undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles1
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:23,40 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans Between Men, Eve Kosofsky Sedgwick avançait l'idée que les rapports hommes-femmes dans la société américano-européenne depuis la deuxième moitié du 19° siècle sont sous-tendus par des rapports entre hommes. Dans L'épistémologie du placard, elle généralise cette thèse en référant la culture tout entière de cette société aux définitions de l'homosexualité et de l'hétérosexualité. Elle démontre avec une acuité admirable les contradictions de ces définitions, des contradictions qui affectent moins leur périphérie que leur centre même. Les analyses sont fines, percutantes, rigoureuses ; le style est précis, académique, et parfois d'un humour irrésistible.
Ces 260 pages, dont l'importance n'est pas moindre que celle de, au hasard, Les Mots et les choses ou L'Anti-OEdipe, donnent, comme peu, l'impression de comprendre des choses essentielles et qui sans elles nous auraient échappé : sur la société dans laquelle nous vivons, celle qui nous a formés tels que nous sommes et donc aussi sur nous-mêmes. Sa lecture est nécessaire non seulement à tous ceux qui s'intéressent aux questions de genre, aux gay studies et à la queer theory, mais aussi à tous ceux qui s'intéressent à la psychologie, à l'histoire des mentalités, à la culture "occidentale" moderne et contemporaine, etc : bref, à bien du monde.
Et puisque Sedgwick se réclamait d'une pratique de la théorie critique n'excluant pas les prises de position, et donc d'une certaine efficacité en-dehors de l'académie, disons-le tout net : ce livre fait espérer que s'il était lu et ses idées vulgarisées, le monde serait meilleur.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)