Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Weber et guerre maritime
De son propre aveu, l'auteur a voulu développer la société qu'il avait crée dans les héritiers de l'empire :. Il y réussit plutôt pas mal.

Ne vous fiez pas au descriptif du livre. Cette partie décrite n'est que la toute première partie du livre, pour poser la situation, qui se passe donc sur la...
Publié le 25 septembre 2011 par Fnitter "Addict à la sf"

versus
3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Etrange et guère convaincant
Le début commence un peu comme Star Trek. La Fédération humaine s’étend dans l’espace. Vaisseaux interstellaires et termes techniques en pagaille.

Là-dessus arrive une race extra-terrestre qui est très méchante pas belle. Ils détruisent tout et tout le monde sur le passage, refusant même de...
Publié le 1 novembre 2012 par Poison


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Etrange et guère convaincant, 1 novembre 2012
Par 
Poison (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
Le début commence un peu comme Star Trek. La Fédération humaine s’étend dans l’espace. Vaisseaux interstellaires et termes techniques en pagaille.

Là-dessus arrive une race extra-terrestre qui est très méchante pas belle. Ils détruisent tout et tout le monde sur le passage, refusant même de parlementer. Si les observations incomplètes de la race humaine ont révélées que cela faisait plus de deux millénaires qu’ils ne s’étaient pas développés technologiquement parlant, leur supériorité tant numérique que technologique est toujours écrasante.

Comprenant qu’ils sont sur le point de perdre la guerre, les humains décident de lancer un plan de sauvetage de la dernière chance. Ils vont se battre, quitte à devoir se sacrifier, pour permettre à des humains de survivre en s’implantant sur une planète éloignée.

Le stratagème réussit, et les membres d’équipages des vaisseaux atteignent une planète, baptisée Sanctuaire, pour mettre à exécution les dernières phases du plan.

Tandis que les membres d’équipages subissaient des traitements pour rester en bonne santé et prolongé leur vie, les membres de la race humaine sélectionnés pour préserver l’espèce ont été plongé en stase. Cependant, durant leur stase, des membres peu scrupuleux des équipages, Langhorne et Bédard, leur ont fait un patient lavage de cerveau. A la base, l’idée de faire entrer dans leurs mœurs qu’un certain niveau de technologie pour ne pas attirer leurs ennemis mortels, était bonne, et partait d’une bonne intention. Mais le projet n’a pas résisté à leur égo démesuré. Ils se sont fait passé pour des Archanges, messagers du Dieu, pour les guider sur Sanctuaire. Mettant ainsi en place toute une religion passée sur leur adoration. Lorsque d’autres membres de l’équipage se sont rebellés, et une guerre eut lieu entre les deux factions. Les « Technophiles » perdirent, non sans emporter une partit des effectifs du camp adverse avec eux, et leurs noms devinrent synonyme de mal, un peu comme Satan, le diable et autres sur Terre.

Près de sept siècles après cet affrontement, un androïde se réveille. Un enregistrement holographique lui apprend qu’il est l’équivalent robotique de l’une des plus fidèles amie et partisane du partit Technophile : Nimue Alban. Après la guerre qui les a tous si ébranlés, tandis que Langhorn continuait à monter les hommes contre les rebelles, ces derniers ont tous misé sur leur dernière chance : l’androïde de Nimue. Ce dernier possède la plupart des souvenirs de la jeune femme, et l’enregistrement la met courant des derniers développements de l’affaire. Puis, à l’aide de tout le matériel que les rebelles ont réussit à lui mettre à disposition caché, la version robotique de la jeune femme entreprend de se mettre au courant de ce qui se passe sur Sanctuaire, en dissimulant des mouchards minuscules près des lieux et personnes stratégiques. L'Intelligence Artificielle cachée dans le dépôt l’aide à faire le tri des informations.

Ainsi, elle ( ?) apprend que le monde de Sanctuaire est devenu comme la Terre. Un nid d’intrigues politiques et religieuses, ou la majorité du Clergé, particulièrement ceux hauts placés, pensent plus à leurs intérêts terriens, à leurs richesses et leur confort, qu’au salut de leurs ouailles. Malheureusement, ils disposent de plus de ressources tant au niveau du trésor, que des Terres ou de l’influence, que les rois de Sanctuaire. Mais un pays semble plus…éloigné de la doctrine. Bien que religieux et dévoué au Dieu, le Roi de Charis est plus enclin à encourager l’évolution et le changement que les autres. Et surtout ils refusent de se voiler la face sur les ambitions du haut clergé. Son pays et trop riche et donc trop influent pour la tranquillité de ces messieurs.

C’est ce pays que l’androïde, qui se travestit en homme et se rebaptise Merlin, décide d’aider. Il commence par sauver le prince héritier d’une embuscade et se rend vite indispensable tout en gagnant la confiance de la famille royale. Il aide le chef du contre espionnage du royaume en l’aidant à identifier les espions étrangers et à démanteler les réseaux, soi disant sur la foi de « visions », alors qu’il s’aide des mouchards qu’il a disséminé sur la planète. Puis il aide les comtes/ ???, du moins certains seigneurs du pays, ceux plus enclins à l’évolution et l’innovation, en leur soufflant de nouvelles utilisations des techniques existantes pour améliorer la navigation, la construction navale, le tissage et autre.

Merlin présent une guerre, qui risque d’impliquer autant les royaumes que l’église, et veut que Charis soit le mieux préparé possible.

Toute la seconde moitié du livre consiste en une description des préparatifs d’amélioration des navires (avec force termes nautiques) et des enjeux (politiques/religieux/économiques/diplomatiques) de ce qu’il se passe, de la guerre.

Puis on arrive aux affrontements eux même vers la fin. Descriptions détaillées (trop ?) d’affrontements. Dégâts, pertes humaines etc.
Bon…dans l’ensemble ce n’est pas de la SF. Ok, on a un androïde qui a de chouettes petits gadgets, mais sinon ça se passe sur une planète sans technologie alors bon.Pour les amateurs de complots politiques, d’intrigues et de combats navals. Pas mauvais, mais plutôt pour les amateurs du genre.

PS : dommage, tous les noms se ressemblent ! Au point que l’auteur à rajouter plusieurs pages à la fin pour qu’on sache qui est qui
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Weber et guerre maritime, 25 septembre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
De son propre aveu, l'auteur a voulu développer la société qu'il avait crée dans les héritiers de l'empire :. Il y réussit plutôt pas mal.

Ne vous fiez pas au descriptif du livre. Cette partie décrite n'est que la toute première partie du livre, pour poser la situation, qui se passe donc sur la planète.

Nimue, robot humanoïde avec tous les souvenirs et la personalité de la vraie Nimue se retrouve dans une société allergique à certaines formes de progrès, contrôlée de façon drastique par un clergé véreux. Elle va aider un pays particulier (mieux dirigé et plus ouvert que les autres) en introduisant progressivement un peu de technologie guerrière accessible (canons rayés, voilures plus efficaces pour les bateaux de guerre, entres autres), ceci afin de lui permettre de résister (dans un premier temps) à des invasions programmées par le clergé avide.

Si vous aimez Weber et son style vous pouvez plonger sans hésitation.
Les batailles (au sol) de nimue sont bien décrites et passionnantes et il en est de même pour les batailles navales.
Les préparations de la guerre sont passionnantes à lire.
Foncez.

Seul bémol : les noms choisis pour les personnages, un peu difficile à retenir et reconnaitre. On s'y perd un peu parfois.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Un chef d'oeuvre digne d'Alexandre Dumas et abandonné par son éditeur, 29 mars 2015
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
David Weber est surtout connu en France pour la série de romans du cycle "Honor Harrington" parue aux éditions l'Atalante. On pourrait classer ces romans, d'ailleurs remarquables, dans le genre science-fiction militaire et "maritime", qui n'exclut pas, malgré le côté space opéra, certaines subtilités (par exemple Honor est une femme, dans une société future où le sexisme n'existe plus). Weber a en réalité transposé les romans maritimes de l'anglais C. S. Forester dans un avenir où les navires deviennent des vaisseaux de l'espace, l'océan s'élargissant aux dimensions de la galaxie, tandis que le conflit entre les principaux protagonistes évoque notamment la rivalité entre l’Angleterre et la France révolutionnaire du dix-huitième siècle, d'une façon très habile. Devant le grand succès de ces romans, un autre éditeur, Bragelonne, a entrepris depuis quelques années la publication en français d'un autre cycle en cours de Weber, "Sanctuaire", qui fusionne science-fiction et épopée moyenâgeuse. Les trois longs romans parus sont dignes du meilleur Alexandre Dumas, celui des trois mousquetaires et du comte de Monte-Cristo. Toutes les qualités de conteur de Weber sont portées à leur point culminant dans ce qui constitue, à mon avis, et de l’avis d’une dizaine de personnes auxquelles j’ai fait découvrir ces ouvrages, un chef d’œuvre du roman d'aventure, auprès duquel pâlit même le cycle si connu d'Honor Harrington... Il semble vraiment difficile de ne pas se passionner pour une intrigue fascinante, à la fois foisonnante et extrêmement claire, des personnages marquants et attachants, et l'évocation détaillée et étonnamment cohérente d'une société d’avant l’industrialisation.
La réussite est immense. Dans le genre, je n'ai rien lu de meilleur depuis plus de vingt ans. Malheureusement, Bragelonne a renoncé à publier la suite et, à moins de lire l’anglais couramment, vous ne pourrez la découvrir. J’ai longuement parlé au téléphone avec l’excellent traducteur de Sanctuaire, qui regrette comme moi cette situation. Comment un éditeur peut-il ainsi abandonner ses lecteurs en cours de route ? La priorité n’est-elle pas de respecter la trilogie lecteur/auteur/littérature ? Imaginez que vous lisiez « Le vicomte de Bragelonne » et que vous ne puissiez jamais connaître la fin… Ou bien que vous regardiez un film passionnant qui s’interrompe brutalement…
Souhaitons qu'un éditeur se décide à poursuivre la publication de "Sanctuaire", en privilégiant, par-delà les derniers chiffres de ventes, ces notions apparemment devenues désuètes : l’intérêt littéraire de l’œuvre et le désir de la faire connaître, et pourquoi pas la possibilité, l'obstination se révélant payante, que ces romans remarquables, et remarquablement traduits, rencontrent enfin leur public. Un éditeur doit certes rentabiliser son entreprise, s'il veut la poursuivre, mais ne peut-il tout simplement croire en la littérature et prendre parfois les risques qu'elle mérite ?
Il faudrait créer le délit de « non-assistance à lecteur en danger » !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Déçu, 10 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
Déçu.On pouvait s'attendre à mieux : puerilité de l'intrigue, le choix des patronymes est débile, nombreuses contradictions dans les situations rapportées et enfin multiples lourdeurs de traductions.Nous sommes loin du souffle épique des premiers Harington
Je crois que c'est tout.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 du bon david weber, 2 mai 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
bonjour,

ceux qui ont lu les héritiers de l'empire , retrouveront dans ce roman une idée déja explorée, la société bloquait dans son évolution par une religion.
l'idée est sympathique et méritée d'être creusée c'est chose faite.
bon livre qui mérite d'être lu. des personnages attachants.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 proprement génial, 6 avril 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
Fan de fantasy, et aussi fan de sf, mais la je suis plus difficile, j'avoue que ce livre est tout simplement génial, je vais donc me commander d'autres livres de cet auteur.
Je conseille evidemment !!!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 passionnant, 19 juillet 2010
Par 
Depreux Alain "conovor" (paris, France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
Autant le dire tout de suite le problème de ce livre c'est qu'à ce jour la suite n'est pas encore disponible (en français) !
C'est du grand David Weber, à recommander à tous ceux qui aime honor harrington.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un roman sympa, sur fond de SF et de Fantasy navale, 1 juin 2010
Par 
Olivier Magnin (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon (Broché)
J'ai lu ce livre rapidement. A recommander à tous ceux qui aiment les batailles épiques.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon
Sanctuaire, tome 1 : Cap sur l'Armageddon de David Weber (Broché - 19 février 2010)
EUR 25,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit