undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

129
4,3 sur 5 étoiles
Le Tailleur de pierre
Format: PocheModifier
Prix:10,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

39 sur 40 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Troisième volet des romans noirs de Camilla Läckberg mettant en scène Erica Falck, ce récit est une réussite à mon sens.

"La Princesse de glace", premier roman de la série était particulièrement intéressant; "Le Prédicateur", second volet, m'avait paru moins réussi, moins cohérent, plus ennuyeux.

On retrouve dans ce troisième roman tous les ingrédients qui ont fait, à mon avis, le succès de cette auteure suédoise: un sens aigü de la psychologie -nous sommes plongés dans les pensées les plus intimes et les plus inavouables de tous les personnages-, une capacité à varier les scènes en laissant toujours une pointe de suspense.

Elle n'hésite pas à parler des difficultés d'Erica à gérer sa relation postnatale avec son enfant, à laisser s'exprimer l'attrait morbide de Morgan atteint du syndrome d'Asperger, les mauvais calculs d'Agnès pour un tailleur de pierre...Et surtout, nous découvrons au fil des pages pourquoi Charlotte (l'amie d'Erica)et Niclas ont perdu leur fille Sara assassinée dans des circonstances surprenantes. On vit tous à travers cette narration la douleur de la perte d'un enfant.

J'émettrai cependant quelques critiques: les histoires de famille sont parfois un peu embrouillées. On se perd de temps à autre dans l'avalanche de noms et de récits parallèles qui se multiplient.

Ce roman appartient au genre policier, mais ce qui finalement retient ma plus grande attention et admiration, c'est la capacité qu'à l'auteure à décrire ses personnages de l'intérieur, à nous plonger au coeur des pensées de chacun en n'omettant jamais de parler du pire, de ce qu'habituellement les convenances ne permettent pas d'exprimer: les pensées les plus abjectes sont nommées et expliquées.

De plus, le livre publié chez Actes Sud, est très agréable à toucher, à manier. La taille des caractères et la présentation en facilitent la lecture. Si vous aimez la psychologie sur fond d'enquête policière, ce roman sera susceptible de vous intéresser.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
25 sur 27 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 octobre 2010
Sans aucun doute pour moi, le "tailleur de pierre" est le meilleur roman policier de Camilla Lackberg. A peine commencé, je n'ai pour ma part pas réussi à décrocher. J'en rêvais même la nuit!
Les deux histoires parallèles sont surprenantes d'inventivité, et lorsqu'elles finisent par se rejoindre, l'histoire se clarifie de façon surprenante.
"Les monstres ne sont eux mêmes que le produit d'autres monstres". Bon ok, ce n'est pas de la grande philosophie. Cela vient d'un épisode de la fin de saison 6 de "Desperate Housewives". Mais néanmoins, ce petit adage correspond tellement bien à l'épilogue de ce polar que je ne résiste pas à l'envie de le mentionner. J'ai même pour ma part trouvé que l'assassin avait des circonstances sérieusement atténuantes au vu de ce qu'il avait lui-même subi.
Par ailleurs, je trouve que l'auteur dépeint d'une façon remarquable toute l'ambivalance du rapport mère- nourrisson. Car Erika, qui vient d'accoucher de son bébé, souffre manifestement d'une dépression post partum. Et Lackberg, très loin des clichés archaïques et hypocrites représentant les bonheurs multiples de la maternité, nous présente une jeune mère aux sentiments contradictoires envers son nouveau-né. Amour et Haine se mélangent alternativement et subtilement envers le bébé. Et chaque femme ayant fait la belle mais terriblement douloureuse expérience de la maternité, doit se retrouver un peu en Erika.
quel dommage que l'auteur n'ait pas été à la hauteur de la suite. "L'oiseau de mauvais augure" est pour moi un échec cuisant et je ne comprends pas comment un écrivain manifestement aussi talentueux puisse être aussi inégal.
Si vous ne deviez lire qu'un seul Lackberg, selon moi cela devrait indéniablement être "le tailleur de pierre".
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 décembre 2010
Sara, 7ans, est retrouvée un matin, flottant dans la mer. Un pêcheur souhaitant relevé ses filets, trouva le bras de la petite fille emmelé avec ces derniers.
Après autopsie, on retrouve de l'eau douce savonneuse, ainsi que du charbon dans son estomac.

Comme pour les 2 premiers livres ( la princesse des glaces, et le prédicateur), on garde le même rythme au fil des pages. Pas de temps morts, et des rebondissements incessants.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
25 sur 28 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un excellent rythme dans l'écriture qui termine chaque épisode sur un mini suspense. Des chapitres courts qui permettent d'éviter la lassitude des nombreuses attentes dues aux ruptures temporelles. Malheureusement si les personnages sont dans l'ensemble consistants et bien décrits, ils présentent de nombreuses similitudes qui les rendent parfois difficilement discernables, et de plus, certains sont tellement à la limite du cliché qu'ils y perdent en crédibilité. Quelques morts de trop aussi qui ne font que desservir inutilement un récit qui menace de verser dans le grand guignol, bien qu'il n'atteigne pas encore l'univers sombre de Mo Hayder ou de Frank Thilliez. Le tout mériterait donc ses quatre étoiles si un bémol ne se glissait pas dans le récit.(à moins d'avoir raté un truc) Sans dévoiler le fond, l'auteure ne donne aucune explication sur la façon dont au dernier moment, sans billet et sans passeport un enfant peu embarquer à New-York vers l'Europe avec une inconnue sans le sou pour payer un quelconque supplément au nez et à la barbe de la douane et du contrôle d'embarquement . S'il y a une astuce l'auteure aurait dû la préciser, car l'ignorance dans laquelle elle nous laisse met en cause toute la crédibilité du roman, ce qui reste très rare dans ce genre de collection et lui fait perdre en tous cas une étoile.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 septembre 2013
J'ai passé l'été à écouter les cinq premiers volets de la série de Camilla Läckberg, savourant l'ambiance suédoise, appréciant de retrouver les personnages, de prendre de leurs nouvelles et d'être témoin des hauts et bas de leur existence. Erika, notamment, file un mauvais coton depuis la naissance de sa fille. Elle se sent seule, délaissée, grosse et incomprise. Elle vient toutefois de lier connaissance avec une autre maman lors de ses sorties au parc, or celle-ci va être douloureusement frappée par la mort de sa fille aînée.

La petite Sara a été retrouvée morte, noyée. Patrik et son équipe sont sur les dents, éprouvés par cette enquête qui s'annonce délicate et douloureuse. Il leur faut cerner l'entourage, la famille et le voisinage, les relations sont tendues et de nombreux non-dits couvent sous la surface. La partie s'annonce serrée, la vigilance est de mise, même si les collègues de Patrik ne sont pas toujours à la hauteur des attentes. Mais à ce stade, les bévues ont aussi de lourdes conséquences...

En filigrane, nous suivons l'histoire d'un tailleur de pierre, à l'aube du 20ème siècle, qui tombe amoureux de la fille de son patron, laquelle s'avère être une demoiselle capricieuse, colérique et rancunière. J'admets avoir attendu avec beaucoup d'impatience la suite de leurs péripéties ! Techniquement, l'écoute de l'audio livre a été plaisante car le découpage des chapitres est enfin plus aisé (plus besoin d'avoir des plages d'écoute d'au moins 40 minutes !). C'est vrai que les livres de Camila Läckberg ne comportent aucun chapitre, mais il était bon d'équilibrer tout ça pour le bien-être du lecteur !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 30 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 octobre 2009
Je ne suis pas d'accord avec les commentaires négatifs. J'ai retrouvé avec bonheur Patrick, Erica, Fjallbacka et lu le Tailleur de Pierre d'une traite. Rien de glauque mais une intrigue bien menée, des personnages attachants, détestables : un bon polar. L'écriture est fidèle aux précédents tomes, le rythme soutenu.
L'intrigue porte sur le meurtre d'une petite fille et immédiatement l'environnement familial, le voisinage est étudié à la loupe.
Parallèlement à l'intrigue, nous suivons la vie de Agnès dans les années 1915 : jeune fille bourgeoise qui entend manipuler les hommes pour construire sa vie comme elle l'entend . D'un coté l'enquête policière, de l'autre la vie et les déboires d'Agnès : quel est le rapport ??? Au début lointain mais au fil de la lecture, on sent qu'Agnés et ses démons, même s'ils sont lointains, influent sur un des personnages actuels. Tous se dénoue sur les dernières pages, on comprend ainsi la psychologie et le pourquoi des comportements.
Tout est parfaitement construit avec un regroupement des 2 histoires, on suit également la vie du commissariat, celle de Patrick, Erica et leur bébé. J'ai hâte de les retrouver, les dernières lignes du livre annonceraient elles un prochain titre ???
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 septembre 2010
Il s'agit de la suite de "la princesse des glaces" et du prédicateur".
Dans ce livre Camilla Lackberg fait preuve d'une grande adresse dans sa maîtrise du récit. Elle mèle habilement deux histoires parallèles , l'une passée autour d'un tailleur de pierre dans les années trente, l'autre présente avec le cadavre d'une petite fille retrouvée noyée dans la ville où travaille Patrik.
On retrouve nos personnages préférés : Patrik et Erica sont désormais parents,Anna la soeur d'Erica et les collègues loufoques du commissariat.
Aucune longueur, au contraire je trouve que la lecture est passée trop vite! le récit est halletant, oppressant,et le dénouement est délicieusement horripilant même si on le devine quelques pages avant...c'est le seul petit point négatif à mon sens.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 8 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Quel rapport y a-t-il entre Anders, qui était tailleur de pierre à Fjällbacka en 1923 et la petite Sara qu'on vient de retrouver noyée? La mort de la fillette est-elle vraiment accidentelle comme tout porte à le croire? Patrick Hedström, le mari d'Erica, entame une enquête qui va remuer de bien lourds secrets que cachent les habitants de cette paisible petite ville côtière.
J'ai adoré ce troisième thriller nordique de Camilla Läkeberg, qui tient le lecteur en haleine du début à la fin, pour ne donner que dans les toutes dernières pages les clefs de mystères qui intriguent tout au long de la lecture. A un moment donné, habilement amené, passé et présent vont se rejoindre. La façade lisse des personnages se craquelle et révèle un aspect inattendu de leur caractère, monstrueux pour les uns, attendrissant pour d'autres.
Je me suis déjà lancée dans la lecture du nouveau roman de l'auteur, c'est dire si l'histoire m'a plu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 mai 2012
Une petite fille, Sara, est retrouvée noyée au large de Fjällbacka (Suède) par un pêcheur. Comment s'est-elle noyée? Et si c'était un meurtre? Patrick Hedström mène l'enquête et l'autopsie prouve que la petite fille a de l'eau douce dans les poumons et non de l'eau de mer: il s'agit donc bien d'un meurtre. Très vite se dévoilent des conflits entre la famille de la petite fille et les voisins immédiats mais ces prises de tête sont-elles des raisons pour les sanctionner par le meurtre d'un enfant? L'enquête est rendue difficile par les liens nous entre Erica, la compagne de Patrick, avec la mère de la petite fille, toutes deux ayant accouché récemment. Patrick a beaucoup de mal à dénouer l'écheveau des dépositions et de déceler la vériét du mensonge. Parallèlement à cette histoire, Camilla Läckberg nous décrit la vie d'Agnès en 1923, jeune fille riche et capricieuse, qui s'entiche d'un tailleur de pierre, Anders, pendant ses vacances, pour une aventure sans lendemain. Cependant, elle constate qu'elle est enceinte et son père la marie de force avec Anders, pour la renier ensuite. Commence pour elle une vie sans luxe avec un homme qu'elle n'aime pas et qui lui fait deux garçons dont elle ne s'occupera jamais.
Par un jeu subtil d'événements tragiques, Camilla Läckberg nous «balade» au travers de la vie d'Agnès et de la famille de Sara et nous guide vers la vériét. Une description policière haletante pour un roman qui vous dévoile les affres de la folie humaine dans toutes ses facettes alliant inconscience, irresponsabilité et méchanceté.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
Le troisième volume de la saga fjällbackienne de Camilla Läckberg montre que cette auteure suédoise est en constant progrès. Un crime odieux et mystérieux (une fillette retrouvée noyée la bouche pleine de cendres), des fausses pistes à n'en plus finir, une fine analyse sociale et psychologique de la société suédoise, tous les ingrédients d'un bon polar contemporain sont réunis. Et les fans seront ravis de retrouver les héros de "La princesse des glaces" et du "Prédicateur" : Patrik Hedström, l'enquêteur toujours prêt à enfreindre les ordres de sa hiérarchie, sa compagne Erica, la journaliste trop curieuse, ici coincée à la maison avec un bébé sur les bras (la soi-disant parité suédoise en matière de congé parental en prend pour son grade...), et sa sœur Anna, éternelle victime de la brutalité des hommes. L'atavisme (génétique ou culturel), au cœur de l'œuvre de Camilla Läckberg, renvoie à une vision mystique (freudienne ? ouh là là, qu'est-ce que j'ai dit là ???) de la criminalité, vue comme une pulsion incontrôlable plus qu'un froid calcul. Agatha Christie est loin, bien que l'on retrouve ici le même art de brouiller les pistes et donner envie au lecteur de se joindre à l'enquête. En prime, une fois celle-ci terminée et les coupables confondus, l'histoire se termine sur un coup de théâtre qui obligera le lecteur peu attentif à revenir en arrière et... à espérer lire bientôt le prochain volume de cette saga suédoise tout à fait hors du commun !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Princesse des glaces
La Princesse des glaces de Camilla Läckberg (Broché - 4 mai 2012)
EUR 9,50

Le prédicateur
Le prédicateur de Camilla Läckberg (Broché - 27 avril 2013)
EUR 9,70

L'enfant allemand
L'enfant allemand de Camilla Lackberg (Broché - 5 novembre 2014)
EUR 9,90