undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 2 décembre 2011
Enfin un livre qui a mis des mots précis, scientifiques, sur ce que j'ai pu expérimenter à maintes reprises, sur la puissance (je n'ai pas peur de le dire) de la méditation. A chacun d'adopter le type de méditation qui lui correspond... mais les résultats sont là.

J'ai dû lutter contre la mort durant plusieurs mois, en accompagnement des soins classiques (hospitaliers, médicaments...) j'ai repris la pratique de la méditation, et je me suis rendue physiquement compte d'abord, de l'amélioration de mon état de santé... puis une fois sortie de la "phase critique de ma maladie" j'ai continuée... certes pas quotidiennement comme un moine bouddhiste, mais le plus souvent possible...et mon état général s'est amélioré, j'ai retrouvée une sérénité perdue... Mais je ne comprenais pas POURQUOI? COMMENT?

Ce livre me l'a scientifiquement expliqué... la force de notre cerveau, indissociable de notre pensée et leur pouvoir sur notre état de santé, notre immunité...

Chaque chapitre débute par un titre explicite
Ex : le 1° "les pouvoirs de transformation du cerveau" ... promesse de réparation par l'entraînement mental
EX: "la souffrance du point de vue de l'évolution"
EX : L'Equanimité ( l'équilibre parfait inébranlable de l'esprit)
...
Chaque chapitre se conclut par une page (parfois 2) reprenant les "points clés" développés précédemment

La seconde partie s'intitule BONHEUR, et débute par un chapitre intitulé "S'imprégner de ce qui est bon"

A GARDER et à CONSULTER RÉGULIÈREMENT pour nous aider à maintenir cet équilibre fragile qui peut nous mener vers la sérénité... je partage avec mes 2 aînés (adolescents) certains des éléments issus de ce livre, ce qui permet des discussions très intéressantes.
0Commentaire|32 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Bien qu'ayant toujours un profond respect envers le bouddhisme, je me méfiais toujours de cet aspect mélancolique qui prône l'élimination de la souffrance par le renoncement au désir. Ceci va à l'encontre de la philosophie de l'homme occidental, toujours à la recherche de performance avec la dose de stress que ça implique. Je considérais toujours la pratique de la méditation par l'homme occidental comme un désir d'échapper au stress, ou le résultat d'une recherche de spiritualité ou de merveilleux.

Ce n'est qu'à partir du moment où la science occidentale a décidé de jeter un coup d'œil là-dedans que la curiosité c'est éveillé en moi pour voir si ça valait la peine de bouleverser mes préjugés.

Or l'expérience que cet ouvrage m'a apportée me fait croire qu'on est à l'aube de grandes découvertes dans le terrain de la neurologie, de la psychologie et du développement de l'intelligence, et que cette philosophie traditionnelle renferme plus de potentiel que celui que lui attribuent même ses adeptes.

Ainsi, le soulagement du stress et la guérison de la souffrance ne sont que la partie visible de l'iceberg, et fonctionnent non pas par un effet anxiolytique comme pourrait le provoquer n'importe quel médicament, à savoir, le calme par l'anesthésie de la souffrance psychologique, mais la méditation mettrait en marche des mécanismes psychologiques inconnus sur lesquels la science aurait intérêt à s'y pencher plus profondément.

Ceci pour parler des effets traditionnels de la méditation. Elle agit aussi sur le développement de l'intelligence, la capacité d'apprentissage, la rapidité mentale ainsi que la vision plus complète du monde que ça implique. Cependant, je n'ai pas remarqué d'action sur le développement de la mémoire.

En revanche pour finir, je suis mal à l'aise avec l'expression "pleine conscience", terme qui devrait être remplacé par "pleine attention", car certaines prises de conscience exigent un dialogue intérieur, ou plutôt un "monologue intérieur" au niveau du langage (on est des êtres de langage et pas seulement de sensation ou d'émotion) qui vont à l'encontre de l'état méditatif.

Bref, un ouvrage qui apporte une nouvelle optique sur une discipline millénaire.

C'est peut-être ça le message que les bouddhistes voulaient nous transmettre depuis longtemps et que les hommes occidentaux, moi le premier, avions du mal à comprendre.
22 commentaires|94 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Cet ouvrage recommandé par une commentatrice de Amazon, roseB, qui informe avoir été gravement malade, et s'en être sortie grâce à cette lecture prescrite par des médecins, mise en pratique, m'a valu l'achat. Les deux auteurs de "Le cerveau de Boudha" sont des scientifiques spécialisés du cerveau : Rick Hanson est neuropsychologue et professeur de méditation. Avec le Dr Richard Mendius, neurologue, co-auteur, il a fondé l'Institut Wellspring des neurosciences et des sagesses contemplatives. Le livre est préfacé par le Dr Christophe André, médecin psychiatre.

Pourquoi la référence à Bouddha dans le titre et le développement de l'ouvrage est-elle si importante ? Aucun syncrétisme heureusement n'a préludé à ce choix. Simplement, le bouddhisme propose plusieurs siècles de savoir-faire en méditation qui ont inspiré notamment le Yoga par exemple. Cultiver son intériorité permet de mieux gérer les situations de stress, d'énervement, d'incohérence, d'instabilité attentionnelle à forces d'exercices recommandés dans le livre. Les liens entre les exercices et la santé non seulement psychique mais physique y sont explicités. Chaque chapitre se décompose en une analyse scientifique technique, parfois un peu rébarbative pour le profane et sans nul doute pas assez développée pour le professionnel (les auteurs le signalent notamment en légende de certains de leurs croquis du cerveau), puis en une série de recommandations pratiques.

Notre cerveau a le pouvoir de nous transformer. "Ce qui se passe dans l'esprit modifie le cerveau de manière temporaire et durable (...) Par conséquent, on peut utiliser l'esprit pour modifier le cerveau au profit de l'esprit même - et de tous les êtres dont nous touchons la vie. J'ai noté aussi quelques points clés pour prévenir la souffrance : il est nécessaire de travailler l'autocompassion ("chaleur, préoccupation et bienveillance" -p.68). S'imprégner de ce qui est bon : une évidence ... pour qui ? quand ? à quelle fréquence ? "transformer les faits positifs en expériences positives, savourer ces expériences et les sentir pénétrer en profondeur. (...) Dirigez délibérément des expériences positives vers les racines profondes de vos contrariétés récurrentes, afin de les extirper et de les empêcher de repousser. (...) Il est bon de s'imprégner du bon. C'est un moyen de développer les émotions positives, qui ont de nombreux bienfaits sur la santé physique et mentale (...)-p.102

Pour aapaiser le feu ("les hormones du stress s'enflamment"), différentes techniques sont possibles : la relaxation, la pleine conscience du corps, la visualisation, la méditation, mais également en expirant profondément, en se touchant les lèvres et en développant la cohérence cardiaque. (...) Lorsqu'on se sent plus en sécurité, on contrôle davantage la tendance à rechercher et à exagérer les menaces.(...) Trouvez refuge dans tout ce qui incarne à vos yeux un sanctuaire et une possibilité de vous ressourcer. Les refuges peuvent être des gens, des activités, des lieux ou des choses plus implacables, tels la raison, le tréfonds de l'âme ou la vérité." -p.121-122

Pour développer sa force : "il est important de 'refroidir' les causes de la souffrance et de 'réchauffer' celles du bonheur - comme vos intentions. Les intentions consistent notamment à appliquer de la force à des objectifs clairs et appropriés, maintenus au fil du temps. (...) L'essentiel est d'avoir des intentions saines sans s'attacher au résultat (pour se prémunir non du désir mais du désir irrépressible). (...) Familiarisez-vous avec le sentiment d'être fort dans votre corps afin de pouvoir l'invoquer à d'autres occasions.(...)" -p.134-135

J'ai bien aimé la lecture des "deux loups dans le coeur" auxquels chacun donne à manger : celui de la haine et celui de l'amour. L'objectif est de parvenir à "reconnaître le loup de la haine et apprécier le pouvoir du loup d'amour - puis retenir le premier tout en nourrissant le second" -p.165

Savoir s'affirmer, vivre la compassion sont également nécessaires pour notre bien-être. La bienveillance permet de continuer l'oeuvre de la compassion en souhaitant le bonheur à ceux des êtres pour lesquels nous éprouvons de la sensibilité.

Sagesse, concentration, félicité : ces thèmes sont exposés : "La pleine conscience mène à la sagesse, et la méditation est le meilleur moyen de la développer"-p.239

Lire d'une traite cet ouvrage ne constitue certainement pas la meilleure façon de l'apprécier et de le mettre en pratique. Sa relecture, rapide, pour rédiger cette fiche, m'a permis de repenser certains de ses passages auxquels j'ai été plus particulièrement sensible. Très intéressant.
1515 commentaires|17 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 mai 2013
Un livre tout bonnement exceptionnel. Il apporte beaucoup de chose, sur le plan technique et pratique. On comprend mieux les choses de la vie. Je suis un habitué de ce genre de livre (PNL et compagnie) et méditant depuis de longues années... beaucoup de livre ou de méthode sont vraiment commercial, mais il y en a qui sortent vraiment du lot, et qui sont très professionnel et sérieux. Celui la en fait partie. Un livre indispensable à toute personne qui veut changer sa vie, comprendre les choses, ou qui ressent le poids des années, le désespoir etc. Bref, un livre à lire, s'il n'y en a qu'un, ce doit être celui. Vous pouvez complété ce livre avec la méthode de méditation de Marie Mannschatz qui est absolument parfait... par la suite, vous pouvez acheter celui de Christophe André, avec sa méthode sur CD.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 avril 2011
Ce livre est tout à fait surprenant, il nous apprend tellement de façon scientifique et clair des effets de la méditation sur notre quotidien.
Il est très agréable d'avoir d'un côté des enseignements sur la méditation de la part d'un moine Bouddhiste, et d'avoir d'autre part ce magnifique livre qui nous explique scientifiquement les effets de ce que l'on apprend !
Ce livre est clair, bien écrit et comprend de nombreux schéma du cerveau.
0Commentaire|43 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 juillet 2011
La première moitié du livre est excellente, le sujet du fonctionnement du cerveau en rapport avec l'évolution humaine puis de notre monde actuel étant passionnant. On y apprend par exemple que le cerveau à une forte tendance à se focaliser sur les informations négatives au détriment de la recherche du positif (pour notre survie), et que cela influe notre perception des événements ou des gens, la mémoire, le sentiment de confiance... Il y a de nombreuses références à des articles scientifiques et à la recherche des neurosciences de ces dernières années.

Par contre même si les conseils donnés pas les auteurs sont fortement inspirés de la spiritualité bouddhiste, ils ne sont pas eux-mêmes des 'maitres bouddhistes' (ayant l'habitude d'enseigner, avec une pratique méditative importante...). Si cela avait été le cas le contenu aurait sans doute été plus direct et succinct, surtout dans la deuxième partie du livre qui contient bien moins d'explications scientifiques et se rapproche plus des livres classiques sur le développement personnel.

Ceci dit je suis bien content d'avoir lu la première moitié du livre qui est à recommander.
0Commentaire|25 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 novembre 2011
Souffrant de spasmophilie du à un état anxieux quasi permanent depuis l'âge de 12 ans , la lecture de ce livre couplée à la pratique du yoga m'a permis d'exorciser mes témons intérieurs et de prendre la vie autrement, c'est-à-dire en la considérant dans la pleine conscience des choses.
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 août 2011
ce livre a été d'une lecture instructive et surprenante pour moi, je" ne suis pas dans le domaine de la médecine"
pour le moment , je n'en ai fait qu'une lecture "goulûe" mais je compte bien reprendre le livre pour en savourer les menus détails et appliquer les multiples conseils !
achat utile et agréable, allez-y si le sujet vous intéresse!
ce livre je l'ai acheté deux fois car je l'ai offert en cadeau !
et savez-vous qu'il a plu à la personne à qui je l'ai offert
très bonne lecture à vous
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 juillet 2012
Ce livre est intéressant en ce sens où il donne des clés profondes pour entrer en amitié avec soi-même ce qui est une voie intéressante pour vivre en paix avec les autres. Il apporte aussi la preuve des bienfaits du bouddhisme et des pratiques qu'ils proposent pour atteindre un état de paix que la plus-part d'entre-nous n'envisage même pas.

Enfin, je comprends qu'il ravisse l'esprit occidental qui n'arrive à adhérer à une pratique que dans la mesure où son efficacité est démontrée. Et qui d'autre part est à la recherche de moyens de s'améliorer en toute autonomie.

Pour moi, cette étape est très intéressante, car indéniablement tout ce qui nous ramène à nous-même et nous aide à lâcher le mental est bon en soi.
Cela dit, après 15 ans de méditation, je suis revenu à la prière "bien chrétienne" qui dans mon cas m'a permis de franchir une étape que toute méditation, fusse-t-elle bouddhiste, aurait eu du mal à me faire atteindre. Je stagnais !

Dans la prière chrétienne, la logique est inverse. Il ne s'agit plus de méditer, ni d'une pratique qui aide à entrer en relation avec le soi. Il s'agit de se laisser travailler par Plus grand que Soi dans un abandon et une foi totale. J'ai foi en ma foi, plus que dans mes sens. C'est moins cartésien, donc moins séduisant pour le monde actuel. Mais il s'agit aussi d'un Joyau qui est là et dont beaucoup ne découvrent les bienfaits qu'après un détour vers le bouddhisme.

Peut-être qu'un jour, une équipe scientifique sera en mesure de démontrer l'impact positif formidable que la prière peut avoir sur l'homme.
22 commentaires|21 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 juin 2011
Une façon bien astucieuse d'entrecroiser les fils de la psychologie, du bouddhisme et des neurosciences.
On revisite les grands concepts de l'équanimité, de la compassion (le chapitre sur l'autocompassion est une merveille !) le soi, etc.. C'est limpide, apaisant.
Les premiers chapitres sur l'origine de la souffrance avec l'éclairage de la psychologie évolutionniste sont passionnants.
Même une annexe sur alimentation et cerveau à la fin.
0Commentaire|38 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)