undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles28
4,1 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:23,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 19 février 2014
Deux ième tome dense, puissant mais d'une violence rare de par son sujet.
a ne surtout pas mettre entre toutes les mains.....
Mais quand nous cherchons un polar..... Ne faut il pas nous confronter au mal, pour apprecier ensuite la lumière?
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
'Trauma' fait suite à 'Persona' et l'on retrouve le commissaire Jeanette (super flic, mais aussi femme trahie, bientôt divorcée, mère souvent absente qui culpabilise face à son fils ado... - bref, un amalgame de clichés sur la femme contemporaine) et la psychologue Sofia (dont les changements de personnalité sont dignes des méchants des comics). Une nouvelle fois, Jeanette est chargée d'enquêter sur des meurtres atroces, et au cours de l'enquête le nom de l'insaisissable Victoria Bergman apparaît à nouveau.

'Trauma' est un thriller efficace, dans la continuité directe du livre précédent, et établit des ramifications (confuses au bout d'un moment) entre les deux enquêtes. Les fans du tome 1 adoreront sans doute le deuxième volet de la trilogie. Pour ma part, comme précédemment, je n'adhère pas à l'étalage d'atrocités tout au long des pages: viol, pédophilie, violences sexuelles, sadisme, ... Et on peut s'interroger sur les motivations des auteurs qui, bien qu'exprimant - au travers de leurs personnages - leur dégoût et leur horreur face à l'odieux , se délectent cependant à fournir maints détails nauséabonds... Je suis également exaspéré par l'image des hommes que renvoient les deux romans: des brutes, des "porcs" - au mieux machistes et sexistes, au pire violeurs et pédophiles!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Les visages de Victoria Bergman : Volume 1 Persona, volume 2 Trauma, volume 3 Catharsis, Erik Axl Sund, Actes Sud, 2013-2014 (traduit du suédois)

Tout d'abord une recommandation pour ceux qui souhaiteraient lire ces trois fabuleux romans : respecter l'ordre de parution sous peine de perdre le fil de l'intrigue particulièrement éprouvante et relativement complexe, mais ciselée au cordeau et qui prend littéralement le lecteur aux tripes. Ames sensibles s'abstenir mais pour les autres l'aventure vaut largement le détour.

Jeannette Kihlberg est inspectrice de police au bord du divorce et mère d'un adolescent avec elle n'arrive plus à communiquer. Suffisamment éprouvée par ces problèmes personnels, on lui confie en plus l'enquête sur les assassinats de migrants adolescents, mutilés à un point que seul un esprit gravement malade serait capable de commettre de telles atrocités. Sofia Zetterlund est quant à elle psychothérapeute et s'occupe de deux patients souffrant de multiples parsonnalités, dont Victoria Bergman. Elle passe le plus clair de son temps libre à écouter encore et encore les confidences de cette patiente si particulière. Victoria a vu son enfance brisée par un père incestueux. Devenue adulte, elle n'a de cesse de se venger de tous ceux qui lui ont fait un jour du mal. Sans pour autant déflorer l'intrigue on sait rapidement que de victime elle se transforme donc en bourreau. Mais est-elle toujours consciente de ses actes ? Ses personnalités multiples entravent en effet sa mémoire.

Jeannette et Sofia, chargée d'établir le profil du meurtrier, vont se rencontrer au cours de cette enquête. Elle sera mise entre parenthèse lorsqu'un homme d'affaire influent est à son tour tué sauvagement. Ce n'est que le premier d'une macabre liste. Tout est bien entendu lié. Chaque chapitre réserve son lot de surprises, mauvaises pour les personnages mais percutantes et impitoyables pour le lecteur qui se demande jusqu'où l'être humain est capable d'aller dans l'horreur.

Les représentants du sexe masculin n'ont vraiment pas le beau rôle dans cette histoire. Ils sont pour la plupart dévoyés et pervers.

Cette fiction est un uppercut qui laisse une trace longtemps dans l'esprit et fait sérieusement réfléchir à la nature humaine.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 avril 2014
Dans un style à la fois simple et précis, l'auteur nous invite á plonger dans les méandres de la psyché de Victoria et aborde de façon intelligente la question de l'inceste et des abus sexuels sur mineurs. L'enquête menée par une inspectrice opiniâtre, en dépit des obstacles que sa hiérarchie ne cesse de lui créer nous invite á plonger dans un labyrinthe de doutes, de suspicions, de vérités dérangeantes. Ses propres difficultés dans la gestion de son quotidien la rende accessible et attachante, fragile, et on ne peut s'empêcher de frémir quand elle s'abandonne dans les bras de Sofia. Alors même que le lecteur pense avoir dénoué les fils de l'intrigue, une nouvelle découverte met á mal sa récente certitude et relance son intérêt. J'ai hâte de lire le 3ème tome qui heureusement ne se fera pas attendre.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 mai 2014
C'est un excellent moment passé sur l'ensemble de cette trilogie.
Densité des sujets, profondeur des personnages... c'est autant une enquête sur la psychologie humaine, sur les traces indélébiles de notre passé personnel, qu'une (ou plutôt plusieurs) enquête policière...
Si l'on peut craindre de se perdre parfois dans la foison des personnages (mais c'est le sujet de l'ouvrage), comme certains se perdent eux mêmes dans les facettes de leur personnalité, c'est justement le plaisir de cette lecture, qui demande par moments un temps de "repos" et de réflexion...
On pourrait s'arrêter après le 2, avec tout de même un brin de frustration... Après le 3, beaucoup de questions ont trouvé leur réponse (pour le lecteur), mais tout n'est pas complètement résolu, et c'est le charme !
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2014
Nous voici donc au cœur du 2ème opus de la trilogie des Visages de Victoria Bergman, embarqués dans une enquête rythmée, jonchée de cadavres et aux ramifications complexes.
Parallèlement on plonge de plus en plus profondément au cœur de la psyché torturée de Victoria, subissant les outrages violents et traumatisants de l’inceste et des abus sexuels, ou pour en réchapper, il faut parfois devenir quelqu’un d’autre, celle qui pourra survivre à tout….
C’est trash, la morale n’est pas toujours sauve, mais c’est puissant et addictif.
Ces deux lauteurs sont fous, donc talentueux, donc on en redemande obligatoirement.
Le seul bémol (si bémol il y a) c’est tous ces noms qui viennent du froid, je ne m’y ferai jamais et ils ont rendus ma lecture un peu plus ardue parfois.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
'Trauma' fait suite à 'Persona' et l'on retrouve le commissaire Jeanette (super flic, mais aussi femme trahie, bientôt divorcée, mère souvent absente qui culpabilise face à son fils ado... - bref, un amalgame de clichés sur la femme contemporaine) et la psychologue Sofia (dont les changements de personnalité sont dignes des méchants des comics). Une nouvelle fois, Jeanette est chargée d'enquêter sur des meurtres atroces, et au cours de l'enquête le nom de l'insaisissable Victoria Bergman apparaît à nouveau.

'Trauma' est un thriller efficace, dans la continuité directe du livre précédent, et établit des ramifications (confuses au bout d'un moment) entre les deux enquêtes. Les fans du tome 1 adoreront sans doute le deuxième volet de la trilogie. Pour ma part, comme précédemment, je n'adhère pas à l'étalage d'atrocités tout au long des pages: viol, pédophilie, violences sexuelles, sadisme, ... Et on peut s'interroger sur les motivations des auteurs qui, bien qu'exprimant - au travers de leurs personnages - leur dégoût et leur horreur face à l'odieux , se délectent cependant à fournir maints détails nauséabonds... Je suis également exaspéré par l'image des hommes que renvoient les deux romans: des brutes, des "porcs" - au mieux machistes et sexistes, au pire violeurs et pédophiles!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
[...])

Avec la fin que nous offrait le premier tome, il était très logique que je veuille lire la suite. Alors quand le second tome est arrivé, je me suis jetée dessus, partant très positive, vu le retournement de situation que j'avais eu le droit. Malheureusement, même si j'ai aussi bien aimé ce second tome, j'ai trouvé qu'il était long et tournait un peu en longueur...

Nous retrouvons donc la commissaire Jeannette, qui, cette fois, doit mener une enquête qui concerne des adultes : un riche homme d'affaires retrouvé mort chez lui dépecé, une femme assassinée avec une corde de piano autour du cou et enfin, un jeune trouve la mort dans une piscine. Encore des morts troublantes et sanglantes qui emmènent peu à peu la commissaire dans le flou et le noir le plus total. En parallèle, elle tente d'en savoir plus sur Victoria Bergman, obnubilée par elle, mais surtout son passé.

Concernant Sofia, elle sombre de plus en plus, à cause de ses absences répétées. Elle essaye de se sauver et de découvrir qui elle est vraiment. Les parties d'elle que l'on découvre sous tout aussi sombres que sa personne, et on aurait presque pitié d'elle. Presque. Pour oublier un peu ce qu'elle est réellement, elle va aider son amie Jeannette dans ses affaires. Le lien entre elles grandit peu à peu et devient de plus en plus sérieux. Elle se rend compte qu'elle pourrait être heureuse, mais une part d'elle garde le pouvoir malgré tout.

Comme je le disais plus haut, j'ai trouvé que l'intrigue de ce tome 2 tournait un peu en rond, d'autant plus qu'il nous faut attendre au moins 200 pages (bon, on va dire 150 pages, quand même) pour avoir le vrai premier meurtre. Le début n'est que questionnements sur chacun des personnages mais surtout de l'envie de Jeannette d'en découvrir un peu plus sur les meurtres des jeunes garçons, bien que le procureur semble ne pas vouloir aller plus loin.

Comme pour le premier opus, il n'y a pas vraiment d'action, cependant, tout est tourné du côté psychologique, ce qui peut vraiment prendre aux tripes. Les auteurs vont jusqu'au bout, au risque de choquer certains. Ils traitent des sujets difficiles ou communs comme la recherche de soi, la trahison, les secrets ou encore l'échelle sociale. Tout ceci est très bien mené, et je pense que c'est ce qui m'a convaincue de continuer ma lecture, bien que je la trouvais longue. Je lirai tout de même le tome 3, car je veux savoir comment tout cela va se terminer, mais j'espère que l'intensité du récit sera différente.

Exactement comme le tome 1, les sentiments sont très peu présents, et du coup il est difficile de réellement s'attacher à eux, même si ma préférence va toujours à Jeannette. Mais je crois que c'est un trait caractéristique de ce pays, mais je trouve ça un peu dommage. Quoique, le côté psychologique relève un peu tout cela.

En résumé, un second beaucoup plus lent, qui tourne en rond et qui ne commence réellement qu'à partir de 150 pages, ou du moins, d'après ce qu'en dit le résumé. Cependant, le côté psychologique aide à vraiment entrer dans le sujet et à en ressortir quelque peu dérangé. Les auteurs manient parfaitement le côté angoissant et dérangeant, ce que je suis contente d'avoir découvert. Je lirai évidemment le tome 3, en espérant cependant accrocher plus et que le final soit à la hauteur de mes attentes.

Justine P.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 juin 2014
L'univers de Victoria se remplit d'ombres: fantômes du passé, de morts au présent présageant d'un futur encore plus sombres. Les auteurs nous entraînent dans une spirale descendante, vers une indicible horreur accrochée au quotidien des personnes qui peuplent le roman... Le dernier volet de la trilogie nous entraînera-t-il vers le fond ou vers "plus de lumière" (chère à Goethe)?
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 avril 2014
Deuxième volet de la série ...Les visages de Victoria Bergmann 2 nous fait suivre la psyché d une femme abîmée par un père incestueux ne sachant gérer ses troubles dissociatifs de la personnalité ...chapitre après chapitre l auteur nous maintient en haleine en nous livrant des pièces successifs d un puzzle et des rebondissements ...je l ai lu d'une traite! J ai adoré.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)