undrgrnd Cliquez ici Baby Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

  • Knysna
  • Commentaires client

Commentaires client

4,0 sur 5 étoiles3
4,0 sur 5 étoiles
Prix:18,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

KNYSNA/François Manardo,
Nommé chef de presse de Fédération française de football en 2007, l’auteur nous relate quatre ans après, l’historique de la déconfiture de l’équipe de France survenue en 2010 lors de la coupe du monde en Afrique du Sud.
En fait, tout a commencé au lendemain du fiasco de l’Euro 2008. L’autorité du sélectionneur Raymond Domenech déjà ébranlée va peu à peu être contestée et déboucher in fine sur une faillite totale.
Au fil des ans le climat délétère au sein de l’équipe de France va se dégrader et devenir irrespirable.
L’auteur a l’honnêteté de reconnaître qu’il a été un des acteurs de ce fiasco, car au cœur de la tourmente. Mais pas un responsable.
Les vrais responsables furent pour une part le président Jean Pierre Escalettes, un homme complètement dépassé par les événements à un point tel qu’il sera taxé d’amateurisme dans sa tâche à force de bavarder dans le vide et Raymond Domenech , le sélectionneur lui-même, un homme arrogant qui fait tout dans la provocation avec un humour acide pour lequel il fait montre d’un certain talent, et peut aller jusqu’à dire, avec un cynisme qu’en 2006, lors de la finale, l’homme du match fut Materazzi. Ce qui au demeurant n’est pas faux.
Les médias eurent aussi une large part de responsabilité par leur manque de professionnalisme et de lucidité tant leur recherche du scoop fut leur préoccupation première. Ce qui créa une sorte de crispation récurrente entre les joueurs, le staff et eux.
Mais les vrais coupables furent les joueurs, et surtout certains joueurs que tout le monde connaît. Ces hommes capricieux, orgueilleux, trop souvent dilettantes, aux nombrils boursouflés, trop payés, trop blasés, trop casqués sur les oreilles, offrirent d’eux mêmes une image navrante et honteuse.
Le secret, le soupçon, les bruits qui courent, les indiscrétions, tous les ingrédients étaient là à l’état latent prêts à l’explosion qui survint le dimanche 20 juin à Knysna.
« Les joueurs déconnectés des réalités : ce sont eux les responsables. Ils se sont crus au-dessus de la sélection, mais le maillot de l’équipe de France n’appartient à personne. »
Ce livre vient un peu en complément de celui de Raymond Domenech (Tout seul) paru il y a deux ans.
La conclusion des deux auteurs fait reposer le poids du désastre sur les épaules des joueurs.
0Commentaire5 sur 5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 novembre 2015
La lecture de ce livre nous confirme ce que nous savions sur Knysna. Malheureusement...
Facile à lire, clair.
A lire
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 juillet 2014
on a beaucoup plus de clarté dans cette sombre affaire, on apprend beaucoup et comprend mieux les réactions des joueurs et staff
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

17,95 €