undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_HPTV Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles9
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: BrochéModifier
Prix:25,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 25 octobre 2009
Hamilton est l'un des meilleurs auteurs de SF du moment. Ces livres sont grandioses, ambitieux, originaux. Avec Rupture dans le réel, tome 1-1 : Génése, il a su nous faire découvrir sa vision de la SF : créer des univers cohérents et les plonger dans des intrigues gigantesques, complexes, passionnantes, le tout articulé autour de nombreux personnages très travaillés et tous plus crédibles les uns que les autres.

Dans L'Etoile de Pandore, Tome 1 : Pandore abusée, il nous révèle un autre de ses mondes, une autre de ses créations et a su se perfectionner. L'Etoile de Pandore est plus cohérente, l'histoire plus aboutie plus travaillée. A la fin des 4 tomes de Pandore, je n'avais qu'un regret : que ce soit la fin, qu'Hamilton ait achevé son récit et qu'il abandonne son univers.

Mais non, il a choisi de l'approfondir, de réfléchir à son évolution avec toujours cette volonté d'être logique, d'essayer d'être crédible. C'est ce qu'il est en train de réaliser à travers La trilogie du vide, Tome 1 : Vide qui songe et La Trilogie du vide, tome 2 - Vide temporel. Une nouvelle fois, il a su s'améliorer et innover. Les 2 premiers tomes de cette nouvelle série sont parmi les meilleurs que j'ai pu lire en SF. Ils sont impressionnants de complexité et de richesse et tellement agréable et facile à lire...

Une des meilleurs idées d'Hamilton dans la trilogie du Vide, mis à part continuer l'évolution de son univers, est d'arriver au sein d'un même livre à associer deux styles très différents : la SF "pure" et la fantasy "pure". Peut-être que ce mélange vous laisse perplexe et semble peu approprié, mais non, je vous invite à découvrir cette trilogie et à réaliser à quel point et comment Hamilton a su faire fusionner ses deux styles.

Grâce à ce concept, le lecteur retrouve dans son livre à la fois des sensations propres à la SF (décors grandiose, ampleur du scénario, nouvelles technologie, etc...) et propres à la fantasy (romain d'initiation, découverte d'un héros avec des pouvoirs particuliers, etc...). Comme Hamilton est parfait dans les deux exercices, le plaisir en est plus que doublé...

Lisez L'Etoile de Pandore et continuez la série avec la trilogie du Vide, jamais vous ne le regretterez... ah si, peut-être, parce qu'après les avoir lus, beaucoup de livres de SF vous sembleront fades...
0Commentaire11 sur 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2010
C'est une oeuvre de démiurge qu'a entrepris P.F.Hamilton: Il crée un univers il le complète à petites touches au fur et à mesure du déroulement temporel de la narration(5 tomes pour l'instant). Comme les héros sont immortels ou presque on retrouve avec plaisir leur récurrence et on admire leurs exploits comme on admirait les combats des anciens dieux.
Le grand mérite de l'auteur est d'avoir presque réussi à rendre cet univers crédible, comme une possibilité, un embranchement possible de l'évolution humaine.
Et il est sur que les motivations, les sentiments ses héros sont humains,les mutations n'ont pas agi à ce niveau.
Les extraterrestres ne sont pas trop envahissant sauf bien sur les vrais méchants nécessaires pour incarner le MAL, pour le reste ils laissent l'humanité libre de sa destinée.
Au total une fresque grandiose dont la perspective remplit l'esprit du lecteur et lui fait regretter d'arriver à la fin du tome.
0Commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Grand fan de Hamilton, j'ai découvert la Void Trilogy lors de sa sortie en anglais. L'attente des trois tomes a été trèèèèès longue !
L'histoire reprend l'univers de l'étoile de Pandore et Judas Unchained, ainsi que les personnages les plus charismatiques de cette dernière série, Paula Myo, Justine, Kazimir, Gore, Nigel etc.
On entre tout de suite dans le livre, contrairement à d'autres Hamilton qui expliquent longuement le monde dans lequel se déroule l'intrigue: Ici, l'univers est déjà posé, on l'a rencontré lors de l'étoile de Pandore, et le personnage principal, Aaron, a quelque chose d'étrange et d'attirant. Il faut tout de même appréhender le monde du Vide, le monde d'Edreard, et le lien entre ce monde-ci et celui que nous connaissons n'est pas fait immédiatement.

Les "rêves" sont formidables, et, si à la fin du premier tome, on est repu et curieux de la suite, à la fin du second vous serez transportés, on est dans un schéma totalement inattendu, inexpliqué, et on se dit "Wah ! La claque !" - et, comme je l'ai lu à sa sortie, j'ai eu vraiment du mal à attendre un an de plus que le tome 3 finisse par paraître - munissez-vous en dès l'achat du tome 2, vous ne pourrez même pas attendre un seul jour avant de l'ouvrir et de dévorer la suite.
Cerise sur le gâteau, la relation entre Aramintha et Mr Bovey, qui laisse trèèèès rêveur... croyez-moi sur parole... :)
22 commentaires2 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Après Vide qui songe, voici le second tome de la trilogie du vide.

Le vide est en expansion après que le second rêveur a refusé les offres des seigneurs du ciel. Il est désormais traqué par le rêve vivant.
La flotte Ocisens est partie en guerre contre le projet de pèlerinage avec des alliés puissants et bien mystérieux.
Les différentes factions de l'ANA s'affrontent entre elles.
Et pendant ce temps, Edeard devenu gendarme utilise ses capacités exceptionnelles pour lutter contre les gangs de la ville.

Une chose qu'on ne peut reprocher à Hamilton c'est son soucis du détail. Il soigne son univers et ses personnages. A l'excès peut être ? Notez que, vu le volume de sa prose, le contraire serait dommage.
Un mariage réussi entre space opera technologique et fantasy pure (ma partie préférée d'ailleurs).
Un petit (mais petit hein) bémol sur la profusion des personnages dans la partie SF qui sème un peu la confusion sur qui est qui et qui roule pour qui, c'est complexe, il faut suivre, alors que la partie fantasy est d'une limpidité à toute épreuve.
En fait, plus je lis du Hamilton (du Peter F, pas du Edmond hein), plus j'aime cet auteur. L'accès n'en est pas forcément aisé, mais une fois le style apprivoisé et l'acceptation du fait qu'à chaque fois en s'embarque pour plusieurs milliers de pages, la lecture est un vrai régal pour les fans de SF intelligente et bien construite (et en l'occurrence, ici, pour ceux d'une fantasy sympathique).

Vous en apprendrez beaucoup plus sur la nature du vide.
Après une suite réussie dans la même veine que le tome 1, en route pour le tome 3 : Vide en Evolution
0Commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'avais beaucoup apprécié le premier tome La Trilogie du Vide, tome 1 : Vide qui songe car il prolongeait et complétait le monde du commonwealth que l'on avait pu découvrir et explorer lors de la guerre contre les primiens (L'Étoile de Pandore, tome 1 : Pandore abusée).
Le premier tome nous resituait le contexte dans ce commonweath environ 1500 ans après la guerre et on découvrait ce monde du vide avec deux histoires parallèles, celle du commonwealth et celle d'Edeard sur Querincia dans un monde proche d'un univers médiéval fantastique. Il est vrai que cette incursion de Hamilton dans le domaine de la fantasy était assez désarçonnante mais m'avait semblé agréable à lire lors du premier tome. Là, quelle ne fut pas ma surprise de constater qu'une très grande majorité de ce volume est consacrée au monde d'Edeard reléguant quelque peu en arrière-plan le monde du commonwealth. Le plus étonnant est que cette projection de cet univers médiéval fantastique dans un space-opera fonctionne. Peut-être est dû au style inimitable de l'auteur avec de nombreuses digressions et discussions mais on se sent happé par cette histoire ; j'ai même trouvé ce second volume plus profond que le premier opus car on s'attache aux personnages et les grandes conspirations que l'on commençaient à entrevoir dans le premier tome commencent à prendre forme.
La fin du volume révèle d'ailleurs une surprise mais je n'en dirai pas plus pour ne pas dévoiler cette formidable saga.
11 commentaire1 sur 1 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 novembre 2010
Je connaissais Hamilton pour sa son superbe Space-opéra "L'alchimiste du neutronium", et je dois dire que la lecture des 4 premiers tomes de "L'étoile de pandore" m'avais laissé un peu sur ma faim. C'est donc avec surprise et beaucoup de plaisir que j'ai pu voir le rebondissement de cette saga dans une trilogie qui lui fait suite et rebondit vers de nouveaux horizons. Au total "L'étoile de pandore" et sa suite pourrait bien surclasser "L'alchimiste du neutronium", ce qui n'est pas peu dire. L'immense talent d'Hamilton est de prendre par la main son lecteur et de l'entrainer dans une histoire hallucinante mais qui est menée de main de maitre infailliblement de bout en bout. Du grand art...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 octobre 2009
Encore un Hamilton riche, palpitant qui arrive à mélanger les univers heroic fantasy et science ficion. L'imagination est débordante, l'histoire est riche et fouillée, le nombre de personnages est impressionant, il va falloir que je me fasse une fiche de lecture car il va alloir attendre le tome 3 pendant 1 an, snif !!! Je pense qu'en ce moment, Hamilton et dan simmons sont les 2 plus grands auteurs de SF de notre époque et je ne lis quasiment que ce genre de littérature. Vivement la suite...
0Commentaire2 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 juin 2010
le space opéra a trouvé son maitre incontesté, aprés edmund hamilton (pas de lien de parenté je crois) peter f nous fait vivre une épopée presque à la dimension de l'univers qu'il décrit.
reste que la mise en place de l'histoire peut rebuter plus d'un lecteur mais lorsqu' on sait qu'il s'agit d'un trait d'écriture de l'auteur, continuer la lecture reserve toujours de bonnes surprises.
un seul regret cependant pourquoi ne pas reprendre (comme dans l'étoile de pandore) un petit glossaire des personnages
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 octobre 2009
Hamilton égal à lui même. Un peu touffu, beaucoup de personnages, on s'y perd un peu parfois, il y a qq longueurs mais on prend plaisir à lire cette suite.
Un bon bouquin en somme.
0Commentaire1 sur 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus