undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles52
4,1 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:8,70 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 février 2014
Quel soulagement de lire un auteur capable de concevoir une intrigue policière autre que celle basée sur un autantième tueur en série, dont l'originalité ne reposerait que sur une manière encore plus atroce de faire mourir ses victimes.
Dans la série "Nouvelles Hébrides" de Peter May, chaque enquète, bien ficelée par ailleurs, ne m'apparaît que comme le support à l'évocation de paysages, de caractères, de mentalités et de coutumes qui me transportent AILEURS. J'adore... Au point que j'irais bien me balader sur ces îles malgré un soleil trop avare de ses rayons et le regret de ne rien connaître du Gaélique.

Dans un style différent, mais tout aussi "émotionnant", j'avais énormément aimé "les Déferlantes" de Claudie Gallay avec ses phrases brèves, percutantes, évocatrices, qui vous séduisent dès les premiéres lignes.

Et si malgré les talents de ces deux auteurs, vous avez encore du mal à imaginer, allez vous promener du côté des Poulains sur Belle Île en Mer.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 octobre 2015
J'ai lu les deux derniers livres de la trilogie ( l'homme de lewis et celui-ci). Cela ne gêne en rien de ne pas avoir lu le premier tome pour la compréhension.
Le braconnier du lac perdu, utilise le prétexte d'une enquête policière pour raconter le passer d'une bande de copains. Le livre décrit avec mélancolie la vie sur l'île, les vies des personnages 17 ans auparavant. J'ai aimé la tristesse qui émane du livre, les personnages sont agréables et attachants. Par contre, qui recherche de l'action ou une véritable histoire policière risque d'être déçu.
L'homme de lewis, est plus prenant, car on voit plus facilement le déroulement de l'histoire policière. L'histoire est tout aussi triste ( histoire d'orphelins maltraités, d'une personne atteinte de sénilité, ..). Ce deuxième tome peut être lu sans les deux autres tomes.
Bref deux bons livres, très bien écrits, avec des histoires pathétiques et une enquête policière en trame de fond
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2014
pour ceux qui ont décidé de lire la trilogie, on connait par coeur les histoires de coeur des personnages, de leur liens d'amitié, de tout ce qui tourne autour de cette écosse...... et pourtant l'auteur ne se prive pas de nous en mettre des tonnes. Pour ce qui reste de l'intrigue, pas mal sans plus
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Embauché pour chasser les braconniers de son domaine par le roitelet de Lewis, Fin va retomber, avec une joie mitigée par ses nouvelles fonctions, sur Whistler, ami d'adolescence et braconnier impénitent. Une découverte macabre va les replonger dans leurs souvenirs de jeunesse, à l'époque où ils ont côtoyé de très près un groupe de rock folk devenu célèbre.

« Le braconnier du lac perdu » clôt pour moi la trilogie de Peter May sur une pointe de déception. Si j'ai retrouvé Fin et la nature sauvage des Hébrides avec un grand plaisir, l'intrigue - y compris son dénouement - pêche par un manque d'originalité que le traitement de l'auteur ne parvient pas à faire oublier.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Plus qu'un roman policier, Peter May nous fait découvrir la vie rude et parfois frustre dans ces iles sauvages. Il y retrouve le gout de son enfance et comme souvent, mêle passé et présent pour construire son intrigue. Les personnages ne sont jamais simples,comme le pasteur, par exemple ou le héro qui n'en finit pas de porter le lourd fardeau de son fils mort et de ses échecs sentimentaux, et toujours travaillés par des passions trop humaines.
Au bout du compte ce n'est pas la résolution de l'intrigue qui compte mais cette unité de lieu qui fait se rencontrer tous les personnages du groupe de rock celtique au braconnier misanthrope.
A lire, donc, comme un document ethnographique par un auteur qui excelle à rendre les atmosphères.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2015
Dans le dernier ouvrage qui clôt cette trilogie, Peter May effectue de nouveau des flash-backs, cette fois non plus dans l'enfance de son personnage, Fin, comme dans le premier ouvrage, mais dans les amours adolescentes, les amitiés au sein d'un groupe de rock régional appelé à connaître le succès. C'est de cette tourbe et des nombreuses péripéties de l'amitié qui le lie à Whisler, le géant ami qui lui sauva deux fois la vie, que surgira la vérité.
Plus inégal et moins spectaculaire que les précédents ouvrages (excepté la fin), c'est cependant le portrait très réussi d'une génération pour qui la musique fut le seul échappatoire à la religion protestante diablement coercitive sur ces îles sauvages!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 mai 2014
Autant j'ai été emballé par les deux premiers tomes de la trilogie tant par l'atmosphère que par l'intrigue, autant je suis déçu par ce dernier tome tant l'intrigue est pauvre. Service minimum pour l'écrivain. Dommage
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 juillet 2014
J'ai lu les trois romans de Peter May à la suite ; c'est captivant, c'est ce que j'adore quand je lis. Je n'arrive pas à poser le bouquin, c'est une vraie magie et j'en suis infiniment reconnaissante à l'auteur.
D'autres livres sont moins prenants mais vous procurent un plaisir plus lent et profond.
Cependant, ces 3 romans de Peter May sont ce que j'ai lu de mieux en matière de polars depuis Millénium et c'est même littérairement supérieur : psychologie pertinente des principaux personnages, dialogues épurés, symbiose entre le décor, les personnages et les histoires qui s'entremêlent ; très très réussi à tous points de vue, je vous recommande chaudement ces bouquins.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Suite à un glissement de tourbe, un loch se vide et l'on y retrouve au fond un avion disparu il y a quinze ans et son pilote, visiblement assassiné (chez moi quand il y a un glissement de tourbe, c'est surtout un glaçon que l'on retrouve au fond du verre).

Le pilote s'avère être Roddy, ancien ami de notre hébridéen héros Fin McLeod. Le mobile du meurtre semble évident: Roddy jouait du synthé dans le groupe de rock celtique Amran avec un Yamaha DX 9 !

Il y a évidemment des redites d'avec les deux premiers tomes de la trilogie, mais j'ai quand même bien aimé ce polar écossais. Les personnages sont très attachants surtout si l'on a pas vraiment fait le deuil de sa jeunesse ( comme ici avec la belle et ténébreuse Mairead, les chanteuses canons c'était quand même un problème dans la vie d'un groupe ).

Une partie de l'action se situe à proximité de la distillerie Abhainn Dearg ( Red River ), unique productrice de whisky sur l'île de Lewis.
11 commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 août 2014
ayant lu, les deux autres bouquins, je suis un peu déçu de ce dernier car il est moins prenant que les deux précédents. j'ai mis bcp de temps à le lire car pas à fond dans l'histoire ! mais par contre description paysage, etc. sont toujours enivrants!

je vous le conseille quand même car c'est une autre partie de la vie de Fin que l'on découvre !

bonne lecture
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus