undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

38 sur 39 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 septembre 2013
On l'a enfin! Le livre qui balaye les stratégies fondamentales de manipulation des masses en pseudo-démocratie:
- la Stratégie du choc ou comment faire appel à l'émotionnel plutôt qu'à la réflexion.
- le Social learning ou apprentissage collectif, ou l'importance de l'influence intellectuelle.
- la Fabrication du consentement, techniques de propagande qui nous viennent du neveu de Freud.
- le Tittytainment, concept de Z. Brzezinski.
- le Mind Control qui nous vient des programmeurs comportementaux du IIIe Reich.
- la Guerre contre insurrectionnelle du général britannique Kitson, concept qui s'appuie sur la manipulation psychologique de l'opinion afin de faire accepter une guerre.
- le Reality-building / storytelling ou la politique comme grand spectacle guignolesque (à l'instar du catch)...

En seulement 93 pages, vous comprendrez ce qu' est "l'ingénierie sociale", ou "l'art d'induire autrui en erreur et d'exercer un pouvoir sur lui".
Ce livre ne dresse pas seulement un tableau des principes de propagande en "démocratie", il met également en évidence les effets désastreux de la mondialisation avec des exemples pertinents (parfois trop peu nombreux). Une question reste cependant sans réponse: A qui profite l'établissement de ce pouvoir centralisé illégitime et antidémocratique?
Un livre qui appelle à la Résistance...

Pour ma part, j'ai prêté ce livre à des profs qui n'avaient jamais, ou que très peu, entendu parler de ces concepts. Ils ont tous été stupéfaits par l'analyse profonde de l'auteur, mais comme celui-ci ne s'est pas attaché à désigner les coupables en nommant les organisations et les personnes responsables, sinon le "système" lui-même, j'ai le sentiment que mes collègues préfèrent se résigner, faire les autruches, attendre le miracle de jours meilleurs et se satisfaire de leur condition sociale, qui se dégrade certes, mais qui reste privilégiée.
L'individualisme comme obstacle à la rébellion.
A quand donc la suite?...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
48 sur 53 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 2 novembre 2010
Rapide à lire et intelligent, cet ouvrage apporte un point de vue peu véhiculé par les médias sur le fonctionnement du système qui nous gouverne et sa propagande quotidienne. Un ensemble de réflexions qui, s'il est très engagé et parfois extrémiste dans ces propos, ne passe pas inaperçu et permet de s'interroger. Une posture quasi-philosophique qui a le mérite de sortir du bruit consensuel ambiant.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
29 sur 32 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre inspiré par l'affaire de Tarnac et les textes du Comité invisible ou de Tiqqun est un manuel d'introduction à l'ingénierie sociale. Il propose une approche originale de la question du Pouvoir, en termes de méthode et non pas d'identité : « Comment travaillent les oligarchies, les minorités actives, les lobbies ? » au lieu de « Qui sont-ils ? » Dans les sociétés traditionnelles, le pouvoir gouverne en imposant un ordre. Aujourd'hui, avec le capitalisme et les sciences de la gestion, le pouvoir s'exerce en provoquant des révolutions : il gouverne par le chaos. Le capitalisme et la crise sont synonymes, comme le montre Naomi Klein dans « La stratégie du choc », et comme on peut le voir en direct dans la zone Euro ou avec les pseudos révolutions arabes (Libye, Syrie) téléguidées depuis l'étranger. Cette approche cybernétique consiste à reformater le peuple, conçu comme un système d'informations parmi d'autres. Pour cela, il faut désorganiser le peuple, lui injecter des virus, faire monter l'entropie sociale, provoquer la crise et l'anarchie dans le champ socioéconomique et dans les moeurs, de sorte à obtenir une « table rase » qui permettra d'implanter un nouveau programme comportemental. La solution est proposée à la fin : un nouveau Conseil National de la Résistance, unissant la droite et la gauche dans une souveraineté populaire et démocratique relancée.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
5 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 24 novembre 2013
Précis, concis, efficace!
Un ouvrage bien écrit, facile à lire et vite lu (environ 100pages, mais quelles pages!).
Vous ne verrez plus jamais les grandes décisions politiques de la même façon après! Et celles qui ne faisaient pas sens jusqu'à présent s'éclaireront d'un jour nouveau...
Du tittytainment à l'ingénièrie sociale en passant par l'homme nouveau, une plongée passionnante dans les plans de l'oligarchie mondialiste!
Accrochez vous car les conclusions de ce livre vous ferons froid dans le dos. Mais après tout, un homme averti n'en vaut il pas deux?
Bonne lecture!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
21 sur 23 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 décembre 2012
Ce livre explique de manière claire, précise et concise ce qu'est et comment opère l'"ingénérie sociale", science de la manipulation des masses par le contrôle, l'analyse des comportements, le suivi des personnes, le marketing du comportement et des habitudes.
C'est un livre d'une grande utilité pour comprendre comment aujourd'hui un nombre restreint de personnes extrêmement bien informées peuvent se permettre de créer un monde sous contrôle, un "nouvel ordre mondial"... Qu'on y croie ou non, le livre apporte des éléments dont on ne peut se passer dès que la question nous interpelle. Très recommendable!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
26 sur 29 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 16 août 2013
Mon avis est que c'est un bon livre pour s'initier au thème. Mais son manque cruel d'exemples concrets le rend vide et inutile pour le lecteur avisé. Il faudra vite passer à autre chose pour mieux comprendre se qui se trame.

Le contenu est trop doux, trop sage par rapport à la terrible réalité et la violence de la concrétisation du rêve de tous les tyrans de l'histoire...

Ca s'éternise inutilement dans le chapitre du "reality building", alors que sur d'autres, on aurait apprécié de l'approfondissement par l'exemple, tant il y en a...

Le livre cible prioritairement le pouvoir politique, or, celui-ci n'est qu'un échelon dans l'ordre des choses, un paravent aux groupes de pression qui l'utilise comme écran, le faisant passer pour celui qui décide...

Répétitivement, vers la moitié du livre, il y a une obsession à la foetalisation qui risque de discréditer l'argumentaire et de confondre le lecteur néophyte du thème.

On parle sans cesse de construction du consentement, de soumission, mais sans expliquer où cela mène, laissant le champs ouvert à une interprétation positive de l'organigramme mondialiste. En effet, certains pourraient y voir un intérêt général idéal d'être soumis à une gouvernance globale... Une grave erreur de la part des auteurs... (d'où seulement 3 étoiles)

Le vocabulaire un peu lourd et des tournures de phrase romanesques disqualifient le livre pour le "tout public".

La conclusion est très bonne.

Quelques exemples du contenu:

-p11, un raccourci un peu rapide est fait sur les conflits sociaux menés par les élites sans détailler le pourquoi et la raison des haines communautaires.
Même page plus loin, il est dit que la SNCF doit plus redouter de la privatisation que des saboteurs, c'est évident, mais il aurait pu être ajouté que certains actes de sabotages sont fait pour accélérer cette privatisation (le risque de le dire n'a pas été retenu).
-p16, on dit que l'exode rural manipulé a 2 objectifs: faciliter la surveillance et couper l'autonomie des gens. Vrai, mais il y en a une troisième et pas des moindres: fournir à l'industrie de la main d'oeuvre bon marché...
-p37, en parlant du piratage de la perception, il est notoire d'ajouter qu'elle est entérinée par une autre fausse perception: le confort, l'abondance des biens, la consommation...

En bref, je recommanderais le livre, mais aussi de chercher très vite ailleurs si l'on veut bien ouvrir les yeux.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 novembre 2013
Petit livre très intéressant bien que très technique, Gouverner par le chaos est un excellent essai nous expliquant très bien le projet de destruction de l'esprit humain par nos élites, afin de nous rendre beaucoup plus manipulable, malléable, soumis.
Un excellent travail de synthèse à lire.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 20 décembre 2013
ESSAI PHILOSOPHIQUE CONCRET ACCESSIBLE,UNE BONNE SYNTHESE D'IDEES ET DE FAITS;
TABLES DES MATIERES:
ORDO AB CHAO/
POLITIQUE ET MASSIFICATION/POLITIQUE ET MONDIALISATION/QU'EST CE QUE L'INGENIERIE SOCIALE?/
LA STRATEGIE DU CHOC/LA CONDUITE DU CHANGEMENT/LE SOCIAL LEARNING/LA FABRICATION DU CONSENTEMENT/LE TITTYTAINMENT/
LE PIED-DANS-LA-PORTE/LE MIND CONTROL/LE VIRTUALISME/LA GUERRE CONTRE-INSURRECTIONNELLE/LE REALITY BUILDING/
LE MANAGEMENT NEGATIF/LA THEORIE DE LA JEUNE-FILLE/LE BIOPOUVOIR/
CONCLUSION PROVISOIRE/
L'APPEL DES RESISITANTS.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
J'ai lu ce livre après "la psychologie des foules "de Le Bon et c'est un bon complément pour comprendre comment on devient "maitre du monde "sujet bien passionnant pour celui qui s'interroge sur le mondialisme actuel en marche dont on nous vante tant l'interêt . Ce texte écrit par un collectif nous donne quelques clés sur la manière dont une minorité prend le pouvoir en infiltrant les esprits, en analysant les moindres faits et gestes, en contrôlant les comportements, en organisant le "marketing" de l'intime, en semant le désordre dans le peuple en provoquant la peur panique (pour mobiliser les foules) : ce n'est pas nouveau (lire Le Bon)depuis que le monde est monde mais aujourd'hui cela s'appelle "l'ingénierie sociale" et ça s'appuie sur une base plus scientifique! Une lecture pour comprendre comment ça marche pour résister ou sinon accepter mais en toute connaissance de cause, selon l'attitude préférée..
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 novembre 2014
Excellent resumé de l'ingénierie sociale !
Points particuliers joliement abordés :
-La logique de destruction des services publics qui échappaient au marché.
-Le nouvel Ordre Mondial identifié à un processus de régression préoedipienne globalisée et d'infantilisation délibérée des populations.
-L'arnaque de l'alternance gauche-droite.
-Le sociétal pour masquer l'abandon du social et pour casser les solidarités de classes ("le degré zéro de la pensée politique est atteint à partir du moment où l'on ne parle plus des riches et les pauvres mais des blancs et de leurs "potes" colorés").
-L'analogie entre "le réel et sa représentation, la réalité" et "le territoire et la carte géographique". Ne pouvant construire le réel, on construit la réalité.
-Etc.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé


L'insurrection qui vient
L'insurrection qui vient de Comité invisible (Broché - 29 mars 2007)
EUR 7,10