undrgrnd Cliquez ici Baby RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 27 décembre 2013
Dans ce titre un brin provocateur, l’important, c’est le point d’exclamation … Car c’est bel et bien un coup de gueule, comme je les aime. Nous, la tranche d’âge des 60 – 85 ans, on ne veut plus être considérés comme des non-valeurs, et Muriel Boulmier, qui a beaucoup étudié la question, « balance » vigoureusement. J’approuve.
Elle tient à tordre le cou à une dizaine d’idées reçues qui concernent 23,8 % de la population, quand les moins de 20 ans représentent, eux, 24,7% des 65,8 millions de Français. Toute la question étant : à partir de quand commence-t-on à être « vieux » ? En effet, la catégorie des 60-85 ans, laissée dans l’angle mort des politiques publiques (on parle uniquement de la dépendance …) a encore bien de la marge avant la dernière échéance et la vie ne leur réserve pas uniquement la maison de retraite.
Que ne dit-on pas comme contre-vérités à son propos ?
Des nantis ? C’est une illusion pour le plus grand nombre, étant donné le montant des retraites, surtout pour les femmes plus nombreuses à survivre et qui ne bénéficient pas toujours d’une réversion décente, en particulier les personnes pacsées.
Des inactifs ? Ils sont accaparés par les obligations des autres. C’est la génération « sandwich » prise entre des parents dépendants et des enfants sur-occupés. Geeks ? Pas encore tant que ça, des progrès restent à faire. Amoureux ? Plus que jamais : refaire sa vie, divorcer après 60 ans, draguer sur les sites de rencontres, c’est tendance. Le plaisir conserve. Et l’amour, c’est aussi construire un château en Lego, tricoter un pull en taille 6 ans, broder une robe de coton …
Réactionnaires enfin ? Certains se demandent s’il convient de les laisser voter à tout âge … On rêve ! En tous cas, ils rejettent en bloc les extrêmes.
Voilà un opuscule qui devrait « interpeler » nos gouvernants afin qu’ils cessent le saupoudrage des initiatives et les expériences intergénérationnelles, juste bonnes pour les journalistes.
Bref : des faits objectifs, des chiffres, un cri d’urgence en faveur de ceux que l’on n’entend jamais !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus