undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite FIFA16 cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

13
3,8 sur 5 étoiles
La Grande Route du Nord
Format: BrochéModifier
Prix:25,00 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

46 sur 46 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 15 novembre 2013
Ce roman plaira à quelqu'un qui n'a jamais ou relativement peu lu d'autres livres de Peter F. Hamilton. Pour quelqu'un comme moi, qui a part les Greg Mandel 2 et 3 a lu toute la production de cet auteur (et ça fait du volume), ce livre pose un problème conséquent de répétitivité et de renouvellement. Je m'explique : ce qui est agréable chez Hamilton, c'est qu'il crée à chaque fois des univers très détaillés et très cohérents, et que ces univers sont très éloignés les uns des autres. L'univers de la Confédération est très éloigné de celui de Dragon Déchu, lui-même complètement différent de celui de Pandore / du Vide. Ce qui me pose problème dans La Grande Route du Nord, c'est qu'il s'agit à peu de choses près de l'univers de Pandore, sauf que... ce n'est pas lui. Même méthode de voyage interstellaire, même mainmise de Grandes Familles (une en particulier) sur l'économie, seule la technologie est plus proche de la notre (même si on retrouve des "cellules intelligentes", un "maillage corporel", l'équivalent d'une "ombre virtuelle" des romans précédents, etc). En plus, on retrouve les constantes de toute oeuvre d'Hamilton : l'ancien terroriste / révolutionnaire / activiste / anarchiste / criminel, la jeune femme ambitieuse et manipulatrice se servant de son corps (forcément superbe) pour parvenir à ses fins via le sexe, l'enquêteur policier / militaire / gouvernemental tenace qui ne lâche pas l'affaire même si celle-ci est horriblement complexe, la menace extraterrestre / extradimensionnelle (Aube de la Nuit = les Possédés, Pandore = les Primiens, La Grande Route du Nord = Le Zanth), le "Deus ex machina" du personnage doté d'une IA Hackeuse capable de franchir n'importe quelle protection (cf Dragon Déchu), etc.

Bref, pour quelqu'un qui a déjà lu tout ou une partie significative des sagas d'Hamilton, la trop grande ressemblance avec l'univers de Pandore et la répétitivité des thèmes peuvent causer un vrai problème de lassitude, et une vraie question quant à savoir pourquoi l'auteur a fait ce choix d'univers plus que surprenant alors qu'il a toujours su se renouveler (même le coup de la dynastie de clones avait une contrepartie dans l'Aube de la Nuit, il me semble). Et c'est d'autant plus étonnant lorsqu'on sait de quel genre d'imagination l'auteur sait faire preuve lorsqu'il construit par exemple son uchronie basée sur un eugénisme pratiqué sur les gladiateurs dès l'Empire Romain dans une des nouvelles de Manhattan à l'envers (voilà pour le coup un univers qui aurait pu -du ?- être le cadre d'un roman formidable). En plus, quitte à faire "du Pandore", pourquoi ne pas avoir situé l'action dans cet univers (dans son passé) ? D'un autre côté, on peut à la rigueur voir cet univers comme un patchwork ou un "best of" d'éléments individuels / ponctuels ou récurrents dispersés dans toute l'oeuvre d'Hamilton (un peu de Dragon Déchu, pas mal de Pandore, un peu d'Aube de la Nuit, etc). Pas forcément mauvais donc.

Autre souci : même si ce n'est précisé qu'en petit et en bas de la couverture, il ne s'agit que du PREMIER TOME sur deux, l'édition française ayant coupé le roman originel de 1000 et quelques pages en deux, comme souvent chez Hamilton. Et ce qui me pose également problème est que contrairement à Pandore ou l'Aube de la Nuit, le découpage tombe ici singulièrement à plat. Ça manque d'un Cliffhanger,nous n'en savons que relativement peu à la fin du premier tome. Lorsqu'on sait qu'en plus le rythme (et celui des révélations) est assez lent, c'est le premier roman d'Hamilton coupé en plusieurs tomes où je n'ai pas spécialement hâte de pouvoir mettre mes sales pattes sur le suivant pour connaître la suite / fin.

Tout ceci étant posé, ce roman n'est certainement pas dépourvu de qualités. Entre le potentiel meurtrier extraterrestre, l'histoire d'Angela et le Zanth (ses origines, ses buts), il y a quand même 2-3 trucs que je suis curieux de voir résolus. De plus, l'univers, même s'il est beaucoup moins original qu'auparavant, n'en reste pas moins toujours aussi cohérent et bien décrit, marque de fabrique chez Hamilton. Les révélations sur le passé d'Angela sont très bien amenées, et le personnage, bien que correspondant au stéréotype Hamiltonien de la belle ambitieuse et manipulatrice,n n'en est pas moins plus fouillé et intéressant que les héroïnes qui l'ont précédé. Et au chapitre des personnages, remarquons une tendance bienvenue à en suivre moins en même temps. On est loin de l'Aube de la Nuit ou de Pandore, avec ses héros ou protagonistes multiples tous suivis en même temps (même s'il faut reconnaître à Hamilton une capacité magistrale à réunir les différents fils à priori séparés de l'intrigue dans la dernière partie de ses romans).

Toutes les critiques qui précèdent sont plus ou moins sans objet pour une personne qui n'aurait jamais lu un seul Hamilton (ou juste un, et qui ne pourrait donc pas établir de parallèles). Pour ces gens là, foncez, c'est un très bon roman. Univers, personnages, constructions, tout ou presque y est, sauf le découpage entre les deux tomes et un déficit de révélations sur l'extraterrestre dans le premier tome (existe ? n'existe pas ?). Pour les fans d'Hamilton en revanche, ma critique vous aura prévenu des petites (finalement assez petites) déceptions qui peuvent vous attendre. Mais bon, même si c'est avec moins d'enthousiasme que jadis, ça ne m'empêchera pas de lire la suite. Je veux savoir s'il existe, ce bestiau, moi.

PS : J'attire votre attention sur le fait que cette critique reflète mes impressions à la suite de la lecture du tome 1 et non de l'ensemble du roman (tome 1 + 2). Si vous souhaitez connaître mon impression globale à la suite de la lecture de l'ensemble du livre, je vous invite à vous référer à ma critique du second tome. En plus de mes impressions sur ce dernier et sur l'ensemble du bouquin (tome 1 + 2), j'y explique la façon dont la lecture du tome 2 a pu confirmer ou infirmer les impressions laissées par la lecture du tome 1.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Après avoir dévoré le cycle de l'étoile de pandore et la trilogie du vide, bien que l'imagination hamiltonienne soit toujours au rendez-vous j'avoue avoir eu du mal à accrocher cette fois à l'intrigue de ce livre qui comporte pas mal de passages à vide (sans mauvais jeu de mots) et pas assez de personnages charismatiques.
Je considère toujours cependant Hamilton comme un nouveau maitre de la S.F du niveau d'Isaac Asimov capable de créer de nouveaux univers possibles pour l'humanité par la puissance de son imagination et son extrapolation scientifique des découvertes les plus récente de la science et de l'exploration spatiale.
A conseiller aux fans, pour les autres plutôt commencer par l'étoile de pandore et la trilogie du vide...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 juin 2015
Un petit roman (1000 pages seulement) du nouveau pape du space opera moderne sous-section littérature anglaise. Il est à noter qu'il vient de remporter le grand prix de l'imaginaire 2015 catégorie roman étranger.
Comme toujours, la séparation en deux tomes due à l'éditeur français.

Nous sommes en 2143, dans un univers proche de celui de Pandore, un membre de la famille de clone la plus influente et riche de l'univers, les North, est assassiné. Chose étonnante, 20 ans plus tôt, un autre membre de cette même famille était tué de la même façon. Angela Tramelo avait été jugée coupable, mais cette dernière accusait un étrange extraterrestre. En prison elle n'a pu commettre ce nouveau meurtre. L'inspecteur 3ième classe Sidney Hurst est chargé de l'enquête, pendant que d'autres se chargent du volet extraterrestre sur Sainte Libra, la planète des North.

En début de roman, l'auteur pose son univers en quelques dizaines de date sur 150 ans, plus efficace que tout un chapitre, voire tout un roman, comme il aurait très bien pu le faire.
Il faut vraiment aimer le style d'Hamilton, toujours très long, très détaillé, souvent nébuleux. Il nous plonge directement dans son univers et ses personnages que nous apprenons à connaître tout au long du roman à l'aide de nombreux flash back.
On retrouve beaucoup de ses précédentes œuvres dans celle-ci. L'habitat de Jupiter, les portails de transport interstellaires, l'inspecteur de génie, les ET susceptibles d'anéantir l'humanité, les améliorations génétiques et technologiques de l'homme, le début de l'immortalité... Si on connaît l’œuvre de l'auteur on n'est pas vraiment dépaysé, mais en contrepartie on s'immerge assez facilement dans l'histoire.

Pas de bonne surprise, mais pas de mauvaise non plus. Un Hamilton pur jus, pur sucre. Un univers extrêmement riche et fouillé, une enquête policière addictive, des personnages intéressants, un peu d'action, un peu de réflexion, tout est réuni pour passer un bon moment.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai parcouru quelques unes des critiques considérant que Peter F. Hamilton ne se renouvellait pas et proposait une version dérivée du "commonwealth". Certes, je retrouve dans ce roman tout se qui fait la patte de Hamilton, un monde complexe au capitalisme débridé et la conquête par une humanité pas particulièrement en forme d'une poignée de planètes par l'intermédiaire de portails. Ces portails qui permettent une téléportation instantanée entre la terre et les planètes colonisées ont provoqué directement ou indirectement la richesse de certaines familles comme les "North". (on comprend d'ailleurs le titre anglais du livre Great North Road). Les humaines à cette époque (en 2143) n'ont trouvé aucune trace d'intelligence extra-terrestre.

Mais, je trouve que l'angle choisi par l'auteur est particulièrement subtile et intéressant : un meurtre d'un des membres de la famille North à Newcastle, meurtre complexe puisqu'il semble que ce North est inconnu et non répertorié. Cette enquête est le point de départ d'une aventure plus complexe reposant sur une foison d'histoires et de destins nous permettant de découvrir un univers riche et détaillé. Ce premier tome permet de découvrir une menace qui plane sur l'hummanité qui apparaît en filigrane. Des personnages complexes, des complots qui de trament sur plusieurs mondes et qui prennent des décennies à se mettre en place, des extra-terrestres (ou leur abscence), moi j'adhère à 100% car l'univers me fait rêver et je n'ai qu'une hâte, lire le second tome.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 4 juillet 2015
De la Science-Fiction comme à la grande époque du genre, j’ai replongé dans mes souvenirs d’adolescences lorsque je lisais tous les livres d’anticipation qui me tombaient sous la main (ou plutôt sous les yeux).
En dehors de la description de ce monde totalement connecté et vraiment crédible créé par l’auteur, j’ai surtout apprécié le fait de pouvoir suivre plusieurs histoires en simultanée. En effet, chaque personnage pourrait être un roman à lui-tout seul et l’imbrication de tous ces parcours nous mène à l’instant présent comme nous pourrions le vivre dans le monde réel. Grâce à cela nous prenons fait et cause pour chacun des héros, nous vibrons avec eux en ressentant leurs doutes, leurs espoirs, leurs petites défaites et leurs grandes victoires.
Une seule question se pose, le second tome sera-t-il à la hauteur du premier ? En tout cas, je le souhaite et quoiqu’il arrive je vous tiendrais au courant…
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2013
Les personnages ont plus de substance que dans les sagas précédentes et l'intrigue évolue de manière lente mais on est pas noyés dans des détails techniques improbables comme trop souvent avec Peter F. Hamilton. J'attends avec impatience la sortie du tome 2 !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 30 juillet 2015
J'ai peu aimé cette histoire (tomes 1 et 2), je trouve que c'est une variation beaucoup moins fouillée et passionnante que l'Etoile de Pandore.
Et puis les univers froids me filent le bourdon.
Le plus intolérable c'est les passages de Q, si "littérature romans de gare" que c'est à se tordre ! Déjà dans l'Etoile c'était horripilant, mais ici c'est pire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 février 2014
drole de pratique de couper en deux les éditions françaises !!! peut etre pour accélérer les délais de traduction?

Toujours est-il que l'intrigue nous tient en haleine et que j'ai hâte de pouvoir lire la suite sur ma tablette.

Du grand Hamilton a mon sens avec un coté policier très intéressant.

A ne pas manquer .... Un conseil attendre la sortie du 2° tome pour pouvoir enchainner les deux .
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 décembre 2014
Un très bon roman comme toujours avec Hamilton des personnages travaillé, une intrique bien ficelé le tout enrobé de très bonne science fiction.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 avril 2014
Et allez, les éditeurs français nous prennent encore pour des vaches à lait... Édition anglaise kindle: 5.82€, plus de 1000 pages, et là on nous coupe le livre en 2, à coup de 9.99 et 12.99€...
Cherchez l'erreur...
Du coup je l'ai acheté en anglais... Et puis ça évite les traductions boiteuses...
Sinon, en ce qui concerne l'histoire, c'est vrai qu'on sent que c'est du Hamilton, mais c'est très prenant... On peut difficilement se tromper avec cet auteur, qui a gagné mon estime avec la saga du Commonwealth...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La Grande Route du Nord 2
La Grande Route du Nord 2 de Hamilton Peter F. (Relié - 20 février 2015)
EUR 8,70

Tau Zero
Tau Zero de Poul ANDERSON (Poche - 8 janvier 2015)
EUR 7,90

L'Étoile de Pandore, tome 1 : Pandore abusée
L'Étoile de Pandore, tome 1 : Pandore abusée de Peter F. Hamilton (Broché - 5 juin 2008)
EUR 9,90