable dans la trilogie est que l'auteur ne se cantonne pas un style dans tous les tomes. Certes, il s'agit toujours de polars. Néanmoins, le tome 1 se fondait plutôt sur des études psychologiques et des déductions, le tome 2 nous embarquait dans un thriller et le tome 3 prend la forme d'un roman d'espionnage.

Ce troisième tome de Millenium est celui que j'ai le moins apprécié. Les rebondissements deviennent vraiment trop invraisemblables pour moi. Mais je suis tout de même allée facilement jusqu'au bout parce que j'étais sur la lancée des deux premiers et surtout parce qu'il n'était pas envisageable de ne pas connaître la fin. Je reste avec un vrai regret tout de même à la fin de cette trilogie, à savoir de ne pas en avoir découvert plus sur la soeur de Lisbeth.
0Commentaire7 sur 8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Le troisième livre de la trilogie Millenium de Stieg Larsson est assez souvent considéré comme le moins bon des trois. Cela peut se comprendre, car l'intrigue est moins implacable que le premier (une enquête journalistico-policière, menée avec rigueur et méthode, sans pour autant perdre de vue la mise en place de personnages forts), et moins tendu que le second (à partir du double meurtre qui intervient au milieu du volume, la chasse à la femme et à la vérité est menée sur un rythme absolument effréné). Pourtant, on retrouve avec plaisir les personnages qui sont désormais familiers au lecteur, et on suit sans problème leurs pérégrinations jusqu'à la fin.

De nombreux éléments de l'intrigue restaient non résolus à la fin du second volume, et le troisième vient conclure beaucoup de choses. Autant le premier tome aurait pu se suffire à lui-même, autant le second appelait clairement une suite. On retrouve Mikael et Lisbeth immédiatement là où le second les avait laissés. De nouveaux personnages font leur apparition, tous plus intéressants les uns que les autres, et l'intrigue recèle de réels retournements de situation surprenants. Le procès où l'on règle enfin son compte à Teleborian est par exemple un vrai moment savoureux, et permet à la sœur de Mikael de vraiment exister sur le papier, alors que jusqu'ici, elle restait reléguée à l'état de personnage-ressort pour faire avancer l'histoire ou mieux mettre en valeur son frère, notamment dans le tome 1. Et l'intrigue qui se concentre cette fois-ci sur la Police d'état, et ses dérives possibles, renouvelle assez bien la série, après s'être intéressé aux grandes entreprises privées (tome 1), puis au crime organisé (tome 2), toujours sur fond de combat féministe assumé.

Cependant, on ne peut s'empêcher de parfois se demander l'intérêt de telle ou telle sous-intrigue (notamment celle du gars qui harcèle Erika). Et de regretter que ça parte un peu dans tous les sens, de manière un peu moins maîtrisée que dans les volumes précédents.

On passe tout de même un bon moment en compagnie de ce livre, que je recommande exclusivement aux lecteurs des précédents tomes.
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 avril 2011
J'ai dévoré le livre en moins d'une semaine.
Tout comme l'ensemble de la série millénium, excellent livre. Sans doute celui dans la série millénium, le plus abouti en terme d'intrigues et rebondissements, un peu moins en termes de détails .
Je regrette que l'auteur ait disparu si tôt, en nous laissant dans l'expectative.

Comment donner envie de lire ce livre sans donner de détails... Disons que dans la continuité du 2ieme volet de Millenium, nous allons d'une part plus en détail, dans la vie de la protagoniste la plus secrète du livre, l'enquête autour du clan Zalachenko, et la révélation finale... ainsi qu'une petite surprise sur l'épilogue qui laissait entrevoir ce qu'aurait pu être le prochain livre de la série...

Je recommande fortement de lire la série complète dans l'ordre pour se laisser entraîner peu à peu dans les histoires et les personnages
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus