Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Indispensable !, 3 novembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Capitalisme : Un Génocide Structurel - les mécanismes meurtriers de la mondialisation néolibérale (Broché)
Garry Leech s'attaque à un sujet difficile : le caractère génocidaire du capitalisme. Pour sûr, on ne risque pas d'en parler beaucoup dans les grands médias!

On y retrouve beaucoup de thèmes développés par Jean-Luc Mélenchon et ce livre admirable se conclut sur une note d'espoir : le socialisme du XXIe siècle... L'auteur, qui a vécu plus de dix ans en Amérique Latine semble bien connaître la situation épouvantable des paysans mexicains expropriés ou l'espoir d'une société nouvelle au Venezuela, après la révolution bolivarienne. Enfin un livre qui rétablit certaines vérités sur le Venezuela ou sur Cuba !

La démonstration des mécanismes meurtriers de la mondialisation néolibérale est implacable et difficilement contestable.

Ce livre indispensable devrait être le livre de chevet non seulement de tous les militants du Front de Gauche, mais également de tous, à gauche et à droite, qui s'interrogent sur l'avenir de notre monde.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Un livre qui nous met à notre place, 27 avril 2014
Par 
Oribase - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le Capitalisme : Un Génocide Structurel - les mécanismes meurtriers de la mondialisation néolibérale (Broché)
Excellente critique du capitalisme, nous sommes plus destructeur que le communisme et le nazisme réunis, voilà la réalité. On ne le sait pas forcément mais ce livre l' explique en profondeur. La machine capitaliste à besoin de toujours plus de ressources et toujours plus de marchés pour continuer à monter dans le baromètre de la croissance, au détriment de la planète. 80 des richesses mondiales sont consommées par 20 % de la population. Si ces richesses n'étaient pas pillées chez les autres de nombreux pays du 1/3 monde ne seraient pas dans cet état. C'est justement le rôle de du mondialisme :
-La banque mondiale et le FMI pour les moderniser mais surtout les endetter, les faire faire faillite et libérer le tapis rouge aux multinationales. Ce qui engendre le déplacement des populations rurales vers les bidons villes, soit la fin d'un paradis pour un calvaire. Pierre Rabbhi, avec sa plume, raconte très bien ce qu'il a vu en Afrique dans "la sobriété heureuse".
-placer à la tête de ces pays des serviteurs des intérêts des grandes multinationales, donc privatiser tout ce qui touche aux ressources de ces pays. Pour l'Afrique par exemple "françafrique, le plus long scandale de la république", et "les dessous de la françafrique" expliquent bien ce manège. Voilà pourquoi des manifestations de noirs à Paris ou ailleurs scandent "le pen ! le pen", eux ont l'information des familles au pays des actions des partis mondialistes. (vidéos sur youtube)
Le résultat est que le mondialisme c'est la privatisation de ce qui devrait être nationalisé associé au colonialisme bancaire. C'est l'essence même du capitalisme : nécessite beaucoup de ressources et de richesses pour une grande production qui implique une société de consommation démesuré et ayant l'esprit de profit maximum donc de smicardisation de la masse. On peut observer ceci tout les jours.
Je réagis par rapport au commentaire pro Mélenchon : ce livre dénonce le néo-libéralisme, la néo-colonisation du nord sur le sud, le déplacement des populations, l'immigration de masse causé par le pillage des richesses, le vol des cerveaux du tiers monde par l'occident, la domination des grands groupes agricoles sur les petits producteurs, la propagande pro-impérialiste occidentale, accessoirement la classe politique au service des banques. Donc si ce livre se rapproche d'un parti en France, c'est plus du Front National et pas de Melenchon qui est un mondialiste, qui en 2012 a fait appel à voter PS au 2e tour pour faire soit disant barrage à la droite. Quand on sait que le PS et l'UMP votent 98% des lois ensemble à Bruxelles...quelle barrage !
Le mondialisme est justement ce qui provoque ce qui est dénoncé dans ce livre. Il faut savoir que 100% sont détenus en France par 4 familles ultra-mondialiste donc empiriste (vocation de s'étendre par la guerre au nom de la liberté et de la démocratie) : Rotschild, Lagardère, Dassaut et Bouygues, soit à gauche la banque, à droite les armes. Sachant ceci il est facile de voir qui dérange le système ou qui est vraiment opposé au système. Plus un penseur, le politicien ou le philosophe sera traité comme un voyou, voir ne sera même pas invité sur les plateaux, plus il combat le mondialisme. Et malheureusement pour certains, la seule façon de combattre le mondialisme est le nationalisme.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit