Commentaires en ligne 


15 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Surprendre une conversation
L'histoire sous forme de conversation est tout à fait surprenante et fort intéressante. On arrive très vite au bout de l'entretien et l'on se dit qu'il eut été dommage de ne pas en être le témoin. Un grand merci à Jean D'Ormesson.
Publié le 3 novembre 2011 par Sénanque

versus
23 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 C'est un peu court, mon cher Jean !
La plume est là, discrète et donc excellente, et d'Ormesson réussit à nous faire entrer simplement, et donc avec talent, dans une conversation charnière qui amorce le destin impérial de Bonaparte.

Demeurent deux regrets : tout d'abord, la brièveté du récit, comme une sorte de petit texte (par la...
Publié le 25 septembre 2011 par Joachim


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Surprendre une conversation, 3 novembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
L'histoire sous forme de conversation est tout à fait surprenante et fort intéressante. On arrive très vite au bout de l'entretien et l'on se dit qu'il eut été dommage de ne pas en être le témoin. Un grand merci à Jean D'Ormesson.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


24 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Rubicon de l'Empire français, 25 septembre 2011
Par 
Joseph Fouché (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
Après la passion pour le génie littéraire de Chateaubriand, Jean d'Ormesson s'offre la passion pour le génie politique de Napoléon Bonaparte, et nous offre un bijou épuré d'une conversation entre le 1er Consul Bonaparte (1769-1821) et le 2e Consul Cambacérès (1753-1824).

Il y a de grands moments dans l'histoire où elle s'accélère : César franchissant le Rubicon, Hannibal les Alpes et le 1er Consul Bonaparte devenant l'Empereur Napoléon.

L'objet de "La Conversation" est Bonaparte (fin 1803, aux Tuileries, la nuit) qui se livre, explique, persuade et enfin convainc Cambacérès qu'il est nécessaire pour l'équilibre intérieur et extérieur de la France d'un pouvoir fort surpassant les Bourbons et la République.

Ce dialogue "imaginaire et historique" est superbe, écrit d'une main de maitre par d'Ormesson, plein d'érudition et d'anecdotes sur la période et les personnages, et cela avec de la clarté et de la pédagogie. L'ensemble est très réaliste, car en avant propos Jean d'Ormesson précise qu'il n'a utilisé pour faire parler Bonaparte que parmi ses véritables paroles issues de récits, rapports, correspondances et Mémoires.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


23 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 C'est un peu court, mon cher Jean !, 25 septembre 2011
Par 
Joachim (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
La plume est là, discrète et donc excellente, et d'Ormesson réussit à nous faire entrer simplement, et donc avec talent, dans une conversation charnière qui amorce le destin impérial de Bonaparte.

Demeurent deux regrets : tout d'abord, la brièveté du récit, comme une sorte de petit texte (par la taille, non par le talent) offert gentiment à sa fille éditrice, entre deux romans plus conséquents, un petit texte destiné également à faire plaisir à l'auteur sans doute, mais on ne lui en voudra pas puisque le plaisir est partagé.
Second regret pour qui connait l'histoire en général, Napoléon en particulier, on n'y apprend rien pour peu que l'on ait lu des biographies de l'Empereur des français.

Alors voilà, c'est charmant, efficace mais un peu court, dans tous les sens du terme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN BEAU LIVRE ECRIT COMME UN ROMAN, 20 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
L'Académicien, amoureux de Venise n'en finira pas de nous étonner.
Il fait entrer en scène un Bonaparte (fin 1803, aux Tuileries, la nuit) qui réussit à convaincre Cambacérès de l'impératif catégorique d'un pouvoir dominant les Bourbons et la République. Les esprits chagrins n'auront de cesse que de critiquer le sens "historique" du propos ; alors que l'auteur ne se cache pas de son aventure romanesque, même si dans un souci de crédibilité réussi, il a repris des textes, expressions nés des protagonistes eux mêmes. Un vrai livre passionnant servi par une écriture limpide qui donne à la jeunesse de l'auteur la sagesse de sa création. Une réussite qui me rappelle son "Dieu, sa vie, son oeuvre". Le goût de vivre en se faisant plaisir par la plume des vies de ceux qui n'auront eu que la malchance que d'en vivre une... et souvent médiocre. Ouvrage excellent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Respect., 22 octobre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
Monsieur d'Ormesson parle beau (et aime à s'écouter) dans ce petit opuscule. J'ai pensé à l'excellent "Souper", film avec Brasseur et Rich, même si les sujets sont tout autres. J'aime beaucoup ces dialogues à fleurets mouchetés. Jean d'Ormesson excelle dans l'art de trouver le mot, le trait d'esprit qui font mouche. Livre de commande d'un papa à sa fille ? Que m'importe. C'est bien agréable à lire et Monsieur d'Ormesson n'a pas les prétentions d'auteurs à la mode. Une mini étoile en moins parce que le plaisir que procure "la Conversation" passe trop vite... A la manière d'un dîner chez Bonaparte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Un Bon Livre Qui Aurait Pu Etre Meilleur, 2 janvier 2013
Par 
Stephen John Vogel (Manhattan) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Format Kindle)
Dans ce livre de moins de cent pages, Jean D'Ormesson fait preuve d'un rare talent: celle de pouvoir distiller des idées politiques complexes et ensuite les rendre vivantes et intéressantes, même si elles ne sont plus d'une grande actualité. C'est le cas ici avec ce dialogue imaginé entre Bonapart, alors Premier consul et son second consul Cambacérès, au moment où celui-là expose pour la premiere fois son intention de devenir empreur. Si l'on sait déjà comment ce projet ambitieux finira, il est tout de même intéressant de voir la façon dont Bonapart, défenseur des idéales de la Révolution et ennemi déclaré de toute forme de royauté, se convainc et réussit à convaincre Cambacérès, dont il cherche le soutien, de la nécessité pour la France de se transformer en empire, et de faire d'un humble soldat nommé Bonapart un Napoléon Premier digne du trône impérial.

Les dialogues dans ce texte sont tout ce qu'on pourrait souhaiter pour leur clarté, leur concision et leur esprit, mais il aurait été peut-être préférable que les deux intérlocuteurs qui les débitent soient davantage à pied d'égalité. Il est clair dès le début que c'est Bonapart qui mènera le jeu et que Cambacérès, pourtant un homme intelligent et avisé, n'aura qu'un rôle de figurant, car il ne laisse jamais échapper une occasion pour flatter Bonapart et lui avouer son dévouement absolu. Il est même possible, vue l'homosexualité du deuxième consul--chose connue de Bonapart et dont il fait même référence pendant leur conversation--que Cambérès serait plus qu'un peu amoureux de son supérieur. Quelle que soit la nature de son admiration et de sa loyauté, il est évident qu'il n'opposera pas la moindre objection aux projets impériaux de Bonapart, d'autant plus qu'il tient de lui la promesse des grands avantages si Cambérès le soutient. Personne qui lit ce texte ne sera surpris de la réponse du deuxième consul au Premier.

Même si ce récit est historiquement véridique, l'oeuvre perd un peu l'intérêt qu'elle autrait eu si, à la place de Cambérès, on avait affaire à un personnage d'une plus grande envergure intellectuelle et fermeté de caractère. On aurait bien aimé voir un Talleyrand ou un Chateaubriand par exemple, en interlocuteur; quelqu'un qui aurait été plus difficile à ramener aux idées de Bonapart en ce qui concerne l'avenir du pays et le rôle de son chef d'état. On imagine avec délice les étincelles qu'aurait produit un affrontement entre des protagonistes tous les deux capables de tourner leurs idées en puissantes armes pour écraser celles de leur adversaire.

Ce n'est pas le livre qu'a écrit d'Ormesson, malheureusement, mais il ne faut pas trop se plaindre car celui qu'il a composé nous offre bien des plaisirs et fait réfléchir sur des idées et des êtres importants. Ce n'est pas peu de choses, en fin de compte, et La Conversation mérite une lecture attentive, même si il nous fait lire en filigrane un livre potentiel qui serait encore meilleur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Simple et remarquablement écrit, 18 décembre 2012
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Format Kindle)
Comme on pouvait s'y attendre! Une leçon d'histoire comme on aurait aimer en recevoir! L'Empire Napoléonien en gestation! le texte est sans doute plus facile à lire pour le méditer que la pièce.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Bien écrit mais court, 8 décembre 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Format Kindle)
La difficulté, c'est d'amener le moment où Bonaparte explicite qu''il veut devenir Napoléon. Le style est beau, le discours intéressant, mais une fois l'aveu passé, c'est un peu maigre et plat.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Détente et culture, 31 octobre 2011
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
Une façon très agréable d'entrer dans l'histoire et d'imaginer ses illustres personnages comme des êtres vivants et toujours présents. Les situations ne sont d'ailleurs pas très différentes de celles qui se présentent aujourd'hui. Bravo à l'auteur (une nouvelle fois) pour ce moment de détente instructive.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Parfait, 6 janvier 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La Conversation (Broché)
C'est du Jean D'Ormesson, on aime ou on n'aime pas. Le sujest est très intéressant et l'écriture, comme toujours, parfaite et tellement agréable à lire!
Lisez-le, ça vaut la peine .
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xac0c227c)

Ce produit

La Conversation
La Conversation de Jean d' Ormesson (Broché - 22 septembre 2011)
EUR 14,25
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit